Doctor Who saison 14 (première série)

Le Quatrième Docteur, interprété par Tom Baker, et qui recouvre la période allant de 1974 à 1981, soit de la saison 12 à la saison 18. Tom Baker livre un des Docteur les plus populaires, ayant donné à la série bon nombre de ses lettres de noblesse. Le Quatrième Docteur est notamment le Docteur le plus iconique de la série.
Náin
Les elfes verts
Les elfes verts
Avatar du membre
Messages : 67194
Enregistré le : mar. févr. 07, 2012 8:02 pm
Localisation : Les grandes salles de la cité des nains de Cavenain

Doctor Who saison 14 (première série)

Messagepar Náin » jeu. mars 05, 2020 4:59 pm



La saison 14 de Doctor Who est la troisième avec Tom Baker dans le rôle du Quatrième Docteur. Diffusée en entre 1976 et 1977, elle voit notamment le départ de l'un voir le compagnon du Docteur le plus apprécié de la série, Sarah Jane Smith, présente depuis la saison 11, et l'arrivée de Leela, qui restera jusqu'à la saison 15. Il s'agit selon moi de l'une des meilleurs saisons de la série, ne comptant aucun mauvais épisode, tous de très bonne facteurs, certaines mêmes cultes comme The Hand of Fear du fait du départ d'un personnage iconique de la série ou The Deadly Assassin pour son apport fondateur à la mythologie de Doctor Who. Par ailleurs, cette saison est en pleine période Tom Baker, l'un des meilleurs Docteurs, lequel est encore accompagné, même si pendant que deux épisode, de Sarah Jane Smith. Enfin cette saison tente une nouvelle approche pour l'intérieur du TARDIS, qui ne sera malheureusement pas retenue mais qui annoncera malgré tout son évolution à partir de 1996 et de la nouvelle série de 2005.

- Épisode 86 : The Masque of Mandragora


Composé de 4 parties diffusées du 4 au 25 septembre 1976, The Masque of Mandragora est le premier épisode de la saison 14. Il se passe dans l'Italie du XVème siècle, où le Docteur et Sarah tombe en pleine querelle de pouvoir entre un oncle et son neveu qui cherchent tous les deux à prendre le pouvoir.



Sympathique en vertu notamment du contexte historique dans lequel il prend place, l'épisode se démarque entre autres par le fait que c'est la première fois que l'on voit la deuxième salle de contrôle du TARDIS (qui en réapparaîtra qu'en 2011 dans la saison 6 de la nouvelle série), dans un style radicalement différente de celui vu jusqu'ici. Les scénaristes ont effet décidé de renouveler l'intérieur du TARDIS en lui donnant davantage une esthétique marron cuivrée qui fait davantage penser à la SF d'H.G Wells (et vu comme la série ne cesse de s'en revendiquer, c'est assez bienvenu). Malheureusement cette esthétique sera rapidement abandonnée pour revenir au blanc classique, jusqu’en 1996 avec le téléfilm Le Seigneur du Temps.

- Épisode 87 : The Hand of Fear


Composé de 4 parties diffusées du 2 au 23 octobre 1976, The Hand of Fear voit le départ de Sarah Jane Smith de la série, qui ne réapparaîtra dans la série qu'en 1983 lors de l'épisode spécial anniversaire The Five Doctors puis en 2006 dans la saison 2 de la nouvelle série.



L'épisode en lui-même est par ailleurs très bon si l'on excepte le climax caricatural où le personnage Eldrad abandonne son aspect féminin plutôt très réussi entre design inventif et maquillage honorable pour un aspect masculin beaucoup plus grossier. Quant aux adieux de Sarah au Docteur, ils sont particulièrement touchants, du fait notamment de l'absence de tire-larme forcé.

- Épisode 88 : The Deadly Assassin


The Deadly Assassin, diffusé en 4 parties du 30 octobre au 20 novembre 1976, reprend là où l'épisode précédent s'était arrêté. En effet après avoir reçu une vision de Gallifrey, le Docteur est obligé de débarquer Sarah avant de s'y rendre. Il se rend rapidement compte alors que cet appel n'était qu'un coup monté pour faire de lui le bouc-émissaire de l'assassinat du Lord Président de Gallifrey. Cet épisode, en plus de revoir Gallifrey qui n'avait pas été vu depuis la fin de la saison 6, marque également le retour du Maître sous une forme mourante et décomposée, Roger Delgado étant décédé en 1973.



Cet dans cet épisode également que l'on voit pour la première fois Borusa, un Seigneur du Temps qui fut autrefois le professeur du Docteur et qui réapparaîtra plusieurs fois dans la série. Cet épisode apporte beaucoup à la mythologie de Docteur Who et surtout à la civilisation des Seigneurs du Temps. Outre le système de castes (plusieurs maisons nobles, on apprend d'ailleurs ici que le Docteur en est issu, étant un prydonien), c'est la première fois que l'on voit les Seigneurs du Temps vêtus de leurs robes de cérémonie si caractéristiques de ce peuple. C'est également dans cet épisode que le personnage de Rassilon, fondateur de la civilisation des Seigneurs du Temps, est évoqué pour la première fois. Enfin et pour finir, c’est dans cet épisode que l'on apprend que les Seigneurs du Temps ne peuvent se régénérer que 12 fois, donc 13 incarnations, puisque le Maître est au seuil de la mort, ne pouvant se régénérer puisqu'il en est déjà à sa douzième.

- Épisode 89 : The Face of Evil


The Face of Evil fut diffusé du 1er au 22 janvier 1977 en quatre parties. Cet épisode raconte la rencontre entre le Docteur et Leela, une jeune guerrière issue d'une race qualifiée de "primitive" vénérant des dieux. Le Docteur se rend alors rapidement compte que les autochtones le prennent pour le "maléfique", le dieu du mal dans leur religion, les représentations de ce dernier dessinant un parfait sosie du Docteur...

- Épisode 90 : The Robots of Death


Diffusé en 4 parties du 29 janvier au 19 février 1977, The Robots of Death raconte comment le Docteur et Leela se retrouvent en pleine révolution lorsque des meurtres ont lieu dans un vaisseau composé d'humains et de robots. Ces derniers sont par ailleurs, esthétiquement parmi les plus réussis de la série, et rappellent énormément le style que certains robots auront dans la nouvelle série comme par exemple les facteurs de l'épisode Kerblam ! de la saison 11 ou les anges robots tueurs de l'épisode spécial Noël Une croisière autour de la Terre.



- Épisode 91 : The Talons of Weng-Chiang


The Talons of Weng-Chiang est le dernier épisode de la saison 14. Constitué de 6 parties diffusées du 26 février au 2 avril 1977, il prend place dans une Londres Victorienne où un étrange magicien chinois assassine de jeunes femmes pour des raisons mystérieuses. Le Docteur, ayant alors enfilé un costume rappelant celui de Sherlock Holmes, mène l'enquête avec Leela.
Ce n'est pas pour rien si il s'agit, là encore, de l'un des meilleurs épisodes de Doctor Who. Le scénario tient superbement bien et le jeu et la complicité de Tom Baker avec ses différentes compagnons, que ce soit Leela, ou les personnages qu'il rencontre dans cet épisode, est particulièrement savoureuse, notamment le personnage de Jago, qui prend le Docteur pour un génie imbattable. On peut cependant reprocher le racisme assez explicite de l'épisode sur les populations asiatiques. C'est en règle générale, avec le rat géant, le seul défaut reconnu de l'épisode.
Oyez Elfes, vous tous, oyez ! Qu'on ne dise plus jamais des Nains qu'ils sont cupides et désobligeants ! Galadriel
Puisqu'ils ne sont pas blancs, ils sont forcément méchants ! Pocahontas
Et savez-vous ce que le nain réponds à cela ? : Ishkhaqwi ai durugnul !
I am a dwarf and i'm digging a hole, diggy diggy hole, diggy diggy hole !

Retourner vers « Quatrième Docteur »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité