Prisoners (de Denis Villeneuve)

Tout sur le septième art et la télévison.
itikar
Les neufs rois
Les neufs rois
Avatar du membre
Messages : 17774
Enregistré le : mer. mai 30, 2012 5:24 pm

Prisoners (de Denis Villeneuve)

Messagepar itikar » sam. oct. 12, 2013 1:55 am

Image

Réalisateur : Denis Villeneuve
Interprêtes : Hugh Jackman, Jake Gyllenhaal, Viola Davis plus
Genre :Thriller
Nationalité :Américain
Synopsis et détails :
Interdit aux moins de 12 ans

Dans la banlieue de Boston, deux fillettes de 6 ans, Anna et Joy, ont disparu. Le détective Loki privilégie la thèse du kidnapping suite au témoignage de Keller, le père d’Anna. Le suspect numéro 1 est rapidement arrêté mais est relâché quelques jours plus tard faute de preuve, entrainant la fureur de Keller. Aveuglé par sa douleur, le père dévasté se lance alors dans une course contre la montre pour retrouver les enfants disparus. De son côté, Loki essaie de trouver des indices pour arrêter le coupable avant que Keller ne commette l’irréparable… Les jours passent et les chances de retrouver les fillettes s’amenuisent…

Ici plus proche de Jean Valjean que de Logan, notre Hugh Jackman wolverinien se surpasse et est - certains le disent - partie avec ce rôle tenter une nouvelle fois les oscars...

Soyons honnête, Jake Gyllenhaal est également excellent, à son top niveau, et le reste des acteurs et actrices sont tous très bon, chacun œuvrant ensemble pour avec le cinéaste nous pondre un vrai petit bijou .
Un thriller bien sûr, et sans avoir l'efficacité suffocante d'un Sinister, plus proche d'un Millénium, il est néanmoins très efficace.

Hugh Jackman campe à la perfection ce père de famille que les événements font tourbillonner jusqu'à le pousser à commettre des actes d'une violence innommables. Le film est intelligent, ou du moins il dialogue avec notre intelligence, constamment. Aussi, il ne juge rien, et nous pose au moment adéquat de simples questions du genre : Parvient-il à conserver son humanité malgré ses actes ? A sa place, agirions-nous de la même sorte ?

Preuve s'il en est cette fin en point de suspension, nous invitant à cocher la bonne case : s'en sortira-il ? ou pas.

Le réalisateur est juste tout le temps, et nous présente les fils de son intrigue comme d'aucun dessinerait un labyrinthe. Ce n'est qu'à la fin du film où tous les nœuds "peuvent" se délier, pour peu qu'on réussisse à enquêter à la place du policier, joué par Jake Gyllenhaal, qui évolue dans un charisme rare, shérif quasiment solitaire au milieu d'une vaste galerie de personnages sans foi ni loi.

La photographie est sobre, tantôt diurne, tantôt nocturne, ce qui véhicule une violence toujours tangible. A ce niveau, le cinéaste joue parfaitement de tous les codes du film d'horreur, au point où on s'attend sans cesse à ce qu'un danger survienne dans le dos de notre pauvre inspecteur.

Quant à l'histoire, elle interpelle. Glaçante à souhait, semblant interdire tout happy end, elle bascule dans quelque chose de nouveau, bien loin des final sevenesques qui nous étaient promis sur le papier, et on sort du cinéma bizarrement un peu sur sa faim de passionné d'horreur de cinéma safe.

Qu'importe, le film est cependant bien plus horrible qu'on ne s'y attend, quelque part, rebasculant sans cesse les rôles de gendarmes et de voleurs. Ou plutôt du Bon et du Mauvais.

Frôlant au final le délire screamien des premiers jours, le retournement est de taille et nous laisserait pantois si on avait pas eu finalement la causalité de tout cela montré (plus que démontré voir mon spoiler plus bas) pendant tout le film.
Ce qui est très bien vu, et manquait vraiment à Scream, pour reprendre cette comparaison très maladroite (on est quand même aux antipodes du teen moovie désenchanté là)

J'ai trouvé le film très prenant, et je le répête intelligent à souhait. Au point où tout ce que j'imaginais (le cinéaste nous le fait croire insidieusement et malicieusement) est finalement remplacé par un tableau des plus logiques, que je me propose de vous expliquer en détail ci-dessous maintenant (Attention!!SPOILER !! A ne lire que si vous ne comptez pas voir ce film...ou que vous l'avez déjà vu évidemment)

Voilà pour aider ceux d'entre vous qui ont peut-être comme moi un peu de mal à retrouver leur chemin dans le labyrinthe de l'intrigue, ce que j'ai à force de cogitation compris du film, sachant que je finirais par les deux points que je n'ai pas du tout compris, espérant que vous m'aiderez à démêler ces derniers nœuds ...

L'histoire du film commence il y a très longtemps, en fait.
A cette époque - les années 70 je dirais - une drôle de famille perd un enfant. Il s'agit d'un couple, une femme et son mari qui, fous de chagrin, renie dieu et décident de tout faire pour faire cesser la souffrance de perdre ses gosses. Ils décident alors de devenir tueur d'enfants, fort du principe comme quoi si ces derniers n'existaient pas, ils ne causeraient aucun chagrin.
Armé de leur amour mutuel, ils se mettent à enlever et assassiner des tas d'enfants, seize pour être exact, en plein jour, parfois plusieurs en même temps.
Las, le père un peu plus âgé regrette un peu ses torts, et décide se confier au prêtre de leur village.
Mais, ce dernier est un pédophile lui-même, fiché par la police en tant que tel, et il voit en ce pénitent qui confesse l'assassinat de seize gosses, le moyen de trouver la rédemption.
Il le tue donc à confesse, le laissant se dessécher pendant quarante ans dans sa cave... là où Loki, notre limier insistant, le trouvera, portant autour du cou la même amulette en forme de labyrinthe circulaire que celui qu'il arborait fièrement sur une photo prise à côté de son camping-car...
Avant cet odieux crime inélucidé à l'époque - Loki n'était pas là faut dire ! - notre jeune couple de serial killer a eu deux enfants (j'imagine avant de se mettre à les tuer histoire de garder sauve leur logique) qui une fois grand, sont aptes à les aider dans leurs forfaits terribles, enfin dans les forfaits horribles de leur mère puisque le père reste cadavérique dans le sous-sol de la maison du prêtre. Je ne dirais pas grand chose de ces deux enfants car je n'ai pas bien compris cette partie là du film ...
Toujours est-il que Keller et un ami voisin se font kidnapper leurs filles Anna et Joy respectivement par un ou les deux enfants de cette femme pas net, cachant son jeu.
Le premier suspect de Loki est l'un de ses enfants, censé avoir le QI d'un enfant de dix ans malgré ses trente ans.C'est l'ainé des deux et il s'appelle soit Alex John, soit Bob Taylor, j'en sais rien au final car il est censé être Alex mais il dit à un moment lors de son calvaire anxiogène "je ne suis pas Alex" donc cela m'a embrouillé, d'autant que le deuxième fils est censé avoir une peur bleue des serpents alors qu'on en trouve pleins dans sa maison dans des caisses permettant de simuler le meurtre des deux enfants (simulation faite avec du sang de cochon imbibant serpents et vêtements, destiné si Loki ne l'avait pas pris sur le fait à être envoyé aux deux familles de parents sans doute ...)
Revenons au premier suspect, le camping-car trouvé par les enfants peu avant leur disparition au tout début du film et appelons-le Alex, ici, cela m'embrouillera moins (Eh!Oui, je suis moi aussi encore un peu paumé dans le labyrinthe):
suite à une insuffisance de preuves flagrantes, la police le relâche et Keller décide de le kidnapper pour lui faire avouer où sont emprisonnés sa fille et celle de son ami. Il est en effet persuadé de tenir le vrai coupable - ou au moins un de ses complices - car il lui a dit juste à lui que les enfants étaient encore vivants quand il est parti ... Bref, keller est prêt à toutes les extrémités pour faire avouer le débile léger et il va le torturer pendant 26 jours ... Pendant ce temps, Loki enquête, découvre le prêtre cachant le cadavre du mari de la mère serial killeuse d'Alex et de Bob (se faisant passer pour disons la tante d'Alex - qui est peut-être Bob, ok - ), n'en tire pas encore les bonnes conclusions, et zone lors de la veillée des chandelles pour tomber sur Bob Taylor (peut-être le vrai Alex John ok ...) qu'il ne parvient pas à attraper au début. En parallèle, il est important de noter que Keller et sa femme enquêtent de leur côté, notamment chez la "tante" d'Alex, en vain ... ou presque.

Loki interroge Bob qu'il a fini par trouver chez lui muni de coffres contenant des vêtements ensanglantés de jeunes enfants et de serpents vivants;coup de théâtre, Joy échappe allez savoir comment (le film ne le dit pas je crois) à la vieille dame assassine et retrouve ses parents à l'hôpital ... et Keller et sa femme, qu'elle reconnait comme ayant été présent sur la scène du crime (reconnus par les familles car Bob leur a volé des échantillons chez eux - c'est pour ça, probablement pour suivre le plan dicté par sa mère, qu'il s'y rendait auparavant -).

Loki, également à l'hôpital, assiste à la scène. Cherchant à savoir où Keller, toujours fiévreusement à la recherche de sa fille, qu'il espère vivante, fuyait après avoir été reconnu par Joy, il décide de se rendre dans la propriété cachée de Keller (là où son propre père s'est suicidé). Il y sauve Alex, agonisant et comprend qu'il doit arrêter Keller, qui pour lui vient de torturer un innocent.

Bien entendu, Keller avait à l'hôpital compris que Joy était kidnappée dans la seule maison qu'ils ont visité ensemble lors de l'enquête : celle de la vieille qui se fait passer pour la tante d'"Alex". Il retourne la voir ... la démasque et elle prend ça très mal et kidnappe le pauvre Keller dans l'abri où étaient emprisonnées les fillettes avant que ses fils Alex et Bob les attachent dans une chambre à l'étage ...

Loki est entretemps sommé d'apprendre à la mère de Bob que son fils s'est tiré une balle dans la tête pendant son interrogatoire. Il se rend chez la vieille peu après que celle-ci ait kidnappé Keller et arrive une poignée de seconde après qu'elle injecte une dose mortelle de poison à Anna. Il tue la serial killeuse et sauve in extremis Anna en l'emmenant aux urgences.

Sorti des urgences, toujours à la recherche de Keller, porté disparu, il erre dans la cour de la vieille sans savoir où elle a enterré Keller. Celui-ci entend ses pas et siffle dans le sifflet rouge qu'Anna et Joy cherchait à récupérer peu avant leur disparition, et qu'elles avaient oubliés dans la fosse de leur prison, sauvant ainsi, peut-être, leur père (le film choisit de ne pas répondre à ces deux questions: Est-ce que Keller sera sauvé ? Et, si oui, sera-t'il condamné pour ses actes de torture sachant que c'est bien un coupable qu'il a kidnappé ? )

Voilà, en gros, toute l'intrigue du film ...

En résumé verticale :

On avait :

Keller : père de Anna, et ami du père de Joy
Prêtre : ancien délinquant sexuel
Loki : inspecteur
Anna et Joy : petites filles probablement assassinées par un tueur d'enfant (Alex?)
Alex : neveu débile de la vieille
Bob : fils de la vieille
Mari de la vieille : décédé il y a longtemps

On trouve une fois qu'on trouve la sortie du labyrinthe de l'intrigue :


Keller : père de Anna, et ami du père de Joy
Prêtre : ancien délinquant sexuel, assassin du mari de la vieille, ce mari étant un tueur en série ayant tué 16 enfants kidnappés en plein jour à l'aide de sa femme.
Loki : inspecteur
Anna et Joy : petites filles kidnappées "gentiment" par Alex et/ou Bob
Alex : fils de la vieille, peut-être débile (si Bob ne l'est pas, ce qui semble le cas), se moque des serpents, mais les déteste peut-être s'il s'agit en fait de Bob et non pas d'Alex (je ne sais pas, c'est pas clair, juste Alex dit à un moment qu'il n'est pas Alex et Bob a des serpents chez lui, ce qui laisserait penser qu'ils 'agit plutôt d'Alex ... mais si oui, pourquoi diable avoir interverti ses deux fils ? Ça ne me dit rien là ...)
Bob : fils de la vieille, peut-être débile (il semble l'être, et l'est si Alex ne l'est pas), détesterait les serpents mais pourtant en possède plein. Il possède chez lui un roman décrivant comment un faux suspect était fabriqué pour induire les policiers en erreur, sur une scène de crime.Livre que lui lisait - ainsi qu'à Alex - son père.
Mari de la vieille : assassiné par le prêtre, pourrissant dans la cave de celui-ci...et portant un pendentif avec un cercle sur lequel est dessiné le même labyrinthe que Bob dessinait sans cesse dans sa cellule ...

Complètement barré cette histoire, hein ? :lol: :lol:

Qu'en pensez-vous :?: :shock:
J'ai été suffisamment clair dans mes explications ? Ai-je fait des erreurs ? :seiya:

Morgoth Bauglir
Apparition des nazgul
Apparition des nazgul
Avatar du membre
Messages : 17989
Enregistré le : mer. nov. 16, 2011 9:51 pm
Localisation : École Pratique des Hautes Études
Contact :

Re: Prisoners (de Denis Villeneuve)

Messagepar Morgoth Bauglir » dim. août 03, 2014 11:59 pm

Je viens de voir ce film, c'est très bon !
« Vous êtes comme tous les Français, vous n'avez pas lu Tolkien !
Il n'y a que vous autres qui ne l'ayez pas encore lu. »

Louis LAMBERT, Prélude à l'Apocalypse, p. 118 (cit. par Michaël Devaux dans La Feuille de la Compagnie n° 2, p. 85)

Somewhere
Maison du scorpion
Maison du scorpion
Avatar du membre
Messages : 60144
Enregistré le : lun. nov. 12, 2012 12:08 pm
Localisation : Dans les étoiles du Bas-Rhin
Gender :
Contact :

Re: Prisoners (de Denis Villeneuve)

Messagepar Somewhere » sam. janv. 13, 2018 5:59 pm

Je viens de lire l'explication d'itikar sur ce film, et bien qu'il l'ai adoré, ben il a pas vraiment tout compris à ce film. :mdr:

Bon, Prisoners, pfiouuu, quel film encore qu'il nous sort Villeneuve, un thriller sur fond d'enlèvement d'enfant noir, très noir (le thriller est noir, pas l'enfant, enfin si, une des deux gamins kidnappées est noire, du coup les deux sens marchent, enfin voilà), un des meilleurs du genre que j'ai vu avec Seven et Zodiac de David Fincher, les acteurs sont énormes, et notamment Jake Gyllenhaal, quelle prestation, qui jouait dans Zodiac d'ailleurs déjà.

Une belle claque ce film, ça aurait pu être un poil encore mieux, mais là c'est du chipotage de ma part tellement j'ai été happé et asphixié par les 2h20 de ce film qui sont passés en un éclair.

Bref, un bijou. :super:

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 309993
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Prisoners (de Denis Villeneuve)

Messagepar phoenlx » sam. janv. 13, 2018 6:22 pm

bon dès que j'en aurai fini avec mes films en cours je pense approfondir la filmo de Villeneuve moi ; c'est vraiment un réalisateur qui me branche je crois (mais il semble diviser :lol: )
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 89373
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: Prisoners (de Denis Villeneuve)

Messagepar Scarabéaware » sam. janv. 13, 2018 6:23 pm

Pour l'explication d'Itikar, tu parles de la partie sous spoiler donc ? :mrgreen-noel:.
En tout cas au moins celui là t'as bien captivé :D

Somewhere
Maison du scorpion
Maison du scorpion
Avatar du membre
Messages : 60144
Enregistré le : lun. nov. 12, 2012 12:08 pm
Localisation : Dans les étoiles du Bas-Rhin
Gender :
Contact :

Re: Prisoners (de Denis Villeneuve)

Messagepar Somewhere » sam. janv. 13, 2018 6:29 pm

Scarabéaware a écrit :Pour l'explication d'Itikar, tu parles de la partie sous spoiler donc ? :mrgreen-noel:.


Oui, c'est un film assez labyrinthique où il faut bien suivre pour arriver à mettre ensemble toute les pièces du puzzle, mais l'explication d'itikar a oublié quelques données dans son analyse du coup ça ne tient pas trop debout.

Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 89373
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: Prisoners (de Denis Villeneuve)

Messagepar Scarabéaware » sam. mars 10, 2018 11:43 pm

Je viens de me le voir, une excellente réalisation de Denis Villeneuve qui est clairement a bien nous happer dans son intrigue qu'il est possible de qualifier de labyrinthique effectivement, le terme à de quoi ressortir et le concept largement nous titiller tellement il vient à se faire prégnant. C'est du thriller impeccablement bien mené avec cette histoire d'enlèvement des enfants faisant aller dans quelques tréfonds, ouvrant un brin d'enfer comme ça peut largement l'être et avec ça il peut y en avoir certains comportement. Bref, c'est fort bien composé.

Hugh Jackman est tout à fait impeccable et concernant ses actes autant y a de quoi trouver du discutable, autant on peut également se dire qu'il serait possible de réagir pareillement :siffle:. Et ma foi je ne serai pas du genre à lancer la pierre :mrgreen:. Après c'est clair que ça prend une tournure abusive, surtout là, mais bon, y a du pétage de plomb et on ne peut qu'en contempler la chose. En parallèle Jake Gyllenhaal, avec son personnage d'inspecteur nous mène l'enquête mais alors je dois dire qu'au début je m'intriguais un peu avec le nom, Loki, c'était à se demander qu'est ce qu'on allait avoir comme entourloupe avec lui :lol:. Y a comme une taquinerie j'ai l'impression à avoir donné ce nom à l'inspecteur :mrgreen:. M'enfin voila, on tourne donc dans ce dédale qui se montre à nous et l'on peut donc dire pour le labyrinthe qui a de quoi se présenter comme obsessionnel. La question que je me suis posé avec, c'est pourrait il représenter la ville et qu'il y ait tout un jeu de piste au travers du plan à recomposer ? :mrgreen:. Bon ben voila, une fois qu'on a vu on sait ce que vaut cette question lol, mais elle m'est venue. Autrement concernant une actrice comme Viola Davis, je l'ai beaucoup plus apprécié ici que dans d'autres rôles dans lesquels on a pu la voir, c'est clairement très bien en ce film. Sinon voila, dans tout ça, on a du psychopathe pas mal dans son genre avec de l'intention bien perchée :siffle:.

On se prend vraiment donc une bonne orchestration ayant une bonne justesse, quand à faire encore mieux, oui ça aurait toujours pu être possible, un petit plus mais bon de toute façon rien à redire, ça convient parfaitement comme ça et avec une bonne coupe sur la fin :mdr:. Allez hop lol.

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 309993
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Prisoners (de Denis Villeneuve)

Messagepar phoenlx » dim. mars 11, 2018 1:01 pm

Il faut absolument que je le vois celui-là
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Somewhere
Maison du scorpion
Maison du scorpion
Avatar du membre
Messages : 60144
Enregistré le : lun. nov. 12, 2012 12:08 pm
Localisation : Dans les étoiles du Bas-Rhin
Gender :
Contact :

Re: Prisoners (de Denis Villeneuve)

Messagepar Somewhere » dim. mars 11, 2018 1:03 pm

Oui il est génial celui-là.

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 309993
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Prisoners (de Denis Villeneuve)

Messagepar phoenlx » lun. avr. 09, 2018 2:40 am

Je viens de voir ce film, très très bon film, décidément encore un superbe film de Denis Villeneuve (c'est mon 4ème et pour le moment, j'ai envie de mettre de superbes notes à chacun)

C'est même probablement mon deuxième préféré derrière Blade Runner 2049 et devant Sicario et Premier Contact, pour ma part.
Le duo Hugh Jackman et Jake Gyllenhaal est très bon, les autres protagonistes ne sont pas en reste, les 2 heures 30 de film passent sans temps mort, sans aucune sensation d'ennui à aucun moment malgré des passages lents qui posent l'ambiance lourde et prenante (notamment à travers le choix d'une musique encore une fois très bien sentie, comme dans chaque film de Villeneuve j'ai beaucoup aimé l'ambiance musicale) autant dire que même si j'aurais un peu de mal à le qualifier de chef d'oeuvre (car il manque un je ne sais quoi difficile à définir) je n'ai pour ainsi dire aucun défaut à reprocher à ce film ..

Il sait nous tenir en haleine juste comme il faut, il a aussi l'art de couper les scènes au bon moment (notamment- je vais éviter de spoiler - la scène de fin, qui nous laisse cogiter sur le destin d'un personnage, au spectateur de se faire son avis :mrgreen: ) c'est subtil ... On soulignera aussi l'ambiance anxiogène soulignée par la météo (très pluvieuse voire orageuse par moment), les moindres petits détails du film concourent à son ambiance encore une fois très soignée (Villeneuve est décidément un très très bon réalisateur)

Excellent thriller (probablement d'ailleurs l'un des meilleurs que j'ai pu voir ces derniers mois si ce n'est le meilleur) Je vais le conseiller à ma mère car c'est exactement le genre de film qu'elle adore en principe :mrgreen:

Ah oui et sinon, le hasard fait bien les choses, car dans ce film on retrouve l'acteur Paul Dano (qui incarne Alex) et je venais juste de le voir hier soir avec mon dernier film visionné (Little Miss Sunshine) j'ai pas calculé mais du coup, je l'aurai vu deux soirs de suite lui, et dans des rôles assez différents, mais pour les deux on peut dire qu'il est bien chelou :siffle: :siffle: :siffle:
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 89373
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: Prisoners (de Denis Villeneuve)

Messagepar Scarabéaware » lun. avr. 09, 2018 12:26 pm

Bon ben excellent, après oui pour le qualifier de chef d’œuvre il aurait peut être fallu un petit quelque chose en plus mais c'est tout de même du Thriller impeccable, on est bien pris dans cette ambiance avec ce qu'il se passe d'assez terrible. Et puis pour la fin j'aime beaucoup la coupure que ça fait, à nous laisser dans un petit doute :D. Sinon Paul Dano oui dans ce film il a un rôle qui a de quoi attirer grandement le doute sur lui et qui en plus est bien particulier :mdr:, n'empêche c'est un acteur qu'il y a de quoi bien aimé voir à chaque fois lui :D.

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 309993
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Prisoners (de Denis Villeneuve)

Messagepar phoenlx » lun. avr. 09, 2018 12:33 pm

je suis en train de lire la critique d'itikar, il s'était bien laché encore sur ce film :mdr:
Moi en tout cas j'ai bien apprécié. Je crois que c'est une bonne chose que je l'ai visionné en 4ème position dans la filmo de Villeneuve. si je l'avais vu en premier comme beaucoup, j'aurais peut-être eu trop tendance à comparer les films ultérieurs (notamment Sicario) à celui-ci, dont la réalisation est vraiment impeccable de bout en bout et sans temps morts.
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Meleor
titanomachie
titanomachie
Avatar du membre
Messages : 8566
Enregistré le : mer. janv. 23, 2013 11:01 am
Localisation : Dijon

Re: Prisoners (de Denis Villeneuve)

Messagepar Meleor » mar. mai 01, 2018 3:57 am

https://www.amazon.fr/Coffret-Jake-Gyll ... =prisoners

Coffret Jake Gyllenhaal : Prisoners + La rage au ventre + Source Code [Blu-ray]

J'ai ce coffret et sinon j'ai Premier Contact et Blade Runner 2049 de Villeneuve.

Sinon le seul que j'ai vu est Enemy et à l'époque sur allociné on conseillait de commencer par Prisoners censé être plus accessible. Bon faut que j'achète le BR d'Enemy car je veux revoir mieux Enemy avant de voir les autres films de Villeneuve, je veux prolonger le plaisir de la découverte d'Enemy avant de voir les autres!

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 309993
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Prisoners (de Denis Villeneuve)

Messagepar phoenlx » mar. mai 01, 2018 10:11 am

oui des 4 films de Villeneuve que j'ai vu pour le moment, Prisoners me semble le plus accessible pour le grand public
mais moi c'est presque ceux qui sont le moins accessible que j'ai préféré, Blade runner et premier contact, mais j'aime beaucoup celui-ci aussi
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Náin
Maison du Bélier
Maison du Bélier
Avatar du membre
Messages : 59433
Enregistré le : mar. févr. 07, 2012 8:02 pm
Localisation : Les grandes salles de la cité des nains de Cavenain

Re: Prisoners (de Denis Villeneuve)

Messagepar Náin » dim. mars 31, 2019 12:10 am

Ok il alors il est très bien la tension superbement maîtrisée pas de soucis; C'est juste qu'encore une fois avec Villeneuve on est dans je trouve une mise en scène pas "fade", mais lisse. Sans grand charme et parfois très forcée. Mais bref.

Par contre j'ai rien compris. Alors si quelqu'un autre qu'itikar (qui n'a rien compris lui aussi) pouvait m'expliquer.
Oyez Elfes, vous tous, oyez ! Qu'on ne dise plus jamais des Nains qu'ils sont cupides et désobligeants ! Galadriel
Puisqu'ils ne sont pas blancs, ils sont forcément méchants ! Pocahontas
Et savez-vous ce que le nain réponds à cela ? : Ishkhaqwi ai durugnul !
I am a dwarf and i'm digging a hole, diggy diggy hole, diggy diggy hole !

Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 89373
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: Prisoners (de Denis Villeneuve)

Messagepar Scarabéaware » dim. mars 31, 2019 10:15 pm

Bon alors ne rien avoir compris c'est une chose mais t'as bien du comprendre quelque chose quand même :mrgreen:. Il est vrai qu'on a de quoi être mené en bateau mais quand on arrive vers la fin il y a de quand même de quoi saisir ce qu'il en est. Après c'est sur que tout n'est pas forcément clair mais est ce que t'as des questions précises ? Je me rappelle pas forcément de tout comme il faut et il faudrait que je le revois, surtout vis à vis d'un moment qui me reviens en tête. Mais bon, en somme, et là je vais continuer sous spoiler...
Dans un premier temps le personnage interprété par Paul Dano a de quoi nous paraître largement suspect et il est pas totalement net non plus, moi je me serai interrogé aussi sur le flic, nous avons tout le côté labyrinthique de la chose mais en avançant dans l'enquête on en vient à voir qui a de quoi se trouver coupable, je pense que là dessus même si on peut se laisser du doute ça peut être suffisamment clair. La femme qui habite la maison où sont retrouvées les gamines est loin d'être innocente et on aura eu de quoi comprendre où elle les a enfermé en réalité. Voila, disons dans les grandes lignes et je ne reviens pas forcément sur ce que nous fait le personnage de Hugh Jackman qui nous applique la solution de la torture mais il y a de quoi se faire quelques idées avec le dénouement même si tout n'est pas forcément évident et qu'on aura été bien baladé :mdr:.

Náin
Maison du Bélier
Maison du Bélier
Avatar du membre
Messages : 59433
Enregistré le : mar. févr. 07, 2012 8:02 pm
Localisation : Les grandes salles de la cité des nains de Cavenain

Re: Prisoners (de Denis Villeneuve)

Messagepar Náin » dim. mars 31, 2019 10:38 pm

Ce que j'ai compris

On a un couple qui déteste dieu et qui s'est dit "on va kidnapper et tuer des gosses". Ils les anesthésient avec un breuvage spécial au LSD et s'inspirent de al technique du tueur invisible qui est un livre. Le premier de ces gosses ils finissent par l'adopter et lui donnent pour nom alex. Ils utilisent un campingcar. Le type va se confesser chez un prêtre pédophile. Ce dernier le capture le balancer dans sa cave et le laisse moisir.

Sa femme elle en revanche continue. Alex se ballade en campingcar, il voit eux petites filles roder, leur dit venez on va faire un tour. Il les emmène chez lui sans mauvaises intentions. Sa "tante" les kidnappe.

Ça d'accord. mais alors bordel de merde, c'est qui ce Bob Taylor ??? Qu'est-ce qu'il vient foutre là ?

Eugnagnagna c'est un enfant kidnappé qui s'est enfui mais le LSD lui a fait perdre la mémoire il sait plus qui la kidnappé mais il se souvient d'un labyrinthe. Ah oui et alors ? Ça explique pas pourquoi il veut imiter le type. D'ailleurs il l'imite pas, il achète des vêtements de gosses et quand deux d'entre eux sont enlevés il va chercher les vêtements pour les couvrir de sang de porc. POURQUOI ?? Il sait pas qui a kidnappé les fillettes. C'est pas lui qui les a enlevé, il achète des fringues de gosses et leur met des étiquettes et pour faire quoi ? Pour les garder chez lui ? Il caresse des lapins il recouvre de tâches de sang des vêtements qu'il a volé pour quoi ? Pour faire croire qu'elles sont mortes ?? Si oui il avait alors l'intention de les envoyer à la police mais pourquoi ?? Pourquoi les envoyer çà la police et si c'était vraiment ça pourquoi il fait pas ça depuis le tout début ?!! Pourquoi il y a des mannequins enterrés dans son jardin pourquoi il y a des mallettes avec des serpents alors que c'est la terreur d'alex ???

??????
Oyez Elfes, vous tous, oyez ! Qu'on ne dise plus jamais des Nains qu'ils sont cupides et désobligeants ! Galadriel
Puisqu'ils ne sont pas blancs, ils sont forcément méchants ! Pocahontas
Et savez-vous ce que le nain réponds à cela ? : Ishkhaqwi ai durugnul !
I am a dwarf and i'm digging a hole, diggy diggy hole, diggy diggy hole !

Somewhere
Maison du scorpion
Maison du scorpion
Avatar du membre
Messages : 60144
Enregistré le : lun. nov. 12, 2012 12:08 pm
Localisation : Dans les étoiles du Bas-Rhin
Gender :
Contact :

Re: Prisoners (de Denis Villeneuve)

Messagepar Somewhere » lun. avr. 01, 2019 12:05 pm

J'avais pas trop tout compris non plus, mais il me semble que j'avais vu un résumé assez clair sur le net du film.

Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 89373
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: Prisoners (de Denis Villeneuve)

Messagepar Scarabéaware » lun. avr. 01, 2019 12:48 pm

Ah voila, pour le moment que je disais qu'il faudrait que je revois, c'était par rapport à Bob Taylor. Bon ben lui c'est un étrange spécimen mais je crois qu'il y a un nom pour désigner des cas avec une pathologie de ce genre, il est un peu schizophrène dans son genre depuis cette expérience, il reproduit un schéma tout en étant pas le vrai coupable, il garde des traces de son kidnapping qui l'ont rendu complètement dérangé. Je crois pas qu'on puisse le considérer comme un Copycat, il reproduit des choses en lien avec son traumatisme, il a beau avoir perdu la mémoire il a des bribes avec le labyrinthe et ça provoque chez lui une obsession qui en fait un véritable cinglé. Après concernant les serpents dont Alex est phobique il faudrait que je revois pour bien expliquer mais il a pu l'approcher et avoir connaissance de sa phobie. Bref, on a de quoi trouver de la logique dans tout ça, il s'agit de troubles occasionnés par ce qu'il a vécu et lui les séquelles se présentent de la sorte, on a du psychopathe bien particulier, il aura basculé dans une forme de folie.


Retourner vers « Télévision, cinéma, séries »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités