Les annales de la Compagnie Noire

Les univers médiévaux-fantastiques et de fantasy hors récits de Tolkien :
Game of Thrones, Narnia, Harry Potter, romans de David Eddings, Pratchett, David Gemmel, Marion Zimmer Bradley, Terry Brooks, The witcher etc.
Myrdred
La palestre
La palestre
Avatar du membre
Messages : 6584
Enregistré le : dim. nov. 22, 2009 10:05 pm
Localisation : Belgique
Contact :

Les annales de la Compagnie Noire

Messagepar Myrdred » sam. sept. 05, 2015 6:17 pm

Image


Le Cycle de la Compagnie Noire est une série de romans de dark fantasy écrits par l'auteur américain Glen Cook. Le premier tome est paru en 1984 aux États-Unis et en 1998 pour l'édition française.

Le Cycle comporte 3 parties:

- Les livres du Nord (La Compagnie Noire, Le château noir, La Rose Blanche et La Pointe d'Argent qui est une histoire parallèle)

- Les livres du Sud (Jeux d'Ombres et Rêves d'Acier)

- Les livres de la pierre scintillante (Saisons funestes, Elle est les Ténèbres partie 1 et 2, L'eau dort partie 1 et 2, Soldats de pierre partie 1 et 2)

pour un total de 13 tomes aux éditions J'ai Lu ou un total de 4 tomes (1 pour les livres du Nord, 1 pour ceux du Sud et 2 pour ceux de la pierre scintillante) aux éditions L'Atalante. Des illustrations sont disponibles avec les volumes édités chez L'Atalante.

De quoi parlent les romans ?

Les livres du Nord racontent comment la Compagnie Noire, groupe de mercenaires en arrivent à se mettre au service de la Dame et de son Empire. Pour beaucoup, la Dame représente le mal et c'est pourquoi la Compagnie est engagée par un Asservi (un sorcier mis au service de la Dame par sa magie, un peu à l'instar des Nazgûl mais en beaucoup plus indépendant) du nom de Volesprit s'exprimant avec de multiples voix afin de combattre les rebelles qui prétendent renverser la Dame. Ici, nous suivons donc les mercenaires mis au service d'un Empire en apparence maléfique mais rien n'est si simple et on découvre rapidement que tout n'est pas unifié dans cet Empire et que les rebelles ne sont peut-être pas non plus de saints chevaliers. Au terme de 3 tomes, l'histoire se conclura pour s'ouvrir sur une nouvelle page. La Pointe d'Argent constitue un tome parallèle à l'histoire qui suivra décrivant des événements se produisant juste après le troisième tome et en même temps que le quatrième mais en des lieux différents.

Les livres du Sud racontent l'arrivée de la Compagnie dans le Sud à la recherche de ses origines, entre anciens ennemis et nouveaux adversaires, il y aura fort à faire avant d'atteindre la destination, le berceau de la Compagnie, le Khatovar.

Les livres de la pierre scintillante font suite aux livres du Sud et vont entraîner la Compagnie dans un terrible conflit et révéler ses origines pour amener à une conclusion surprenante.

Pour plus de détails de synopsis, voir par exemple ici: https://fr.wikipedia.org/wiki/Cycle_de_la_Compagnie_noire#Synopsis

En quoi cette série se différencie-t-elle de ce qui se fait habituellement ?

Ici, nous n'avons pas affaire à un traitement à la troisième personne ni à un observateur omniscient, la plupart des écrits sont présentés à la première personne car comme annoncé dans le titre, il s'agit d'annales écrites à chaque tome par un annaliste qui répertorie les événements tels qu'il les a perçus. On apprend ainsi rapidement à connaître la Compagnie en étant plongés directement dans l'action de celle-ci et dans les interactions des personnages. On apprend vite par exemple que personne ne garde son nom original et que chacun se voit affublé d'un surnom remplaçant celui-ci ou que les sorciers de la Compagnie ont tendance à se chamailler rapidement dans des affrontements qui tournent parfois à l'explosif. On partage ainsi les doutes et les sentiments de l'auteur des annales et il y aura en tout 5 narrateurs différents pour 5 perceptions très différentes des choses et 5 styles différents également, ainsi dans un tome il y aura des titres à chaque chapitre alors que dans le suivant ceux-ci seront totalement absents, un auteur pourra être très religieux alors qu'un autre ne sera qu'un simple paysan devenu soldat et encore un autre un cynique invétéré.

Il y a encore beaucoup de choses à dire notamment sur la place de la magie mais aussi sur la disparition de nombreux personnages au fur et à mesure de l'histoire, la décimation touchant souvent la Compagnie à travers le scénario, celle-ci se reformera sans cesse à partir des hommes sur place mais changera à chaque fois de visage, ainsi si les membres de la Compagnie meurent, la Compagnie, elle ne meurt jamais.

Un extrait de l'article Wikipédia sur l'originalité du traitement explique très bien tout ceci:

En choisissant la forme du "carnet de bord", l'auteur prend à contrepied la façon traditionnelle d'aborder la fantasy, généralement dotée d'un style assez sophistiqué. Dans un premier temps, les romans se présentent sous la forme de journaux quotidiens tenus par l'un des membres de la Compagnie, surnommé l'annaliste, qui écrit à la première personne. Son écriture est affublée des défauts coutumiers d'un journal : style brutal, direct et concis, les membres de la Compagnie ne sont pas décrits au lecteur lors de leur introduction (puisqu'ils sont censés avoir été présentés dans les annales précédentes), peu de paysages, vision subjective des faits, ellipses, certains événements de moindre importance relatés en détail quand certaines grandes batailles se déroulent hors-champ...

Il est toutefois à noter que l'histoire peut changer de champ et n'est pas uniquement relatée par l'annaliste du moment. On se retrouve souvent avec deux histoires concomitantes, d'un côté celle à la première personne, rédigée par l'annaliste donc, et de l'autre, un déroulement de faits classique, se focalisant sur un personnage ou un groupe de personnages. L'intrigue va petit à petit se développer en rapprochant ces deux histoires jusqu'à ce qu'elles interagissent complètement.

Sur l'originalité du fond, l'histoire racontée par l'annaliste place la Compagnie du côté des "méchants" qu'elle sert, bien que celle-ci ne soit pas totalement dépourvue d'honneur et de moralité : on peut assister assez fréquemment à des prises de conscience de l'annaliste face aux pire horreurs (torture, viol...). C'est donc un point de vue neutre qui nous est proposé, de la part d'un homme pris en tenaille entre les forces du Bien et du Mal, mais l'auteur prend soin de jouer sur l'ambiguïté de ces notions en exposant les actes barbares des rebelles (comme la torture) ou bien les qualités humaines des "méchants" (bienveillance de la Dame et de Volesprit envers la Compagnie).

Dans cet univers, on ne trouve pas les créatures fantastiques « classiques » de la fantasy (elfes, nains, etc, quoiqu'une brève allusion aux nains, probablement ceux du dessin animé de Blanche Neige par Walt Disney, soit faite dans le second tome de L'eau dort en tant que créatures imaginaires.), comme c'est souvent le cas dans les œuvres plus traditionnelles. La magie occupe en revanche une très grande place, non seulement en raison de la présence de sorciers dans les rangs de la Compagnie, mais également à cause d'un nombre important de grands sorciers qui détiennent souvent un pouvoir énorme, chez leurs alliés comme chez leurs ennemis (les Dix Asservis, les généraux adverses, etc.). La magie donne également lieu à des passages humoristiques destinés à détendre l'ambiance lorsque Qu'un Œil et Gobelin s'affrontent à coups de sortilèges tous plus imaginatifs les uns que les autres. Toutefois, les affrontements sont généralement menés par les armes, mis à part quelques grandes batailles axées sur la sorcellerie.

Dans cet univers sombre, la vie des héros n'a pas une grande valeur, bien que des liens étroits lient les membres de la Compagnie, qui se considèrent tous comme des frères. Les personnages principaux ne sont pas beaucoup plus épargnés que les autres, et peuvent mourir à tout moment : une des hantises de l'annaliste est d'oublier de mentionner un décédé, ce qui équivaudrait à un oubli total de son existence.

La Compagnie est en constante évolution : suite à leur engagement dans les rangs de la Dame, ils vont connaître une grande décroissance, et presque l'extinction à certains moments. On assiste donc à un véritable combat pour sa survie. Les différents cycles se déroulant sur de nombreuses années, l'annaliste change de temps en temps, mais le style de l'auteur reste sensiblement le même.

Ces éléments font de cette série une œuvre originale dans un domaine habituellement très balisé.


Pour finir une petite présentation de quelques personnages de la Compagnie:

Toubib: médecin et annaliste de la Compagnie durant les livres du Nord, il est très attaché aux annales et aux traditions de la Compagnie.

Qu'un-Œil: Sorcier borgne de la Compagnie qui se dispute en permanence avec Gobelin.

Gobelin: Sorcier de petite taille de la Compagnie qui passe son temps à se disputer avec Qu'un-Œil.

Silence: Sorcier muet de la Compagnie, personne ne l'a jamais entendu parler d'où son surnom.

Corbeau: Homme aux desseins étranges qui s'enrôlera dans la Compagnie avant de disparaître

Tam-Tam:Sorcier, frère de Qu'un-Œil.

ainsi que quelques Asservis:

Le Boiteux: Asservi obéissant peu à la Dame, il entre rapidement en conflit avec Volesprit et la Compagnie Noire, ces derniers devront lui faire face à plusieurs reprises.

Transformeur: Asservi pouvant changer de forme, il peut se changer en forvalaka, une sorte de puissante panthère-garou déchiquetant tout sur son passage.

Tempête: Asservie ayant le contrôle du climat et ennemie de Transformeur.

Le Hurleur : Asservi devant son nom aux hurlements incontrôlables qu'il pousse sans cesse depuis son asservissement. Il s'occupe de concevoir des machines volantes pour la Dame.

finalement un personnage qui intervient peu dans l'histoire mais dont le réveil peut menacer le monde: Le Dominateur: ancien mari et maître de la Dame, il fut enfermé sous les Tumulus avec sa femme lors d'un affrontement passé, son retour est craint car si la Dame a réussi à s'extraire de sa prison, son mari est encore plus fou et plus dangereux. La menace de son retour plane donc en permanence sur l'Empire.

Ceci est une présentation générale du Cycle, je traiterai par la suite les différentes parties en parlant des livres. Indéniablement, il s'agit d'une série à lire car si on vante beaucoup la dark fantasy récente, on a ici affaire à quelque chose de plus originel et dont plusieurs thématiques seront reprises par la suite. La série fait également dans la psychologie des personnages, les mercenaires fuient ou recherchent tous quelque chose et leur vie ainsi que leurs problèmes défilent, les soldats vivent et se demandent pourquoi comme il est plusieurs fois répété dans les derniers tomes. Le mal devient très vite relatif et les apparences sont trompeuses, la méfiance est toujours de mise et mieux vaut ne pas trop s'attacher à certains personnages tant leur disparition peut être soudaine, en l'espace d'une page, certains passent de vie à trépas et parfois un certain nombre, certains méchant inspirent même la pitié car c'est parfois plus la folie qui les prend qu'une quelconque forme de mal, le pouvoir notamment rend les sorciers fous et on peut le constater à travers tous les personnages disposant de magie à travers l'histoire, tous ont leurs lubies et veulent à tout prix se protéger cachant de nombreuses informations et cédant parfois à leurs caprices tordus. Bref, le lecteur se retrouve pris entre tous ces personnages et il reste difficile de donner raison ou tort à un quelconque camp tant on voit parfois ce qui guide certains, le mal se résume quelques fois à de la simple peur exacerbée ou une erreur de jeunesse qui finit par coûter cher. La fin du dernier tome est l'une des meilleures fins qu'il m'ait été donné de voir, la résolution de tout en 2 pages, on se serait presque cru dans Code Geass, à lire pour tous les amateurs de dark fantasy, genre qui en de plus en plus en vogue actuellement.

Un site qui en parle: http://www.soulcatcher.org/sc/vf/compagnie.htm

Les livres sur elbakin: http://www.elbakin.net/fantasy/roman/cycle/la-compagnie-noire-127

Sinon encore ici: http://www.cridutroll.fr/les-annales-de-la-compagnie-noire/
Je préfère les trésors de mon esprit à toutes les richesses de la terre.

"...he had sacrificed much in pursuit of the Ultimate Truth... a permanent chair at the University of Covenant... a seat in the King's court... and, there was no denying it, his soul."


Obey Me !


phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 312487
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Les annales de la Compagnie Noire

Messagepar phoenlx » dim. sept. 06, 2015 2:17 pm

J'ignorais complètement l'existence de ce cycle, que tu as bien résumé, le système de narration semble très original pour la relativité des angles de vue et le côté annale justement. Mais c'est uniquement dans ce style ? ou c'est en alternance avec de temps à autre une narration plus classique
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Myrdred
La palestre
La palestre
Avatar du membre
Messages : 6584
Enregistré le : dim. nov. 22, 2009 10:05 pm
Localisation : Belgique
Contact :

Re: Les annales de la Compagnie Noire

Messagepar Myrdred » dim. sept. 06, 2015 4:18 pm

C'est en alternance avec de la narration classique. On a le point de vue de l'annaliste mais aussi la narration à la troisième personne des actions qui se déroulent en même temps, ça permet de voir aussi ce que l'annaliste ignore de son côté et la narration parallèle finit souvent par rejoindre l'autre, ça donne alors une nouvelle perspective sur les événements. Ce qui est intéressant aussi, c'est le changement d'annaliste au fil de l'histoire ce qui fait qu'on a alors parfois le point de vue d'un annaliste sur son prédécesseur qui lui a changé de poste, on aborde donc les deux points de vue. Les premiers tomes sont tous racontés par le même annaliste puis on commence à changer. D'ailleurs, le tome 2 a une grosse partie de narration classique qui finit par être rejointe à la fin par le point de vue de la Compagnie, le style est donc assez varié. J'avais d'ailleurs commencé le cycle par le tome 2, apparemment, le début du tome 1 a rebuté plus d'une personne (mais beaucoup ont continué et préféré la suite), sans doute à cause du côté parachutage total dans la situation qui va de pair avec le récit en première personne mais personnellement, je n'ai eu aucun problème à ce niveau-là. Le cycle est d'ailleurs parmi les pionniers de la dark fantasy souvent éclipsés par Game of Thrones malheureusement. La lecture en vaut vraiment la peine, la partie dans le Sud est très développée alors que celle dans le Nord a un rythme plus rapide mais donne moins de détails.

Les meilleurs tomes pour moi sont Le château noir (le premier que j'ai lu), La pointe d'argent, L'eau dort 1 et 2 et le deuxième tome de Soldats de pierre, j'aime beaucoup les autres aussi, le moins bon étant sans doute Saisons funestes mais il s'imposait comme nécessaire vu les éléments qu'il développait.
Je préfère les trésors de mon esprit à toutes les richesses de la terre.

"...he had sacrificed much in pursuit of the Ultimate Truth... a permanent chair at the University of Covenant... a seat in the King's court... and, there was no denying it, his soul."


Obey Me !



phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 312487
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Les annales de la Compagnie Noire

Messagepar phoenlx » dim. sept. 06, 2015 4:28 pm

Il y a 14 tomes ?
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Myrdred
La palestre
La palestre
Avatar du membre
Messages : 6584
Enregistré le : dim. nov. 22, 2009 10:05 pm
Localisation : Belgique
Contact :

Re: Les annales de la Compagnie Noire

Messagepar Myrdred » dim. sept. 06, 2015 4:51 pm

Non 13, l'auteur avait annoncé en écrire de nouveaux il y a quelques années mais il s'est attelé à d'autres projets.
Je préfère les trésors de mon esprit à toutes les richesses de la terre.

"...he had sacrificed much in pursuit of the Ultimate Truth... a permanent chair at the University of Covenant... a seat in the King's court... and, there was no denying it, his soul."


Obey Me !



Artalok
Les ruines de Mime
Les ruines de Mime
Avatar du membre
Messages : 2565
Enregistré le : mar. mai 27, 2014 4:36 pm
Localisation : Une caverne perdue du Nord (qui a désormais également un portail dimensionnel menant vers Lyon)
Contact :

Re: Les annales de la Compagnie Noire

Messagepar Artalok » jeu. sept. 10, 2015 11:55 pm

Aah, La Compagnie Noire... Clairement un incontournable pour tous les lecteurs de Dark Fantasy! :super:
Pour l'instant, je n'ai lu que les deux premiers tomes: le premier m'avait laissé un bilan un peu mitigé, même si j'avais globalement apprécié; en revanche le second, Le Château Noir, m'a quasi-littéralement scotché du début à la fin. Un de mes coups de coeur des derniers mois!
C'est une bonne chose d'avoir créé ce topic, ça donnera peut-être aux autres, s'ils ne connaissent pas déjà, l'envie de se lancer dans cette saga! :wink: (avec l'engouement autour de GoT, je ne serais pas surpris qu'il y ait parmi nous quelques intéressés! :mrgreen: )
Tu les as tous lus, Mydred?
[center]Odi panem quid meliora. Ça ne veut rien dire, mais je trouve que ça boucle bien.

Myrdred
La palestre
La palestre
Avatar du membre
Messages : 6584
Enregistré le : dim. nov. 22, 2009 10:05 pm
Localisation : Belgique
Contact :

Re: Les annales de la Compagnie Noire

Messagepar Myrdred » ven. sept. 11, 2015 12:18 am

Oui, je les ai tous terminés dernièrement. j'avais lu les 4 premiers tomes en 2009 puis j'avais bloqué pour une raison inconnue sur le 5ème avant de m'y remettre au début de l'année et j'ai fini le tome 13 il y a quelques jours. Les livres du Nord sont assez différents des livres du Sud de par leur traitement, il y a moins de magie et beaucoup plus de développement autour des personnages mais la fin vaut vraiment le coup, tout est réglé d'une manière tellement parfaite en 2 pages.

Le Château Noir, je l'avais lu d'une traite, l'auteur est vraiment doué lorsqu'il s'agit de décrire les personnages ordinaires confrontés à des situations extraordinaires dont ils doivent se sortir en repoussant leurs limites. Le tome 6 est d'ailleurs dans la même veine. Comme c'est un tome indépendant des Livres du Sud et qu'il se rattache plutôt à ceux du Nord, on peut le lire directement après ceux du Nord, il est juste excellent et bourré du suspense avec de gros enjeux.

Étrangement, j'ai vu plusieurs personnes se plaindre du tome 1, beaucoup parlaient des 100 premières pages, moi je n'ai pas vraiment eu de problèmes mais je pense que j'étais davantage familiarisé avec le style par le tome 2. C'est quoi ce qui t'avais paru moins bon dans le premier tome ?

C'est une bonne chose d'avoir créé ce topic, ça donnera peut-être aux autres, s'ils ne connaissent pas déjà, l'envie de se lancer dans cette saga! :wink: (avec l'engouement autour de GoT, je ne serais pas surpris qu'il y ait parmi nous quelques intéressés! :mrgreen: )


Ah mais j'espère bien, ça en vaut la peine, les livres du Sud sont exigeants, il y en a beaucoup et ça s'étend sur une vaste période mais la fin est juste tellement réussie que ça vaut le coup, on en arrive à éprouver de l'empathie pour tous les personnages même les pires. D'autant qu'ici on a affaire à des romans qui sont arrivés avant Game of Thrones mais qui sont un peu éclipsés par les livres de Martin qui représentent pour beaucoup quelque chose de novateur parce qu'il y en a beaucoup qui découvrent la dark fantasy par là. Je suis un peu triste de ne plus en avoir à lire maintenant que je les ai terminés, je me referai peut-être un des ces jours les livres du Nord parce que j'ai beaucoup oublié de l'intrigue en 6 ans. Franchement, cette série est un incontournable du genre avec un traitement très original (notamment avec les changements de points de vue qui deviennent plus fréquents dans les derniers livres). Je suis sûr qu'il y en a ici à qui ça devrait plaire.
Je préfère les trésors de mon esprit à toutes les richesses de la terre.

"...he had sacrificed much in pursuit of the Ultimate Truth... a permanent chair at the University of Covenant... a seat in the King's court... and, there was no denying it, his soul."


Obey Me !



Artalok
Les ruines de Mime
Les ruines de Mime
Avatar du membre
Messages : 2565
Enregistré le : mar. mai 27, 2014 4:36 pm
Localisation : Une caverne perdue du Nord (qui a désormais également un portail dimensionnel menant vers Lyon)
Contact :

Re: Les annales de la Compagnie Noire

Messagepar Artalok » ven. sept. 11, 2015 1:40 am

Myrdred a écrit :Étrangement, j'ai vu plusieurs personnes se plaindre du tome 1, beaucoup parlaient des 100 premières pages, moi je n'ai pas vraiment eu de problèmes mais je pense que j'étais davantage familiarisé avec le style par le tome 2. C'est quoi ce qui t'avais paru moins bon dans le premier tome ?

Mes souvenirs de lecture remontent un peu loin (un an et demi à peu près) mais il me semble que c'étaient les nombreuses ellipses et le peu de descriptions qui m'avaient un peu dérangé, de fait, j'ai eu le sentiment d'être par moments un peu largué, en manque de repères. Et puis, le premier chapitre à Beryl m'avait paru un peu confus (en fait je n'avais même pas compris grand-chose au début au déroulement des événements) mais je pense que c'est parce que je devais l'avoir lu au mauvais moment - je devais être un peu fatigué. Le style de l'auteur de m'a en revanche pas du tout dérangé, et je trouvais qu'il correspondait parfaitement au ton général du tome.
[center]Odi panem quid meliora. Ça ne veut rien dire, mais je trouve que ça boucle bien.

Myrdred
La palestre
La palestre
Avatar du membre
Messages : 6584
Enregistré le : dim. nov. 22, 2009 10:05 pm
Localisation : Belgique
Contact :

Re: Les annales de la Compagnie Noire

Messagepar Myrdred » ven. sept. 11, 2015 12:58 pm

Ah oui, le début du tome 1 en a dérouté plus d'un à cause du parachutage total dans l'action. Cook n'écrit pas vraiment pour simplifier la tâche au lecteur non plus, j'ai lu que dans son autre série Les instrumentalités de la nuit, ça fusait d'informations dès le début, là aussi, plus d'une personne a lâché rapidement le morceau. Faut dire aussi que les Livres du Nord sont très condensés et racontent beaucoup de choses en très peu de tomes alors que c'est exactement le contraire pour tout ce qui est de l'histoire au sud.

Ce que je trouve un peu dommage, c'est qu'on a assez peu d'illustrations de l'univers sur le net, il y a assez peu de gens qui dessinent les personnages et comme j'ai les tomes des éditions J'ai Lu et pas ceux de l'Atalante avec les illustrations, ça m'a toujours un peu manqué. Pas de cartes vraiment précises non plus mais c'est pas gênant en soi, on arrive à situer les événements et au fond ça colle avec l'idée de tout mettre par écrit. Par certains aspects d'ailleurs, l'histoire m'a fait aussi penser à The Witcher, il y a un élément troublant de similarité dans les livres du Sud à ce sujet.

Pour finir 2 interviews de Glen Cook:

La version courte: http://www.elbakin.net/fantasy/news/glenn-cook-baroudeur-des-interviews

La version longue: http://www.elbakin.net/interview/exclusive/Glen-Cook-aux-Utopiales-2011-l-interview

Un des rares auteurs qui regarde les Power Rangers et des animes à mon avis :lol:
Je préfère les trésors de mon esprit à toutes les richesses de la terre.

"...he had sacrificed much in pursuit of the Ultimate Truth... a permanent chair at the University of Covenant... a seat in the King's court... and, there was no denying it, his soul."


Obey Me !



Náin
Dans l'antre du lion
Dans l'antre du lion
Avatar du membre
Messages : 59870
Enregistré le : mar. févr. 07, 2012 8:02 pm
Localisation : Les grandes salles de la cité des nains de Cavenain

Re: Les annales de la Compagnie Noire

Messagepar Náin » ven. sept. 11, 2015 7:12 pm

Ça change au moins, c'est cool. En plus il y a un empire, j'aime bien les empires :mrgreen:
Oyez Elfes, vous tous, oyez ! Qu'on ne dise plus jamais des Nains qu'ils sont cupides et désobligeants ! Galadriel
Puisqu'ils ne sont pas blancs, ils sont forcément méchants ! Pocahontas
Et savez-vous ce que le nain réponds à cela ? : Ishkhaqwi ai durugnul !
I am a dwarf and i'm digging a hole, diggy diggy hole, diggy diggy hole !

Myrdred
La palestre
La palestre
Avatar du membre
Messages : 6584
Enregistré le : dim. nov. 22, 2009 10:05 pm
Localisation : Belgique
Contact :

Re: Les annales de la Compagnie Noire

Messagepar Myrdred » dim. oct. 11, 2015 4:47 pm

Les livres du Nord




Le premier cycle des Annales de la Compagnie Noire nommé Les livres du Nord regroupe les tomes 1, 2, 3 et 6, leur action se déroulant dans la partie Nord du monde décrit. À noter que si les 3 premiers tomes forment une trilogie complète, le tome 6 est lui indépendant du reste, il présente néanmoins une histoire en rapport avec celle des 3 premiers livres car il fait suite à ceux-ci sans pour autant impliquer la Compagnie Noire.

De quoi parlent les Livres du Nord ? Il s'agit des débuts de la Compagnie Noire au service de la Dame qui règne sur le grand Empire du Nord, ils sont engagés pour combattre les rebelles qui veulent renverser le pouvoir et qui pour ce faire recherche la Rose Blanche, une femme dont la venue est prédite dans une prophétie par le passage d'une comète. La particularité de la Rose Blanche est de pouvoir annuler toute forme de magie et rendre ainsi la Dame et ses Asservis impuissants. C'est ainsi que la Compagnie Noire va se retrouver mêlée à un conflit d'envergure. Le premier tome raconte la prise de service de la Compagnie auprès d'un des Asservis de la Dame ainsi que leurs batailles face aux rebelles, le deuxième tome traite d'une histoire en parallèle de l'arrivée de la Compagnie dans une petite bourgade, un mystérieux personnage fait acheminer dans son château des cadavres, on suit l'histoire d'un homme criblé de dettes qui va vendre des corps pour parvenir à s'en sortir mais il risque de déchaîner un pouvoir bien plus grand. Quant au troisième tome, il raconte comment la rébellion va faire face à la Dame mais également à un nouveau danger qui menace l'Empire autant qu'eux, la Compagnie Noire aura son rôle à jouer dans les événements. Le sixième tome quant à lui raconte comment la pointe d'argent, un dangereux artefact est dérobé à son gardien et ce que les voleurs risquent de libérer, un vrai jeu de piste s'engage alors pour retrouver cet artefact maudit.

Bref, les Livres du Nord traitent d'une histoire d'ampleur car l'Empire du Nord tout entier va se retrouver bouleversé et le destin de bon nombre d'hommes va changer sans parler de tous ceux qui ne reviendront pas de cette guerre. Les tomes 2 et 6 se démarquent par la présence de personnages plus communs qui vont se retrouver face à des forces qui les dépassent, il ne s'agit pas de soldats mais de simples personnes qui rêvent de se sortir de leur situation misérable et qui pour ça vont faire affaire avec de dangereuses puissances, ce sont des tomes assez différents de ceux narrés par l'annaliste de la Compagnie car si celui-ci (ou un équivalent dans le tome 6) est bien présent, la place à des personnages de moindre envergure est occupée et leur caractère profondément humain attire parfois plus de sympathie à leur encontre que vis-à-vis des soldats endurcis de la Compagnie. On ressent dès lors d'autant plus le côté dark fantasy des romans. Certains reprochent le côté un peu lent du début de l'histoire mais on accroche assez vite et généralement ceux qui ont eu cette impression de début difficile apprécie d'autant plus le tome 2 et son côté plus abordable. Ce premier cycle mérite d'être lu au moins pour savoir si on accroche à l'histoire et à la narration, le tome 2 vaut particulièrement la peine, le 6 est dans la même veine et peut se lire directement après le tome 3 sans avoir à lire le 4 ou le 5 qui se déroulent ailleurs.
Je préfère les trésors de mon esprit à toutes les richesses de la terre.

"...he had sacrificed much in pursuit of the Ultimate Truth... a permanent chair at the University of Covenant... a seat in the King's court... and, there was no denying it, his soul."


Obey Me !



Maedhros
Durin Trompe la mort
Durin Trompe la mort
Avatar du membre
Messages : 10969
Enregistré le : mer. déc. 21, 2016 1:03 am
Gender :

Re: Les annales de la Compagnie Noire

Messagepar Maedhros » lun. sept. 10, 2018 8:53 pm

Bon je me suis fait les deux premier intégrales regroupant le tome 1,2,3,4,5,6. Soit le Livre du Nord de Toubidd (La Compagnie Noire, Le Château Noir, La Rose-Blanche), le premier Livre du Sud de Toubidd (Jeux d'ombres), le seconde Livre du Sud de Madame (Rêves d'acier) Ainsi que le seconde Livre du Nord de Casier (La Pointe d'argent). C'est une très bonne série avec d,excellente qualité, des personnages attachant et ce malgré quelque défauts. La lecture est fluide et nous force presque a enchaîné les livres. Je regrette seulement que le Livre de Madame se termine pars un gros punch et que mon édition me fait ensuite suivre pars Le Livre de Casier. Sinon, j'ai adorer d’un bout a l'autre. je suis aussi quelque peux déçu pars la fin un peu trop classique du livre de Casier. De plus, je trouve que certains personnages font preuve d'une formidable capacité a ressusciter, mention a un certain qui est tous de même annoncer comme mort cinq si ce n'est six fois, mais réussit toujour a revenir. C'est un point qui me fait un peu déprécier les livres du sud qui ne renouvelle pas assez les personnages, surtout les antagonistes dont plusieurs était pourtant mort. Sinon c'est une excellente série, l'une des rare dont j'apprécie la romance entre Toubidd et Madame.
Les siècles de pluie que ce chant appelle ne sont autre que mes larmes...Et le tonnerre qui frappe la terre n'est autre que ma colère ancestrale!


Retourner vers « Fantasy - Merveilleux - Médiéval Fantastique »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité