• Déconfinement : Restez prudent !!

Tron : L'Héritage (de Joseph Kosinski)

Rubrique consacrée à l'Intelligence Artificielle au cinéma, en littérature, dans les BD ou l'animation. Sont abordés ici des films tels que Tron, 2001 l'Odyssée de l'espace, et autres oeuvres avec des super ordinateurs ou autres entités dotées d'IA.
phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 337068
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Tron Legacy

Messagepar phoenlx » sam. janv. 07, 2012 11:45 am

Toujours pas vu moi
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Doctor Jones
Les Havres du Lindon
Les Havres du Lindon
Avatar du membre
Messages : 16155
Enregistré le : sam. janv. 29, 2005 12:06 pm

Re: Tron Legacy

Messagepar Doctor Jones » sam. janv. 07, 2012 11:49 am

phoenlx a écrit :Toujours pas vu moi


Il passe en ce moment sur Canal +

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 337068
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Tron Legacy

Messagepar phoenlx » mar. mars 13, 2012 8:42 pm

Ca y est, j'ai vu Tron Legacy avec beaucoup de retard. Je ne sais plus trop pourquoi je ne l'avais pas vu au cinéma ce film alors même qu'il faisait partie de mes principales attentes pour 2011 ( la bande annonce m'avait sidéré, de même que les musiques dont les extraits circulaient avant le film ) Quelque chose a du me faire rater sa sortie et bizarrement par la suite, l'envie m'était passé de le voir, suite à certaines critiques mitigées ( dont les votres, je dois dire , et une certaine aversion grandissante que j'ai pour la 3D qui cache souvent des scénarii creux ) A ça, s'ajoute sans doute le fait que le premier Tron m'avait plu mais franchement, sans plus ( contrairement à beaucoup de geeks c'est un film que je n'adule pas et que je ne considère pas au même plan que certains de mes films cultes comme Matrix par exemple, peut-être l'ai-je découvert trop tard )

Les mois passèrent donc, et un déclic s'est produit , je l'ai finalement visionné enfin ( en Blu Ray , chose qui m'était impossible jusqu'à présent tant que je n'avais pas de lecteur :mrgreen: ) Et je dois dire que j'ai passé un moment plus qu'agréable. Je m'attendais clairement à quelque chose de moins bien , je me suis pris une vraie claque visuelle et sonore, la musique déchire, visuellement, c'est sublime, j'ai pris bien plus mon pied que sur le premier. Concernant le scénario, c'est sûr qu'il ne casse pas forcément des briques ( c'est pas Matrix ) mais j'aime bien tous les films-cerveaux qui se passent dans des réalités virtuelles, je ne me souviens pas d'un seul qui m'ai complètement déçu, et j'ai donc réussi à me laisser porter comme d'habitude par le concept. Franchement, j'ai adoré :D et à présent je regrette amèrement d'avoir raté ça au cinéma :roll: ( j'envie ceux qui ont pu le voir sur grand écran, ça devait être un spectacle énorme et pour moi c'est indéniablement l'un des plus gros films de 2011 ... )

J'ai lu deci-delà sur les forums des critiques sur le jeu des acteurs, pour ma part je l'ai trouvé très bon ( pourtant je suis souvent difficile ..) Je précise que je l'ai vu en VF .......... J'ai trouvé le personnage du père Flynn bien campé, le personnage de Quora attachante, et certains acteurs secondaires comme Alan Bradley également très bien joués ( Sam Flynn en revanche n'est pas celui que je préfère mais son interprêtation reste honnête )

Une fois ceci dit, il est clair quand même aussi que vu le concept le film aurait mérité d'être plus creusé, il y avait sans doute quelque chose de bien plus profond et complexe à faire au niveau scénario, mais ça ne me gêne pas du tout pour deux raisons
1. D'une part je n'ai pas non plus trouvé une complexité énorme dans le premier opus, je dirais même que le deuxième m'a davantage séduit - en plus de tous ses autres atouts
et 2. En deux heures c'était de toute manière très difficile et pour cette durée j'ai trouvé le cahier des charges plus que rempli honorablement.

A vrai dire je ne comprend pas très bien les critiques récurrentes à propos du scénario sur les forums quand on voit la platitude abyssale de plein de blockbusters ( Science fiction et autre ) qui sortent constamment, celui-ci m'a semblé au-dessus du lot commun, sans pour autant atteindre des hauteurs himalayennes mais je ne m'y attendais pas.

En bref, j'ai adoré, et c'est sans doute un film que je verrai et reverrai très souvent, pour son atmosphère, ses visuels à couper le souffle, sa BO signée Daft Punk absolument magistrale, pour son message aussi et la valorisation de la vie terrestre dont la beauté réside avant tout dans son imperfection, et ses scènes d'action évidemment ( que je craignais lourdes et qui en fait m'ont ravi sans jamais me sembler "de trop" comme dans la plupart des films hollywoodiens actuels ) - la seule que peut-être j'ai moyennement aimé c'est l'espèce de poursuite aérienne vers la fin juste avant qu'ils ne refranchissent le portail ...

Ca m'a donné envie de revoir le premier d'un oeil neuf , la première fois pour dire vrai je m'étais un peu ennuyé devant :mrgreen: En tout cas le deuxième opus m'a ravi et pour un premier film je trouve que Joseph Kosinski signe un coup de maître, c'est clairement un réalisateur que je vais suivre. La morale de l'histoire c'est aussi qu'il faudrait que j'arrête un peu de rater les bons films au ciné :mrgreen:
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Doctor Jones
Les Havres du Lindon
Les Havres du Lindon
Avatar du membre
Messages : 16155
Enregistré le : sam. janv. 29, 2005 12:06 pm

Re: Tron Legacy

Messagepar Doctor Jones » mer. mars 14, 2012 12:05 am

Il est excellent Tron Legacy, je l'ai vu au cinéma. ^^

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 337068
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Tron Legacy

Messagepar phoenlx » mer. mars 14, 2012 12:09 am

oui moi je regrette finalement beaucoup de pas l'avoir vu au cinéma, quoiqu'à la maison en Blu Ray j'ai bien pris mon pied, il est mieux que je m'imaginais en fait. Suite aux critiques j'avais fini par me dire que c'était juste un délire visuel sans intérêt mais j'ai beaucoup aimé aussi pour l'histoire, le jeu d'acteur et c'est vrai aussi que visuellement et pour la BO c'est une claque. En général j'aime pas trop les films qui ne jouent que sur ces aspects mais là je dois dire que c'est bluffant
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Doctor Jones
Les Havres du Lindon
Les Havres du Lindon
Avatar du membre
Messages : 16155
Enregistré le : sam. janv. 29, 2005 12:06 pm

Re: Tron Legacy

Messagepar Doctor Jones » mer. mars 14, 2012 12:10 am

Je l'ai en blu ray moi aussi.

Gloinpeace
horlogerie de Nilfheimr
horlogerie de Nilfheimr
Avatar du membre
Messages : 7789
Enregistré le : mar. nov. 01, 2011 11:53 am
Localisation : Erebor

Re: Tron Legacy

Messagepar Gloinpeace » mer. mars 14, 2012 8:08 am

J'ai l'impression que je suis passé a coté d'un truc sur ce film en voyant vos commentaires.
Car moi j'étais allé le voir au ciné et c'était la première fois ou je m'étais endormi au ciné. J'ai pas super aimé le scenar et j'ai vite enlevé les lunettes 3D parce que ca faisait vraiment trop mal a la tete.

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 337068
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Tron Legacy

Messagepar phoenlx » mer. mars 14, 2012 8:50 am

Moi je déteste la 3D au ciné ça me fait mal à la tête aussi ( mais quels que soient les films que j'ai vu jusque là )
Tron je l'ai vu à la maison tranquille en Blu Ray et visuellement j'ai apprécié le spectacle. Si ça se trouve au ciné avec les lunettes j'aurais ressenti la même impression de fatigue que toi. Quand tu as enlevé les lunettes tu arrivais encore à voir quelque chose ?
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Regnak
Formenos
Formenos
Avatar du membre
Messages : 11921
Enregistré le : mer. févr. 09, 2005 4:07 pm
Localisation : dans le temple des gémeaux en train de jouer au poker avec mon frère

Re: Tron Legacy

Messagepar Regnak » mer. mars 14, 2012 9:56 am

Perso, le scénario est tellement téléphoné que la quasi-totalité des rebondissements tu les devines 10 minutes avant. Et la fin, au bout de 20 minutes, je savais comment ça se finirait, après il reste les petits détails. Et perso, quand je devine tout à l'avance, ça a tendance à m'énerver.
Holland March: Munich.
Jackson Healy: What?
Holland March: Guy without his balls. A Munich.
Jackson Healy: Munich, is a city in Germany, Munich. München.
Holland March: You sure?
Jackson Healy: My dad was stationed there.
Holland March: Right. Hitler only had one ball.

"Avec Mel Gibson, je jouis et je suis dégouté en même temps." Yannick Dahan

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 337068
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Tron Legacy

Messagepar phoenlx » mer. mars 14, 2012 11:11 am

Oui prévisible sans doute mais moi j'aime bien les films se passant dans des réalités virtuelles ( ou des réalités alternatives , que ce soit matrix existenz, passé virtuel tron ou même tous ces films où ce que l'on voit se passe à l'intérieur d'une autre réalité ou du cerveau de quelqu'un comme les rêves de Mulholland drive ou de Paprika par exemple ) ça fonctionne toujours un peu sur moi. maintenant c'est clair aussi que les tron sont pas les plus aboutis , beaucoup de bonnes idées mais très peu creusées ( ceci dit je pense un peu la même chose du 1 , mais faudrait que je le revois, j'ai peut-être été pollué par le côté devenu un peu vieillot du film )

Prévisible donc oui mais néanmoins bien foutu et formellement très abouti je trouve. Après pour que le film soit plus creusé et complexe je pense qu'il aurait fallu opter pour une durée bien plus longue voire plusieurs films
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Gloinpeace
horlogerie de Nilfheimr
horlogerie de Nilfheimr
Avatar du membre
Messages : 7789
Enregistré le : mar. nov. 01, 2011 11:53 am
Localisation : Erebor

Re: Tron Legacy

Messagepar Gloinpeace » mer. mars 14, 2012 2:20 pm

Oui, faudrait peut etre que je le revois tranquille chez moi. Car au ciné, j'ai eu vite mal a la tete ac toutes ces lumieres. J'ai enlevé mes lunettes et après comme je voyais plus trop je me sui endormi.

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 337068
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Tron Legacy

Messagepar phoenlx » mer. mars 14, 2012 5:14 pm

super :lol:
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Schierke
Epreuves d'Asgard
Epreuves d'Asgard
Avatar du membre
Messages : 2387
Enregistré le : dim. janv. 10, 2010 10:22 pm

Re: Tron Legacy

Messagepar Schierke » mar. mai 01, 2012 8:36 pm

La bande-annonce de Tron Uprising, la série tie-in de Tron Legacy.



"Tron: Uprising: Beck’s Beginning" introduces Beck, a young mechanic living in Argon City, a growing metropolis in a far off corner of the grid that has just been occupied by General Tesler, a henchman of the notorious Clu. After his best friend Bodhi is ruthlessly derezzed by Clu’s army, Beck seeks justice for his lost friend and launches a crusade against the regime. His rebellion captures the attention of Tron, the greatest warrior The Grid has ever known, who sees the potential in Beck and trains him to be his successor. Labeled with the moniker of The Renegade, Beck sparks a revolution to fight for the freedom of The Grid.

http://www.comicbookmovie.com/fansites/ ... s/?a=58903

Casting:

Beck: Elijah Wood
Tron: Bruce Boxleitner
Kevin Flynn / Clu: Fred Tatasciore
General Tessler: Lance Henriksen
Paige: Emmanuelle Chriqui
Mara: Mandy Moore
Pavel: Paul Reubens
Zed: Nate Corddry
Able: Reginald VelJohnson
"-Tu as abandonné la chance d'avoir une vie paisible. Pourquoi ? Je vais demander une dernière fois. Est-ce que je trouve qu'être avec Haruhi et d'avoir que des problèmes est amusant ? Réponds !
-Bien sûr que oui ! Bien sûr que c'est amusant ! Peu importe le nombre de fois où tu le demanderas, ma réponse restera la même: "Bien sûr !"

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 337068
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Tron Legacy

Messagepar phoenlx » mar. mai 01, 2012 8:42 pm

J'ignorais qu'il allait y avoir une série
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 337068
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Tron Legacy

Messagepar phoenlx » lun. févr. 03, 2014 6:11 pm

J'ai envie de revoir ce film, je crois que je vais me le refaire ( je suis en train d'écouter la BO signée les Daft Punk et à chaque fois que je l'écoute je la trouve juste énorme :D Parfois je me dis que c'est le genre de BO que j'aurais aimé sur des films comme Matrix - dont j'adore certains thèmes mais pas tous - il y a un peu de Hans zimmer, un peu de musique classique - pas mal d'électro, du pur daft punk et encore d'autres ambiances dedans, comme musiques d'ambiance, c'est vraiment énorme et ça colle à ce genre d'univers virtuels )
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 337068
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Tron Legacy

Messagepar phoenlx » lun. févr. 03, 2014 7:27 pm

Une critique intéressante de ce film trouvée sur allociné
( Je cite l'auteur c'est aureliagreen. Je n'ai pas de très bonnes relations avec dans les topics géopolitiques mais j'avoue que comme critique cinéphile, ses posts sont intéressants à lire, et je me retrouve pas mal dans sa vision du film ; un film que j'ai trouvé un peu sous-estimé pour une fois aloirs que souvent je trouve les films tendance blockbusters américains surestimés ces temps-ci, je crois que Tron Legacy n'avait globalement pas eu le succès critique et au box office espéré mais peut-être me trompe-je .. )

aureliagreen a écrit : Je suis toujours réticent quand on parle de suite ou de remake d'un classique. Surtout quand Disney est derrière. Et Tron était quand même une oeuvre très particulière, un pur produit de son époque. Sortie de son contexte, elle ne voulait plus dire grand-chose. Pourtant, j'ai été séduit dans l'ensemble, par l'esthétique, le ton et en partie du moins par le discours.

Bien sûr, cette suite ne peut pas évoquer les mêmes choses que le premier film. Le contexte est complètement différent. En 1982, Tron marquait une entrée dans une nouvelle ère. Je l'ai vu l'année suivante, je venais juste d'avoir mon premier ordinateur domestique et ma console Atari. 28 ans plus tard, l'informatique et le multi-média sont partout, et les effets spéciaux de synthèse sont désormais monnaie courante au cinéma. Même les écrans digitaux qui impressionnaient les spectateurs du début des années 80 commencent à se banaliser.

Le film a plein de petits défauts, on peut regretter par exemple que Tron soit sous-utilisé. Mais il prend ; les acteurs sont bons, le scénario, simple à première vue, révèle des richesses cachées. Et surtout, l'ambiance est une réussite. Tron l'héritage conserve une mentalité de baroudeur, qui peut paraître déplacée à une époque où les moyens de contrôle se sont renforcés ; la scène où Sam va voler les plans n'est plus vraiment crédible à notre époque. Mais cela participe aussi à son charme. Il prolonge la tradition des films anciens d'aventure. Quand Tron était sorti, on était encore imprégné de tous ces films et BD où les personnages plongeaient dans d'autres dimensions, des micro-mondes atomiques, des postes de télévision, le monde des rêves, derrière le miroir, des villes miniaturisées dans une bouteille etc... Cette fantaisie a à peu près disparu, ne réapparaissant qu'à l'occasion, Tim Burton étant quasiment le seul à la ressortir encore.

Même les scènes d'action séduisent. Elles conservent une sorte de fraîcheur, par leur côté épuré et sans fioritures. Ce qui est une gageure à notre époque inondée d'actionneurs et de films à SFX standardisés répétant les mêmes scènes "hyper-spectaculaires" destinées à en mettre plein la vue. Elles réussissent à être vraiment spectaculaires, tout en conservant un aspect de nouveauté.
En ça, la séquelle reste fidèle à l'esprit du premier film. Aidé par le fait qu'elle a su reprendre son esthétique. Avec une mise à niveau inévitable, bien sûr, mais sans la trahir au nom d'un "goût du jour" qui masque en fait la recherche de facilité. La plus grande réussite des créateurs Tron l'héritage, c'est justement d'être parvenus à faire une suite crédible, en résistant à la faiclité de produire un fade reboot de plus.


Après, le côté un peu désespéré, je l'ai ressenti moi aussi. Il participe de cette ambiance si particulière. Une trentaine d'années plus tard, les perspectives ne sont plus aussi optimistes. Les nouvelles technologies ont certes facilité la communication et l'accès à quantité de nouveaux services à domicile, mais dans le même temps elles ont facilité aussi la surveillance, et renforcé le pouvoir des magnats et des services répressifs. Elles n'ont pas transformé l'ordre social. Et si Tron l'héritage est fidèle à l'ancienne tradition de liberté des films d'aventure et de SF, il en souligne aussi le caractère dépassé. Il est comme un dinosaure égaré à notre époque.

Cette critique sociale à tendance progressiste peut paraître inhabituelle chez un film de Disney, firme habituellement consensuelle. Il y a cependant un autre aspect, dont on parle en général peu, et qui est davantage dans sa ligne (et que j'apprécie personnellement beaucoup moins) : le côté pro-religieux. Dans Tron, les concepteurs étaient nettement une métaphore de Dieu. Les dirigeants malveillants de la Grille qui niaient leur existence apparaissaient comme une représentation de l'athéisme. Dans Tron l'héritage, Clu ne nie pas la réalité des concepteurs ; mais il se vante d'avoir libéré la Grille de leur influence et débarassé les programmes de l'oppression religieuse. Approche nietzschéenne encore plus nette quand on pense que le monde de la Grille a évolué indépendamment depuis le premier film sous l'influence de Clu. Il a même éliminé les ISO, qui apparaissent comme une création originale (cadeau de Dieu ?) dont l'apparition lui échappe et remet en question son emprise sur ce monde. Comme Clu est nettement présenté comme un méchant, le parti-pris est donc bien pro-religieux et contre sa vision prométhéenne.

On peut aussi voir ceci comme une condamnation de l'utilisation de la technologie pour contrôler et uniformiser le monde. Clu est aussi le symbôle des dangers de la volonté de créer un monde parfait, ce dont Kevin Flynn avait fini par reconnaître le caractère illusoire. Ce qui explique qu'il ait changé de camp en se retournant contre son concepteur. Une chose est sûre, Tron l'héritage a différents niveaux de lecture, tout le monde n'y trouvera pas la même chose. Et cette propagande religieuse, quoique discrète, risque d'en rebutter plus d'un (moi-même n'en suis pas fan) Mais à mes yeux, il est une vraie surprise, tant comme film d'action que comme suite.


( Source : ce topic d'allociné : http://www.allocine.fr/communaute/forum ... age=3.html )
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Somewhere
Fin du monde - Renouveau
Fin du monde - Renouveau
Avatar du membre
Messages : 64180
Enregistré le : lun. nov. 12, 2012 12:08 pm
Localisation : Dans les étoiles du Bas-Rhin
Gender :

Re: Tron : L'Héritage

Messagepar Somewhere » ven. févr. 28, 2014 12:42 pm

Il passe lundi soir sur W9, c'est bien ? Jamais vu, j'ai vu que le premier qui est sorti en 82.

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 337068
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Tron : L'Héritage

Messagepar phoenlx » ven. févr. 28, 2014 12:46 pm

Moi j'ai aimé, déjà rien que pour la BO des Daft Punks ! Pour l'ambiance l'esthétique ( je n'ai pas eu la chance de le voir au ciné mais à mon avis, il gagnait beaucoup à être vu sur grand écran pour la 3D et tout )
après le scénario, je ne sais pas dans quelle position tu es par rapport au premier. il faut savoir que le second film a été un peu critiqué notamment par les puristes du 1 ( il est jugé plus faiblard , l'autre étant à tout jamais culte ) moi j'ai découvert le 1 peu avant de voir le 2 je ne l'avais jamais vu, du coup .. ça a sans doute joué dans le fait que le 2 m'a moins déçu que d'autres. Perso, j'aime, mais tu recevras des avis contraires sur ce film, je suis curieux de voir le tiens.
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Somewhere
Fin du monde - Renouveau
Fin du monde - Renouveau
Avatar du membre
Messages : 64180
Enregistré le : lun. nov. 12, 2012 12:08 pm
Localisation : Dans les étoiles du Bas-Rhin
Gender :

Re: Tron : L'Héritage

Messagepar Somewhere » ven. févr. 28, 2014 12:59 pm

Le 1 est culte oui, mais bon le film ne cassait pas non plus trois pattes à un canard, donc en faite j'attends absolument rien de ce deuxième volet^^

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 337068
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Tron : L'Héritage

Messagepar phoenlx » ven. févr. 28, 2014 1:05 pm

Quand je te vois faire cette remarque je me dis que tu es sans doute dans de bonnes dispositions pour apprécier le 2 ( comme moi ! )
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Somewhere
Fin du monde - Renouveau
Fin du monde - Renouveau
Avatar du membre
Messages : 64180
Enregistré le : lun. nov. 12, 2012 12:08 pm
Localisation : Dans les étoiles du Bas-Rhin
Gender :

Re: Tron : L'Héritage

Messagepar Somewhere » lun. mars 03, 2014 11:25 pm

J'ai plus trop le temps de faire une critique du film ce soir alors je la ferai demain, je mets juste le trailer de la critique en attendant :

Vraiment bien aimé, le scénario est assez douteux par moment mais j'ai été littéralement happé par l'ambience, l'esthétique du film et la BO absolument sublime. En même temps, en tant que fan des Daft Punk, je devais m'y attendre.

Bonne surprise pour ma part donc, 14.25/20.

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 337068
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Tron : L'Héritage

Messagepar phoenlx » lun. mars 03, 2014 11:43 pm

voilà j'en étais sûr , comme quoi tu vois :mrgreen:

voici où je le situais dans mon classement ( général ) 2012 !
viewtopic.php?f=91&t=9003&start=210#p367962

pas si haut en fait mais quand même ( relativement à l'ensemble des films ) et dans les 3 étoiles donc oui, à peu près ta note :super:
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Somewhere
Fin du monde - Renouveau
Fin du monde - Renouveau
Avatar du membre
Messages : 64180
Enregistré le : lun. nov. 12, 2012 12:08 pm
Localisation : Dans les étoiles du Bas-Rhin
Gender :

Re: Tron : L'Héritage

Messagepar Somewhere » mar. mars 04, 2014 6:56 pm

Allez, c'est parti pour la critique !

Tron : L'Héritage, j'étais assez perplexe sur ce film, c'est pourquoi j'ai mis autant de temps à le voir, mais je suis assez étonné de l'avoir aimé pour les raisons pour lesquels je ne pensais pas trop l'aimer.

Alors j'aborderai uniquement la forme de ce film, le fond au final je ne m'y suis pas trop intéressé, vu à quel point la forme atteignait la perfection. Ce qui m'a frappé sur ce film, c'est cet univers visuel : un univers très sombre, mais un sombre assez plastique, virtuel, non-réel, non physique, un noir assez étrange qui est l'une des rares couleurs que l'on voit dans ce film avec le bleu/blanc caractérisant le bien et le jaune/orange caractérisant le mal. Un parti pris esthétique très osé, pour du Disney j'avoue que je ne m'y attendais pas du tout, et au final, j'ai complètement accroché, là où Avatar et ses 50 000 couleurs à chaque plan m'avait mis complètement mal à l'aise tant au final ça faisait trop dessin animé pour un film live.

Cet univers visuel est en plus plutôt bien servi par une réalisation pas exceptionnelle mais plutôt bien foutu, avec même quelques moments de virtuosité dans les scènes d'action, des scènes d'action très agréables à suivre, où l'on comprends ce qui se passe, loin de la bouillie visuelle que l'on peut voir dans la plupart des blockbusters de nos jours. Cette réalisation du film, on la doit à quelqu'un qui signe en plus son tout premier film, c'est dire à quel point celà est encore plus remarquable, l'américain Joseph Kosinski de 35 ans, et lorsque l'on s'intéresse d'assez près à son CV, on comprends un peu mieux l'importance du visuel dans sa façon de filmer, puisque ce type a une carrière d'architecte ! Mettant son travail au profit de la modélisation en 3D, sa parfaite connaissance des effets spéciaux générés par ordinateur en faisait un candidat crédible pour mettre en scène un film basé justement sur un univers virtuel. Et il s'est vraiment très bien débrouillé pour une première en tant que réalisateur. Un réal à suivre, et qui à l'heure où j'écris, à sorti il y a un an son deuxième long-métrage, le film de SF Oblivion avec Tom Cruise et Olga Kurylenko basé sur sa propre bande dessiné. Quand on vous dit que de ce réal est vraiment à contre-courant...

Image

Joseph Kosinski à droite.

Alors pour l'aspect visuel du film, c'est fait, passons maintenant à l'autre gros point fort du film : sa BO. Quasi omniprésente durant le film, elle apporte une ambience très particulière au film, totalement appropriée à l'univers, à mi-chemin entre Blade Runner et Matrix. Derrière cette BO, ce cache le groupe français d'électro des Daft Punk, de gros fans de science-fiction et du film Tron, qui ont parfaitement tout compris en signant une musique s'accordant parfaitement avec les images. Très bon fillon de Disney qui aura donc donné sa chance à un jeune réal totalement inconnu et à un groupe qui jusque-là n'avais jamais opéré sur la BO de films (mis à part leur propre projets Interstella et Electroma).

Visuel du film magnifique+ambience musical et sonore parfaite, j'ai complètement adoré, me suis laissé bercé par ce film même s'il faut quand même noter de grosses ficelles scénaristiques pas toujours très cohérentes et parfois assez cliché, mais à aucun moment celà ne m'a fait sortir du film.

14.25/20, parcque ça vaut plus que 14, mais manque quand même un petit quelque chose pour arriver à 14.5. Mais un film que je reverrais toutefois avec grand plaisir.

Bonus :
Image

Olivia Wilde, une actrice que j'ai aussi aimé découvrir dans ce film, je ne la connaissais pas, et je ne connais pas grand chose des autres films qu'elle a fait, mais sa plastique collait également beaucoup avec l'ambience global du film.

Image

Ainsi que, à gauche, pas à droite, ne l'oublions pas, Beau Garrett, c'est son nom, là encore, plutôt pris plaisir à la connaitre avec à nouveau une plastique parfaitement mise en valeur dans ce film.

C'était les découvertes féminines du soir, qu'elles puissent faire les beaux jours du temple d'Aphrodite.

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 337068
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Tron : L'Héritage

Messagepar phoenlx » mar. mars 04, 2014 7:03 pm

Rien à dire je partage complètement cet avis :super:
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Somewhere
Fin du monde - Renouveau
Fin du monde - Renouveau
Avatar du membre
Messages : 64180
Enregistré le : lun. nov. 12, 2012 12:08 pm
Localisation : Dans les étoiles du Bas-Rhin
Gender :

Re: Tron : L'Héritage

Messagepar Somewhere » mar. mars 04, 2014 7:05 pm

Juste avant, j'avais lu ta critique, et je me suis dit "mince, je pourrais écrire exactement la même chose". :mdr:

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 337068
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Tron : L'Héritage

Messagepar phoenlx » mar. mars 04, 2014 7:07 pm

oui je crois qu'on n'a pas été trop influencés par le premier volet ( pour certains il est culte et c'est souvent difficile de passer d'une esthétique années 80 à une autre , je remarque ) ..

Sinon c'est bien Oblivion ?
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Somewhere
Fin du monde - Renouveau
Fin du monde - Renouveau
Avatar du membre
Messages : 64180
Enregistré le : lun. nov. 12, 2012 12:08 pm
Localisation : Dans les étoiles du Bas-Rhin
Gender :

Re: Tron : L'Héritage

Messagepar Somewhere » mar. mars 04, 2014 7:12 pm

Pas vu Oblivion, mais tout comme Tron, il a pas mal divisé la critique et n'a pas trop marché au box-office. Faudra quand même que je le vois un jour aussi celui-là.

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 337068
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Tron : L'Héritage

Messagepar phoenlx » mar. mars 04, 2014 7:18 pm

Oui je ne savais pas que c'était le même réalisateur mais je vais m'y intéresser tiens
Et sinon je suis aussi d'accord pour Olivia Wilde :mrgreen:
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Somewhere
Fin du monde - Renouveau
Fin du monde - Renouveau
Avatar du membre
Messages : 64180
Enregistré le : lun. nov. 12, 2012 12:08 pm
Localisation : Dans les étoiles du Bas-Rhin
Gender :

Re: Tron : L'Héritage

Messagepar Somewhere » mar. mars 25, 2014 6:29 pm

Le coffret blu-ray collector de Tron Legacy :

Image

Inclus le film, une bande-dessinée, 5 photos collector, un morceau de pellicule du film et la BO.

Je suis tenté de l'acheter mais c'est rech.

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 337068
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Tron : L'Héritage

Messagepar phoenlx » mar. mars 25, 2014 6:54 pm

comme toujours
il y a quoi ? le film , la BO j'imagine
et ?
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !


Retourner vers « Intelligence Artificielle dans la pop culture »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité