Page 1 sur 1

Les hauts de hurlevent (1970, de Robert Fuest,avec Timothy Dalton)

Posté : jeu. déc. 26, 2019 12:41 am
par Cerca Trova
j'en serais aussi passé par une vision de l'adaptation avec Timothy Dalton en Heathcliff, faite en 1970.
on retrouve Michel Legrand pour la bande musicale du film et pis c'est à peu près tout

Image

le synopsis par Sens Critique,qui est juste la très très très très très grande ligne de toute cette affaire :lol-noel:

Après avoir grandi ensemble dans les collines du Yorkshire, Heathcliff et Cathy tombent amoureux, mais elle s'attire sa colère en lui brisant le cœur.




bon alors, déjà superbe musique de Legrand, qui est bien expressive et la seule adaptation, à ma connaissance, qui est vraiment filmée dans les landes désertiques du Yorkshire ( même si en soi n'importe quelle lande désertique britannique, ça pourrait marcher … mais ça joue pour le fait que l'atmosphère a un peu pris sur moi et comme rappel que c'est le paysage exact qui inspirait Emily Brontë ). Autrement, bah je ne suis pas spécialement fan de Timothy Dalton, exception faite de son rôle de Penny Dreadful, mais bref en Heathcliff, j'ai plutôt bien marchée même si je le trouve pas forcément inoubliable et le film se débrouille pas mal avec des idées scénaristiques intéressantes comme de reprendre l'hypothèse qu'Heathcliff soit un demi-frère illégitime de Cathy et Lindley ( élément en général plutôt suggérer les autres versions mais qui là semble être pris comme un fait acquis ) ou aussi le fait de
suggérer que Cathy Junior serait la fille illégitime et incestueuse de Cathy et Heathcliff ...

je dois dire, en plus, que ce qui fait que j'adore le roman, c'est en partie sa construction ingénieuse que cette adaptation bouzille un peu : encore une fois, c'est que l'histoire sur la première génération ( et encore avec des imprécisions, des oublis et des fantaisies qui changent légèrement le sens de l'histoire ) puis après on a un gros trou, jusqu'à
la mort d'Heathcliff , qui tombe comme ça, alors que c'est sensé clôturer l'histoire avec la seconde génération. néamoins, ça fait une scène plutôt bien réussie quand il se met à suivre le fantôme de Cathy jusque dans les landes
. et pour l'ordre des scènes, j'en parle même pas tellement c'est du nawak. on dira bravo au fait de prendre comme première scène le milieu du roman donc la fin de ce film qui nous spolie directement la fin de l'histoire de première génération de personnages :siffle: et on perd une partie de l'histoire enchâssée car en réalité, c'est Nelly qui raconte l'histoire à Lockwood, or là, on zappe le Lockwood zappant la seconde génération et on se retrouve seulement avec Nelly qui raconte l'histoire un peu dans le vide et nous laissant sur notre faim, d'ailleurs, par la même occasion parce qu'on est privée de la moitié de l'histoire
en somme, y avait de l'idée mais ça tombe lamentablement à plat …

10/20

Re: Les hauts de hurlevent (version de 1970 avec Timothy Dalton)

Posté : jeu. déc. 26, 2019 2:17 pm
par Scarabéaware
Dommage que malgré quelques petites choses qui conviennent le reste ne suive pas plus que ça :mdr:. Tu penses quand même le revoir des fois que tu puisses le reconsidérer légèrement ? En tout cas on avait du Timothy Dalton encore bien jeune là :D.

Re: Les hauts de hurlevent (version de 1970 avec Timothy Dalton)

Posté : jeu. déc. 26, 2019 5:48 pm
par Cerca Trova
Euh non je reconsidère rien sauf peut être à la baisse :lol-noel: y a juste de la version avec Mme Casile que je suis entièrement satisfaite