Sœurs de Sang (de Brian de Palma)

Tout sur le septième art et la télévison.
Somewhere
Maison du Cancer
Maison du Cancer
Avatar du membre
Messages : 59719
Enregistré le : lun. nov. 12, 2012 12:08 pm
Localisation : Dans les étoiles du Bas-Rhin
Gender :
Contact :

Sœurs de Sang (de Brian de Palma)

Messagepar Somewhere » dim. févr. 08, 2015 6:37 pm

Image

Sœurs de Sang, ou Sisters en VO. Un film écrit et réalisé par Brian De Palma, sorti le 27 mars 1973 aux Etats-Unis et le 27 février 1977 en France.

Danièle Breton est mannequin. Elle rencontre Phillip à un jeu télévisé. Elle le séduit, le ramène chez elle puis couche avec lui. Le lendemain, l'amant entend une dispute entre Danièle et sa soeur jumelle. De sa fenêtre, la journaliste Grace Collier voit l'homme se faire assassiner sauvagement. Mais qui l'a tué, Danièle... Ou Dominique ?


Dans le rôle des jumelles, Margot Kidder, petite amie de Brian de Palma à l'époque et qui deviendra plus tard célèbre pour son rôle de Loïs Lane au cinéma.

Image

Somewhere
Maison du Cancer
Maison du Cancer
Avatar du membre
Messages : 59719
Enregistré le : lun. nov. 12, 2012 12:08 pm
Localisation : Dans les étoiles du Bas-Rhin
Gender :
Contact :

Re: Sœurs de Sang

Messagepar Somewhere » dim. févr. 08, 2015 6:37 pm

Un des tout premiers films du maître Brian de Palma, un film étrange, à l'atmosphère hitchcokienne comme dans beaucoup de films du réalisateur de cet époque (il fera même appel au compositeur d'Alfred Hitchcock pour la bande-son de ce film). Le film est assez bon, mais un peu gâché par sa fin assez abracadabrantesque et incohérente avec tout le reste... Néanmoins, tout le reste est un vrai régal de mise en scène, avec notamment l'utilisation ingénieuse du split-screen et un suspense et une paranoïa très bien amené.


phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 306357
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Sœurs de Sang

Messagepar phoenlx » dim. févr. 08, 2015 6:47 pm

Je note pour le voir
il faut absolument que je me fasse un cycle de palma dès que j'ai le temps, ma culture est quasi nulle pour ce réa
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Scarabéaware
Aller et retour
Aller et retour
Avatar du membre
Messages : 86926
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: Sœurs de Sang (de Brian de Palma)

Messagepar Scarabéaware » mar. avr. 09, 2019 11:29 pm

Somewhere a écrit :Le film est assez bon, mais un peu gâché par sa fin assez abracadabrantesque et incohérente avec tout le reste...


Bien au contraire je dirais, ça donne énormément d’ambiguïté plus que ça ne le gâche (enfin ça dépend du point de vue) et offre complètement un autre angle à cette histoire :lol:.

Je viens de voir ce film qui fait partie des premiers de Brian de Palma, j'ai largement bien apprécié l'ensemble et la seconde partie à tendance à beaucoup me plaire quand à la manière dont elle peut beaucoup embrouiller :mdr:. Après je préfère d'autres manières de s'y prendre, c'est pas tout à fait complètement acceptable non plus mais on se fait mener en bateau de manière sympathique je dirais. Et ça en fait clairement du film étrange, on sent l'influence de Hitchcock sur de Palma, y a de quoi trouver un petit côté Psychose et je dirais aussi Fenêtre sur cour mais il s'en détache bien et suit un chemin différent en allant sur quelque chose qui peut sembler farfelu, tordu mais sur quoi on peut se trouver des explications. On peut songer à de la folie par ailleurs, c'est tout un piège que ce film où nous glissons finalement dans une autre ambiance je dirais dans une seconde partie après avoir suivi une enquête menée par la journaliste par rapport à l'évènement auquel nous avons assisté, on prend complètement un virage que si le cerveau ne le négocie c'est la sortie de route lol. Il y a de quoi s'interroger sur ce qui est réel ou ne l'est pas, après tout peut être dans le réel et qu'on ait de la manipulation, à moins que nous soyons complètement dans des divagations et qu'on ait à considérer qu'une déviance se soit présenté, ça suggère dans tous les une part d'abus de pouvoir. Toutefois c'est pas forcément évident de se porter sur le fait qu'on puisse avoir vu ce qui peut s'apparenter à du rêve au regards d'autres éléments comme les flics, mais que dire de l'image de fin ? En plus on peut venir à se dire que nous avons comme des rappels à la réalité. Malgré tout je dois bien admettre que le bat blesse un peu quand alors qu'on peut y voir de l’ambiguïté, des apparences trompeuses, l'impression naissante que le réalisateur pouvait ne pas trop savoir comment se fixer quand à là où il voulait nous mener laisse songeur. C'est un peu comme s'il avait hésité à se placer sur une position où une autre, l'hésitation à de quoi se sentir, faisant que tout n'est pas forcément parfaitement clair même si on a de quoi trouver une explication et pour ma part j'irais sur de la folie et qu'on soit dans un asile justement expérimental très étrange et que la journaliste tout comme le personnage interprété par Margot Kidder se soient liées et chacune sera partie à imaginer des choses. Dans ceci on peut voir de la bipolarité d'ailleurs, puis je disais l'abus de pouvoir, le docteur qui abuse de ses patientes :siffle:. C'est peut être tiré par les cheveux mais ça peut toujours tomber dans un tel sens, considérer des indices et qu'on ait des déformations de la réalité avec de quoi interpeller.

Bref, j'ai plutôt bien aimé donc mais dans de telles expressions de l’ambiguïté, de films qui peuvent être qualifiés d'obscurs et avec lesquels on fait une exploration de la folie bien sentie, je préfère ceux de David Lynch où l'on se pose d'autant mieux avec ce que a de brillamment fait et de parfaitement maitrisé. Néanmoins je goute bien à ce que Brian de Palma à proposé ici, avec l'influence de Hitchcock et à vouloir se démarquer, c'est loin d'être déplaisant.


Retourner vers « Télévision, cinéma, séries »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité