• Déconfinement : Restez prudent !!

Marche ou Crève (The Long Walk, Roman de Stephen King, 1979)

L'univers de Stephen King à travers ses nombreux romans et nouvelles
Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 104507
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Marche ou Crève (The Long Walk, Roman de Stephen King, 1979)

Messagepar Scarabéaware » ven. sept. 28, 2018 9:32 pm



On va inaugurer la rubrique Stephen King avec la création du topic de son roman Marche ou crève qu'il avait sorti sous son pseudonyme de Richard Bachman :mrgreen:.

De son titre original The Long Walk, Marche ou crève est un roman d'anticipation dystopique de Stephen King paru en 1979. L'American Library Association l'a cité dans sa liste des 100 meilleurs livres pour adolescents publiés entre 1966 et 2000. L'auteur a écrit ce roman en 1966-1967 alors qu'il était étudiant à l'université du Maine. L'idée à germé dans son esprit en faisant de l'auto-stop entre chez lui et l'université. C'est le premier roman qu'il aura réussi à terminer. D'abord présenté à un concours du premier roman organisé par Random House, il se le verra rejeté mais le publiera finalement en 1979 sous le pseudonyme de Richard Bachman.

Contexte de l'histoire :

Comme tous les ans se tient la Longue Marche : cent jeunes volontaires âgés de moins de 18 ans entament une marche vers le sud à travers les États-Unis, devenus un pays totalitaire, en partant de la frontière canadienne, dans l'État du Maine. Sous l'autorité du « Commandant » et encadrés par des militaires chargés de les surveiller, et d'assurer leur sécurité et leur approvisionnement en vivres et en eau, les concurrents doivent marcher jour et nuit, sans interruption pour quelque motif que ce soit ; l'interdiction de s'arrêter est formelle, sous peine d'être « éliminé » de la Marche, c'est-à-dire être exécuté au bout de trois avertissements. Le dernier debout est déclaré vainqueur et reçoit une très importante somme d'argent ainsi que le « prix », qui peut être tout ce qu'il souhaite.


Quelques petites règles de La Longue Marche :mrgreen:

Règle N°8 : « Pas de gestes malveillants envers vos camarades Marcheurs »
Suggestion N°3 : « Ne portez pas de baskets »
Suggestion N°6 : « Lentement et calmement »
Suggestion N°10 : « Économisez votre souffle. Si vous avez l'habitude de fumer, évitez de le faire durant la Longue Marche »
Suggestion N°13 : « Conservez précieusement votre énergie »


A noter qu'il existe un projet d'adaptation de l’œuvre : viewtopic.php?f=528&t=6607
Lao Tseu a dit il faut "couper la tête" de tous les esclaves pour leur faire "trouver la voie".

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 339353
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Marche ou Crève (The Long Walk)

Messagepar phoenlx » ven. sept. 28, 2018 9:46 pm

A l'heure actuelle, c'est probablement encore mon préféré parmi ses livres, ou du moins l'un de mon top 3-4 avec Simetierre et peut-être La part des Ténèbres (de ceux que j'ai lu, plus d'une vingtaine quand même) Le concept m'avait à la fois séduit et terrifié à l'époque, c'est à la fois simple (des types obligés de marcher sans s'arrêter, sinon, une balle dans la tête) et en même temps terriblement angoissant, au début du livre tu te demandes un peu comment l'auteur va arriver à tenir tout un livre sur cette histoire, mais il y arrive et de fort belle manière avec les flashback, les descriptions psychologiques ; ce livre est une exploration bouleversantes de l'âme humaine, une réflexion sur l'effort quand on va au bout de ses forces), une réflexion sur le désir de vivre à tout prix, de se surpasser pour éviter la mort, une réflexion sur la vie, en fait, ces marcheurs, en un sens, c'est nous-même qui sommes toujours obligés de marcher sans nous arrêter (sinon nous sommes morts) et qui nous accrochons jusqu'à l'extrême limite. Le fait qu'il ait choisi de plus de décrire son histoire sous le biais d'un narrateur (Garraty) qui est un marcheur, et non du point de vue d'un observateur extérieur, rend la chose encore plus terrifiante je trouve, car on s'identifie à mort au personnage, moi j'avais vraiment l'impression à l'époque de ma lecture de voir la route, de ressentir la terreur qu'ils ressentaient, il y a des descriptions incroyables ; tu me diras si ça te fait pareil mais ce qui m'avait marqué aussi c'était la description des foules massées sur les bords (un peu comme ces foules chez nous qui regardent le tour de France sauf que là, c'est un spectacle autrement plus macabre) et la perception que Garraty a d'elles, au bout d'un moment .. Il y a aussi une scène assez .. sexuelle a un moment, quand j'ai lu ça je me suis dis, ah oui carrément ? bon ok :lol:
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 104507
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: Marche ou Crève (The Long Walk)

Messagepar Scarabéaware » ven. sept. 28, 2018 10:08 pm

Je suis actuellement en train de le lire celui-là, pour le moment j'en suis à la moitié, en tout cas on peut dire qu'il a de quoi être saisissant avec cette histoire de Longue Marche organisée annuellement dans une Amérique totalitaire, ici on est pas dans du jeu de la faim, mais plutôt dans du jeu de la marche où il faut continuellement marcher sous peine de se recevoir un ticket... :siffle:. Et ce ne serait pas marrant que ce soit un petit ticket de sortie, non ce ticket c'est la mort assurée après 3 avertissements qui arrivent peu importe que l'on fasse "une chié" pour le dire à la Stephen King, où qu'on ait une crampe voir qu'on s'évanouisse.

C'est par ailleurs du jeu qui encore une fois est bon à assouvir les bas instincts de l'humanité avec des spectateurs qui se délectent de suivre cette sombre marche, impatient de voir des candidats prendre leur ticket, mourir sous leurs yeux tels des gladiateurs dans une arène loin d'être circulaire mais se présentant sous la terrible linéarité d'une route bien longue à parcourir kilomètres après kilomètres, du matin au soir, sans pouvoir dormir ou alors dormir en marchant.

Et dans tout ça nous suivons Ray Garraty qui aura décidé de s'inscrire à cette terrible marche qui constitue un véritable suicide en soit...Garraty qui chemine donc avec quelques autres, faisant connaissance avec eux et enchainant sur quelques discussions qui ne sont pas toujours bien sages :mrgreen:.

J'apprécie assez la lecture qui a de quoi laisser encore une fois songeur quand à ce contexte qui se dessine sous nos yeux, c'est une bonne dystopsie que nous propose Stephen King avec ce qu'elle a d'impactant, une mort en direct qui n'est toutefois pas filmée en continue histoire de préserver les candidats. Ceci dis, à l'époque où Stephen King l'avait écrit ça pouvait aller comme ça, mais avec une vision actuelle c'est quelque chose dont on ne prendrait plus la peine, ce serait du filmé 24 h/24 de manière probablement discrète mais avec la grosse diffusion télévisuelle. Enfin bon c'est déjà très bien comme c'est avec l'atmosphère que ça donne, tout ceci nous crée une certaine tension avec les avertissements qui viennent, les sensations de crampes et autres, les candidats qui reçoivent leur ticket se faisant salement fusiller par des soldats déshumanisés.

Bon puis nous avons aussi le petit côté plus léger on dira, la facette coquine du Stephen King, c'est assez cocasse de voir les allusions et comme Garraty par exemple peut se comporter à aller sans retenue peloter et embrasser une des supportrices :lol:. Là où j'en suis on peut dire que les hormones fonctionnent encore bien. Mais c'est aussi à montrer le côté malsain, des filles excitées par ces marcheurs qui bravent la mort et peuvent aller jusqu'à faire les aguicheuses :siffle:. Du pain et des jeux, oui des jeux de la mort où sont semés le sang avec l'excitation que ça peut provoquer chez la populace, on a d'ailleurs l'évocation par rapport à la guillotine aussi. Bref, de quoi en avoir une certaine réflexion face à ce qui se trame et ressort.

Voila, voila, j'en redirai quelques autres choses une fois fini je pense, en attendant voilà déjà un peu et puis oui Pho j'ai de quoi bien te rejoindre dans ce que tu dis, et justement c'est simple mais tout à fait efficace pour l'effet produit, puis avec bien des descriptions, des flashback qui s'intègrent très bien au récit, c'est très bien raconté et on ne s'ennuie pas à lire à propos de cette marche, c'est toujours de quoi nous intéresser, il arrive à bien tenir, ça pourrait être quelque chose ayant une certaine monotonie mais non justement, on suit une évolution avec chacun, c'est bien inspiré. Et il est vrai qu'on peut s'identifier et c'est également une petite métaphore de la vie où il faut toujours avancer, survivre en progressant, ne pas s'arrêter sur la route de la vie alors que l'on peut tout à fait continuer le chemin en faisant preuve de persévérance, en ayant la force, un mental de combattant prêt à tout pour aller le plus loin possible et que l'arrivée ne soit pas trop soudaine. C'est ne pas baisser les bras quoi qu'il arrive. Y a tout un reflet bien caractérisé.

Ah et oui entre Garraty qui craque à se retrouver à la limite de littéralement mourir de rire puis par la suite avoir une belle trace dans le pantalon en ayant certaines pensées, punaise, entre ça et la scène assez chaude entre un autre marcheur et des filles dont je parlais justement plus haut, waow, ça fait bizarre :lol:, mais voila, comme je disais y a une expression de beaucoup de choses à travers ce miroir.
Lao Tseu a dit il faut "couper la tête" de tous les esclaves pour leur faire "trouver la voie".


phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 339353
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Marche ou Crève (The Long Walk)

Messagepar phoenlx » sam. sept. 29, 2018 12:18 am

ah oui justement je me souviens de la scène de la supportrice, bon lui on peut dire qu'il s'emmerde pas au moins s'il crève il aura pas fait les choses à moitié avant de mourir :lol: autrement tu as bien résumé pas mal d'aspects, notamment le côté "gladiateurs des temps modernes", le genre de thèmes dystopiques qui peuvent rappeler d'autres histoires où des jeunes gens sont livrés à la mort sous les yeux de masses de téléspectateurs excités, on pourrait penser à Battle Royale, là c'est un concept encore différent avec le coup de marcher et ils ne s'affrontent pas entre eux, mais un peu quand même puisque chacun vise à être le dernier .. on retrouve des thèmes communs à pas mal de livres de King comme le goût de l'humain pour le sang et la mort, la part sombre en nous (qui est dénoncée ici dans ces spectateurs grotesques) l'excitation à la vue de la mort des autres, c'est bien effrayant comme vision. Cette route, je la visualisais presque ; parmi les passages qui marquent, il y a notamment la toute première mort, si je me souviens bien d'ailleurs c'était une mort bête, avec un des marcheurs qui avait mis des pompes non adaptées et qui s'est provoqué une ampoule d'entrée ? Terrible encore qu'entre le destin de celui-ci et de celui qui survivra en tant qu'avant dernier, dans le fond lequel est préférable ? :mrgreen:
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 104507
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: Marche ou Crève (The Long Walk)

Messagepar Scarabéaware » sam. sept. 29, 2018 12:55 pm

Voila, il aura un peu profité, enfin surtout la fille parce qu'il est coupé dans son élan le pauvre :lol:. Sinon quand à l'excitation du public on peut également penser à la série Spartacus, ça fait pas dans la subtilité mais c'est du très cru et cash tout à fait réaliste finalement, se moquer des téléspectateurs mais en même temps dénoncer une soif peut modérée pour le sang et la violence. Une non-évolution de l'humanité tellement caractéristique, après heureusement on est pas tout complètement à ce point :lol:. Pff pis cette route, tout ce qui est parcouru, oui on a de quoi visualiser et se dire qu'on aurait bien du mal à parcourir autant de kilomètres qu'eux en un certain nombre d'heures, moi par exemple je peux faire 9 km en 2 h, je l'ai déjà fait lors d'un stage, mais là c'est beaucoup plus en 2 h eux :mdr:. Et puis faut maintenir un certain rythme quoi qu'il arrive, que ce soit en pente et vas-y qu'on fait en sorte que rien n'arrête cette marche, pas même un pont écroulé, aucun répit. Oh pis oui un peu couillon la première mort, mais il faut un premier dans tout :transpire:, oh pis je crois que aucun destin n'est à envier, l'un est celui qui aura le moins souffert mais meurt le plus prématurément sans s'être donner une chance de surpassement de soi, le dernier à vécu toute l'horreur en compagnie de l'avant dernier à aller jusqu'au bout de l'enfer.
Lao Tseu a dit il faut "couper la tête" de tous les esclaves pour leur faire "trouver la voie".


phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 339353
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Marche ou Crève (The Long Walk)

Messagepar phoenlx » sam. sept. 29, 2018 1:00 pm

Pff pis cette route, tout ce qui est parcouru, oui on a de quoi visualiser et se dire qu'on aurait bien du mal à parcourir autant de kilomètres qu'eux en un certain nombre d'heures, moi par exemple je peux faire 9 km en 2 h, je l'ai déjà fait lors d'un stage, mais là c'est beaucoup plus en 2 h eux


oui ça rappelle les scènes de spartacus notamment quand on voit les filles seins nu et tout, ils sont complètement barj ceux du public dans cette série :lol:
Il y a des scènes assez terrible dans Marche ou crève, je me rappelle encore de certaines descriptions des pentes, quand les marcheurs sentaient que la route allait grimper je crois, de quoi bien flipper surtout en fin de parcours ..

tu as fais 9 km en deux heures ? ça me parait énorme je doute d'avoir fait ça moi même quand je marche beaucoup (aujourd'hui je crois que je ne pourrais plus, même dans mes phases en forme)
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 104507
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: Marche ou Crève (The Long Walk)

Messagepar Scarabéaware » sam. sept. 29, 2018 2:19 pm

Oh ben oui c'est de l'éprouvant ça quand on s'imagine bien le truc, qu'on a de quoi en voir le ressenti, rien que nous quand il faut gravir une pente on a assez de mal.

Pis oui 9 km en 2 h, j'ai du faire ça pendant plusieurs jours quand je faisais un stage en BTS Gestion Forestière, j'allais plus vite qu'en vélo avec lequel j'arrêtais pas de m'arrêter, surtout que j'avais du matériel pédologique et un GPS pour faire des relevés à transporter. Bref, c'était sport mais ça allait, je crois que maintenant même si ça va, je serais à mettre plus de temps et en avoir encore plus marre :mdr:.
Lao Tseu a dit il faut "couper la tête" de tous les esclaves pour leur faire "trouver la voie".


Náin
Fin du monde - Renouveau
Fin du monde - Renouveau
Avatar du membre
Messages : 64172
Enregistré le : mar. févr. 07, 2012 8:02 pm
Localisation : Les grandes salles de la cité des nains de Cavenain

Re: Marche ou Crève (The Long Walk)

Messagepar Náin » sam. sept. 29, 2018 2:50 pm



pardon
Oyez Elfes, vous tous, oyez ! Qu'on ne dise plus jamais des Nains qu'ils sont cupides et désobligeants ! Galadriel
Puisqu'ils ne sont pas blancs, ils sont forcément méchants ! Pocahontas
Et savez-vous ce que le nain réponds à cela ? : Ishkhaqwi ai durugnul !
I am a dwarf and i'm digging a hole, diggy diggy hole, diggy diggy hole !

Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 104507
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: Marche ou Crève (The Long Walk)

Messagepar Scarabéaware » sam. sept. 29, 2018 8:53 pm

:tire-langue: Oui forcément on peut aussi penser à de la chanson :mrgreen:

Ah pis oui, je m'étais demandé un truc, Stephen King il a quelque chose contre Ron Howard ? :mdr:. Je demande ça parce que bon y a diverses références et lui il se ramasse une petite insulte :lol:.
Lao Tseu a dit il faut "couper la tête" de tous les esclaves pour leur faire "trouver la voie".


phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 339353
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Marche ou Crève (The Long Walk)

Messagepar phoenlx » dim. sept. 30, 2018 9:33 am

ah tiens je ne m'en souvenais plus, qu'est-ce qu'il nous dit sur lui ?
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 104507
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: Marche ou Crève (The Long Walk)

Messagepar Scarabéaware » dim. sept. 30, 2018 7:51 pm

Alors, je vais remettre tout la réplique :

"- Ces trucs-là, ça ne supporte même pas le poids de la conversation...J.D. Salinger, John Knowles...tiens, même James Kirkwood et ce mec, Don Bredes...ils ont détruit ce que c'est que d'être un adolescent, Garraty. Si tu es un garçon de seize ans, tu ne peux plus confier tes souffrances de l'amour adolescent à personne. T'as juste l'air d'un connard de Ron Howard avec sa pine sous le bras."

Voila, et d'ailleurs je crois que la prochaine fois que je vois l’Attrape Cœur de Salinger je vais me le prendre à encore une fois voir de la référence à lui :lol:.
Lao Tseu a dit il faut "couper la tête" de tous les esclaves pour leur faire "trouver la voie".


phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 339353
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Marche ou Crève (The Long Walk)

Messagepar phoenlx » dim. sept. 30, 2018 8:37 pm

bon sang il n'y va pas avec le dos de la cuiller :shock:
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 104507
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: Marche ou Crève (The Long Walk)

Messagepar Scarabéaware » dim. sept. 30, 2018 9:32 pm

Oui c'est cash :mdr:
Lao Tseu a dit il faut "couper la tête" de tous les esclaves pour leur faire "trouver la voie".


Pulsion
Les cavernes d'Aokigahara
Les cavernes d'Aokigahara
Avatar du membre
Messages : 122
Enregistré le : ven. juil. 17, 2020 10:05 pm
Gender :

Re: Marche ou Crève (The Long Walk, Roman de Stephen King, 1979)

Messagepar Pulsion » jeu. juil. 30, 2020 11:08 am

J'ai lu quelques Stephen King il y a pas mal d'années, puis je m'en suis lassé, je ne sais pas pourquoi, l'impression peut-être d'avoir toujours sous les yeux le même schéma, rouages similaires, et à la longue pas un style si exceptionnel que cela d'un bouquin à l'autre, à tort peut-être.Donc, me jetez pas des bûches tout de suite. :lol:
Mais ! Parce qu'il y a un "Mais", et je voulais surtout en venir là (....à force d'aller loin on finit pas se perdre... :mrgreen: ), Marche ou Crève est celui qui m'a le plus marqué, avec Christine, allez. En y repensant, mais c'est pas super frais dans ma mémoire, il y a quelque chose d'impitoyable, d'absurde, de vain, pourquoi relever un tel défi s'il n'y a pas quelque part au fond de soi un profond désir de mourir qui ne demande à se réveiller. Je suis peut-être à côté de la plaque là, faudra me corriger si je suis loin du compte. Faut pas hésiter. C'est aussi, par le biais de cette "marche", une critique sans détour, à vif, des pires travers de la société et de l'âme humaine en particulier. Me rappelle par certains côtés uniquement le roman "La Ville Incertaine" que j'ai déjà évoqué sur ce site.
"Monsieur le Comte voudrait savoir si l'assassin prendra aussi du café"


Retourner vers « Les romans et nouvelles »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité