• Déconfinement : Restez prudent !!

Jóhann Jóhannsson (1969-2018)

Au cinéma, il y a l'image, il y a le son, et il y a la musique.
Que serait les plus grands chef d'oeuvres sans leur bande-son mémorable, que serait le cinéma sans les John Williams, les Ennio Morricone, les Hans Zimmer...
Retrouvez ici les plus grans compositeurs qui donnent vie aux films, mais aussi les compositeurs des séries TV, films et séries d'animations japonais, etc.
Somewhere
Eä , que le monde soit !
Eä , que le monde soit !
Avatar du membre
Messages : 64538
Enregistré le : lun. nov. 12, 2012 12:08 pm
Localisation : Dans les étoiles du Bas-Rhin
Gender :

Jóhann Jóhannsson (1969-2018)

Messagepar Somewhere » mar. juil. 14, 2020 4:18 pm



Jóhann Jóhannsson est un compositeur islandais né le 19 septembre 1969 à Reykjavik. Il commence sa carrière en 1999 dans le groupe de musique Apparat Organ Quartet. Il compose également parallèlement pour le cinéma et la télévision islandaise avant de se faire connaître internationalement en 2013 lorsqu'il réalise la bande-originale du film Prisoners de Denis Villeneuve.



Dès l'année suivante, il est nommé pour l'Oscar de la Meilleure Musique de film pour son travail sur Une Merveilleuse Histoire du Temps, le biopic consacré à Stephen Hawking.



En 2015, il retrouve Denis Villeneuve pour Sicario, et à nouveau son travail lui vaut de recevoir une nouvelle nomination aux Oscars.



En 2016, nouvelle collaboration avec Denis Villeneuve, pour la BO de Premier Contact cette fois-ci.



Pas de nomination cette fois-ci (ce qui est un peu un comble pour ma part car je trouve que c'est sa BO la plus aboutie, m'enfin). Il sera toutefois récompensé comme Compositeur de cinéma de l'année 2017 par les World Soundtrack Awards.

Image

On le retrouvera par la suite sur le film Mother! de Darren Aronofsky, avant qu'il ne décède tragiquement le 9 février 2018 à Berlin pour une overdose de cocaïne. Le cinéma se retrouve alors orphelin d'un talent parti bien trop vite.

"Mystique, méditative, surnaturelle, inquiétante, apaisante... Les qualificatifs ne manquent pas tant la musique de Jóhann Jóhannsson est celle de l'imagination, d'une pensée profonde et d'une vision sans limite. Le compositeur islandais s'est inspiré des Spomeniks, monuments symbolisant l'unification yougoslave sous Tito. Jóhannsson a filmé les édifices futuristes avant d'écrire ces musiques où s'étirent de longs mouvements sonores que dessinent des archets ombrageux entre séquences électroniques et longues nappes plantantes.
Last & First Men, l'oeuvre inachevé de Jóhannsson lorsqu'il décède d'une overdose en 2018. Son collaborateur Yair Elazar Glotman a pris le relais, mettant un point final à ce projet d'une grande puissance magnétique".




Le documentaire Last & First Men consacré aux Spomeniks sera prochainement disponible.

Image

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 339350
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Jóhann Jóhannsson (1969-2018)

Messagepar phoenlx » mer. juil. 15, 2020 3:09 pm

c'est bizarrement pas un compositeur que je retiens beaucoup en ce moment (pourtant je le connais, j'ai vu premier contact, j'ai vu sicario, prisoners, j'ai vu Mother !)
en fait la BO qui me reste le plus en tête de tous les films ici cités, c'est premier contact, elle est assez spéciale (sicario aussi) mais j'ai pas trop de souvenirs de celle de prisoners ni mother (des films qui m'ont marqué pour autre chose)
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !


Retourner vers « Les compositeurs »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité