Petit éloge des séries télé (livre de Martin Winckler, 2012)

Séries TV, émissions diverses du PAF, jeux, TV réalité, toute l'actualité du petit écran.
Meleor
Maison du scorpion
Maison du scorpion
Avatar du membre
Messages : 7319
Enregistré le : mer. janv. 23, 2013 11:01 am
Localisation : Dijon

Petit éloge des séries télé (livre de Martin Winckler, 2012)

Messagepar Meleor » jeu. juin 14, 2018 12:24 pm

Image

Image

Quelques-uns des droits du sériephile (en hommage à Daniel Pennac dans Comme un roman ) :
Le droit de regarder des séries de toutes natures (et pas seulement celles que « les intellectuels » ou les « spécialistes » trouvent réussies).
Le droit de regarder une série quand on veut, comme on veut, où l'on veut et à l’abri de toute censure.
Le droit de regarder sans être jugé ou méprisé.
Le droit de démarrer une série au quart de tour et puis de décrocher ; le droit de prendre une série en route après avoir longtemps reculé ou hésité.
Le droit d'aimer (ou de détester) sans devoir se justifier.
Écrites, tournées et diffusées en léger différé avec leur époque, les séries télévisées, tout comme le théâtre, la littérature, le cinéma et la bande dessinée, portent un regard sur le monde, encore plus contemporain, encore plus incisif : les meilleures séries sont des témoins stimulants de l’état du monde. Elles sont souvent audacieuses dans leur construction et leur propos volontiers impertinent, acide. Dans des séries anciennes, on peut ainsi se rappeler le badinage sexuel d’Emma Peel et John
Steed dans Chapeau Melon et bottes de cuir ; la révolte métaphysique du n°6 face au lavage de cerveau politique dans Le Prisonnier ; les jeux subliminaux autour de l’imagerie gay des Mystères de l’Ouest ; la satire de la guerre froide dans Agents très spéciaux ; la description de la noirceur de l’humanité et de ses dilemmes dans La Quatrième Dimension et Star Trek). Des séries récentes comme Urgences et House, M.D. soulignent sans relâche les dilemmes éthiques et les conflits de pouvoirs suscités par les progrès de la technologie du soin, la surenchère biomédicale, les inégalités d’accès et le rôle des structures et professionnels de santé.


Biographie de l'auteur:

Martin Winckler est l'auteur de La Maladie de Sachs , pris du livre Inter 1998. Ses domaines d'’activité en tant qu'écrivain depuis 1983 sont le roman (littérature générale et littérature policière) ; la nouvelle (policière et fantastique) ; l'autobiographie ; les essais sur le soin, sur les droits des patients, les articles et ouvrages médicaux professionnels et grand public ; la défense et l’illustration des cultures populaires (séries télévisées et bande dessinée, en particulier) ; la radio (chroniques, contes, théâtre radiophonique) ; la traduction (tous genres).

Biographie
Martin Winckler, de son vrai nom Marc Zaffran, est né en 1955 à Alger. Après son adolescence à Pithiviers (Loiret) et une année à Bloomington (Minnesota), il fait des études de médecine à Tours entre 1973 et 1982. Ses premiers textes paraissent dans Nouvelles Nouvelles et la revue Prescrire au milieu des années 80 et son premier roman, La Vacation (P.O.L) en 1989. Entre La Maladie de Sachs (P.O.L, Livre Inter adapté au cinéma en 1999 par Michel Deville) et En souvenir d'André (P.O.L, 2012), il a publié une quarantaine de romans et d'essais, consacrés au soin et aux arts populaires. En 2001 et 2002, il est le premier écrivain français à prépublier en feuilleton interactif, sur le site de P.O.L, deux grands livres autobiographiques : Légendes et Plumes d'Ange. Il vit à Montréal depuis 2009 et anime le Winckler's Webzine, un site personnel très fréquenté (www.martinwinckler.com) et un blog littéraire, "Chevaliers des touches" (http://wincklersblog.blogspot.ca/)


Critiques sur amazon:

Jude06
5,0 sur 5 étoiles
Un très bon moment
9 août 2015
Format: Poche
|
J'ai passé un très bon moment à dévorer ce petit livre. Fan de série moi-même, j'ai apprécié toutes les anecdotes, j'ai appris pleins de choses sur des séries que je ne connaissais pas et même sur d'autres que je connaissais déjà. J'ai maintenant toute une liste de série à voir.



tom_billy
5,0 sur 5 étoiles
Indipensable
2 mars 2013
Format: Poche
|
Grand consommateur de séries télés depuis plusieurs années, j'ai découvert ce petit livre un peu par hasard.
Très intéressant, il permet de découvrir les 'classiques' des années 80, 90 et 2000 que notre nouvelle génération a un peu tendance à oublier.
Il ne fait pas non plus l'impasse sur les séries les plus récentes.
A lire si vous aimer les séries.
A lire si vous n'aimez pas les séries car cela pourrait vous faire changer.
Surtout pour un prix si petit !!

le plus : deux pages sur une explication claire de 'pourquoi le téléspectateur français moyen n'aime pas trop les séries télé'


Un petit livre que j'ai acheté car il ne coutait que 2 euros et car Martin Wincler est un des grands précurseurs pour la promotion des séries télés en France avec Alain Carrazé. Il a donc un coté Yvan-West Laurence.

Et donc comme pour Big Bang Anim je complète avec une conférence de cet auteur à l'Université de Nantes de plus d'une heure sur les séries revenant pas mal sur les vieilles séries de sa jeunesse et aussi sur la genèse des séries et leur développement en France comme pour big Bang Anim donc.

Un auteur passionnant qui transmet bien les atouts qu'un fan de séries peut y trouver, bref un grand défenseur de la passion propre au sériephile.

La vidéo:



Les atouts du livre sont la promotion de la culture série et de présenter de vieilles séries et d'expliquer leur genèse et leurs atouts culturels, ainsi que de présenter comment le monde des séries a évolué au cours de l'histoire télévisuelle et comment tout s'est développé jusqu'à nos jours ou on parle d'âge d'or des séries. Passionnant mais le défaut est qu'il se concentre trop sur les séries dont l'auteur est fan tout en négligeant d'immenses séries reconnues et dont certaines de mes préférées. C'est pourquoi il est pour moi nécessaire de compléter ce livre par un autre que je présenterais après.

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 287980
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Petit éloge des séries télé (livre de Martin Winckler, 2012)

Messagepar phoenlx » jeu. juin 14, 2018 12:46 pm

cool il faudra que j'écoute ça !!
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !


Retourner vers « Emissions et séries TV »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité