Éloge à Guy Gavriel Kay

Les univers médiévaux-fantastiques et de fantasy hors récits de Tolkien :
Game of Thrones, Narnia, Harry Potter, romans de David Eddings, Pratchett, David Gemmel, Marion Zimmer Bradley, Terry Brooks, The witcher etc.
Maedhros
Libération de Melkor
Libération de Melkor
Avatar du membre
Messages : 11780
Enregistré le : mer. déc. 21, 2016 1:03 am
Gender :

Éloge à Guy Gavriel Kay

Messagepar Maedhros » mer. févr. 15, 2017 9:32 pm

Image

Guy Gavriel Kay est née en Sakatchewan en 1954. Après avoir étudié la philosophie au Manitoba, il a collaboré à l'édition de l'ouvrage posthume de J.R.R Tolkien, Le simarillion.

D'ailleurs le fils de l'auteur dira de lui

discussed with Guy Kay. He indeed made many suggestions for the construction of the text (such as, in the tale of Beren and Lúthien, the introduction of a passage from the Lay of Leithian), and proposed solutions to problems arising in the making of a composite narrative -- in some cases of major significance to the structure ...

Christopher Tolkien.

Source : http://tolkiengateway.net/wiki/Guy_Gavriel_Kay

Il terminera son droit à Toronto, ville où il réside toujours. Scénariste de The Scales of Justices, il publiait au milieu des années 80 La tapisserie de Fionavar, une trilogie de livres qui le hissa au niveau des plus grand auteur de Fantasy. Ont suivi Tigane, Une chanson pour Arbonne et Les lions d'Al-Rassan, trois romans qui marquait la naissance de la fantasy historique. PuisLa mosaïque sarentine, Le Dernier Rayon du soleil et Ysabel, qui a remporté en 2008 la plus haute distinction mondial en fantasy, Le World Fantasy Award. Traduit en plus de vingt langues, Guy Gavriel Kay a vendu des millions d'exemplaire de ses livres à travers le monde, ce qui en fait l'un des plus auteurs canadiens les plus lus de sa génération.

Voici quelque unes de ses oeuvres.

La tapisserie de Fionavar
1.L'arbre de l'été,1994
2.Le feu Vagabond,1995
3.La voie obscure,1995

La mosaïque de Sarentine
1.Voile vers Sarence,2001
2. Le Seigneur des Empereurs,2001

Les Cheveux Célestes
1.Sous le ciel,2012
Réédité dans une nouvelle traduction sous le titre Les Chevaux Céleste
2.Le Fleuve des étoiles
Réédité dans une nouvelle traduction sous le titre Le fleuve Céleste

Roman indépendant
TIgane,1998
Une chanson pour Arbonne,1997
Les Lions d'Al-Rassan,1999
Le Dernier Rayons de Soleil,2006
Ysabel,2007
Children of Earth ans Sky,2016 (encore non traduit)

Il est intéressant de noté que à pars la trilogie de la tapisserie de Fionavar et le roman Gavriel. La style de Guy Gavriel Kay est celui de la fantaisie historique, ainsi il a peut, ou pas de magie et les livres sont fortement inspiré de certaines époques. Ainsi les événements se déroulant vont aussi se dérouler et les personnages ou les roi de cette époque seront présent sous un nom différent, mais avec la même histoire et le même caractère. Les cheveux céleste s'inspire fortement de la neuvième et treizième dynastie de l'empire de Chine. La mosaïque Sarentine est quand à elle l'empire Byzantin sous le règne d'Alexandrin, Les Enfants de la Terre et du Ciel se passe vingt ans après la chute de Constantinople. Tigane, se passe durant l'Italie médieval, Une chanson pour Arbonne durant la France médieval (plus précisément la provence). Les lions d'Al-Rassan s'inspire de la reconquête espagnol. Le dernier rayons de soleil se passe quand à lui en Grande-Bretagne.





En relisant pour une seconde fois Sous le ciel de Guy Gavriel Kay, je me rend contre du génie de cet auteur. Ses mots et ses phrases sont de t'elle enchaînement qu'ils font une véritable poésie, une si grande nostalgie et tristesse sont dans ses livres que cela ne peut être ainsi mit par écrit. L'un des paragraphe de la fin m'a mit d'un tel état...Je pense que je vais vous le mettre pour vous partager ainsi une t'elle beauté.

Sachez que le Kuala Nor est un lac ou il a eut une importante bataille et ou les fantôme des morts continuent de pleurer sans tombes.

Les saisons se bousculent et passent, comme les vies humaines et les dynasties régnante. Des hommes et des femmes vivent, entrent dans les mémoires, parfois de manière erronée, pour tant de raisons différentes que les énumérer prendrait aussi bien des saisons.
Chaque histoire en porte bien d'autres en elle, notées en passant, suggérées, ou totalement invisible. Chaque existence a des moments où elle bifurque, de manière importante (si ce n'est que pour la personne concernée ), et chacun de ses embranchements offrent d'autres histoires possibles.
Même les montagnes se transforment, avec le temps, pourquoi pas le empires? Comment les mots des poètes ne deviendraient t'ils pas de la poussière? La véritable merveille, n'est-ce pas lorsque quelque chose survit?
Au Kuala Nor, les saisons tournaient avec le soleil et les étoiles, et la lune illuminait l'herbe verte ou argentait la neige ou le lac gelé. Pendant bien des années après les événements contés ici ( de manière si incomplète ce fut-il, comme toujours dans cette sorte d'histoire), deux hommes s'y retrouvèrent chaque printemps, y partagèrent une cabane près du lac et y œuvrèrent de concert à accorder aux morts le dernier repos.
Des oiseaux criaient au matin en tourbillonnant au-dessus des eaux, les voix des fantôme criaient dans la nuit. Parfois, une de ces voix se taisait. Les deux hommes savaient pourquoi.
Puis arriva un printemps où un seul des deux hommes s'en vint au bords du Kuala Nor. Il travailla seul cette saison-là, et la saison suivante, et la suivante. Mais au printemps nul ne vint au bord du Kuala Nor.
les fantômes restèrent là. Ils criaient la nuit, sous la lune froide ou les étoiles, hiver, printemps, été, automne.
Le temps passa dans l'orbe des années.
Et enfin, parce que même les morts ne pleuvent pleurer à jamais, oubliés, il fut une nuit de lune où nul esprit perdu ne pleura plus au Kuala Nor , et il n'y eut personne pour entendre le dernier cris du dernier fantôme monter dans la nuit, entre les bras des montagnes, au-dessus du lac, de plus en plus haut, et disparaître.
Modifié en dernier par Maedhros le dim. juil. 15, 2018 5:31 am, modifié 8 fois.
Les siècles de pluie que ce chant appelle ne sont autre que mes larmes...Et le tonnerre qui frappe la terre n'est autre que ma colère ancestrale!

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 318684
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Éloge à Guy Gavriel Kay

Messagepar phoenlx » mer. févr. 15, 2017 9:38 pm

C'est émouvant en effet ce texte, cet auteur je ne crois pas l'avoir déjà lu, je connais de nom et de réputation surtout
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 318684
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Éloge à Guy Gavriel Kay

Messagepar phoenlx » mer. févr. 15, 2017 9:38 pm

ah mais oui ça me revient, c'est lui qui a participé au silmarillion (la version finale) avec Tolkien les dernières années !!!
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Maedhros
Libération de Melkor
Libération de Melkor
Avatar du membre
Messages : 11780
Enregistré le : mer. déc. 21, 2016 1:03 am
Gender :

Re: Éloge à Guy Gavriel Kay

Messagepar Maedhros » mer. févr. 15, 2017 9:43 pm

Oui et c'est vraiment un écrivain de fantaisie exceptionnelle, dit-toi que des passages comme cela dans ses livre il en a pleins, au moins un par chapitre.
Les siècles de pluie que ce chant appelle ne sont autre que mes larmes...Et le tonnerre qui frappe la terre n'est autre que ma colère ancestrale!

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 318684
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Éloge à Guy Gavriel Kay

Messagepar phoenlx » mer. févr. 15, 2017 9:47 pm

un autre livre qu'il a écrit

Image

résumé (fnac.com)

On donne à un homme un coursier de Sardie pour le récompenser immensément. On lui en donne quatre ou cinq pour l'élever au-dessus de ses pairs, lui faire tutoyer l'élite – et lui valoir la jalousie, parfois mortelle, de ceux qui montent les chevaux des steppes.

L'impératrice consort du Tagur venait de lui accorder deux cent cinquante chevaux célestes. À lui, Shen Tai, fils cadet du général Shen Gao, en reconnaissance de son courage, de sa dévotion et de l'honneur rendu aux morts de la bataille du Kuala Nor.

« On me tuera pour s'en emparer. On me réduira en charpie pour mettre la main sur ces chevaux avant même que j'aie regagné la capitale. »

Deux cent cinquante sardiens, introduits par son entremise dans un empire qui éprouvait pour ces montures un désir insatiable, qui gravait à leur image des blocs de jade et d'ivoire, qui associait les mots de ses poètes au tonnerre de leurs sabots mythiques.

Le monde vous offre parfois du poison dans une coupe incrustée de pierreries, ou alors des présents stupéfiants. Il n'est pas toujours facile de distinguer l'un de l'autre.

Il est une forme de fantasy dont le Canadien Guy Gavriel Kay est le maître incontesté. Entre la Provence médiévale de La Chanson d'Arbonne, l'Espagne de la Reconquista des Lions d'AI-Rassan, l'empire byzantin de La Mosaïque de Sarance, il revisite l'histoire sous une coloration fantastique et l'imprègne de son lyrisme mélancolique si particulier.

Les Chevaux célestes s'inspire de la Chine du VIle siècle sous la dynastie des Tang.
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 318684
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Éloge à Guy Gavriel Kay

Messagepar phoenlx » mer. févr. 15, 2017 9:47 pm

Tu as lu lesquels ?
quelle est exactement sa part dans le silmarillion de ... JRR et Christopher Tolkien ?
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Maedhros
Libération de Melkor
Libération de Melkor
Avatar du membre
Messages : 11780
Enregistré le : mer. déc. 21, 2016 1:03 am
Gender :

Re: Éloge à Guy Gavriel Kay

Messagepar Maedhros » mer. févr. 15, 2017 9:59 pm

phoenlx a écrit :un autre livre qu'il a écrit

Image

résumé (fnac.com)

On donne à un homme un coursier de Sardie pour le récompenser immensément. On lui en donne quatre ou cinq pour l'élever au-dessus de ses pairs, lui faire tutoyer l'élite – et lui valoir la jalousie, parfois mortelle, de ceux qui montent les chevaux des steppes.

L'impératrice consort du Tagur venait de lui accorder deux cent cinquante chevaux célestes. À lui, Shen Tai, fils cadet du général Shen Gao, en reconnaissance de son courage, de sa dévotion et de l'honneur rendu aux morts de la bataille du Kuala Nor.

« On me tuera pour s'en emparer. On me réduira en charpie pour mettre la main sur ces chevaux avant même que j'aie regagné la capitale. »

Deux cent cinquante sardiens, introduits par son entremise dans un empire qui éprouvait pour ces montures un désir insatiable, qui gravait à leur image des blocs de jade et d'ivoire, qui associait les mots de ses poètes au tonnerre de leurs sabots mythiques.

Le monde vous offre parfois du poison dans une coupe incrustée de pierreries, ou alors des présents stupéfiants. Il n'est pas toujours facile de distinguer l'un de l'autre.

Il est une forme de fantasy dont le Canadien Guy Gavriel Kay est le maître incontesté. Entre la Provence médiévale de La Chanson d'Arbonne, l'Espagne de la Reconquista des Lions d'AI-Rassan, l'empire byzantin de La Mosaïque de Sarance, il revisite l'histoire sous une coloration fantastique et l'imprègne de son lyrisme mélancolique si particulier.

Les Chevaux célestes s'inspire de la Chine du VIle siècle sous la dynastie des Tang.


Les cheuvaux céleste est le nom de la duologie dont le roman que je te parle Sous le ciel réédité sous le nom Les chevaux céleste

Alors j'ai lu, et j'ai acheté de lui Sous le ciel, Une chanson pour Arbonne, Le dernier rayon de soleil, Voile vers Sarance et Tigane 1

Quand à son travail sur le silmarillion, il ensemble peaufine et corrige certain textes.
Les siècles de pluie que ce chant appelle ne sont autre que mes larmes...Et le tonnerre qui frappe la terre n'est autre que ma colère ancestrale!

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 318684
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Éloge à Guy Gavriel Kay

Messagepar phoenlx » mer. févr. 15, 2017 10:05 pm

d'accord donc en fait tu veux dire que son ... style est présent dans certaines tournures de phrases du silmarillion ? il y a un peu de lui, comme il y a beaucoup de Tolkien père et fils ? je n'imaginais pas :shock:
est-ce qu'on sait plus précisément, quels paragraphes, phrases, chapitres sont fortement marqués par l'emprunte de kay ? ça m'intéresse assez car j'aime vraiment beaucoup le style du silmarillion
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Maedhros
Libération de Melkor
Libération de Melkor
Avatar du membre
Messages : 11780
Enregistré le : mer. déc. 21, 2016 1:03 am
Gender :

Re: Éloge à Guy Gavriel Kay

Messagepar Maedhros » mer. févr. 15, 2017 10:19 pm

discussed with Guy Kay. He indeed made many suggestions for the construction of the text (such as, in the tale of Beren and Lúthien, the introduction of a passage from the Lay of Leithian), and proposed solutions to problems arising in the making of a composite narrative -- in some cases of major significance to the structure ...

Christopher Tolkien.

Source : http://tolkiengateway.net/wiki/Guy_Gavriel_Kay

Tient et une petite citation intéressante de lui : http://forum.tolkiendil.com/thread-8303.html

Mettre le Silmarillion en forme fut "une exaltation tranquille" - et presque entièrement secrète. Kay dû passer ses jours dans une grange derrière la maison, à huit miles d'Oxford, soit seul soit avec Christopher, et très occasionnellement avec le biographe de J.R.R. Tolkien, Humphrey Carpenter. "Ce fut une concentration d'une année solitaire et au calme" dit Kay. "Et j'en appris beaucoup sur les faux départs en écriture. Je le dis avec sérieux. Ses faux départs [de Tolkien]. Vous apprenez que les grandes œuvres ont des chapitres bâclés et désastreux, que les grands auteurs reconnaissent qu'ils ne fonctionnent pas. Donc je regardais les brouillons du Seigneur des Anneaux et les débuts grossiers du Silmarillion et j'en vins à réaliser qu'ils ne naissent pas à part entière, intégralement, complètement formés dans la brillance. Ils arrivent là par l'écriture et la réécriture, le dur labeur et les erreurs, et finalement si vous y passez des heures et y mettez de la patience, quelque chose peut peut-être se produire. Ce fut une leçon très très immédiate que d'étudier le matériel de Tolkien. Ce n'est pas instantanément magnifique. Ça l'est laborieusement, mais cela arrive. Ce fut une très grande et toujours importante leçon"
Les siècles de pluie que ce chant appelle ne sont autre que mes larmes...Et le tonnerre qui frappe la terre n'est autre que ma colère ancestrale!

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 318684
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Éloge à Guy Gavriel Kay

Messagepar phoenlx » mer. févr. 15, 2017 10:25 pm

Intéressante cette citation, mais j'imagine que ces .. brouillons dont il parle, on en retrouve une partie dans les Home (L'histoire de la terre du milieu en 12 volumes publié à titre posthume par Christopher) ? ca m'intrigue vraiment le travail de cet auteur sur le silmarillion, ce serait sympa qu'un jour paraisse un livre montrant un peu tout le travail de réécriture, avec des annotations et tout. On cite peu souvent Kay mais je prend conscience qu'au-delà de Tolkien lui-même, et de Christopher son fils, il a du jouer un rôle, si ce n'est évidemment majeur dans ces histoires en tout cas un rôle non négligeable dans cette forme finale de texte unifié qu'on en a (et que moi j'ai toujours particulièrement aimé, malgré certaines incohérences que certains dénoncent)
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Maedhros
Libération de Melkor
Libération de Melkor
Avatar du membre
Messages : 11780
Enregistré le : mer. déc. 21, 2016 1:03 am
Gender :

Re: Éloge à Guy Gavriel Kay

Messagepar Maedhros » mer. févr. 15, 2017 10:31 pm

Il a toujours la citation au-dessus ou on apprend qu'il a eut l'idée d'inséré quelques vers du lais de lethain dans le conte de Beran et Lûthien, mais effectivement ce serais intéressant un tel livre.
Les siècles de pluie que ce chant appelle ne sont autre que mes larmes...Et le tonnerre qui frappe la terre n'est autre que ma colère ancestrale!

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 318684
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Éloge à Guy Gavriel Kay

Messagepar phoenlx » mer. févr. 15, 2017 10:40 pm

oui une sorte de silmarillion annoté comme on a eu le Hobbit annoté par exemple !

En tout cas bonne idée de topic, j'avoue que je ne connais pas cet auteur mais tout ça me donne envie de le lire un peu, il faudrait que je teste un de ses livres, tu me conseillerais lequel en priorité
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Maedhros
Libération de Melkor
Libération de Melkor
Avatar du membre
Messages : 11780
Enregistré le : mer. déc. 21, 2016 1:03 am
Gender :

Re: Éloge à Guy Gavriel Kay

Messagepar Maedhros » mer. févr. 15, 2017 11:13 pm

Personnellement je te conseillerais Sous le ciel aussi connu sous le nom Les chevaux céleste dépendamment de l'édition. Je trouve que c'est le livre qui dégage la plus grande nostalgie et tristesse de tous.
Les siècles de pluie que ce chant appelle ne sont autre que mes larmes...Et le tonnerre qui frappe la terre n'est autre que ma colère ancestrale!

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 318684
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Éloge à Guy Gavriel Kay

Messagepar phoenlx » mer. févr. 15, 2017 11:16 pm

d'accord merci du conseil :o
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Maedhros
Libération de Melkor
Libération de Melkor
Avatar du membre
Messages : 11780
Enregistré le : mer. déc. 21, 2016 1:03 am
Gender :

Re: Éloge à Guy Gavriel Kay

Messagepar Maedhros » sam. avr. 29, 2017 3:34 pm

Je viens de recevoir l'arbre de l'été pour ma fête :cool: :cool: :cool: :heureux: :heureux: :heureux: :heureux: :fete: :fete: :fete: :fete: :fete:
Les siècles de pluie que ce chant appelle ne sont autre que mes larmes...Et le tonnerre qui frappe la terre n'est autre que ma colère ancestrale!

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 318684
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Éloge à Guy Gavriel Kay

Messagepar phoenlx » sam. avr. 29, 2017 5:56 pm

cool ça, tu nous en diras des nouvelles
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Maedhros
Libération de Melkor
Libération de Melkor
Avatar du membre
Messages : 11780
Enregistré le : mer. déc. 21, 2016 1:03 am
Gender :

Re: Éloge à Guy Gavriel Kay

Messagepar Maedhros » dim. avr. 30, 2017 3:05 am

Ce sera pas avant longtemps, le nombre de livre que j'ai à lire...
Les siècles de pluie que ce chant appelle ne sont autre que mes larmes...Et le tonnerre qui frappe la terre n'est autre que ma colère ancestrale!

Maedhros
Libération de Melkor
Libération de Melkor
Avatar du membre
Messages : 11780
Enregistré le : mer. déc. 21, 2016 1:03 am
Gender :

Re: Éloge à Guy Gavriel Kay

Messagepar Maedhros » mar. sept. 26, 2017 9:07 pm

Je viens de commencer le premier livre de Kay, L'arbre de l'été de sa première trilogie La tapisserie de Fionnard et c'est vraiment très bon, quelques référence à Tolkien, moins bon que ses derniers livres, moins poétique malheureusement, plus comme un auteur de fantaisie habituelle, mais c'est tout de même bon.
Les siècles de pluie que ce chant appelle ne sont autre que mes larmes...Et le tonnerre qui frappe la terre n'est autre que ma colère ancestrale!

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 318684
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Éloge à Guy Gavriel Kay

Messagepar phoenlx » jeu. sept. 28, 2017 12:33 am

J'essaierai de voir si j'en trouve prochainement au salon fantastique
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Maedhros
Libération de Melkor
Libération de Melkor
Avatar du membre
Messages : 11780
Enregistré le : mer. déc. 21, 2016 1:03 am
Gender :

Re: Éloge à Guy Gavriel Kay

Messagepar Maedhros » jeu. sept. 28, 2017 1:26 pm

Bonne idée! En tous cas moi j'ai fini l'arbre de l'été et c'était réellement fantastique. PLusieurs éléments sont emprunté de Tolkien, mais que genre les elfes, mais bien des éléments du silmarillion, on peut pensé à Gundabad le seigneur des loups et lieutenant de l,ennemis et son ennemis, un chien nommé le Compagnon...soit Sauron et Huan, d'ailleurs il y a auras une bataille entre les deux :lol: . Kay à donc prit plusieurs éléments et même pensé de Tolkien, telle que la mort à la numéronéenne, mais il a aussi de multiple choses différente, j'ai même quelque fois retrouvé de la poésie, encore, moins que dans ses prochains romans et surtout dans la troisième et quatrième partie. En tous cas je me suis régalé!
Les siècles de pluie que ce chant appelle ne sont autre que mes larmes...Et le tonnerre qui frappe la terre n'est autre que ma colère ancestrale!

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 318684
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Éloge à Guy Gavriel Kay

Messagepar phoenlx » jeu. sept. 28, 2017 1:33 pm

c'est intéressant tout ça, que veux tu dire par "la mort à la numénoréenne" , des personnages qui vivent plusieurs centaines d'années ?
il y a des noms inspirés des noms chez Tolkien ? (je crois que ce n'est pas le seul auteur de fantasy cependant, on en a même certains dans Game of thrones, même si le contexte est fort différent) ; en tout cas c'est cool si cet auteur rend hommage à Tolkien ainsi. C'est tout de même différent ? parceque moi quand je découvre de nouveaux auteurs de fantasy je ne cherche pas spécialement à ce qu'ils copient Tolkien, j'aime quand le style est personnel, les scénarii, assez différent (l'intérêt de refaire le seigneur des anneaux ou le silmarillion est faible par exemple, Tolkien l'a si bien fait déjà, la plupart de ceux qui imitent ne réussissent pas, ce sont ceux qui se débarquent qui font des émules) après je ne connais pas Kay :mdr:
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Maedhros
Libération de Melkor
Libération de Melkor
Avatar du membre
Messages : 11780
Enregistré le : mer. déc. 21, 2016 1:03 am
Gender :

Re: Éloge à Guy Gavriel Kay

Messagepar Maedhros » jeu. sept. 28, 2017 4:06 pm

c'est intéressant tout ça, que veux tu dire par "la mort à la numénoréenne" , des personnages qui vivent plusieurs centaines d'années ?


Non, pas chez les humain, mais le roi qui est vieux genre 70 ans devrait se sacrifier à l'arbre de l'été pour continuer de protéger le royaume, mais il ne le fait parce qu'il a peur de mourir, le problème numéroréens quoi.

l y a des noms inspirés des noms chez Tolkien ? (je crois que ce n'est pas le seul auteur de fantasy cependant, on en a même certains dans Game of thrones, même si le contexte est fort différent) ; en tout cas c'est cool si cet auteur rend hommage à Tolkien ainsi. C'est tout de même différent ? parceque moi quand je découvre de nouveaux auteurs de fantasy je ne cherche pas spécialement à ce qu'ils copient Tolkien, j'aime quand le style est personnel, les scénarii, assez différent (l'intérêt de refaire le seigneur des anneaux ou le silmarillion est faible par exemple, Tolkien l'a si bien fait déjà, la plupart de ceux qui imitent ne réussissent pas, ce sont ceux qui se débarquent qui font des émules) après je ne connais pas Kay


En fais je lit sa première trilogie, qui est assez différente de ce qu'il fera pars la suite, là c'est total de la hight-fantaisie alors qu'il fait beaucoup plus dans la fantaisie historique. Il n'y a pas de nom qui ressemblent à ceux de Tolkien, mais c'est plutôt dans les personnage ou les race, pars exemple les lios Alfar sons clairement des elfes tokinien, mais pas le dérivé de la fantaisie nous a habituer, mais bien des elfes tolkienien du troisième âge avec les douleurs et qui s’efface tranquillement. Alors clairement, c'est une histoire très très classique, mais il reste que à quelques moments tu sens l'influence de l'auteur sur l'histoire, je veux dire tu sens un peu de l'immense poésie à venir dans ses autres œuvres, je peux cité la fin de la partie 2 qui m,a tout de même émut en montrant les limites de l,hommes et quelques moments, mais effectivement c'est très sda bis. Comme je te l'ai déjà dit je te conseille beaucoup plus Les chevaux céleste qui lui est très loin du SDA et est vraiment très poétique, il faut rappeler que ce livre est son premier.
Les siècles de pluie que ce chant appelle ne sont autre que mes larmes...Et le tonnerre qui frappe la terre n'est autre que ma colère ancestrale!

Maedhros
Libération de Melkor
Libération de Melkor
Avatar du membre
Messages : 11780
Enregistré le : mer. déc. 21, 2016 1:03 am
Gender :

Re: Éloge à Guy Gavriel Kay

Messagepar Maedhros » jeu. oct. 19, 2017 1:25 pm

Je viens de m'acheter la suite de Sous le ciel: Le fleuve des étoiles! :heureux: :heureux: :heureux:
Les siècles de pluie que ce chant appelle ne sont autre que mes larmes...Et le tonnerre qui frappe la terre n'est autre que ma colère ancestrale!

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 318684
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Éloge à Guy Gavriel Kay

Messagepar phoenlx » jeu. oct. 19, 2017 2:06 pm

cool c'est bien
tiens étant donné que je vais aller au salon fantastique dans 15 jours moi j'essaierai de voir s'il y a des bouquins de cet auteur ; en principe il devrait y avoir pas mal d'auteurs de fantasy représentés à cet évènement
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Maedhros
Libération de Melkor
Libération de Melkor
Avatar du membre
Messages : 11780
Enregistré le : mer. déc. 21, 2016 1:03 am
Gender :

Re: Éloge à Guy Gavriel Kay

Messagepar Maedhros » jeu. oct. 19, 2017 3:47 pm

Je te conseille fortement Sous le ciel ou Une chanson pour Arbonne ou encore Le dernier rayon de soleil
Les siècles de pluie que ce chant appelle ne sont autre que mes larmes...Et le tonnerre qui frappe la terre n'est autre que ma colère ancestrale!

Maedhros
Libération de Melkor
Libération de Melkor
Avatar du membre
Messages : 11780
Enregistré le : mer. déc. 21, 2016 1:03 am
Gender :

Re: Éloge à Guy Gavriel Kay

Messagepar Maedhros » mar. oct. 24, 2017 5:58 pm

Je biens de m'acheter Ysabel et Lord of Emperors, tous les deux en anglais :heureux: :heureux: :heureux:
Les siècles de pluie que ce chant appelle ne sont autre que mes larmes...Et le tonnerre qui frappe la terre n'est autre que ma colère ancestrale!

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 318684
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Éloge à Guy Gavriel Kay

Messagepar phoenlx » mar. oct. 24, 2017 6:13 pm

cool ça parle de quoi ?
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Maedhros
Libération de Melkor
Libération de Melkor
Avatar du membre
Messages : 11780
Enregistré le : mer. déc. 21, 2016 1:03 am
Gender :

Re: Éloge à Guy Gavriel Kay

Messagepar Maedhros » mar. oct. 24, 2017 6:25 pm

Je vais te donner les résumées en français.

Ysabel

Image

Ned, un jeune Montréalais de quinze ans, accompagne son père, Edward Marriner, dans le Midi de la France. Photographe de renommée internationale, Marriner - assisté de Mélanie, Steve et Greg, son équipe technique - a six semaines pour croquer des images inédites de ce magnifique coin de pays, qui regorge de ruines datant de l'époque des Celtes et des Romains.

Mais des événements inquiétants perturbent le séjour de Ned : un inconnu le menace dans la cathédrale d'Aix-en-Provence, un étrange malaise l'affecte aux abords de la montagne Sainte-Victoire, des chiens l'attaquent dans un café... sans compter qu'au cours de la nuit de la Beltaine, une antique fête celtique, il assiste à la « magique » disparition de Mélanie !

Dès lors, Ned comprend que, dans cette contrée plusieurs fois millénaire, des personnages mythiques ne veulent pas mourir et que, d'une mystérieuse façon, il est personnellement concerné par leur histoire.


Lord of the Emperor/ Le Seigneur des Empereurs suite de Voile vers Sarance et dernier tome de la duologie La Mosaique Sarantine
Image

Arrivé à la cité des cités, Crispin, mosaïste de métier, souhaite se dédier entièrement à la création du dôme du sanctuaire de Valérius. Malheureusement, c’est sans compter les intrigues sarantines dans lequel il est entrainé malgré lui ; mais personne ne peut résister aux valses de Sarance. Naitront des contacts privilégiés, avec l’Empereur Valérius II et son propre monarque exilé à Sarance, la Reine Gisel. Cependant, des personnes tenteront l’impossible pour le mettre à l’écart.
Les siècles de pluie que ce chant appelle ne sont autre que mes larmes...Et le tonnerre qui frappe la terre n'est autre que ma colère ancestrale!

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 318684
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Éloge à Guy Gavriel Kay

Messagepar phoenlx » mar. oct. 24, 2017 6:28 pm

ok tiens j'aurais pensé qu'il faisait des histoires plus ancrées dans l'héroic fantasy lui
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Maedhros
Libération de Melkor
Libération de Melkor
Avatar du membre
Messages : 11780
Enregistré le : mer. déc. 21, 2016 1:03 am
Gender :

Re: Éloge à Guy Gavriel Kay

Messagepar Maedhros » mar. oct. 24, 2017 6:30 pm

Non, comme je l'ai dit seul ses premiers livres son réellement de l'heroic fantaisy, mais pars la suite il iras vers la fantaisy historique dont il sera un des maîtres.
Les siècles de pluie que ce chant appelle ne sont autre que mes larmes...Et le tonnerre qui frappe la terre n'est autre que ma colère ancestrale!


Retourner vers « Fantasy - Merveilleux - Médiéval Fantastique »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité