• Déconfinement : Restez prudent !!

Coronavirus, puissance du groupe et effets moutons

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 342871
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Coronavirus, puissance du groupe et effets moutons

Messagepar phoenlx » mar. juin 16, 2020 11:35 am

J'ouvre un topic à part. Le message qui suit est à la base une réponse à ZORRO (qui nous parlait de son expérience récente avec son médecin, lequel s'est insurgé violemment hier à cause des gens qui ne portent plus les masques)
mais après réflexion, autant en faire un topic à part dans cette rubrique "développement personnel", je ne vois pas trop où le mettre ailleurs. J'aurais pu aussi remonter le topic de Haboui "rester nous-même" car c'est très lié, mais vu mon discours qui va énormément se centrer sur la situation avec le coronavirus, et faire remonter beaucoup de choses de ces 4 derniers mois à la surface (y compris sans doute des polémiques sur le forum, on dira que c'est un peu mon commentaire après coup avec plus de recul) je pense opportun de créer un topic à part.

donc histoire de resituer le contexte, tout est parti de cette remarque de zorro (topic "que faites-vous maintenant") qui nous parlait de sa visite chez son médecin. Je précise que ce que zorro appelle "l'empereur" c'est bien évidemment notre Emmanuel Jean-Michel Frédéric Macron le 1er, fils de Jean-Michel Macron, notre bon vieux "chef de guerre" qui nous protège des armées extérieures, des attentats, des virus, des extraterrestres, des émeutes, notre bon empereur aimé de tous, ouvert à tous, qui aime la nature et les pollueurs, qui aime les animaux et les chasseurs, qui aime les racailles et la police, notre bon président souple et fluide dans toutes ses décisions (à l'image de sa fontaine visible depuis sa fenêtre derrière lui à l'élysée lors de son discours d'avant hier soir) Bon vous l'aviez surement compris il ne s'agissait pas de Napoléon ni de Palpatine mais je précise quand même :lol:

ZORRO a écrit :Bon... J'ai été en visite de routine chez mon médecin à 18h je n'ai rien j'ai tenu le coup mais lui il est désemparé après le speech de l'Empereur... DANS MA VILLE PLUS PERSONNE NE PORTE DE MASQUE DEPUIS CE MATIN... Tous ses patients depuis ce matin veulent lui serrer la main..."On sait plus quoi faire ils sont tous débiles !! Comme si du jour au lendemain y avait jamais eu de virus... Il a réussit son coup cet abruti !! Nous on sait plus quoi penser mais on maintient qu'y faut encore continuer avec les masques... Toi tu sors le moins possible faut vraiment faire gaffe avec ton asthme...".


ZORRO a écrit :bah comme je disais dans la section énervement le mien il est à bout là et je le voyais bien, blouse plastique masque gants il me disait que j'étais pour ainsi dire le seul à venir avec un masque depuis ce matin...


Ma réponse (où je me lâche un peu plus longuement que prévu :lol:) Mais dans le fond ça pourra initier un débat sur certains effets désastreux du mimétisme.

ce qui est dur et va être dur dans les semaines qui viennent c'est de vaincre ce que j'appelle souvent la "puissance du groupe"

Sartre disait : "l'enfer c'est les autres". Même si cette phrase est souvent décontextualisée, j'aime la reprendre car je la trouve particulièrement pertinente, déjà en temps normal bien avant le coronavirus mais alors pendant cette période, c'est particulièrement vrai (et après aussi)

En ce qui me concerne, depuis le départ, disons depuis janvier / février et depuis qu'ils ont commencé à nous parler de cette menace, je me suis mis en mode "repli sur moi", "réflexion par moi-même"
j'ai assez vite compris qu'un truc se tramait, qu'on nous mentait de tous les côtés, et que vu la situation, ce serait aussi TRES TRES DUR de faire bouger des sociétés entières de millions d'individus, pour les faire agir différemment par rapport à leurs petites habitudes,
en même temps, c'est toujours possible, mais là ce qui était très dangereux c'était le timing, il y avait un délai (très court) à respecter, connaissant de plus en plus les humains, leur tendance à l'inertie, à se croire (chacun dans son coin) plus intelligent que tout le monde, très vite je me suis dis : "ça pue !!"

et j'ai appliqué depuis le départ MES consignes, ma méthode.
quelque part, c'est aussi parceque j'ai la "chance" (ce qui en temps normal est une malchance, un frein, un problème) d'avoir une vie sociale à part de la masse, si j'avais eu un boulot, une activité professionnelle et autre en Février / Mars, j'aurais eu énormément de mal à ne pas suivre "le groupe" (et on va oser le terme : tous les moutons)
il y a l'inertie du système, l'inertie du rythme métro / boulot / dodo, l'inertie de toutes les activités quotidiennes usuelles,
ton patron qui en a rien à foutre si tu lui dis "j'ai envie de me confiner dès maintenant car j'ai peur de ce virus qui arrive" (mais ce genre de personnes avec le recul, doivent se dire que c'était pourtant la bonne attitude, même quand ils ont envie que leur activité ne faiblisse pas, c'est impossible pour quelqu'un qui a un peu de jugeote de ne pas y penser un peu, mais replacez-vous dans le contexte de Février / Début Mars ? pour beaucoup de monde si vous adoptiez ce genre de discours vous passiez pour un dingue, limite un illuminé obsédé de la sécurité maximale, un peureux, un gars replié qui a la trouille de tout, du contact des autres, des moindres petites "gripettes" et limite, quelqu'un lui-même manipulé par les médias catastrophistes et j'en passe.

Là où ça aurait été très dur si je bossais ça aurait été d'avoir la force mentale de dire à cette société et à ce rouleau compresseur idéologique (qui constituait la pensée majoritaire) : NON !! je refuse !!

en bref, oser sortir de la matrice ...
je l'avoue pour des gens comme moi c'était plus simple (mais c'est pas pour autant que la majorité de ceux dans mon profil proche l'ont fait bien au contraire)

Moi je l'ai fais car j'ai senti la merde et j'ai très vite pesé le pour et le contre, vu ma situation personnelle (âge de mes parents, nos emmerdes médicales à répétition depuis des années et j'en passe)

Le POUR c'était le raisonnement suivant : "si je me confine très tôt : j'ai quoi à perdre ? pas grand chose. Certains qui vont me considérer un peu trouillard, un peu extrémiste de la sécurité, mais je m'en foutais.
j'ai quoi à gagner ? j'optimise mes chances face à un virus très dangereux"

le CONTRE : "si je ne me confine pas j'ai quoi à perdre ? très gros (car si j'aurais eu le virus ça aurait été une catastrophe dans mon cas, je pense ou quelqu'un d'autre dans la famille)
j'ai quoi à gagner ? un peu de contact social maintenu en plus quelques semaines ? dans mon cas c'était peu indispensable. ça l'aurait éventuellement été si cette situation avait duré et qu'on avait été dans un "entre-deux" sans savoir si le virus allait débouler, pendant pas mal de mois (années ?) mais au final, il a déboulé très vite ce qui a résolu directement le problème : j'ai eu RAISON.
par contre là on entre dans une phase où c'est beaucoup plus flou et où j'avoue hésiter moi-même sur l'attitude à suivre par la suite. sécurité ou beaucoup moins et je pèse encore pas mal le pour et le contre (notamment sur le TIMING de mes ressorties médicales, qu'il faudrait que je prenne, mais pas trop tôt, mais sans trop trainer quand même car je galère déjà avec moult problèmes depuis des années et le fait d'attendre, c'est pas ce qui va arranger mais vie, MAIS en même temps je me dis que j'erre déjà depuis pas mal d'années et qu'à ce stade, un mois de plus ou de moins ça changera pas radicalement ma vie.

Bref, moyennant ce raisonnement "pour / contre", j'ai vite pris ma décision, je me suis confiné dès le 1er Mars,
je ne l'ai pas fais non plus sur une lubie. j'écoutais à l'époque la TV tous les soirs.
contrairement à d'autres, je m'informais (et avec beaucoup de recul aussi) via BFMTV mais aussi internet, les courbes, le JT de TF1, sur la situation en Chine, en Italie, sur des choses FACTUELLES comme l'évolution du nombre de cas (du moins ce qu'on nous disait, mais j'ai assez vite compris contrairement à d'autres que pour ce qui était de la situation CHINOISE si on nous mentait sur les chiffres, il y avait plus de chances que ce soit dans le sens "on sous-estime" que "on surestime"
pareil pour les masques en France et le degré de préparation. il suffit de voir l'incompétence de notre gouvernement sur d'autres dossiers depuis pas mal d'années pour assez vite comprendre, dès Février, que .. ben compter sur ces guignols pour nous protéger sanitairement, c'était pas forcément un calcul stratégique très sûr. J'imagine bien que certains pro macron illuminés se sont plus reposé sur cette idée "ce bon chef de la république nous protégera, il est compétent" mais moi qui ne suis pas né de la dernière pluie, j'ai quand même assez vite appliqué un raisonnement qui aurait du de mon point de vue être pourtant celui de beaucoup, et qui était : "il vaut mieux pas trop compter sur ce guignol et sa clique" :lol:

Résultat des courses, j'ai fais ce que MOI j'ai voulu dès le départ.
j'ai appliqué un certain nombre de conseils, gestes barrières (très tôt) je les ai conseillé autour de moi y compris aux parents mais souvent j'étais au départ peu écouté (avant qu'ils se rendent compte de la menace)
je pense quand même que la "pression" que j'ai mis a permis d'accélérer un chuya les choses.
et concernant moi-même, j'ai très vite appliqué asussi ces mesures, je me suis confiné radicalement, assez tôt (plus tôt que tout le monde) j'ai poussé aussi mes parents à le faire qui avaient une tendance à continuer à sortir jusqu'au 15 (dont mon père) ça a même provoqué quelques frictions, mais JE M'EN FOU et plus je regarde la situation rétrospectivement plus je me dis que j'ai bien fais

et je n'ai PAS écouté ceux qui minimisaient (y compris au passage Raoult, à l'époque)
je ne parle même pas de ceux du net (dont haboui , toi et d'autres :lol: vous vous en rappelez) et pour qui la thèse c'était "ya rien, c'est un scénario H1N1 bis"

J'avais quoi à perdre ? passer pour un con, un guignol trop peureux comme j'ai dis, mais je m'en foutais, ça n'aurait pas changé beaucoup ma vie.
et dans le monde réel ? quelques sorties en moins quelque temps (je crois que même s'ils avaient maintenu le salon paris manga, prévu le 7 Mars, je n'y serais pas allé bien que j'ai pesé le pour et le contre jusqu'à une semaine avant)
j'ai annulé toutes mes kinés. j'ai bien senti au téléphone quand je l'ai dis à la secrétaire que ça lui a paru étrange sur le coup. avec le recul pareil, elle doit se dire que ça ne l'était pas :lol:
j'aurais aussi pu me tromper, après tout, ça aurait pu être "peu de choses" mais tout de même. en voyant la chine, l'italie (et en Février on sentait déjà bien ce qui se passait en italie) les chances pour que ce soit "peu de choses" étaient très faibles.

il suffisait de lire et écouter les médias (avec du recul certes mais quand des pays y compris européens commencent à confiner des villages entiers , ce qui n'arrive pas souvent dans nos contextes de paix, c'est qu'un truc grave se passe)
Le raisonnement que j'ai fais, ce n'était pas un raisonnement de Einstein, TOUT LE MONDE aurait pu et aurait sans doute DU le faire
Macron. sa clique. Les médias qui parlaient en boucle avant le 15 mars pour rien dire ou sortir des conneries, certains pour nous endormir
Michel Cymes
les gens sur internet (qui pareil pour certains parlaient et parlaient et parlaient pour sortir des conneries)
les patrons d'entreprises
les salariés (mais eux, souvent ils sont "le nez dans le guidon" et regardent à peine les news, les infos, ils sont dans leur boulot et je suis sûr que début mars, certains avaient encore à peine entendu parler du coronavirus, du fait que l'italie se confinait, ou très vaguement, certains sont dans leurs usines, ou dans leur vie de cadre, informatique etc, le nez dans le code, ils arrivent le soir, ils allument à peine la TV, ils vont sur facebook, sont avec la femme les gosses, vont se coucher, se disent (mais c'est un raisonnement qui peut autant être pertinent que parfois très naif voire dangereux) : "n'écoutons pas la TV c'estque des conneries" mais résultat des courses beaucoup de ces gens se sont méfié trop tard

Moi mon infirmière me l'a très bien expliqué notamment dans ma zone, mon département. énormément de contaminations et qui ont fait que tout fut saturé dans les hopitaux locaux, c'est des gens qui ont du chopper le truc en gros dans la période 1er mars / fin mars

en gros toute cette période qui pour beaucoup restait encore très flou, certains n'osant pas aller vers la prudence, se disant "la vie continue", "il faut vivre", même après le discours de macron je suis sûr que certains se sont dit ça, avant de réaliser au final qu'un truc grave se passait en voyant le contexte, les courbes, certains proches qui commencent à avoir le virus, à décéder (dans le coin certains ont perdu leurs deux parents d'un coup il y a eu des drames terribles)

Mais les gens c'est comme ça, il faut que les bombes commencent à tomber sur la tête pour qu'ils réagissent. il y a toujours un temps de retard. c'est aussi l'inertie d'un système que j'évoquais au début, l'inertie d'une société de millions d'individus où chacun réagit par réflexe de manière mimétique. et c'est en général dangereux.
et il faut bien capter que le rôle de nos dirigeants (et les médias étant souvent à leur bottes) est de faire en sorte que les "brebis égarées" rentrent dans le rang.

Macron SAVAIT peut-être très tôt que le virus était dangereux (ou pas mais dans ce cas c'est un naïf et un énorme incompétent, ce que je le soupçonne aussi d'être dans l'absolu) mais même en le sachant, il devait tenir le raisonnement suivant (qu'on peut aussi comprendre sauf qu'il a très mal calculé sa stratégie d'échec)

le raisonnement qui était "si on les affole trop, ça va être la catastrophe, en plus on a pas de masques, de moyens , comment on va faire pour leur dire ça ?
la meilleure chose à faire c'est d'y aller à tâton, progressivement, de faire semblant dans un premier temps que c'est pas grand chose pour pas trop les affoler, qu'il y a assez de masques mais que de toute manière, ils servent pas à grand chose etc
après si ça empire, progressivement on leur fera accepter l'idée qu'il n'y a pas de moyens, ils vont se mettre en colère MAIS on aura gagné du temps. "

c'est une stratégie cynique et une stratégie de quelqu'un qui n'a pas les couilles de dire : "je suis un con, j'ai merdé dans ma politique, j'ai pas pu anticiper la menace et vous protéger, mais maintenant je demande votre pardon à tous mais j'ai retenu la leçon, on va essayer de limiter la casse, je serai désormais avec vous"
s'il avait eu un discours d'homme, (et encore mieux si en amont, il avait pensé à autre chose qu'à ses banques, par exemple à la santé) les gens l'auraient suivi en masse pendant cette crise comme ils ont suivi un churchill pendant la guerre, et son "nous sommes en guerre" aurait eu un tout autre retentissement, au lieu qu'on se moque de lui (et à raison, car c'est un guignol complet) on aurait suivi le gras, on se serait un peu plus reposé sur ses choix, ses conseils, ses décisions.

Mais il suffisait de raisonner un peu pour voir très vite que ce mec, c'est un guignol complet.

du coup, je COMPREND aussi toutes les attitudes "rebelles" pendant cette crise
celles comme moi mais aussi celles parfois totalement inverses (comme toi zorro qui minimisait le truc, croyait au complot mais dans le sens : ils maximisent la crise, etc :lol: )

en fait comme je l'ai déjà maintes fois expliqué, quand on a des dirigeants aussi clownesques, il ne faut pas s'étonner que les gens ne les écoutent pas, fassent tout l'inverse, parfois par pur esprit de contradiction

le respect, ça se gagne par des paroles justes, des actes sincères et censés,
or tout ce qui émane d'un macron c'est mensonges, reculades, je dis noir un jour et blanc le lendemain - sans mauvais jeu de mot bien que je fasse AUSSI référence à la situation actuelle des manifs anti racisme)

ah il dégage quelque chose de moderne , certes, à première vue, je peux comprendre que certains se soient laissé berner, lors du vote.
Mais derrière ce vernis, il y a beaucoup de merde, de manipulation, de mensonges, comme j'ai dis c'est un gestionnaire avant tout, presque un parieur, on est des chiffres pour lui. je suis peut-être trop cynique là mais par moment je me demande presque s'il n'a pas fait le calcul : "il y a trop de vieux, comment on va faire pour le trou de la sécu ? et si c'était pas un début de solution ?"
bon là je sais ça va loin :lol: mais allez savoir, par moment je me demande s'ils ont pas joué un peu aux apprentis sorcier, en se disant : on va essayer d'apprivoiser cette situation avec le virus, tout en essayant de la contenir comme on peut, et on verra où ça mène, sauf qu'ils ont pas du s'imaginer que ça prendrait quand même de telles proportions. Mais vu déjà la situation de macron avant Février 2020 (souvenez-vous de la crise déjà énorme, des manifs pour un oui pour un non, les gilets jaunes, les émeutes) à mon avis ils avaient plus grand chose à perdre. j'ai du mal à m'enlever de ma tête (certes c'est paranoïaque peut-être extrême là pour le coup) qu'ils ne se sont pas dit par exemple : "et si cette crise sanitaire était le déclencheur d'un début de solution à nos problèmes"

bon c'est cynique :lol: mais avec cette équipe je m'attends vraiment à tout.
même si on ne va pas jusque là, ils ont vraiment été en-dessous de tout. et pas étonnant que beaucoup n'aient pas envie de les respecter, très tôt.

Mais les gens étant très mal informés de nos jours, certains abreuvés aux réseaux sociaux où règnent toutes sortes de propagandes parfois infectes, groupes extrémistes, lobbies de toutes sortes, extrême gauche, extrême droite, chacun ayant des intérêt à présenter les situations dans un sens ou un autre, que ce soit les guerres, les conflits, les problèmes communautaires, les situations sanitaires, économiques, forcément, chacun s'est un peu laissé guider par sa "bulle", que ce soit sa bulle facebook, sa bulle familiale, ses copains, son cercle de connaissances, ça a du beaucoup discuter au travail, au téléphone en février mars sur cette crise à venir. Et les gens je suis désolé de le dire mais je le constate énormément et de plus en plus, ils ont souvent du mal à "sortir" du cercle pour penser par eux-même. c'est une catastrophe d'ailleurs, et sans ça le monde irait sans doute beaucoup mieux, et par "penser par soi-même" je n'entends pas non plus, verser dans des raisonnements solitaires mais débiles ou dangereux. Juste faire un peu marcher son bon sens, la RAISON, et pas suivre bêtement des consignes idéologiques sur facebook ou ailleurs, ou ce que Marine Le Pen ou mélanchon ou la soeur de Traoré ont dit, ou même telle connaissance qui a des intérêts à dire que le virus se répand pas (ou que les femmes sont toutes des esclaves des hommes en occident ou je ne sais quelles conneries encore)
Malheureusement, beaucoup agissent un peu en mouton face à tout ça.

La conséquence de ceci, vous l'avez tous vu, même si je ne doute pas qu'un bon trois quart des gens niera encore que je présente les choses de manière juste, c'est le coronavirus, avec son cortège de morts, de réanimations, les conflits débiles (y compris sur le net et qu'on a connu même ici mais tout ceci est une conséquence par "effet boule de neige" de tout le reste, comme un tsunami inarétable, comprenez-bien que j'essaie de ne pas enfoncer des individus, car encore une fois il y a aussi la force du groupe, la force d'un système et je sais à quel point il est très dur de lutter contre ça, en fonction de nos contextes de vie à tous. Moi-même, dans la vie, j'ai sans cesse croisé des gens, professeurs, patrons de boite, AMIS, famille ou autre qui cherchent à m'influencer, et parfois même quand je SAIS pertinemment qu'ils tentent subtilement, ou moins subtilement de me faire aller / penser là où ils ont envie, croyant avoir une emprise sur moi , même quand j'en suis conscient, parfois c'est difficile de résister, ça dépend évidemment des contextes.

Je pense être de plus en plus fort et blindé par rapport à ça mais il m'aura fallu du temps, et il y a encore plein de situations où je me laisse intimider.
où même si je SAIS que je suis un gourou, en quelque sorte, et même si je râle en coulisse et l'avoue, je le fais quand même PARCEQUE c'est chaud d'aller contre. On a tous connu des manipulateurs, des pervers narcissiques, ou des gens éventuellement sincères mais tellement fermement persuadés que leurs idées sont bonnes, justes, qu'ils cherchent à vous embarquer dans leur trip et leur sincérité peut nous pousser à les suivre, sauf que par moment, ces gens aussi se trompent, et peuvent eux-aussi vous mener à la catastrophe.

Résister au groupe c'est très dur. Les individus avec une mentalité un peu solitaire y arrivent sans doute davantage, mais il faut que tout un contexte le permette, contexte qui en temps plus "normal" peut être un frein aux relations sociales, à la vie tout court.

L'énorme problème dans nos sociétés c'est que derrière tous les beaux discours y compris de développement personnel plein de vernis, on encourage peu à l'esprit critique.

Moi je dis OUI pour m'ouvrir aux autres, mais JAMAIS ce ne sera au prix de mon esprit critique, de mes idées, de mes positionnements politiques, de ma vision sécuritaire, de ma perception sanitaire et au-delà de ma perception de ce qu'est la vie, de ce qu'est une société (la française ou autre), jamais ce ne sera au mépris des expériences que j'ai apprises dans la vie. Je suis entouré de gens qui n'ont pas la même vie, expérience que moi, je les RESPECTE pour cela, mais j'aimerais le même respect. Je ne demande pas de la compréhension car comprendre l'autre n'est jamais très simple, il faudrait être radicalement à sa place (je crois qu'un épisode de Black Mirror ou je ne sais plus quelle série mettait en scène un appareil qui permet ça lol)

mais au moins, un respect et une tentative de compréhension, pas des leçons de morale à tout bout de champ ou des manoeuvres d'intimidations, comme pour nous dire subtilement "tu dois penser comme ci comme ça sinon tu es pas normal, tu es asocial et attention tu es sur la mauvaise pente" face à ce genre de gourous j'ose les appeler ainsi je dis "attention, prudence"

En général, en restant poli, je prend mes distances. et vous l'aurez compris, aujourd'hui ça me fait prendre des distances avec pas mal de monde :lol: heureusement tout le monde n'est pas non plus ainsi, on a des personnes parfois qui même si de temps en temps elles se trompent et même si elles peuvent elles-aussi avoir parfois des idées ou attitudes absurdes ou d'illuminés, sont de grands et profondément vrais chercheurs de vérité, de l'action juste, des gens qui font marcher leur cerveau, qui raisonnement de manière un peu plus nuancée, complexe, qui essaient d'analyser ce qui se passe, qui gobent pas toutes les conneries des politiques, médias mais pour autant ne versent pas non plus systématiquement dans un complotisme primaire pour chaque sujet, ou un scepticisme anti scientiste ou que sais-je (qu'on voit trop souvent fleurir de nos jours, notamment à cause de l'impact parfois désastreux d'internet)

En ce moment plus que jamais je me sens écrasé par cette "puissance du groupe" et paradoxalement en même temps, mentalement libéré d'elle plus que jamais
je suis du genre en général à souvent avoir la trouille du regard des autres : comment je m'habille peut plus dépendre de ça plutôt que d'être à l'aise avec mes problèmes de dos et autre. Parler aux gens est souvent influencé, car j'essaie de pas choquer, pas brusquer, quand je sens qu'il y a une résistance, un truc qui se passe qui n'est pas bon et que (en gros) ma pensée, mes discours ne vont pas plaire parceque : idéologiquement trop anti-conformistes etc, je me la boucle, par soucis d'éviter des conflits (par contre sur le net c'est éventuellement différent, le net a aussi cet avantage qu'on peut être plus soi-même paradoxalement, et ça tous les adeptes du "il faut sortir du net, car c'est un monde faux où les gens sont hypocrites" ne l'ont pas compris)

j'ai même tendance à penser que derrière ces phrases il y a un raisonnement extrêmement vicieux de la part de ces personnes qui en dit long sur elles-mêmes. si elles raisonnent ainsi, c'est peut-être parcequ'elles sont elles-mêmes : fausses, hypocrites dans le virtuel, donc elles calquent leur personnalité en en faisant une généralité sur tout le monde ("moi je suis comme ça donc chaque personne sur le net doit forcément être comme moi : fausse, dire l'inverse de ce qu'il pense, manipulateur etc")
je dis : attention à ce raisonnement et il faut aussi comprendre que derrière lui, ça peut en dire long sur certains.

ou alors c'est parceque ces personnes ont rencontré des personnes qui dans le virtuel était majoritairement ainsi (ce qui est fort possible et compréhensible, malheureusement) mais là encore faire une généralité est abusif, je pense. il n'empêche qu'il y a paradoxalement un fond de vérité si on raisonne de manière globale. je pense, je crains même, que beaucoup d'individus dans le virtuel, du fait de ce MASQUE du virtuel, bien pratique finalement, sont ainsi, utilisant les rouages de l'anonymat à des fins hypocrites etc, peu nobles.

Mais on peut être aussi vrai et paradoxalement plus vrai que nature via le net. Moi idéologiquement, sur internet, je suis souvent plus moi-même.
évidemment, je peux aussi masquer mes idées, opinions selon les contextes, selon qui m'écoute.

Là par exemple cette tartine, croyez le bien, je pourrais écrire exactement la MEME chose sur n'importe quel autre forum mais je ne nie pas que certains points clé pourraient me mettre plus dans l'embarras comme les allusions aux manifs anti-racistes actuelles (car beaucoup malheureusement sont très excités avec ce sujet et prompts à bondir à la moindre remarque qui ne va pas dans leur sens conformiste de gauche)

En revanche si je devais débattre de sujets plus précis (religions, problème israelo-palestinien, que sais-je encore) croyez bien que je vais CHOISIR mon auditoire :lol: et selon sa nature, adopter un discours soit complet, soit plus en nuance pour pas trop choquer (après on peut aussi avoir de l'intérêt parfois à choquer, si une personne nous énerve, ça peut être bien aussi de jouer son troll :lol: je l'ai fais dans le passé et j'assume) ou au contraire, carrément ne rien dire, pour éviter des conflits, des discussions à n'en plus finir (on a pas non plus que ça à foutre de débattre toute la vie de politique ou autre, à une époque je me suis TROP PERDU à ce jeu là, croyant d'ailleurs naïvement que je pourrais convaincre par l'argumentation certains - on m'avait conseillé ceci - mais j'ai très vite senti les limites de ce jeu là, notamment sur allociné. et c'était aussi une époque où j'avais sans doute moins d'armes à la fois argumentatives et de discours que maintenant, en bref, j'aurais du me méfier, moins le faire, mais ça m'a donné une expérience que je ne regrette pas totalement, et qui me sert aussi aujourd'hui (y compris à me méfier de ce genre de pièges et de tentations !!!)

Mais au-delà de ce genre d'exemples, le net je trouve que c'est justement beau et utile quand on s'en sert pour réaliser son plein potentiel y compris en osant idéologiquement être soi, ce qui je l'avoue est plus souvent le cas pour moi aussi que dans la réalité (où il est parfois plus difficile de s'affirmer pour plein de raisons. Les gens vous jugent pour un oui pour un non, certains se font des films avec le physique, avec les mimiques genre "tiens celui là fait telle petite grimace, ça veut dire ci et ça" oui en disant ça je fais notamment référence au youtubeur là qui est très physionomiste, qui analyse les discours de macron et autre. Ce que j'en pense c'est qu'il y a sans doute un fond de vérité dans tout ce qu'il dit mais sans doute aussi beaucoup de conneries. Chaque personne, chaque contexte est différent. Là encore je pense qu'il faut éviter de faire de grandes théories et pour moi il part trop dans ses grandes théories lui sans tenir compte d'éventuels cas particuliers (peut-être plus nombreux qu'il ne le pense)

Mais dans la vraie vie c'est la même chose, quand vous rencontrez des gens qui vous jugent lors des entretiens d'embauche et autre,
lors du mécanisme de la drague (cf notre débat récent dans le temple :lol: )
quand vous entrez dans un nouveau cercle de connaissances, quand vous achetez un truc, quand vous passez à la TV

un truc tout con par rapport à ça, qui pourra nier que le LOOK, la dégaine du professeur Raoult n'influence pas au moins un tout petit peu, l'image globale (positive ou négative selon certains d'ailleurs) qu'il aura sur certaines personnes en l'écoutant ? qui peut dire que ceci est absolument neutre et sans aucun effet ? c'est faux ! Pourtant dans l'absolu je pense qu'on devrait TOUS arriver à faire abstraction de ça. Je ne le défend pas, loin de là, j'ai du recul et je me méfie depuis le départ de ce gars, mais je veux aussi rester ouvert, et ne surtout pas verser même encore maintenant dans une attitude de hater primaire. encore maintenant, je m'interroge, il me trouble, en même temps il faut aussi prendre conscience que c'est peut-être un phénomène que les médias nous ont vendu ? je n'en sais rien, en tout cas, même si comme beaucoup sans doute son look m'interpelle, j'essaie de ne surtout pas me laisser influencer par ça car je pense que c'est un piège.

Jusque là les actions et attitudes que j'ai eu (souvent avant la majorité) face au virus m'ont plutôt donné raison et porté chance.
Mais rien n'est fini, je le crains, et la nouvelle période qui commence va être plus complexe à gérer paradoxalement, il règne actuellement un flou (le virus ne circule t'il pas encore un peu ? dans quelles proportions, surtout dans les zones encore orange il y a peu ?)
dur à dire. comme tout le monde j'ai aussi un peu envie de ressortir, de revoir au moins certains médecins, on peut pas éternellement vivre comme ça, mais je sais aussi que je peux temporiser, donc pour le moment je le fais encore. c'est pas comme quelqu'un rappelé par son patron et qui a presque le couteau sous la gorge pour retourner bosser comme un esclave pour rattraper le temps perdu :lol: heureusement pour moi, que le sort m'en préserve dans des périodes comme ça

On va tous être face à ce genre de dilemmes. Mais pourquoi ce long discours ? pour revenir à ce que tu disais au début zorro, à propos de ton médecin, de son coup de gueule sur ceux qui abandonnent les masques.

ça doit être difficile en ce moment de continuer à les porter surtout dans certains cercles sociaux. les gens majoritairement je pense n'en ont déjà plus, donc ceux qui les portent risquent d'être moqués, et au final, tout le monde va suivre le mouvement, même si la prudence voudrait qu'on les porte dans certains lieux encore un peu. Encore une fois, la force du groupe.

c'est pas seulement parceque "les gens sont cons" je pense.
le point clé, c'est l'inertie du système, c'est la puissance du groupe (d'où tout mon discours qui voulait vous détailler ça car j'ai peur qu'en fait, beaucoup d'entre vous soyiez parfaitement conscients de ça mais paradoxalement quand même dans l'attitude du "mouton" parfois :lol: )

Il faut parfois oser ne pas être un mouton, mais c'est très dur. Je ne juge pas les moutons. Notre nature nous pousse tous à l'être et dans certains cas, c'est pratiquement impossible à moins d'efforts surhumains (mentaux voire physiques) de ne pas l'être.
mais c'est quand même quelque chose vers quoi il faut tendre, sans non plus verser dans l'attitude rebelle débile pour tout et n'importe quoi.

En bref, que les gens fassent un peu plus marcher leur raison, j'en reviens à ça, plutôt que suivre le groupe.
Quand le groupe suit des comportements raisonnables, c'est bien de le suivre, et c'est l'attitude de rébellion qui est dangereuse.
mais quand le groupe suit des comportements à la con, complètement contraires à la raison, il faut oser s'en extraire.

La difficulté dans ce que l'on vit en ce moment dans cet après confinement, c'est qu'il y a un entre-deux flou
dans le fond, qui peut dire exactement si en ce moment il est plus raisonnable de porter un masque ou pas ?
moi d'instinct je dirais OUI au moins pour encore quelques semaines, dans certains lieux du moins (hopitaux, pharmacie, rassemblements, transports, voire au boulot dans plusieurs contextes, et même familles ou autre si on rencontre des gens qui ONT EU le virus il y a pas si longtemps, etc).

Maintenant, peut-être que ça ne circule presque plus et que ça devient un peu ridicule aussi, j'en sais rien,
honnêtement j'en sais rien car même les chiffres qu'ils avancent, on peut difficilement les croire, ils mentent un peu sur tout je crains.
en tout cas dans leurs discours, c'est très contradictoire.

LA PREUVE du côté contradictoire, ton médecin ZORRO semble dire qu'il faut toujours porter les masques (au moins dans les lieux sensibles)
donc on pourrait se dire par un raisonnement logique que le corps médical pense cela. première question : est-ce que tous les médecins actuels le pensent ? à voir (mais j'ai quand même tendance à penser que oui en majorité)

POURTANT, quand on écoute les médias en ce moment et même certains médecins qui passent à la TV ces jours-ci le discours c'est "le virus est vaincu au moins en France, il n'est plus qu'à l'état de traces éparses, le danger ne fait que s'éloigner, on va pouvoir retrouver le "mode de vie à la française"
(comprenez : pinard bars et compagnie)

il faut aller plus vite dans le fait de supprimer les distanciations sociales dans les restos etc.
OK ..
quand on met les deux discours dans la balance il y a quand même un sentiment de contradiction, même s'il faut tenir compte des impératifs économiques pour que tout reprenne aussi.

après il faut bien décortiquer le truc.
le médecin lui il va pas vous dire, à priori : ôtez vos masques
en plus beaucoup ont du être particulièrement touchés par cette situation, contaminés par leurs patients.
a l'inverse, les restos et autre, ils ont tout intérêt à ce que les gens se rassemblent à nouveau en masse dans leurs établissements, afin d'amasser à nouveau de la tune. leur santé et celle de la population globale pèse peu dans tout ceci et ces gens là ont un raisonnement qui fait souvent davantage passer leur chiffre d'affaire avant la santé des autres (et même la leur parfois) Mais ils devraient aussi faire le raisonnement suivant :
si les courbes remontent, et qu'on reconfine pour 3 mois, il va devenir quoi leur chiffre d'affaire ? n'est-il pas préférable d'y aller encore plus prudemment, genre avec une chaise sur deux pendant encore au moins un mois, pour éviter un nouveau désastre ?

Bref. mais je pense que la réponse qu'ils se font, et qu'on se fait tous c'est : Macron n'osera jamais reconfiner, même si les courbes remontent.
si vous écoutez bien les discours, c'est un peu l'idée. ils nous font de plus en plus passer l'idée qu'en cas de remontée, "il faudra s'y faire et vivre avec"

Dans la réalité des faits, j'en doute quand même et je pense que s'il y a une hécatombe du style encore pire que la première, ils seront obligés de recommencer. Mais on a un tel gouvernement de criminels et des lobbies économiques si puissants à l'oeuvre que j'en doute moi aussi et que je n'écarte pars l'hypothèse inverse.

Dans tous les cas il faut bien comprendre ce qui se trame actuellement, ce qui se cache derrière les discours des uns et des autres. restaurateurs, médecins, les gens lambda (qui souvent ne pensent qu'à retourner à la plage pour se faire un peu dorer le cul, ou reboire leur pinard avec leurs potes), Macron (qui a la charge de la nation entière avec beaucoup de colères contre lui, d'instabilité, les communautarismes, les professions du corps médical et autre)
il ne fait que dire et rétropédaler, signe d'un individu qui ne maîtrise plus rien. Sans même le juger encore, car parfois ce genre de situations arrivent même quand les dirigeants tentent d'agir sincèrement à la base, c'est un FAIT : Il ne maîtrise plus rien. Et c'est pas rassurant.

Dans certains autres pays je pense que les gens sont éventuellement plus positifs, soudés, malgré le virus, ils ont plus le "sentiment national", en France on a beaucoup d'aigritude, même quand on s'engueule tous ensemble, chacun dans son coin a une vision aigrie de ce qui se passe, sa vision à lui éventuellement fausse mais aigrie. Pour moi tout ceci est très explicable vu l'attitude de nos dirigeants récemment. Comment pourrait-il en être autrement ?

Beaucoup ont compris qu'on est pris pour des cons, même si tout le monde n'arrive pas à analyser exactement le pourquoi du comment.

En bref les amis, je crains qu'il n'y ait plus de pilote dans l'avion depuis un moment :lol: Et qu'est-ce qu'on fait quand le pilote est mort ?
eh bien on essaie, NOUS passagers, de sauver notre peau, en essayant d'aller dans la cabine, d'atterir en douceur mais vous l'aurez compris, la marge est faible et il ne faut pas se planter (et il vaut mieux avoir dans l'entourage au moins une personne qui a pris quelques cours de pilotage ou capable de nous prodiger quelques conseils comme dans certains films américains sinon :lol: )

Si j'avais un conseil personnel à vous donner mais vous en faites ce que vous voulez car personne n'a la même vie que moi ici c'est :

Ressortez mais restez prudents ..
Portez le masque au moins dans les lieux publics, chez les médecins, transports, pharmacies pendant encore au moins un mois ... après, à vous de voir et on verra aussi médiatiquement où ça en est, ça aura peut-être encore mieux évolué, dans ce cas, arrivera un moment où ces mesures seront ridicules, mais pour l'heure, de mon point de vue c'est loin d'être encore le cas, et n'oublions pas que ces jours-ci (et après le 1er Juillet) les vols internationaux vont reprendre, avec les touristes venant de partout qui vont redébouler. on n'en saura les effets réels que plus tard, genre fin juillet, je le crains.
donc PRUDENCE, je ne crois pas que mon discours soit absurde, trop alarmiste. Sans se confiner radicalement comme il y a un ou deux mois, il convient de rester prudent, VIGILENT.
En bref, pas ressortir tous comme des cons en se serrant la main, la bise, les attitudes débiles sans masques et autre comme si tout est terminé, c'est pas le cas.

si vous le pouvez FAITES DU STOCK de masques et de gel pour l'automne au cas où ça remonte (car je le crains)
sans non plus tout dévaliser (inutile de prendre 500 masques chacun, de toute manière vous ne pourrez pas)
Ne serrez pas les mains pendant encore quelques semaines au moins. Si certains le prennent mal, dites leur la raison, s'ils sont pas contents : c'est même tarif
s'ils vous regardent en chien de faïence après ça : virez ces personnes de vos contacts, car ce ne sont pas des personnes "bonnes" pour vous.

Appliquer ces mesures n'est pas si difficiles c'est juste une question de méthode, de bon sens, un peu de discipline, des réflexes à accueillir, et ça n'altère pas trop le contact social non plus. on peut se parler en restant prudent, les japonais le font bien avec leur gestuelle de salut.
Les gens qui comprennent pas ça ici, tant pis pour eux. On n'est pas à leur botte, on n'est pas leurs moutons.
Le respect des autres, c'est aussi commencer par se respecter soi-même. c'est pas EUX qui viendront vous soigner si vous êtes malades. Ce genre de personnes en général ne sont bonnes qu'à faire les marioles au balcon en temps de crise en faisant semblant de saluer les soignants.
Je pense que même si ça fait plaisir à certains, car ça bonifie leur égo , les soignants ce qu'ils aimeraient c'est surtout que les gens agissent moins comme les débiles pour avoir moins de cas à gérer et travailler dans des conditions plus sereines.

C'est pas en applaudissant comme des cons qu'on fera avancer les choses.
Même chose pour les attentats, à chaque fois que certains brandissent des banderoles "je suis ceci" ou "je suis cela" ou même qui allument des bougies, même si ça honore les victimes. ce que les victimes auraient surtout aimé c'est de VIVRE et pas être dans une société de gros débiles qui permet au terrorisme de prospérer, avec des politiciens qui soufflent le chaud et le froid, qui prennent des mesures tièdes pour notre sécurité, qui disent blanc un jour, noir le lendemain pour pas choquer certaines communautés, qui disent "interdiction de sortir" pendant le confinement sous peine de lourdes amendes, et qui laissent faire les rassemblements liés au ramadan par peur (je n'invente rien, ce sont des FAITS que vous pourrez aller vérifier dans les journaux, ceux qui demandent les preuves, je les amène noir sur blanc par captures d'écran)

Les gens, les corps de métiers qui sont dans le dur, les victimes, les morts rétrospectivement, ce qu'ils veulent et attendent, c'est pas que des gros débiles brandissent des pancartes à la con ou fassent semblant de les saluer depuis leurs appartements de bobo parisiens, une bonne partie étant peut-être les mêmes qui hier votaient macron "par rébellion" contre le système constitué des Hollande, sarko, ou "par anti racisme" anti Le Pen, les mêmes qui parfois défendent les racailles et qui aujourd'hui se trouvent sans doute malins de défendre la famille Traoré sans aucun recul.

Ces bobo souvent de gauche donneurs de leçons qui font semblant de jouer les chevaliers blancs, les gens purs et cool, adeptes de l'amour universel, du progressisme, j'en peux plus. Ce qu'on veut dans ce putain de pays ce sont des ACTES concrets et constructifs, pas des discours ou attitudes de gros débiles.

Et ce que moi à titre individuel j'aimerais c'est d'être entouré de gens un peu plus : responsables, raisonnables (au sens : actionnant leur RAISON en toute circonstance et pas des illuminés, des moutons de panurge gobant toutes les conneries des réseaux sociaux ou mimant les attitudes des singes autour d'eux)

Le monde ne pourra aller mieux que si cette idée pourtant toute simple (il n'y a pas besoin d'être Einstein encore une fois, pour en comprendre la pertinence) sera comprise. Tout le monde peut faire des erreurs. Mais il y a toujours moyen d'optimiser des crises, au niveau individuel comme global. Si en revanche tout est fait pour les maximiser, ça sert à rien après de pleurnicher comme des fillettes (comme font certains) une fois que le malheur s'est abattu, les mêmes qui auparavant dansaient, riaient, se moquaient des lanceurs d'alertes plus sensés.

Ce coup de gueule du matin est un peu un appel personnel pour un monde plus sensé, plus raisonnable à bien des niveaux, sanitaire, écologiste, lutte contre les communautarismes, relations humaines, lutte contre les préjugés, les réflexes débiles de chacun (y compris réflexes de jugements, de pensée)
et d'ailleurs ça rejoint paradoxalement le débat actuel sur le racisme car OUI malgré mon discours souvent tacleur, je veux affirmer que je suis CONTRE le racisme et pas seulement contre l'antisémitisme. Chacun selon sa couleur de peau, ses origines doit être respecté en tant que personne, et on ne va pas se mentir bien sûr qu'il y a du racisme dans bien des strates de la société, dans certains corps de métiers (de même et j'aimerais les entendre plus la-dessus qu'il y a du racisme anti blanc, antisémite chez les noirs et arabes etc)
on doit lutter contre TOUT et pas juste contre ce qui arrange certains bobos ou politiciens à des fins électoralistes.

Si on veut un jour en finir réellement avec le racisme, c'est de manière globale et partielle qu'il faut le faire, sinon, autant ne rien faire du tout, c'est contre-productif et ça ne mènera qu'à une situation encore pire, avec certains à juste raison qui comprendront qu'on les prend pour des cons, et donc, les gens qui se crispent encore plus, chacun se radicalisant de son côté. Cette attitude là qui fait semblant d'être anti-raciste et progressiste mais qui l'est en réalité de manière orientée, elle mène à la GUERRE, elle mène au sang, elle mène au résultat exactement inverse de ce qu'elle dit préconiser.

Prenez garde à tous ces idéologues mais prenez garde aussi à ceux (extrême droite) qui sous prétexte parfois de dénoncer ces derniers ont eux aussi des intérêts parfois troubles derrière : culte de la race blanche etc. Il suffit d'écouter ou de lire certains sur les forums pour voir que les idées crasses qu'on penserait d'un autre temps n'ont pas totalement disparu. En fait, ces affrontements communautaires arrangent souvent les activistes d'extrême gauche adeptes du chaos et certains de l'ultra droite, chacune de ses factions rêvant en réalité d'un conflit sanglant afin d'en découdre, et que l'un des deux camps soit éradiqué, ces gens là n'aiment pas le blabla, la politique, la philosophie, le débat. Ils pensent que tout dans le monde se résouds à coup de poing ou par la violence. Quand ils font semblant d'être cool dans les manifs ou sur les forums, c'est une façade.

Le piège c'est de tomber dans un sens ou dans l'autre dans leur rang ou leur logique meurtrière. Mais pour ça, il faut que nos politiciens, nos médias, les personnes lambda de la rue qui se pensent plus modérées et un peu "médianes" entre ces deux courants portent leurs COUILLES et comprennent bien ce qui se trame, on cherchera souvent à les récupérer, il ne faut PAS CEDER. Ni vers un bord ni vers un autre.

En bref, si j'avais un grand conseil à vous donner à tous, peu importe la manière dont vous le faites, peu importe avec quelles armes, discours, moyens, comportements, mais RESISTEZ à toute cette connerie meurtrière, AGISSEZ AVEC RAISON ET ESPRIT CRITIQUE, ne soyez pas des moutons, AFFIRMEZ-VOUS mais pour des choses censées et utiles, pas juste dans le seul but de s'affirmer car ça flatte l'égo. Ne faites pas systématiquement comme le voisin, mais ne rejetez pas non plus tout ce qu'il fait si c'est censé. Et aussi méfiez-vous énormément des cavaliers blancs.
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

yoko
Premier lever de Soleil
Premier lever de Soleil
Avatar du membre
Messages : 12609
Enregistré le : mer. juil. 19, 2017 9:53 am
Gender :

Re: Coronavirus, puissance du groupe et effets moutons

Messagepar yoko » mar. juin 16, 2020 12:02 pm

Je suis allée chez Leclerc, les gens portent en grande majorité leur masque, après tout dépend de l'endroit où on vit, ça dépend beaucoup des communes et des régions. Bon il y a toujours des connards mais dans l'ensemble ils respectent à peu près les consignes.
ImageImage

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 342871
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Coronavirus, puissance du groupe et effets moutons

Messagepar phoenlx » mar. juin 16, 2020 12:27 pm

Mes parents y vont ce matin , je leur demanderai s'ils ont vu les consignes respectées, la semaine dernière c'était le cas (mais dans la région on était orange il y a encore 2 jours donc logique, toi c'est déjà moins le cas mais si les gens portent les masques, c'est cool ça prouve qu'ils sont pas si cons dans ton coin)
maintenant avec le récent discours de Macron, toute la France qui passe en vert, je pense (et crains un peu) qu'on aille de plus en plus vers l'arrêt des mesures barrière par réflexe chez beaucoup, en particulier le masque. Parfois j'ai l'impression que les gens sont plus disciplinés en Province dans les zones peu touchées que sur Paris où il y a eu quasiment le plus de cas. c'est un gros paradoxe. Moi là je vais retourner chez les médecins j'espère vraiment voir des masques chez tout le monde sinon ça va vite m'énerver. Dans la rue je m'en fou je pense qu'on craint rien, et j'ai tendance à tracer en ce moment, je m'arrête pour parler à personne, de toute manière, ils me gonflent :lol:
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

ZORRO
La palestre
La palestre
Avatar du membre
Messages : 6622
Enregistré le : sam. avr. 18, 2015 10:06 am
Localisation : val-de-marne
Gender :

Re: Coronavirus, puissance du groupe et effets moutons

Messagepar ZORRO » mar. juin 16, 2020 12:44 pm

Je vais revenir sur certains aspects...

JE TENAIS A NOUVEAU A M'EXCUSER... J'ai agit comme un con, minimisé au début mais les termes de l'Empereur... Guerre, climat de panique tardif... Même mon médecin traitant avait du mal à y croire au début comme il m'expliquait hier... Soit on minimisait (comme certains de ses confrères) soit on semait la panique... Je revois l'ancien maire à la cérémonie des voeux le 24 janvier qui minimisait "Pas de Corona sauf en bières, pas de Chinois dans la salle, non je blague...".

Quand ça a déboulé on avait encore les craintes avec les Gilets Jaunes and co donc je me suis dit "ça y est il utilise ça pour faire flipper, léchez-moi le c... je suis le seul qui peut aider"... J'entends encore mon père au téléphone la veille du speech me demandant si je voulais qu'il revienne me prendre avant que ça se barricade pour rester en Vendée avec eux... J'avais l'impression de voir Homer dans les premiers épisodes des SIMPSONS "Vite dans l'abri anti-atomique !!"... Puis le bordel mal maîtrisé avec les flics qui achetaient des packs de bières mais vérifiait rien, le seul que je vois nous em... avec ma grand-mère parce que j'ai une attestation pour nous deux (mon père ayant monopolisé l'imprimante avant je savais pas combien de temps je tiendrais)...

On avait les annonces (encore là !) qui disaient quoi faire ou non...
Les speechs de ce scientifique farfelu qui ne m'inspire aucune confiance (RAOULT)...

Dimanche j'ai pas voulu regarder, préférant profiter des enquêtes de NEW YORK POLIC JUDICIAIRE...
Et je ne savais rien du déconfinement avancé !! J'ai pas eu l'air d'un imbécile quand je suis allé voir mon médecin... J'étais LE SEUL dans ma rue avec le masque et même des blaireaux me demandaient "Vous faites quoi avec ça ??"...

Je comprends votre colère contre moi au début... J'étais pareil: "Ca existe pas c'est une invention !", d'autres le disent encore...
Et là... faut vous dire que mon médecin a vraiment beaucoup de courage... Il a perdu sa femme (mon ancien médecin traitant en fait) d'un cancer terrible en 2003... Il a accepté de me garder car il me connaissait... Il s'est retrouvé seul avec un ado intenable (lui aussi médecin depuis !) et une petite fille de 5 ans... Il a alterné hôpital, consultations au cabinet, vie de famille... Bon maintenant c'est plus calme...
Mais je l'ai jamais vu comme hier, crevé avec sa blouse, sa combi en plastique style chirurgien, masque et gants...

Il a jamais donné son avis en politique ou autre mais hier j'ai senti qu'il craquait... Jeudi dernier il avait mis des fauteuils dehors sous l'auvent du cabinet avec une note "éviter de se rapprocher etc...", il a des gels partout, aère dès que ses consultations finissent...
Et depuis le matin, on veut lui serrer la main, lui faire la bise...

"Même nous les médecins on ne sait plus quoi dire ou faire, ils écoutent cet abruti ou le guérisseur, le Raoult... Ils voient pas que ce virus va pas disparaître du jour au lendemain !! Et la Chine là... Ils y pensent à ces nouveaux cas ??!!".

J'ai fait un pavé à mon tour mais bon...
J'ai envie de troquer mon costume de Zorro contre celui de V et de pirater BFM pour dire "ARRÊTEZ DE JOUER AUX CONS !! LE CHANCELIER MACRON N'EST PAS CELUI QUI DOIT DECIDER POUR VOUS !!"
v 2.jpg
v 2.jpg (67.86 Kio) Vu 187 fois
"Si tu ne peux te mettre dans la peau du Lion, endosse celle du Renard..."

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 342871
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Coronavirus, puissance du groupe et effets moutons

Messagepar phoenlx » mar. juin 16, 2020 1:37 pm

non mais je comprend
oui les médecins ils doivent l'avoir mauvaise en ce moment,
je te dis moi je crains quand je vais revoir le mien (déjà toujours super énervé en temps normal :lol: )
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

ZORRO
La palestre
La palestre
Avatar du membre
Messages : 6622
Enregistré le : sam. avr. 18, 2015 10:06 am
Localisation : val-de-marne
Gender :

Re: Coronavirus, puissance du groupe et effets moutons

Messagepar ZORRO » mar. juin 16, 2020 1:50 pm

Ah flûte !

Moi le seul que j'ai pas apprécié, comme je crois l'avoir dit ailleurs, c'était en 2008 quand mes problèmes d'intestin ont commencé à être sérieux... Mon médecin était alors en vacances tout comme celui de mon père... On a été voir son remplaçant et là... Jeune mais désagréable, faisant bien comprendre qu'il connaissait pas mon passif médical même si on lui expliquait, me prescrit des anti douleurs, des trucs adaptés par rapport à mon traitement habituel et... Je me souviendrai toujours, me sort "Tu joues pas au samouraï... T'attends pas la dernière minute que ça aile pas pour les prendre...".

Donc j'imagine le gars...
"Si tu ne peux te mettre dans la peau du Lion, endosse celle du Renard..."

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 342871
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Coronavirus, puissance du groupe et effets moutons

Messagepar phoenlx » mar. juin 16, 2020 2:27 pm

ok
moi le mien par moment il me sort par les trous de nez
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

ZORRO
La palestre
La palestre
Avatar du membre
Messages : 6622
Enregistré le : sam. avr. 18, 2015 10:06 am
Localisation : val-de-marne
Gender :

Re: Coronavirus, puissance du groupe et effets moutons

Messagepar ZORRO » mar. juin 16, 2020 2:38 pm

Ca malheureusement... je comprends... Pour en revenir au sujet... J'entends pas un bruit pour le moment mais je ne vois pas grand monde dehors... Cependant en regardant j'ai envie de chanter comme Brassens "Quand on est con on est con"... Celles et ceux que j'aperçois n'ont pas de masques, se serrent la main... Mais je vais pas m'en mêler ça les regarde...
"Si tu ne peux te mettre dans la peau du Lion, endosse celle du Renard..."


Retourner vers « Psychologie, développement personnel »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité