Jurassic World : Camp Cretaceous (série animée Netflix)

Rubrique consacrée à la saga Jurassic Park (livres de Michael Crichton, films Jurassic Park et Jurassic World, jeux vidéos, etc)
SauronGorthaur
Tol in Gauroth
Tol in Gauroth
Avatar du membre
Messages : 72125
Enregistré le : jeu. déc. 27, 2012 10:53 am
Localisation : Le Mordor, la Transylvanie, Annwyn, l' Empire Galactique, le Wandenreich
Gender :

Jurassic World : Camp Cretaceous (série animée Netflix)

Messagepar SauronGorthaur » mar. juin 04, 2019 5:02 pm

C'est officiel ! Une série Jurassic World arrive sur Netflix !

Il y a quelques mois, une rumeur laissait entendre qu'une série Jurassic World était en préparation du côté de chez Netflix. Aujourd'hui, on a la confirmation, les dinosaures de Jurassic World vont bientôt s'exprimer sur petit écran dans une série animée inédite.

Alors que les fans de dinosaures attendent avec impatience la sortie de Jurassic World 3 en 2021, il pourront déjà étancher leur soif d'aventures jurassiques grâce à une nouvelle série Netflix. Dreamworks animation vient d'annoncer la série Jurassic World : Camp Cretaceous qui sortira en 2020 sur la plateforme de streaming. Cette série sera chapeautée par Scott Kreamer et Lane Lueras. Les producteurs sont Steven Spielberg, Frank Marshall et Colin Trevorrow.

Image

Cette nouvelle série se déroulera dans le même univers que les films sortis en 2015 et 2018. On suivra les aventures d'un groupe de six adolescents qui se rend dans un camp de vacances situé sur l'île Isla Nublar. Malheureusement tout ne va pas se dérouler comme prévu, notamment quand les dinosaures vont commencer à faire des ravages sur l'île et détruire les moyens de communications du camp de vacances. Les adolescents vont alors devoir s'allier afin de survivre à la jungle de Jurassic World. Pour le moment, on ne sait pas si les personnages des films seront de la partie et, si c'est le cas, s'ils seront doublés par les acteurs originaux.

On ne connait pas encore de date de sortie exacte pour cette série animée, mais elle verra le jour sur Netflix en 2020.

https://hitek.fr/actualite/annonce-serie-tv-jurassic-world-netflix_19619?fbclid=IwAR2vznYPrxvKBoHShM7qK_K7R32LWhLE8aXNfIR37vXg6PQtjQ4dIFEevn8
(En semi-congé à durée indéterminée)

Náin
Les enfants d'Aulë
Les enfants d'Aulë
Avatar du membre
Messages : 66112
Enregistré le : mar. févr. 07, 2012 8:02 pm
Localisation : Les grandes salles de la cité des nains de Cavenain

Re: Jurassic World : Camp Cretaceous (série animée Netflix)

Messagepar Náin » mar. juin 04, 2019 5:18 pm

Oui c'est le genre de série à la Dragons de dreamworks quoi super
Oyez Elfes, vous tous, oyez ! Qu'on ne dise plus jamais des Nains qu'ils sont cupides et désobligeants ! Galadriel
Puisqu'ils ne sont pas blancs, ils sont forcément méchants ! Pocahontas
Et savez-vous ce que le nain réponds à cela ? : Ishkhaqwi ai durugnul !
I am a dwarf and i'm digging a hole, diggy diggy hole, diggy diggy hole !

Smaug the stupendous
Maison de la Vierge
Maison de la Vierge
Avatar du membre
Messages : 954
Enregistré le : mer. juil. 01, 2015 3:52 pm
Gender :

Re: Jurassic World : Camp Cretaceous (série animée Netflix)

Messagepar Smaug the stupendous » mar. juin 04, 2019 6:11 pm

Le concept et le synopsis me laissent de marbre. J'en ai déjà vu des similaires pour nombre de fanfics...
Et je suis toujours sur mes gardes avec Netflix à cause de l'idéologie qu'ils ont un peu tendance à véhiculer dans leurs productions. Je crois voir une fille avec des cheveux roses parmi les personnages, ça commence bien... :s
"I'm a simple man. I like pretty, dark-haired women and breakfast food" Ron Swanson, Parks and Recreations

SauronGorthaur
Tol in Gauroth
Tol in Gauroth
Avatar du membre
Messages : 72125
Enregistré le : jeu. déc. 27, 2012 10:53 am
Localisation : Le Mordor, la Transylvanie, Annwyn, l' Empire Galactique, le Wandenreich
Gender :

Re: Jurassic World : Camp Cretaceous (série animée Netflix)

Messagepar SauronGorthaur » mar. juin 04, 2019 6:34 pm

oui le concept et le projet m'emballent franchement pas du tout, donc bon ...
(En semi-congé à durée indéterminée)

Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 111015
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: Jurassic World : Camp Cretaceous (série animée Netflix)

Messagepar Scarabéaware » mer. juin 05, 2019 7:33 pm

Bon au moins avec Dreamworks à la barre pour s'en occuper il ne devrait pas trop y avoir de quoi se plaindre de l'animation si Netflix leur a suffisamment donné du budget mais autrement faut avouer que y aurait de quoi préférer un autre type de projet que celui là.
Lao Tseu a dit il faut "couper la tête" de tous les esclaves pour leur faire "trouver la voie".

SauronGorthaur
Tol in Gauroth
Tol in Gauroth
Avatar du membre
Messages : 72125
Enregistré le : jeu. déc. 27, 2012 10:53 am
Localisation : Le Mordor, la Transylvanie, Annwyn, l' Empire Galactique, le Wandenreich
Gender :

Re: Jurassic World : Camp Cretaceous (série animée Netflix)

Messagepar SauronGorthaur » mar. juil. 28, 2020 10:42 pm

Sceptique. J'ai pas l'impression que ça s'insère bien dans la continuité des films en plus


(En semi-congé à durée indéterminée)

ZORRO
combats urbains
combats urbains
Avatar du membre
Messages : 7651
Enregistré le : sam. avr. 18, 2015 10:06 am
Localisation : val-de-marne
Gender :

Re: Jurassic World : Camp Cretaceous (série animée Netflix)

Messagepar ZORRO » mar. juil. 28, 2020 10:49 pm

C'est risqué leur truc...
"Si tu ne peux te mettre dans la peau du Lion, endosse celle du Renard..."

Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 111015
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: Jurassic World : Camp Cretaceous (série animée Netflix)

Messagepar Scarabéaware » mer. juil. 29, 2020 12:00 pm

Oui bon bah c'est une revisite de l'univers par Netflix avec du staff de Dreamworks.
Lao Tseu a dit il faut "couper la tête" de tous les esclaves pour leur faire "trouver la voie".


phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 356489
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Jurassic World : Camp Cretaceous (série animée Netflix)

Messagepar phoenlx » mer. juil. 29, 2020 12:05 pm

oui ça fait un peu fan service je trouve .. mais à voir.
ça semble être dans la même veine que beaucoup de projets netflix actuels, animation en 3D, façon saint seiya netflix, ça vole pas toujours haut, mais à tester
Le topic pour les débutants du forum : Cliquez ici

Náin
Les enfants d'Aulë
Les enfants d'Aulë
Avatar du membre
Messages : 66112
Enregistré le : mar. févr. 07, 2012 8:02 pm
Localisation : Les grandes salles de la cité des nains de Cavenain

Re: Jurassic World : Camp Cretaceous (série animée Netflix)

Messagepar Náin » mer. juil. 29, 2020 12:25 pm

oui bah ça a l'air pourri quoi quelle surprise

au passage j'espère au moins que la qualité d'animation va s'améliorer parce que c'est effroyable
Oyez Elfes, vous tous, oyez ! Qu'on ne dise plus jamais des Nains qu'ils sont cupides et désobligeants ! Galadriel
Puisqu'ils ne sont pas blancs, ils sont forcément méchants ! Pocahontas
Et savez-vous ce que le nain réponds à cela ? : Ishkhaqwi ai durugnul !
I am a dwarf and i'm digging a hole, diggy diggy hole, diggy diggy hole !

Somewhere
Les naugrim
Les naugrim
Avatar du membre
Messages : 67322
Enregistré le : lun. nov. 12, 2012 12:08 pm
Localisation : Dans les étoiles du Bas-Rhin
Gender :

Re: Jurassic World : Camp Cretaceous (série animée Netflix)

Messagepar Somewhere » mer. juil. 29, 2020 12:27 pm

Un dessin animé donc on mets des adolescents en héros, ah waouh le cliché.
~ Vous qui entrez ici, abandonnez tout espoir ~

Mes tops et classements divers sur le forum :


Náin
Les enfants d'Aulë
Les enfants d'Aulë
Avatar du membre
Messages : 66112
Enregistré le : mar. févr. 07, 2012 8:02 pm
Localisation : Les grandes salles de la cité des nains de Cavenain

Re: Jurassic World : Camp Cretaceous (série animée Netflix)

Messagepar Náin » mer. juil. 29, 2020 12:42 pm

série d'animation*
Oyez Elfes, vous tous, oyez ! Qu'on ne dise plus jamais des Nains qu'ils sont cupides et désobligeants ! Galadriel
Puisqu'ils ne sont pas blancs, ils sont forcément méchants ! Pocahontas
Et savez-vous ce que le nain réponds à cela ? : Ishkhaqwi ai durugnul !
I am a dwarf and i'm digging a hole, diggy diggy hole, diggy diggy hole !

Smaug the stupendous
Maison de la Vierge
Maison de la Vierge
Avatar du membre
Messages : 954
Enregistré le : mer. juil. 01, 2015 3:52 pm
Gender :

Re: Jurassic World : Camp Cretaceous (série animée Netflix)

Messagepar Smaug the stupendous » sam. sept. 19, 2020 3:22 pm

Après un visionnage de la saison en une seule soirée, je livre une petite critique assez simple. Tout d’abord, je précise que je n’avais aucune attente vis-à-vis de la série car le combo Jurassic World + série animée pour gosses ne m’attirait pas du tout, tout comme la description des personnages principaux, et les bandes annonces n’ont fait que confirmer mes craintes.


Commençons par le positif :

— Au milieu du festival de cringe que sont les premiers épisodes, les scènes avec Darius chez lui se distinguent de par leur qualité car étant axées sur le drame et son développement de personnage et non sur de la comédie lourdingue comme les scènes sur Nublar. L’idée de l’accès à Jurassic World et Camp Cretaceous en tant que récompense pour avoir réussi le jeu en réalité virtuelle m’a rappelé le recrutement d’Eli Wallace par le SGC au tout début de Stargate Universe.

— A partir du début de la première moitié, la série devient meilleure et un peu plus mature dans son écriture et son déroulement (comme si on avait secoué les showrunners et les scénaristes), à tel point qu’elle ne semble plus être destinée aux jeunes enfants mais plutôt aux jeunes ados. Certaines scènes un peu débiles restent malheureusement (telle que celle du généticien Eddie abandonné dans le labo en la seule compagnie de son gâteau d’anniversaire).

— Quelques scènes d’actions et de tension pas trop mal dans la seconde partie avec un cache-cache au milieu des containers avec l’Indominus, un passage dans les tunnels qui pourra rappeler à certains le jeu point and click de Telltale sorti en 2011, une attaque de monorail par les ptéranodons qui aurait mérité un traitement en live-action ainsi qu’un climax dans un entrepôt où les protagonistes doivent se servir de leurs méninges pour vaincre le carnotaure et s’échapper du réseau souterrain. Au sujet du carnotaure, on notera une référence paléontologique sympa avec la difficulté de l’animal à négocier les virages malgré sa grande vitesse.

— La VF est étonnamment pas mauvaise, à part pour un ou deux persos où la performance du doubleur est un peu fade, et je dirais même qu’elle est limite mieux que celle des films Jurassic World.

— De tous les personnages, Roxie est celle qui est la plus réaliste, responsable et sensée (et aussi la seule tolérable dans les premiers épisodes).


Et à présent le négatif :

— Au sujet de la musique originale, je n’ai retenu aucun thème malheureusement. Mais bon, sachant que j’ai eu le même problème lors de mon visionnage de The Witcher (dont je n’ai pas aimé la saison 1 mais plutôt bien apprécié la BO après une écoute séparée), j’attendrais de trouver la BO et de l’écouter à tête reposée avant de la critiquer plus en détail.

— Les premiers épisodes sont une pantalonnade totale avec une succession de débilités en tout genre avec la bande de bouffons stéréotypés que sont les gosses qui font des conneries dès leur premier jour, conneries qui relèvent du Darwinisme inversé (la survie des plus idiots comme dirait Grant dans Jurassic Park 3) et m’ayant donné de distribuer des tartes de daron et de les envoyer au peloton d’exécution (pour les crimes de dégradation du matériel et surtout de mise en danger involontaire des dinosaures et des employés) ; la violation de règles d’hygiène et de sécurité en vigueur dans nombre de parcs à thème et de laboratoires de par le monde lors des différentes activités (vas-y que ça se balade dans le labo et touche à tout en toute dissidence ; que ça fasse de la tyrolienne en passant à ras de brachiosaures…) ; l’animateur Dave qui s’adresse à Wu comme si c’était son pote alors que Wu est un haut cadre de la compagnie et quelqu’un de célèbre et respecté dans l’univers ; Wu dépeint avec la subtilité d’une grosse otarie bourrée à la bière (avec ses mimiques et son attitude de méchant de James Bond, on crame direct que c’est un méchant) ; des scènes d’action cartoonesques (bordayl ce Parasaurolophus qui bondit comme un kangourou du toit d’une jeep qu’il n’a miraculeusement pas écrasé sous son poids) ; les employés et la sécurité du parc aux fraises (on entre si facilement dans le réseau souterrain du parc que les rivaux d'InGen pourrait y organiser des raves partys à leur nez et barbes; Darius et Kenji laissé sans surveillance au milieu de la jungle alors qu’ils sont supposés pelleter de la merde en guise de punition) ; les dinosaures qui passent eux aussi pour incompétents pour échouer à tuer les gosses alors que de telles situations dans la vraie vie ou dans les premiers films n’auraient pas pardonné ou que de justesse et à un prix.

— Malgré les épreuves traversées, les gosses ne semblent jamais traumatisés ou du moins assez secoués comme les Murphy, Kelly Malcolm ou Maisie l’ont été dans JP, TLW et FK respectivement car ici, ils semblent être sur le choc un instant ou deux avant de se recommencer à se chamailler ou à faire des blagues une fois le danger écarté.

— A la fin de la scène de l’attaque du monorail, j’ai cru que les scénaristes avaient eu les couilles de
tuer Ben
et j’aurais salué cette décision narrative et accorder davantage de respect à cette série pour gosses si on n’avait pas eu la révélation à la fin que
il était toujours en vie
. Au final, on a juste eu une autre situation à la Billy Brennan (qui a survécu on ne sait comment aux ptéranodons dans Jurassic Park 3)

— Bumby ne sert à que dalle dans cette saison à part faire vendre des jouets et être la caution mignonitude de la série (et encore c’est relatif, ses plans rapprochés, ainsi que la tronche de violeuse qu’a Brooklynn dans l’épisode 2, m’ont beaucoup fait plus flipper que les attaques de prédateurs en deuxième partie de saison). Et son rythme de croissance est complètement aux fraises et WTF car elle éclot dans l’épisode 2 avant de réapparaitre dans l’épisode 5 je crois, se déroulant deux jours plus tard, où elle fait déjà la taille d’un bouledogue. Et la scène où elle chiale alors que les gosses sont virés du labo est d’un ridicule…

— Hormis dans les scènes d’action et de tension mentionnées dans la catégorie des points positifs, l’utilisation et la représentation des dinosaures est soit anecdotique, soit WTF avec les sinocératops presque aussi doux que des agneaux (essayez de faire avec un rhinocéros ou un hippopotame ce que les gosses ont fait avec le sino dans l’épisode 3, histoire qu’on se marre un peu). Je ne suis pas fan non plus des Parasaurolophus bioluminescents et de leur scène. On aurait qu’ils ont voulu copier l’attraction Na’vi River Journey du parc Animal Kingdom à Orlando, avec des paras semi-aquatiques dignes de certaines représentations dépassées du siècle dernier.

— Visuellement parlant, l’univers et la direction artistique sont pauvres. La jungle a la même gueule partout sur l’île (des arbres de taille moyenne relativement éloignés les uns des autres avec un sol couvert d’herbes) et les décors de cette dernière ne sont jamais intimidants alors qu’Isla Nublar et Isla Sorna étaient d’une certaine manière des entités à part entière dans les films, suscitant parfois l’inquiétude, du moins dans la trilogie originale et Fallen Kingdom. Le parc fait vide aussi, même avant l’évacuation, (d’ailleurs il n’y a qu’une scène avec un grand nombre de personnes et ces derniers semblent partager toute le même modèle et la même animation en plus d’être floues pour cacher la misère) et on y croit pas tellement que rien ne grandiose ne ressort des lieux visités (sauf l’éponyme Camp Cretaceous à la rigueur) et que tout y est si fade, même les employés qui semblent avoir tous la même corpulence, tranche d’âge et comportement sauf quelque exceptions.

— Pour finir, abordons la cohérence vis—à—vis du film Jurassic World, duquel cette série est supposée être un interquel canon. Alors certes il y a plusieurs clins d’œil aux événements de ce dernier (l’hélicoptère de Masrani est vu plusieurs fois, les gamins prennent le van de l’Unité de Confinement des Actifs, la présence de la gyrosphère détruite de Zach et Gray ainsi que de l’ankylosaure tué par l’Indo…) ainsi qu’aux autres matériaux de la franchise, dont JP3 et le site Masrani Global, en mode « T’as vu j’ai fait mes devoirs ! » pour brosser les fans dans le sens du poil. C’est une chose de faire des références au reste de la saga et c’est facile même, mais c’en est une autre d’en faire autre chose que du fan-service. Et malgré tout ça, Camp Cretaceous a son lot d’incohérences vis-à-vis de Jurassic World. Je ne vais pas toutes les lister car ce ne serait pas très intéressant mais entre-autres on a la mention de clôtures ayant cédé dans tout le parc alors que rien de tel ne se passe dans JW (on a l’impression qu’ils ont mélangés les incidents JP et JW) ou du moins pas à cette échelle ; les gosses qui visitent un labo au nord du parc qui fait doublon avec le laboratoire du Centre de l’Innovation où Wu avait même son labo secret ; les environs du lagon du mosasaure qui semblent vides en fin d’après-midi alors que chronologiquement parlant, c’est sensé se dérouler juste après l’attaque des ptérosaures (et que donc la zone devrait grouiller d’employés en train de chercher d’éventuels visiteurs retardataires ou même, des caméras auraient peut-être dû les repérer.) et pourquoi ces andouilles de gosses n’ont pas eu le réflexe d’aller aux hôtels après leur épreuve avec le mosasaure au lieu de glander dans les gradins jusqu’au coucher du soleil, hôtels où se trouvent des visiteurs jusqu’à assez tard dans la nuit d’après le film Jurassic World ?

Bref, Camp Cretaceous a beau s’être secoué les puces à la mi-saison et la qualité des épisodes s’est améliorée petit à petit mais l’ensemble reste néanmoins médiocre et le visionnage de la série est honnêtement assez dispensable, surtout si vous avez été déçu par les films Jurassic World. Certains me diront surement que je suis dur avec une série pour les gosses mais en soit le fait que ce soit pour les gosses n’excuse en rien certains défauts tel que le manque d’ambition dans la direction artistique, l’humour merdique ou les moments wtf. Qu’une œuvre soit pour adultes, tout public, ou pour enfants, l’investissement créatif et la qualité du travail doivent rester les mêmes.
"I'm a simple man. I like pretty, dark-haired women and breakfast food" Ron Swanson, Parks and Recreations


Retourner vers « Jurassic Park »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité