• Déconfinement : Restez prudent !!

Point Limite Zéro (Vanishing Point)

Débats sur des films en particuliers (n'hésitez pas à utiliser l'index - sur ce lien pour vous y retrouver)
phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 343021
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Point Limite Zéro (Vanishing Point)

Messagepar phoenlx » ven. sept. 05, 2014 10:25 pm

Image

synopsis :

Kowalski, un ex-flic vétéran du Vietnam, champion de stock-car, parie qu'il ralliera Denver à San Francisco en moins de quinze heures. Les policiers de Californie et du Nevada ne tardent pas à se mettre à sa poursuite ...


J'ai vu ce film réalisé par Richard C. Sarafian ce soir , belle surprise. Il y a quelque temps de celà j'avais demandé quelques conseils de bon road movie sur allociné ( car j'aime souvent le genre ) et les internautes m'avaient conseillé celui-ci - qui date des années 70 - et d'autres, je me suis laissé tenter.

Immédiatement après le commencement du film il nous happe par son ambiance de vitesses, de courses poursuites, ses grandes routes de l'ouest américain une grosse partie du film se déroulant dans le désert du Nevada et en Californie. Les amateurs de bagnole apprécieront, le héros étant au vollant d'une Dodge Challenger bien boostée ! Au début, on ne comprend pas trop ce qui se passe, qui est le personnage principal, pourquoi il est si pressé au volant de son bolide, et une énorme partie du film est ainsi ce qui provoque le questionnement du spectateur, les infos nous sont distillées subtilement et à petites doses ...

Contrairement à pas mal de road movie où les héros font diverses petites ( ou grosses ) haltes lors de leurs voyages et font des rencontres importantes, celui-ci est atypique car une énorme partie du film se déroule sur la route à pleine vitesse , c'est surprenant et le côté action non stop m'a vraiment séduit, pourtant, on est loin des films d'action modernes, c'est avant tout un hymne à la liberté qui questionne sur la notion de héros en Amérique ( je ne vous spoile pas la fin mais regardez le jusqu'à l'ultime seconde car elle est cruciale ... )
Le personnage principal ( Kowalski, ex flic, ex courreur automobile et incarné par Barry Newman ) est attachant et charismatique même s'il parle peu à l'instar de beaucoup de héros solitaires que j'aime ; Le film comporte aussi quelques jeunes femmes à la fois belles et non vulgaires ( malgré une scène un peu étrange de nudité intégrale sur laquelle on tombe direct par la recherche Google d'ailleurs, mais elle dure que quelques minutes :mdr: ) on est assez loin de l'esprit Fast and furious et autres films de maintenant ( pour être très franc, je préfère beaucoup ce style de films assez anciens et qui derrière le côté populaire et simple titillent l'émotion et font sens dans l'esprit du spectateur ; c'est pas que du fan service à deux balles et de la surenchère ... En plus il bénéficie d'une belle bande originale et de belles images du désert de Mojave

Cerise sur le gâteau et petite anecdote qui plaira aux fans de saint seiya, dans la VF ( que j'ai regardé ) l'un des acteurs un peu secondaires est doublé par notre regretté Henry Djanik ( la voix de Ikki , qui doublait dans pas mal de films de l'époque en fait :mdr: )

Je conseille , si vous aimez les road movie, les films rendant hommage à la liberté, l' ouest américain, vous passerez indéniablement un bon moment.
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Somewhere
Almaren - Premier paradis
Almaren - Premier paradis
Avatar du membre
Messages : 65154
Enregistré le : lun. nov. 12, 2012 12:08 pm
Localisation : Dans les étoiles du Bas-Rhin
Gender :

Re: Point limite zéro ( Vanishing point )

Messagepar Somewhere » sam. sept. 06, 2014 11:38 am

C'est pas le film dont Tarantino a voulu rendre hommage avec son Boulevard de la Mort ?
~ Vous qui entrez ici, abandonnez tout espoir ~

Mes tops et classements divers sur le forum :


phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 343021
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Point limite zéro ( Vanishing point )

Messagepar phoenlx » sam. sept. 06, 2014 11:47 am

ah ? c'est possible mais je ne sais pas trop car c'est quand même assez différent
Le scénario n'est pas du tout pareil, le héros n'a rien à voir dans un cas tu as un cinglé un peu sadique avec les nanas ( et le groupe de nanas qui veulent se venger ) ; de l'autre, tu as un mec certes froid et solitaire, et cinglé dans son genre mais une sorte de héros positif et il n'y a pas cette histoire de filles ( les courses poursuites c'est avec la police )
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 343021
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Point limite zéro ( Vanishing point )

Messagepar phoenlx » sam. sept. 06, 2014 11:53 am

en fait tu as raison Nova, après recherche wikipédia, il semblerait bien que Tarantino ait voulu rendre hommage à ce film,
d'ailleurs dans Boulevard de la mort, la voiture est la même :D
( après comme j'ai dis c'est quand même assez différent, ne vous attendez pas au même film, à part le côté bagnole / road movie :lol: )

Il y a aussi un personnage de Reservoir dogs , autre film de Tarantino ( K Billy ) qui serait un clin d'oeil à un personnage de Vanishing point en l'occurence le DJ " super soul " qu'on voit dans le film !

Image
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Somewhere
Almaren - Premier paradis
Almaren - Premier paradis
Avatar du membre
Messages : 65154
Enregistré le : lun. nov. 12, 2012 12:08 pm
Localisation : Dans les étoiles du Bas-Rhin
Gender :

Re: Point limite zéro ( Vanishing point )

Messagepar Somewhere » sam. sept. 06, 2014 12:12 pm

C'est bien ce qui me semblait. :lol:

Il avait beaucoup parlé de ce film lors de la promo de Boulevard de la Mort^^
~ Vous qui entrez ici, abandonnez tout espoir ~

Mes tops et classements divers sur le forum :


phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 343021
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Point limite zéro ( Vanishing point )

Messagepar phoenlx » sam. sept. 06, 2014 12:17 pm

ah oui , tiens je savais pas
Mais je ne suis pas surpris qu'il plaise à Tarantino
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 343021
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Point limite zéro ( Vanishing point )

Messagepar phoenlx » sam. sept. 06, 2014 12:25 pm

J'ai trouvé une belle critique de ce film par BCar sur allociné ( ça semble d'ailleurs être un gros fan car il a le personnage principal Kowalski en avatar :mrgreen: ) ; sa critique résume bien l'esprit du film et je me retrouve pas mal dans ses mots

S’il y a bien une caractéristique du cinéma américain qui est passionnante et que toutes les cinématographies du monde aimerait posséder c’est bien l’accessibilité de leurs films aussi théorique soit-il. J’ai toujours trouvé dingue comment à Hollywood on ne savait pas faire du cinéma non populaire. C’est avec le Nouvel Hollywood que tout cela s’est manifesté, alors que la «nouvelle» génération européenne sort complètement des genres pour faire des films brillant, passionnant, mais pas franchement tourné vers le spectateur pendant qu’aux USA on n’en finit plus de faire l’éloge du genre. Et même quand ceux-ci s’effondre, le western pas exemple on l’honore comme il se doit (nombreux sont les cinéastes des seventies qui réaliseront leurs westerns), on va même jusqu'à « créer » un genre en son honneur, le road movie qui est évidemment une modernisation du western. Point limite zéro c’est exactement ça, un film populaire qui selon l’angle ou on le regarde gagne en épaisseur.
Sarafian pose principalement deux questions, celle du statut du héros américains, question essentielle aux Etats-Unis, pays particulièrement attaché aux icones et celle du rapport à l’espace comment l’appréhender, le dominer dans un pays ou 3/4 de routes c’est une broutille. Deux questions qui émanent bien sur du western.
Bon, à part ça Point Limite zéro c’est l’histoire de Kowalski, livreur de voiture revenu de tout qui fait le pari d’amener une Dodge Challenger 1970 de Denver à San Francisco en un temps record. Il se retrouve chasser par la police dans le désert du Nevada, sa course devient rapidement symbole de liberté pour la population…
Dans 99% des road movie le film se concentre sur les rencontres faites sur la route qui transforme bien souvent les personnages principaux, le tout devenant une quête initiatique, il y a bien des rencontres dans Point limite zéro, mais ce ne sont que des pauses. Kowalski lui, se confronte à la route, sa vie est derrière, ce n’est qu’un junkie qui ne vit plus vraiment, il part à la rencontre des sublimes et longues lignes droites du désert de Mojave, c’est un peu son baroud d’honneur. Ce sont les gens qui se reconnaissent en lui, sa fougue, sa folie libertaire et son insoumission leurs parlent. A un moment (on en 1971) ou le peuple américain est perdu, voir ce descendant des cavaliers du pony express fendre les grandes étendues de l’Ouest américain à tombeau ouvert galvanise la mémoire héroïque de tout un peuple et il est à l’image de ce peuple, il a grosse gueule de bois au sortir des années 60 au tout était encore possible.
Vanishing Point du regretté Richard C.Sarafian est un grand film sur l’Amérique.


quelques captures du film

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 343021
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Point limite zéro ( Vanishing point )

Messagepar phoenlx » sam. sept. 06, 2014 12:32 pm

nova est-ce que tu arrives à voir les images qui s'affichent ? je n'en vois qu'une moi
hostingpics ( IMG4 ) est encore dans les choux apparemment ( mais il l'est surtout toujours, ils disent qu'ils ont réparé mais c'est faux, et ils continuent à rediriger vers img4 c'est chiant )
je vais les réhéberger ailleurs du coup, mais c'est énervant pour le nombre énorme d'images que j'ai hébergé dans le passé et qui se retrouve sur ce serveur, je dois en avoir une tonne dans mes topics.
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 343021
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Point limite zéro ( Vanishing point )

Messagepar phoenlx » sam. sept. 06, 2014 12:58 pm

Image

Image
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 343021
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Point limite zéro ( Vanishing point )

Messagepar phoenlx » sam. sept. 06, 2014 1:02 pm

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Somewhere
Almaren - Premier paradis
Almaren - Premier paradis
Avatar du membre
Messages : 65154
Enregistré le : lun. nov. 12, 2012 12:08 pm
Localisation : Dans les étoiles du Bas-Rhin
Gender :

Re: Point limite zéro ( Vanishing point )

Messagepar Somewhere » sam. sept. 06, 2014 2:11 pm

Moi ça va, je vois tout.
~ Vous qui entrez ici, abandonnez tout espoir ~

Mes tops et classements divers sur le forum :


phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 343021
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Point limite zéro ( Vanishing point )

Messagepar phoenlx » sam. sept. 06, 2014 2:41 pm

dans le deuxième postage mais dans le premier ? moi j'en vois une sur 10 lol
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Somewhere
Almaren - Premier paradis
Almaren - Premier paradis
Avatar du membre
Messages : 65154
Enregistré le : lun. nov. 12, 2012 12:08 pm
Localisation : Dans les étoiles du Bas-Rhin
Gender :

Re: Point limite zéro ( Vanishing point )

Messagepar Somewhere » sam. sept. 06, 2014 2:43 pm

Le premier je les vois toutes. :D
~ Vous qui entrez ici, abandonnez tout espoir ~

Mes tops et classements divers sur le forum :


phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 343021
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Point limite zéro ( Vanishing point )

Messagepar phoenlx » sam. sept. 06, 2014 2:45 pm

et moi non
ya rien à comprendre
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

20thCenturyBoy
Maison du Lion
Maison du Lion
Avatar du membre
Messages : 822
Enregistré le : jeu. juil. 10, 2014 8:30 pm

Re: Point limite zéro ( Vanishing point )

Messagepar 20thCenturyBoy » lun. sept. 08, 2014 12:29 pm

Hypernova a écrit :C'est pas le film dont Tarantino a voulu rendre hommage avec son Boulevard de la Mort ?


Il y est en tout cas cité plusieurs fois.
And every one of them words rang true and glowed like burnin' coal

Image

Gwaëdin
cascade gelée
cascade gelée
Avatar du membre
Messages : 2487
Enregistré le : ven. févr. 08, 2013 11:55 am

Re: Point limite zéro ( Vanishing point )

Messagepar Gwaëdin » lun. sept. 08, 2014 12:34 pm

Un bon film qui a malheureusement mal vieilli mais les sujets qui y sont abordés sont toujours d'époque : racisme, corruption, etc...

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 343021
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Point limite zéro ( Vanishing point )

Messagepar phoenlx » lun. sept. 08, 2014 12:40 pm

oui, je ne trouve pas qu'il a vraiment mal vieilli ; moi j'ai pris du plaisir à le découvrir en tout cas
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Gwaëdin
cascade gelée
cascade gelée
Avatar du membre
Messages : 2487
Enregistré le : ven. févr. 08, 2013 11:55 am

Re: Point limite zéro ( Vanishing point )

Messagepar Gwaëdin » lun. sept. 08, 2014 1:47 pm

Tant mieux alors :super:
J'entends "mal vieilli" par le côté "hippie" du film, à l'époque c'était d'actualité, maintenant quand on voit les fringues etc... ça fait plutôt "has been" :lol:
Il n'empêche que le message véhiculé est important et dénonçait assez fortement pour l'époque.

De plus :
La fin est tragique puisque Kowalski, cet ancien flic, préfère se suicider et gagner son pari que de courber l'échine sous les pouvoirs en place.
La liberté dans la mort ou juste un pied de nez à la société ?

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 343021
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Point limite zéro ( Vanishing point )

Messagepar phoenlx » lun. sept. 08, 2014 2:02 pm

Oui en tout cas la fin ne laisse vraiment pas indifférent et remue bien
Le côté hippie ne m'a pas dérangé , j'aime bien revoir ce style d'ambiances par nostalgie des films de l'époque. Aujourd'hui dans les films on a d'autres modes qui paraîtront sans doute ringardes aussi dans 30 ans , même sans doute les styles vestimentaires :lol:
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 106142
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: Point Limite Zéro (Vanishing Point)

Messagepar Scarabéaware » jeu. oct. 26, 2017 5:38 pm

Je me le suis découvert hier soir, un film avec une réalisation tout en efficacité que j'ai plutôt bien aimé, une belle découverte à se laisser emporter dans ce voyage à pleine vitesse à travers les grandes routes d'Amérique et les immenses paysages désertiques mais qu'il est toujours bon de parcourir d'une façon où d'une autre faisant souffler un vent de liberté, il y en a vraiment un hymne de toute façon avec cette folle course d'un as du volant. Il fait corps avec la route, on sent le pilote qui vit pour ça et n'aura pas eu de chance en tant que professionnel comme nous pouvons le deviner à travers les flashback qui distillent petit à petit de son passé que nous découvrons en très bonne justesse de la chose, nous apprenons bien des choses de lui, seul son prénom reste un grand mystère :lol:. Nous le suivons au travers d'un objectif qu'il s'est fixé, on a pas plus d'explications mais c'est pas grave, ça n'empêche de bien foncer avec lui qui viens à en avoir les forces de l'ordre à ses trousses, ah ils ont de quoi avoir du mal avec lui. Bon pis n'empêche il roule à toute berzingue, envoie du monde dans le décors, mais il vérifie toujours que ses "victimes" se portent bien, on peut aussi apprécier ce comportement là :super:. On est vraiment bien dans l'ambiance de la vitesse est tout, c'est du bon road movie. Sinon au niveau des rencontres elles sont rapides, avec lui on ne s'attarde mais ça fait quand même un peu de lien pas mal tout de même, le héros solitaire de la route rencontre de ces gens en marge qu'on peut croiser à toute époque et qui sont un peu ou beaucoup retirés des agglomérations de la civilisation :mrgreen:. De la vie en marge, forcément nous avons du hippie, c'était l'époque mais alors en parlant de ça, je m'attendais pas à ce que la fille qu'on peut voir nue sur les captures soit carrément hippie nudiste/naturiste :lol: :super:, on a de la vue on ne peut plus charmante, ça on ne peut que bien le dire ^^, et puis y a un autre petit moment en flashback joli aussi. Par contre sur le plan de vivre en marge...je savais pas que les mormons pouvaient être hippies aussi lol. Enfin bon, sinon c'est aussi dans ce monde là, bien des gens à le soutenir dans son aventure à en faire un héros avec toute la liberté qu'il se prend ainsi. J'en aurai bien aimé l'aveugle noir animateur de radio lui, il a de l'énergie à revendre :mdr:. Dommage qu'il vienne à se faire fracasser lui comme son collègue d'ailleurs.
Bien sur on a le plaisir également d'entendre la voix de Henry Djanik ^^. Enfin voila, on est dans quelque chose de simple mais efficace sur lequel on se laisse bien porter, enfin bien conduire et comme on dis qu'importe la destination, c'est le voyage qui compte ;). Et c'est un sacré voyage, la fin a de quoi faire de son effet bizarre mais elle concorde avec tout un esprit porté par l'oeuvre. Ah et puis bien sur on a un bon charisme du personnage avec Barry Newman juste excellent comme ceci.
On passe du bon moment ma foi, et ça me donne envie de revoir la Balade Sauvage que nous avait fait Terrence Malick, pour peut être rehausser ma note lol. Parce que le type m'y avait fait bizarre avec une partie de son attitude à la fin mais bon, y a aussi un bon vent de liberté exprimé avec un autre choix qu'il fait à la fin.

En attendant je met un bon 16,5/20 à celui-ci :mrgreen:. Et puis avec Tarantino qui aura été inspiré par ce film, ça vaudra bien de se faire un revisionnage de Boulevard de la Mort également ^^
Lao Tseu a dit il faut "couper la tête" de tous les esclaves pour leur faire "trouver la voie".

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 343021
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Point Limite Zéro (Vanishing Point)

Messagepar phoenlx » jeu. oct. 26, 2017 5:48 pm

scarabéaware a écrit :je savais pas que les mormons pouvaient être hippies aussi lol.

moi non plus mais bon plus rien ne m'étonne :lol:
content qu'il t'ait plu, il est cool ce film :super:
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 106142
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: Point Limite Zéro (Vanishing Point)

Messagepar Scarabéaware » jeu. oct. 26, 2017 7:35 pm

Ah pis le coup de nous n'avons plus besoin de serpent, nous avons la musique, c'est pas mal aussi avec eux :mdr:. On se demande ce qu'ils pouvaient en faire des serpents :mrgreen:.
Lao Tseu a dit il faut "couper la tête" de tous les esclaves pour leur faire "trouver la voie".


ssx00999
Maison du scorpion
Maison du scorpion
Avatar du membre
Messages : 1449
Enregistré le : mer. oct. 26, 2016 8:56 pm
Localisation : oise france

Re: Point Limite Zéro (Vanishing Point)

Messagepar ssx00999 » jeu. oct. 26, 2017 7:43 pm

un film culte

par contre tu dis une betise boulevard de la mort dodge charger et vanisging point dodge chalenger

ssx00999
Maison du scorpion
Maison du scorpion
Avatar du membre
Messages : 1449
Enregistré le : mer. oct. 26, 2016 8:56 pm
Localisation : oise france

Re: Point Limite Zéro (Vanishing Point)

Messagepar ssx00999 » jeu. oct. 26, 2017 7:51 pm

si tu aime les road movies en muscle car je te conseil "" dirty marry crassy larry ""

http://www.allocine.fr/video/player_gen ... m=732.html

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 343021
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Point Limite Zéro (Vanishing Point)

Messagepar phoenlx » jeu. oct. 26, 2017 7:56 pm

ssx00999 a écrit :un film culte

par contre tu dis une betise boulevard de la mort dodge charger et vanisging point dodge chalenger

c'est ce que j'ai dis non ?
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

ssx00999
Maison du scorpion
Maison du scorpion
Avatar du membre
Messages : 1449
Enregistré le : mer. oct. 26, 2016 8:56 pm
Localisation : oise france

Re: Point Limite Zéro (Vanishing Point)

Messagepar ssx00999 » jeu. oct. 26, 2017 8:04 pm

on a raison tout les 2 en faites les filles roulent en chalenger et le mechant en charger dans boulevard de la mort

d' ailleurs les charger sont toujours pour les bad boys au ciné

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 343021
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Point Limite Zéro (Vanishing Point)

Messagepar phoenlx » jeu. oct. 26, 2017 8:25 pm

ah oui tiens c'est marrant
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

ssx00999
Maison du scorpion
Maison du scorpion
Avatar du membre
Messages : 1449
Enregistré le : mer. oct. 26, 2016 8:56 pm
Localisation : oise france

Re: Point Limite Zéro (Vanishing Point)

Messagepar ssx00999 » jeu. oct. 26, 2017 8:29 pm

d'ailleurs je ne sait pas si tu te rappelle de la serie 'home qui tombe a pic " dans le generique on voyait des cascades du film crazy lary et bien d' autres

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 343021
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Point Limite Zéro (Vanishing Point)

Messagepar phoenlx » jeu. oct. 26, 2017 8:58 pm

non je n'avais pas trop suivi à l'époque cette série
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !


Retourner vers « Les films »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 3 invités