Maléfique

Les univers médiévaux-fantastiques et de fantasy hors récits de Tolkien :
Game of Thrones, Narnia, Harry Potter, romans de David Eddings, Pratchett, David Gemmel, Marion Zimmer Bradley, Terry Brooks, The witcher etc.
Wytélia
Eveil au 7ème sens
Eveil au 7ème sens
Avatar du membre
Messages : 1155
Enregistré le : lun. mai 26, 2014 11:57 pm
Contact :

Re: Maléfique

Messagepar Wytélia » sam. oct. 18, 2014 2:34 pm

Mais oui, je suis un jouet de l'idéologie d'aujourd'hui, dans un monde fait de dictat et blablabla comme dans la pub Lancôme, je me fait manipulé par les médias et l'opinion générale et je vois du mal là où il n'y en a pas, ce n'est qu'un dessin animé blablabla accordéon et poulet cordon-bleu. Et non tout le monde n'est pas libre mais "tout le monde devrait être libre", bon c'est une idéologie foireuse parce que ça amènerait au chaos si chacun était libre de descendre les gens qui les regardent de travers, mais on a quand même le droit de songer à d'autres alternatives pour Aurore.

Bombur
Direction le sanctuaire !
Direction le sanctuaire !
Avatar du membre
Messages : 42222
Enregistré le : jeu. mars 29, 2012 10:08 pm
Localisation : Belgique
Gender :

Re: Maléfique

Messagepar Bombur » sam. oct. 18, 2014 10:25 pm

Ben ça n'a rien de puant, ce sont d'autres codes pour une autre époque. Alors on peut préférer la façon dont les choses se passent aujourd'hui (c'est d'ailleurs mon cas), mais faire un film dans une autre époque avec d'autres codes n'a rien de malsain.

Náin
combats urbains
combats urbains
Avatar du membre
Messages : 61257
Enregistré le : mar. févr. 07, 2012 8:02 pm
Localisation : Les grandes salles de la cité des nains de Cavenain

Re: Maléfique

Messagepar Náin » sam. oct. 18, 2014 10:29 pm

Ah mais tout à fait, mais que l'on fasse passer ça de ringard et démodé ça j'accepte pas, et c’est ce qui se passe de plus en plus aujourd’hui, on a l'impression qu'il faut absolument revenir sur les contes pour les réarranger, sorte de mea culpa inutile de disney eu autre totalement absurde :roll:
Oyez Elfes, vous tous, oyez ! Qu'on ne dise plus jamais des Nains qu'ils sont cupides et désobligeants ! Galadriel
Puisqu'ils ne sont pas blancs, ils sont forcément méchants ! Pocahontas
Et savez-vous ce que le nain réponds à cela ? : Ishkhaqwi ai durugnul !
I am a dwarf and i'm digging a hole, diggy diggy hole, diggy diggy hole !

itikar
règne d'Elendil
règne d'Elendil
Avatar du membre
Messages : 18626
Enregistré le : mer. mai 30, 2012 5:24 pm

Re: Maléfique

Messagepar itikar » sam. oct. 18, 2014 11:17 pm

Maléfique est un très bon film (euphémisme) de cinéma, et il nous procure des moments intenses d'émotions diverses, tout en nous dépaysant fort bien. Et, en plus, il est très appréciable et assez rare qu'il fasse part belle aux femmes. Il n'est pas non plus inutile dans sa démarche de critiquer les anciens Disney, qui, pour rappel, étaient tous basés sur le modèle de la fille formatée, rêvant de jolis princes et de belles robes, prête, prémices révolutionnaire d'une époque qui ce niveau ne l'était pas moins, à se battre pour cela. Dans Maléfique, les femmes, fortes, se battent tout simplement pour vivre dans un monde paisible et unie, ce qui est une vision de la femme bien plus réaliste je pense. On peut au moins féliciter Disney pour cette heureuse initiative.

Il ne faut pas oublier que la vocation du conte de fée est d'offrir un cadre moral et politique à un jeune homme et à une jeune femme. Aujourd'hui, ce modèle moral est mis à mal, au profit d'une multiplicité de mode de vie forcément enrichissante. Le nouveau Disney semble l'avoir bien compris, et Maléfique en est, avec Save Mr Bank, un modèle tout à la fois novateur et frais.
Garçon.
"N'avez-vous donc point d'espoir ?" dit Finrod.
"Qu'est-ce que l'espoir ?" dit-elle. "Une attente du bien, qui, bien qu'incertaine, se fonde sur ce qui est connu ? Alors nous n'en avons pas."
"C'est là une chose que les Hommes appellent 'espoir'... "Amdir l'appelons-nous, 'expectation'. Mais il y a autre chose de plus profond. Estel l'appelons-nous.

Bombur
Direction le sanctuaire !
Direction le sanctuaire !
Avatar du membre
Messages : 42222
Enregistré le : jeu. mars 29, 2012 10:08 pm
Localisation : Belgique
Gender :

Re: Maléfique

Messagepar Bombur » dim. oct. 19, 2014 3:01 am

Mouaif...

Náin
combats urbains
combats urbains
Avatar du membre
Messages : 61257
Enregistré le : mar. févr. 07, 2012 8:02 pm
Localisation : Les grandes salles de la cité des nains de Cavenain

Re: Maléfique

Messagepar Náin » dim. oct. 19, 2014 8:07 pm

itikar a écrit :
Il ne faut pas oublier que la vocation du conte de fée est d'offrir un cadre moral et politique à un jeune homme et à une jeune femme.

Absolument pas
Oyez Elfes, vous tous, oyez ! Qu'on ne dise plus jamais des Nains qu'ils sont cupides et désobligeants ! Galadriel
Puisqu'ils ne sont pas blancs, ils sont forcément méchants ! Pocahontas
Et savez-vous ce que le nain réponds à cela ? : Ishkhaqwi ai durugnul !
I am a dwarf and i'm digging a hole, diggy diggy hole, diggy diggy hole !

itikar
règne d'Elendil
règne d'Elendil
Avatar du membre
Messages : 18626
Enregistré le : mer. mai 30, 2012 5:24 pm

Re: Maléfique

Messagepar itikar » dim. oct. 19, 2014 11:39 pm

Naïn a écrit :
itikar a écrit :
Il ne faut pas oublier que la vocation du conte de fée est d'offrir un cadre moral et politique à un jeune homme et à une jeune femme.

Absolument pas


Ah bon ?

... depuis déjà le XVII° siècle les contes ont été utilisés pour agrémenter ou renforcer l'éducation des enfants, en leur faisant porter un message éducatif ou moral.


A lire : le livre de Bruno Bettelheim : Psychanalyse des contes de fées
Garçon.
"N'avez-vous donc point d'espoir ?" dit Finrod.
"Qu'est-ce que l'espoir ?" dit-elle. "Une attente du bien, qui, bien qu'incertaine, se fonde sur ce qui est connu ? Alors nous n'en avons pas."
"C'est là une chose que les Hommes appellent 'espoir'... "Amdir l'appelons-nous, 'expectation'. Mais il y a autre chose de plus profond. Estel l'appelons-nous.

Bombur
Direction le sanctuaire !
Direction le sanctuaire !
Avatar du membre
Messages : 42222
Enregistré le : jeu. mars 29, 2012 10:08 pm
Localisation : Belgique
Gender :

Re: Maléfique

Messagepar Bombur » dim. oct. 19, 2014 11:44 pm

... depuis déjà le XVII° siècle les contes ont été utilisés pour agrémenter ou renforcer l'éducation des enfants, en leur faisant porter un message éducatif ou moral.
Déjà ça n'est pas la même chose que ce que tu as dit, mais en plus ça ne fait que dire que c'est l'une des utilisations possibles, pas forcément le but.

itikar
règne d'Elendil
règne d'Elendil
Avatar du membre
Messages : 18626
Enregistré le : mer. mai 30, 2012 5:24 pm

Re: Maléfique

Messagepar itikar » dim. oct. 19, 2014 11:45 pm


« Tout conte de fées est un miroir magique qui reflète certains aspects de notre univers intérieur et des démarches qu'exige notre passage de l'immaturité à la maturité. Pour ceux qui se plongent dans ce que le conte de fées a à communiquer, il devient un lac paisible qui semble d'abord refléter notre image ; mais derrière cette image, nous découvrons bientôt le tumulte intérieur de notre esprit, sa profondeur et la manière de nous mettre en paix avec lui et le monde extérieur, ce qui nous récompense de nos efforts. »

« Les mythes mettent en scène des personnalités idéales qui agissent selon les exigences du surmoi, tandis que les contes de fées dépeignent une intégration du moi qui permet une satisfaction convenable des désirs du ça. »


C'est le but le plus souvent admis, en tout cas, en plus de son moins ambitieux ticket vers l'imaginaire sensu stricto. Le conte a tout simplement une validation morale et politique, c'est la raison première de son usage et de sa transmissibilité au cours des ères. Sinon, pourquoi aurait-il une aussi grande longévité et légitimité ? Faire rêver ? Et qu'est-ce que donc, physiologiquement, que le rêve si ce n'est une manière de mieux accepter le réel ? (en le sublimant)
Garçon.
"N'avez-vous donc point d'espoir ?" dit Finrod.
"Qu'est-ce que l'espoir ?" dit-elle. "Une attente du bien, qui, bien qu'incertaine, se fonde sur ce qui est connu ? Alors nous n'en avons pas."
"C'est là une chose que les Hommes appellent 'espoir'... "Amdir l'appelons-nous, 'expectation'. Mais il y a autre chose de plus profond. Estel l'appelons-nous.

Bombur
Direction le sanctuaire !
Direction le sanctuaire !
Avatar du membre
Messages : 42222
Enregistré le : jeu. mars 29, 2012 10:08 pm
Localisation : Belgique
Gender :

Re: Maléfique

Messagepar Bombur » lun. oct. 20, 2014 2:00 pm

C'est le but le plus souvent admis
Quoi ça ? « être utilisés pour agrémenter ou renforcer l'éducation des enfants, en leur faisant porter un message éducatif ou moral » ou « offrir un cadre moral et politique à un jeune homme et à une jeune femme » ? Parce que, je le répète, ça n'est pas du tout la même chose.

Le conte a tout simplement une validation morale et politique
Et ça, c'est encore autre chose.

que le rêve si ce n'est une manière de mieux accepter le réel ? (en le sublimant)
Certainement pas.

itikar
règne d'Elendil
règne d'Elendil
Avatar du membre
Messages : 18626
Enregistré le : mer. mai 30, 2012 5:24 pm

Re: Maléfique

Messagepar itikar » lun. oct. 20, 2014 3:48 pm

Oula, ton argumentaire me laisse pantois, mon cher :)

Bon, je vais faire court :
+ L'objectif de toute société, assumé ou non, et en général de tout parents, est d'avoir un jeune homme et une jeune fille intégrable dans l'ordre courant. Tu ne me contrediras pas, mais avant d'avoir une jeune fille et un jeune homme, il faut éduquer un petit garçon et une petite fille. Un des moyens de l'éduquer moralement (et donc politiquement si tu reprends le début de ma phrase constat) est de lui (à tous les deux bien sûr) faire lire des contes de fées, ce qui va leur apporter :

* un repère social
* un repère sexuel
* un repère moral
* un repère populaire
* un repère familial
* un repère affectif
* un repère politique (indirectement, pusique somme de tout cela et du reste - j'ai fait court)

Evidemment, je n'ai pas dit non plus que cela était nécessaire ET suffisant. Disons que le conte de fée fait parti d'un tout qu'on nomme Education.

+ Le rêve est un état de la conscience qui permet certes de faire vivre une tranche de vie irréelle. Je ne dis absolument pas le contraire. Ensuite, il faut s'interoger sur la raison d'être de ce fait. On s'entend - psychanalytiquement parlant - pour dire que la fonction du rêve est de classer des éléments vécus dans des "boîtes" conservés dans notre inconscient, c'est-à-dire une partie du cerveau dont l'expression est différente de son contenu. Ainsi, en psychanalyse, et en onirisme, un événement va parfois être envoyé et donc compris à notre conscience comme très différent de la manière dont il a été stocké dans le cerveau. Pour prendre un exemple très précis, on peut vivre une journée où on se fait violenter par des individus, et rêver la nuit suivante que c'est nous qui leur avons mis une volée, c'est un rêve de revanche très classique. Il est admis que si on ne rêve pas, en général, la nuit suivante d'une scène où nous revivons tel quel ce qu'on a vécu, c'est par mécanisme de protection, parce qu'on accepte plus facilement de revivre un événement traumatisant une fois radoucie, ou sublimée. On a donc bien là une fonction du rêve de sublimation de la vie réelle pour mieux l'accepter.
Garçon.
"N'avez-vous donc point d'espoir ?" dit Finrod.
"Qu'est-ce que l'espoir ?" dit-elle. "Une attente du bien, qui, bien qu'incertaine, se fonde sur ce qui est connu ? Alors nous n'en avons pas."
"C'est là une chose que les Hommes appellent 'espoir'... "Amdir l'appelons-nous, 'expectation'. Mais il y a autre chose de plus profond. Estel l'appelons-nous.

Bombur
Direction le sanctuaire !
Direction le sanctuaire !
Avatar du membre
Messages : 42222
Enregistré le : jeu. mars 29, 2012 10:08 pm
Localisation : Belgique
Gender :

Re: Maléfique

Messagepar Bombur » lun. oct. 20, 2014 5:30 pm

Il n'y a pas d'argument à avoir puisque je ne défend pas de point de vue. Je te fais juste remarquer que tu mélanges plusieurs choses. C'est comme si tu me demandais un argument pour te prouver qu'une pomme est différente d'une orange. Quant à ceci :
que le rêve si ce n'est une manière de mieux accepter le réel ? (en le sublimant)
c'est juste une opinion qui t'es propre, que je ne partage pas et que les autres n'ont peut-être pas non plus. Mais suite plus bas.

+ L'objectif de toute société, assumé ou non, et en général de tout parents, est d'avoir un jeune homme et une jeune fille intégrable dans l'ordre courant. Tu ne me contrediras pas, mais avant d'avoir une jeune fille et un jeune homme, il faut éduquer un petit garçon et une petite fille.
Tu résumes ici la société à la perpétuation d'un modèle de mœurs et de valeurs. C'est assez réducteur. Que fais-tu de toute la production artistique, scientifique ? Que fais-tu de la simple vie des gens, de leurs relations sociales (les mœurs et les valeurs donnent bien des voies pour gérer celles-ci, c'est vrai, mais ce ne sont pas elles qui décident de quand et avec qui elles se produisent) ? Tu oublies aussi quelque peu la simple survie. Qui plus est, quand bien même on oublierait cela, il semble que tu n'aies toujours pas compris la différence entre but et utilisation : je ne dis pas que le conte ne peut pas servir à éduquer, je dis juste que ce n'est pas forcément son objectif.

+ Le rêve est un état de la conscience qui permet certes de faire vivre une tranche de vie irréelle. Je ne dis absolument pas le contraire. Ensuite, il faut s'interoger sur la raison d'être de ce fait. On s'entend - psychanalytiquement parlant - pour dire que la fonction du rêve est de classer des éléments vécus dans des "boîtes" conservés dans notre inconscient, c'est-à-dire une partie du cerveau dont l'expression est différente de son contenu. Ainsi, en psychanalyse, et en onirisme, un événement va parfois être envoyé et donc compris à notre conscience comme très différent de la manière dont il a été stocké dans le cerveau. Pour prendre un exemple très précis, on peut vivre une journée où on se fait violenter par des individus, et rêver la nuit suivante que c'est nous qui leur avons mis une volée, c'est un rêve de revanche très classique. Il est admis que si on ne rêve pas, en général, la nuit suivante d'une scène où nous revivons tel quel ce qu'on a vécu, c'est par mécanisme de protection, parce qu'on accepte plus facilement de revivre un événement traumatisant une fois radoucie, ou sublimée. On a donc bien là une fonction du rêve de sublimation de la vie réelle pour mieux l'accepter.
Oui, certains rêves sont ainsi, certains rêves sont en rapport avec la vie réelle. Pas tous. Je remarque d'ailleurs que tu donnes ici une exemple sans chercher de contre-exemple. Tu peux penser que le rêve est une manière de mieux accepter le réel, mais moi je remarque qu'une majorité écrasante des miens est soit d'une affligeante (exemple : je mange une tartine), auquel cas oui, c'est quelque chose qu'on fait dans la vie réelle, mais il n'y a aucun problème à l'accepter, et de plus cela pourrait arriver à n'importe qui n'importe quand, soit au contraire une projection dans l'irréel, qu'il s'agisse de choses possibles mais qui n'ont rien à voir avec quoi que ce soit qu'il me soit jamais arrivé (exemple : je nage dans une rivière chinoise), de rêves absurdes (ceux que je fais le plus souvent, plein de choses physiquement impossibles et nawakesques) ou encore (mes rêves préférés) une grande aventure dans un contexte donné (exemple : je suis dans un mode fantastique, dans de la science-fiction, un vampire, etc.).
Alors certes, tu pourrais par exemple dire que cela n'est qu'une manière de faire accepter qu'on n'ait pas une vie aussi trépidante, mais cela reste une interprétation. De plus, c'est assez... j'ai oublié le mot, mais c'est une attitude qui consiste à avoir une solution en tête avant de réfléchir sur le problème, de telle sorte qu'au final on réfléchit plus à faire concorder la solution préétablie avec le problème qu'à vraiment solutionner ce problème à partir de rien.

Náin
combats urbains
combats urbains
Avatar du membre
Messages : 61257
Enregistré le : mar. févr. 07, 2012 8:02 pm
Localisation : Les grandes salles de la cité des nains de Cavenain

Re: Maléfique

Messagepar Náin » lun. oct. 20, 2014 9:33 pm

Oyez Elfes, vous tous, oyez ! Qu'on ne dise plus jamais des Nains qu'ils sont cupides et désobligeants ! Galadriel
Puisqu'ils ne sont pas blancs, ils sont forcément méchants ! Pocahontas
Et savez-vous ce que le nain réponds à cela ? : Ishkhaqwi ai durugnul !
I am a dwarf and i'm digging a hole, diggy diggy hole, diggy diggy hole !

itikar
règne d'Elendil
règne d'Elendil
Avatar du membre
Messages : 18626
Enregistré le : mer. mai 30, 2012 5:24 pm

Re: Maléfique

Messagepar itikar » mar. oct. 21, 2014 1:43 am

Que fais-tu de toute la production artistique, scientifique ? Que fais-tu de la simple vie des gens, de leurs relations sociales (les mœurs et les valeurs donnent bien des voies pour gérer celles-ci, c'est vrai, mais ce ne sont pas elles qui décident de quand et avec qui elles se produisent) ? Tu oublies aussi quelque peu la simple survie.


En quoi est-ce incompatible avec ce que je dis ? d'autant plus que je ne vois pas bien le rapport avec le conte de fée, là ? Où est-ce que j’ai dit que seul le conte de fée produisait cette normalisation ?

j'ai oublié le mot, mais c'est une attitude qui consiste à avoir une solution en tête avant de réfléchir sur le problème, de telle sorte qu'au final on réfléchit plus à faire concorder la solution préétablie avec le problème qu'à vraiment solutionner ce problème à partir de rien.


Tu penses au sophisme peut-être ?
Garçon.
"N'avez-vous donc point d'espoir ?" dit Finrod.
"Qu'est-ce que l'espoir ?" dit-elle. "Une attente du bien, qui, bien qu'incertaine, se fonde sur ce qui est connu ? Alors nous n'en avons pas."
"C'est là une chose que les Hommes appellent 'espoir'... "Amdir l'appelons-nous, 'expectation'. Mais il y a autre chose de plus profond. Estel l'appelons-nous.

Bombur
Direction le sanctuaire !
Direction le sanctuaire !
Avatar du membre
Messages : 42222
Enregistré le : jeu. mars 29, 2012 10:08 pm
Localisation : Belgique
Gender :

Re: Maléfique

Messagepar Bombur » mar. oct. 21, 2014 4:37 pm

Que fais-tu de toute la production artistique, scientifique ? Que fais-tu de la simple vie des gens, de leurs relations sociales (les mœurs et les valeurs donnent bien des voies pour gérer celles-ci, c'est vrai, mais ce ne sont pas elles qui décident de quand et avec qui elles se produisent) ? Tu oublies aussi quelque peu la simple survie.


En quoi est-ce incompatible avec ce que je dis ? d'autant plus que je ne vois pas bien le rapport avec le conte de fée, là ?
Je n'ai jamais dit que tu disais que c'était incompatible, mais tu parles d'objectif. Or ce n'est pas un objectif, ce n'est qu'une composante parmi d'autres qui n'a pas à être placée sur un piédestal.

Où est-ce que j’ai dit que seul le conte de fée produisait cette normalisation ?
Tu prends ce que je dis à l'envers. Je n'ai jamais dit que seul le conte de fée produisait la normalisation, au contraire ! J'ai dit qu'il pouvait le faire mais que ce n'était pas là son but. Ce n'est pourtant pas compliqué à comprendre, surtout au bout de trois posts :( !

j'ai oublié le mot, mais c'est une attitude qui consiste à avoir une solution en tête avant de réfléchir sur le problème, de telle sorte qu'au final on réfléchit plus à faire concorder la solution préétablie avec le problème qu'à vraiment solutionner ce problème à partir de rien.


Tu penses au sophisme peut-être ?
Non, pas vraiment. Si je puis faire une comparaison, ça serait plutôt à certains religieux qui sont témoins d'un phénomène, décident avant tout analyse que Dieu en est la cause et tentent ensuite de fabriquer une explication liant Dieu à ce phénomène au lieu de simplement partir du phénomène et de l'analyser tel quel. Remplace phénomène par rêve et Dieu par le réel.
Attention, je ne dis pas que l'explication ainsi obtenue n'a aucune valeur, juste qu'elle ne doit pas occulter le fait qu'il puisse y en avoir d'autres ;) .

itikar
règne d'Elendil
règne d'Elendil
Avatar du membre
Messages : 18626
Enregistré le : mer. mai 30, 2012 5:24 pm

Re: Maléfique

Messagepar itikar » mar. oct. 21, 2014 9:25 pm

Bon bah en gros on dit donc la même chose tu as pensé que je parlais dans l absolu alors que je m attachais qu à un élément parmi tant ... Le rêve est un de ces éléments mais il y en a évidemment d autres pouvant mener à ces constats.
Garçon.
"N'avez-vous donc point d'espoir ?" dit Finrod.
"Qu'est-ce que l'espoir ?" dit-elle. "Une attente du bien, qui, bien qu'incertaine, se fonde sur ce qui est connu ? Alors nous n'en avons pas."
"C'est là une chose que les Hommes appellent 'espoir'... "Amdir l'appelons-nous, 'expectation'. Mais il y a autre chose de plus profond. Estel l'appelons-nous.

Chernabog
Batailles sans fin
Batailles sans fin
Avatar du membre
Messages : 7987
Enregistré le : mar. juin 16, 2009 6:22 pm

Re: Maléfique

Messagepar Chernabog » ven. oct. 31, 2014 12:37 am

J'ai découvert ce film aujourd'hui.

Tout d'abord, une petite parenthèse concernant La Belle aux Bois Dormant dans sa version animée de 1959. Pour un moi un excellent film... sur la forme ! Splendide graphiquement (et la restauration HD ne que sublimer cet aspect) et avec une bande-son grandiose (la musique originale de Tchaïkovski est superbement réarrangé par l'injustement méconnu George Bruns). Hélas sur le fond, ça patine ! Le personnage titre est insipide à souhait et on retiendra surtout ses parties chantées et le prince ne fait pas beaucoup mieux (allez, les scènes avec son cheval sont marrantes, de même qu'avec son père) et ne sert au final que de prétexte (à tel point qu'il n'a pas même le privilège d'avoir des dialogues durant tout le dernier tiers du film, il a juste le droit de bûter la méchante et de rouler la pelle d'usage à la cruche). Reste le trio des fées plutôt sympathique et quelques personnages secondaires également plaisants...

Et sa méchante pardi ! La Maléfique animée crevait l'écran de part son incroyable charisme, volant largement la vedette aux héros et s'imposant comme l'une des figures phares parmi les méchants Disney !


Bref tout ça pour dire que ce projet de faire un film live sur un tel personnage avait de quoi me ravir. Néanmoins, le projet à pas mal patiné j'ai l'impression (il me semble qu'à la base c'était Burton qui devait s'en charger) et au final je n'étais plus tellement dans le coup quand le film s'est finalement fait.

Du coup, c'est sans attendre grand chose de ce film que je l'ai finalement visionné. Et bien je me suis pris une belle claque et regrette fortement de ne pas l'avoir vu au cinéma !

La version animée brillait par sa forme, la version live est son digne successeur, le film est époustouflant côté visuel. Les effets numériques sont savamment utilisés, à aucun moment je n'ai été gêné par une texture artificielle ou autre, ça fait vraiment du bien de voir qu'on peut employer les outils modernes sans tomber dans le dégueulis visuel. La mise en scène est au diapason, si l'on n'excepte un effet rapide de zoom disgracieux lors d'une scène de bataille au début (je déteste ce procédé hélas souvent employé dans les films d'actions modernes...), aucune faut de goût n'est à noter et la réalisation alterne très bien entre des moments contemplatifs et des phases d'actions dantesques.

J'ai vu le film en 2D mais il paraît que la 3D est exceptionnelle donc je ne manquerais pas de le revoir sous cette forme !

Côté musique, James Newton Howard signe une excellente partition, pleine de poésie et de féerie. Certains regretteront peut-être qu'hormis dans le générique de fin, aucune trace de Tchaïkovski n'ait subsisté mais moi ça ne m'a pas dérangé, autant que le compositeur fasse son propre truc plutôt que de singer ce qu'avait fait brillamment Bruns en 1959.

Côté acteur, Angelina Jolie était déjà un choix prometteur sur le papier et la voir sur l'écran m'a conforté dans l'idée qu'il pouvait difficilement y avoir meilleur choix. L'actrice s'empare avec maestria de ce personnage mythique et ne le trahit à aucun moment en dépit des modifications apportées au récit. Au fil de l'évolution de celui-ci, Jolie parvient magistralement à apporter les nuances nécessaires à son personnage, sans jamais céder au cabotinage.

A ses côtés, Elle Fanning est elle aussi très enthousiasmante, réussissant notamment l'exploit d'incarner une princesse au final tout de même très "Disneyenne" avec tout les stéréotypes que cela implique et pourtant elle n'est à aucun moment exaspérante bien au contraire, elle nous fait nous attacher à son personnage et rend d'autant plus crédible le trouble qu'elle crée chez Maléfique.

Pour le rôle assez difficile du Roi Stéphane, Sharlto Copley se défend fort bien, retranscrivant bien l’ambiguïté de son rôle même si certains passages auraient peut-être gagné à être plus subtil (mais l'écriture doit jouer aussi). Sam Riley quant à lui est parfait en Diaval, pourtant dieu sait que l'idée de faire du fameux corbeau de Maléfique cet espèce de polymorphe (même si c'est sa maîtresse qui décide de sa forme) avait de quoi laisser perplexe mais au final, on ne redemande qu'à le revoir humain pour profiter de l'acteur !

Au milieu de tout ça, il reste hélas la cruelle déception de voir que le très sympathique trio des fées est pauvrement rendu ici. Les actrices cabotinent à fond sans jamais arracher un sourire et surtout ne sont à aucun moment attachantes bien au contraire, on a vraiment envie que Stéphane les décapites !


Enfin pour ce qui est de l'histoire, il faut bien connaître au studio une audace certaine. La relecture est belle et bien là et bien plus que je m'y attendais moi-même. Si on apprécie des scènes très fidèles jusque dans les dialogues au dessin animé (notamment le fameux passage de la malédiction), le film live s'écarte en effet radicalement de son homologue et le résultat est assez fascinant. Pour ma part, j'adore principalement l'idée d'avoir exploité le fait que le personnage d'origine n'ait pas d'ailes qui permet de rentre compte de toute l'horreur de la trahison de Stéphane d'une manière "montrable" pour tout public.
L'idée de cette "réhabilitation" d'un méchant aussi emblématique était incroyablement casse gueule sur le papier mais pourtant ça fonctionne parfaitement une fois qu'on a intégré le principe. Car cette réhabilitation se fait très subtilement et n'oublie jamais de mettre en valeur ce qu'on avait aimé chez la version de 1959 (sa sombre prestance et son charisme), le studio avait rarement autant développé sur la balance entre le bon et le mauvais chez l'humain.

Le roi Stéphane est encore plus que le personnage titre à l'opposé de son alter ego animé. Le film réussit le tour de force de le transformer en un être constamment sur la frontière entre le bien et le mal, dévoré par l'ambition mais avec également de vrai moment d'humanité (impossible pour lui d'ôter la vie de son premier amour). J'aurais sans doute préféré que le film pousse l’ambiguïté encore plus loin mais franchement pour un Disney, on ne peut qu’applaudir la prise de risque scénaristique.


En bref, une excellente surprise de la part du studio de l'oncle Walt. Je pense même qu'au final, cette version dépassera largement celle de 1959 pour moi tant elle réussit parfaitement à allier la forme et le fond, ce que le dessin animé avait hélas échoué à faire.

Bombur
Direction le sanctuaire !
Direction le sanctuaire !
Avatar du membre
Messages : 42222
Enregistré le : jeu. mars 29, 2012 10:08 pm
Localisation : Belgique
Gender :

Re: Maléfique

Messagepar Bombur » ven. oct. 31, 2014 1:30 pm

à aucun moment je n'ai été gêné par une texture artificielle
Ah moi si pourtant ! Sur plus ou moins l'intégralité des créatures du monde féerique.

Evenstar
temple du grand pope
temple du grand pope
Avatar du membre
Messages : 2111
Enregistré le : sam. nov. 02, 2013 3:42 pm
Localisation : Elysion Enfers
Contact :

Re: Maléfique

Messagepar Evenstar » ven. oct. 31, 2014 4:42 pm

Ce qui m'a gênée c'est
la fin violente du roi :shock: ayouuuu, je m'y attendais pas !
ImageImageImageImage

Bombur
Direction le sanctuaire !
Direction le sanctuaire !
Avatar du membre
Messages : 42222
Enregistré le : jeu. mars 29, 2012 10:08 pm
Localisation : Belgique
Gender :

Re: Maléfique

Messagepar Bombur » ven. oct. 31, 2014 5:29 pm

J'ai trouvé la chute (c'est le cas de le dire :lol:) et la fin assez nazes. Beaucoup trop conte de fée classique, ce qui ne colle pas du tout avec le reste du film.
Et puis Maléfique qui récupère ses ailes comme ça, en plus d'être gentillet c'était aussi trop facile.
Dommage.

Syra
Maison de la balance
Maison de la balance
Avatar du membre
Messages : 1307
Enregistré le : lun. août 04, 2014 9:08 pm
Localisation : Couchée dans l'herbe, quelque part en Comté, rêvant d'ailleurs.

Re: Maléfique

Messagepar Syra » ven. oct. 31, 2014 6:28 pm

Je suis de ton avis, Bombur.

Je n'ai pas non plus trouvé génial le coup des grandes robes qui se transforment en tenu de CatWoman.

Náin
combats urbains
combats urbains
Avatar du membre
Messages : 61257
Enregistré le : mar. févr. 07, 2012 8:02 pm
Localisation : Les grandes salles de la cité des nains de Cavenain

Re: Maléfique

Messagepar Náin » ven. oct. 31, 2014 6:37 pm

Syra a écrit :Je suis de ton avis, Bombur.

Je n'ai pas non plus trouvé génial le coup des grandes robes qui se transforment en tenu de CatWoman.

On est 3. Et je trouve la comparaison avec le costume de Catwoman totalement juste et bien trouvé
Oyez Elfes, vous tous, oyez ! Qu'on ne dise plus jamais des Nains qu'ils sont cupides et désobligeants ! Galadriel
Puisqu'ils ne sont pas blancs, ils sont forcément méchants ! Pocahontas
Et savez-vous ce que le nain réponds à cela ? : Ishkhaqwi ai durugnul !
I am a dwarf and i'm digging a hole, diggy diggy hole, diggy diggy hole !

Bombur
Direction le sanctuaire !
Direction le sanctuaire !
Avatar du membre
Messages : 42222
Enregistré le : jeu. mars 29, 2012 10:08 pm
Localisation : Belgique
Gender :

Re: Maléfique

Messagepar Bombur » ven. oct. 31, 2014 8:31 pm

Tiens je me souviens plus de ça...

Chernabog
Batailles sans fin
Batailles sans fin
Avatar du membre
Messages : 7987
Enregistré le : mar. juin 16, 2009 6:22 pm

Re: Maléfique

Messagepar Chernabog » ven. oct. 31, 2014 9:03 pm

Moi non plus...

Náin
combats urbains
combats urbains
Avatar du membre
Messages : 61257
Enregistré le : mar. févr. 07, 2012 8:02 pm
Localisation : Les grandes salles de la cité des nains de Cavenain

Re: Maléfique

Messagepar Náin » ven. oct. 31, 2014 9:06 pm

Ba quand elle se défait de sa robe dans le château, pantalons moulant et touti quanti
Oyez Elfes, vous tous, oyez ! Qu'on ne dise plus jamais des Nains qu'ils sont cupides et désobligeants ! Galadriel
Puisqu'ils ne sont pas blancs, ils sont forcément méchants ! Pocahontas
Et savez-vous ce que le nain réponds à cela ? : Ishkhaqwi ai durugnul !
I am a dwarf and i'm digging a hole, diggy diggy hole, diggy diggy hole !

Syra
Maison de la balance
Maison de la balance
Avatar du membre
Messages : 1307
Enregistré le : lun. août 04, 2014 9:08 pm
Localisation : Couchée dans l'herbe, quelque part en Comté, rêvant d'ailleurs.

Re: Maléfique

Messagepar Syra » ven. oct. 31, 2014 9:16 pm

Voilà.

Une seconde c'est grande robe noire et machin et tout à coup... c'est comme dit Naïn. Tout ça en une seconde 3 dixième ou approximativement.

Finch
18ème siècle !
18ème siècle !
Messages : 6053
Enregistré le : ven. janv. 04, 2013 7:22 am
Localisation : Laponie

Re: Maléfique

Messagepar Finch » ven. oct. 31, 2014 9:51 pm

Je viens de voir le film

Alors, de manière globale, plutôt mitigé...

J'ai beaucoup aimé le début. En fait, tout aurait pu être parfait si certaines scènes n'auraient pas été aussi baclées.
Déjà, le choix d'Angelina Jolie est plutôt moyen pour le personnage, celle-ci étant normalement maléfique... et le teint blafard utilisé fait un peu ange à mon goût... couplé à ça la voix de Françoise Cadol, vraiment pas maléfique, essayant en criant d'incarner le mal, et non... j'adore ça voix, mais ça ne va pas au personnage. Ceci dit, je me demande si le choix n'était pas voulu, la relation entretenue entre Aurore et Maléfique est cohérente avec tout ça... donc bon ; aussi sa sensibilité

J'ai pas cherché à comprendre leur but, mais ça change beaucoup de l'oeuvre originelle, pour ne pas dire complètement... hormis Diaval !

Parmi la scène que j'ai en tête qui m'a gêné, je peux citer le 'prince charmant'... complètement nulle.
Tout paraît improvisé, la rencontre dans les bois, et même après le baiser (volontairement voulue par Maléfique là, mais j'ai trouvé ça risible)
Mais il faut dire qu'il sert un peu à rien.
J'ai aimé en revanche le baisé de Maléfique, sincère, là.

J'arrive pas trop à décortiquer le film, mais c'est beau visuellement, mais je trouve vraiment dommage certaines choses, certains dialogues, certaines scènes...
C'est voulu le fait qu'ils veuillent nous montrer Maléfique de manière positive, contrairement aux Hommes ? C'est son histoire à elle, donc on pourrait le croire. Je ne connais rien aux comtes, j'ai seulement vu l'animé des années 50, et d'ailleurs je me base sur celui-ci pour critiquer celui-là, ce que je ne devrais sans doute pas faire... mais bon.

Bon pour finir, car je dis pas grand chose dans ma 'critique', j'ai bien aimé, surtout la relation entre Maléfique et Aurore. C'est le gros point fort. Associé à ça sa sensibilité qui me touche, je la ressentais vraiment à travers le personnage. Angelina Jolie l'incarne bien, dans la contexte ; mais elle n'aurait pas du être choisie pour le personnage inital, la vraie Maléfique ! Là, elle ne l'est pas... Enfin, les décors sont magnifiques
"la nature ne fait aucune distinction entre le bien et le mal, elle ne se soucis que d'harmonie..."

Finch
18ème siècle !
18ème siècle !
Messages : 6053
Enregistré le : ven. janv. 04, 2013 7:22 am
Localisation : Laponie

Re: Maléfique

Messagepar Finch » ven. oct. 31, 2014 10:01 pm

Je vais le revoir, bientôt. C'est un peu brouillon dans ma tête, je l'ai pas regardé à tête reposée d'ailleurs, d'où ma critique un peu floue
"la nature ne fait aucune distinction entre le bien et le mal, elle ne se soucis que d'harmonie..."

Bombur
Direction le sanctuaire !
Direction le sanctuaire !
Avatar du membre
Messages : 42222
Enregistré le : jeu. mars 29, 2012 10:08 pm
Localisation : Belgique
Gender :

Re: Maléfique

Messagepar Bombur » ven. oct. 31, 2014 10:05 pm

Ah ça par contre si, j'ai trouvé que le choix d'Angelina Jolie était très bon, y a juste les rires maléfiques qu'elle ne sait vraiment pas gérer :transpire: .

Finch
18ème siècle !
18ème siècle !
Messages : 6053
Enregistré le : ven. janv. 04, 2013 7:22 am
Localisation : Laponie

Re: Maléfique

Messagepar Finch » ven. oct. 31, 2014 10:08 pm

Peut-être... oui. Mais son teint blafard et tout, je trouve ça un peu à côté

Les rires maléfiques c'est clair, Françoise C. n'est pas terrible sur ce coup :lol:
Mais sa voix est tellement douce !
(je l'ai vu en VF, hein)
"la nature ne fait aucune distinction entre le bien et le mal, elle ne se soucis que d'harmonie..."


Retourner vers « Fantasy - Merveilleux - Médiéval Fantastique »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité