Ludwig : Le crépuscule des dieux (de Luchino Visconti, 1972)

Tout sur le septième art et la télévison.
Cerca Trova
Rejetons d'Ungoliant
Rejetons d'Ungoliant
Avatar du membre
Messages : 23332
Enregistré le : dim. nov. 13, 2016 8:08 pm
Localisation : Avalon , Camelot
Gender :
Contact :

Ludwig : Le crépuscule des dieux (de Luchino Visconti, 1972)

Messagepar Cerca Trova » jeu. févr. 02, 2017 10:28 pm

je ne l'ai pas encore fini mais je lui fais son topic, déjà :mdr: pour le moment, je ne regrette absolument pas de l'avoir commencé. Il a de l'ampleur et il pose superbement ce doit l'être pour ce film, jusqu'à présent, en tous cas.
(Je me suis arrêtée à la moitié de la premiére partie, environ)

Image

Synopsis wikipédia
Évocation de la vie de Louis II de Bavière, depuis son couronnement à l'âge de dix-huit ans et demi jusqu'à son internement et sa mort à quarante ans. On y découvre la complicité presque amoureuse qui le lie à sa cousine Sissi (la jeune impératrice d'Autriche-Hongrie) qui est à deux doigts de parvenir à lui faire épouser sa sœur Sophie malgré le peu d'attirance qu'il a pour celle-ci, son entichement déraisonnable pour la musique de Richard Wagner, dont il devient le très généreux mécène au point de lui faire construire un opéra, les circonstances qui l'amènent à céder aux penchants qui lui seront funestes : son goût du rêve, du post-romantisme, des garçons (son palefrenier devenant son chambellan et homme de confiance très intime), des châteaux de contes de fées, pour l'édification desquels il dépense des fortunes et dans lesquels il fuira les dures réalités de son temps (à savoir : l'irrésistible unification allemande autour de la Prusse de Bismarck qui vassalise tous les autres royaumes ou principautés germaniques, Bavière y compris) en s'imaginant, entouré d'une garde rapprochée de serviteurs, qu'il est encore vrai roi en son royaume. Jusqu'à ce que le gouvernement effectif de Munich l'extirpe de son rêve et l'interne au château de Berg… où il meurt dès le lendemain de son arrivée en tentant, dans des circonstances jamais vraiment élucidées, de s'évader.


Pho, heureusement, que tu avais dit que Elizabeth d'Autriche apparaissait dans le film parce que l'accent allemand de Romy Schneider m'a un peu déroutée, surtout que ça doit faire dix ans que J'ai vu les films sur Elizabeth d'Autriche et en VF donc avec un doublage (qui du coup est convainçant... :mdr: )
Image


Du Adler, dort hoch auf den Bergen,
Dir schickt die Möwe der See
Einen Gruß von schäumenden Wogen
Hinauf zum ewigen Schnee


- Vom Kaiserin Elisabeth von Österreich-Ungarn zum König Ludwig II von Bayern

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 324857
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Ludwig : Le crépuscule des dieux (de Luchino Visconti, 1972)

Messagepar phoenlx » jeu. févr. 02, 2017 10:53 pm

super ! Il faut aussi que je le vois ce film (dont on discutais rappelons le pour ceux qui n'ont pas suivi dans le topic sur le roi Louis II et le chateau de Neuschwanstein qui est ici : https://www.les-ailes-immortelles.net/f ... =99&t=8288 )
Bon pour le moment j'ai du mal à le récupérer de mon côté. Il est bien alors ? tu aimes bien voir les films de manière discontinue toi j'ai remarqué :mrgreen:
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 96023
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: Ludwig : Le crépuscule des dieux (de Luchino Visconti, 1972)

Messagepar Scarabéaware » jeu. févr. 02, 2017 11:21 pm

Je m'étonnais que tu le vois en deux partie aussi celui là en lisant, mais je comprend en voyant la durée, celui là aussi fait près de 4 h :lol:
Punaise, j'aurais pas cru là :D. En tout cas on voit qu'il te plait bien déjà, et c'est bien t'as pu le dénicher, c'est pas simple à trouver autrement.

Cerca Trova
Rejetons d'Ungoliant
Rejetons d'Ungoliant
Avatar du membre
Messages : 23332
Enregistré le : dim. nov. 13, 2016 8:08 pm
Localisation : Avalon , Camelot
Gender :
Contact :

Re: Ludwig : Le crépuscule des dieux (de Luchino Visconti, 1972)

Messagepar Cerca Trova » ven. févr. 03, 2017 8:04 am

@Pho: il est bien immersif et superbe. Il commence peut être à être un petit chouia vieux dans l'esthétique par contre. :mdr: Ce n'est pas que j'aime particuliérement voir un film en plusieurs parties, c'est que j'arrive pas à trouver du temps pour Le voir d'un coup. Pour Cléopâtre, ça ne me gêne pas vu que l'histoire est tellement connue et que J'ai vu Le film pas mal de fois. :mrgreen: Pour celui-ci, on entre facilement dans Le film donc ça ne me gêne pas non plus.

@Scarab: vi, c'est un autre film fleuve. il est déjà divisé en deux parties mais c'est probablement plus en quatre parties que Je vais Le voir. :lol:
A proprement parler, Je n'ai l'ai déniché nulle part, on me l'a offert en DVD. :mrgreen:
Image


Du Adler, dort hoch auf den Bergen,
Dir schickt die Möwe der See
Einen Gruß von schäumenden Wogen
Hinauf zum ewigen Schnee


- Vom Kaiserin Elisabeth von Österreich-Ungarn zum König Ludwig II von Bayern

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 324857
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Ludwig : Le crépuscule des dieux (de Luchino Visconti, 1972)

Messagepar phoenlx » ven. févr. 03, 2017 12:50 pm

Bon il faut que je le vois. On peut voir des vues de ses célèbres chateaux dans le film ?
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Cerca Trova
Rejetons d'Ungoliant
Rejetons d'Ungoliant
Avatar du membre
Messages : 23332
Enregistré le : dim. nov. 13, 2016 8:08 pm
Localisation : Avalon , Camelot
Gender :
Contact :

Re: Ludwig : Le crépuscule des dieux (de Luchino Visconti, 1972)

Messagepar Cerca Trova » ven. févr. 03, 2017 12:53 pm

il y a des magnifiques paysages enneigés de Bavière. des scènes d'intérieur dans un château mais je ne saurais pas dire lequel c'est, et d'extérieur, on n'a pas (en tous cas là où j'en suis) de vue de Neuschwanstein, Linderhof ou autre.
Image


Du Adler, dort hoch auf den Bergen,
Dir schickt die Möwe der See
Einen Gruß von schäumenden Wogen
Hinauf zum ewigen Schnee


- Vom Kaiserin Elisabeth von Österreich-Ungarn zum König Ludwig II von Bayern

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 324857
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Ludwig : Le crépuscule des dieux (de Luchino Visconti, 1972)

Messagepar phoenlx » ven. févr. 03, 2017 1:11 pm

ah dommage, c'est quand même emblématique de son règne
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Cerca Trova
Rejetons d'Ungoliant
Rejetons d'Ungoliant
Avatar du membre
Messages : 23332
Enregistré le : dim. nov. 13, 2016 8:08 pm
Localisation : Avalon , Camelot
Gender :
Contact :

Re: Ludwig : Le crépuscule des dieux (de Luchino Visconti, 1972)

Messagepar Cerca Trova » ven. févr. 03, 2017 1:12 pm

oui. je vais voir dans la suite mais ça me paraîtrait étonnant qu'ils n'en montrent pas. ils ne peuvent pas se louper quand on parle de Ludwig II :mdr:
Image


Du Adler, dort hoch auf den Bergen,
Dir schickt die Möwe der See
Einen Gruß von schäumenden Wogen
Hinauf zum ewigen Schnee


- Vom Kaiserin Elisabeth von Österreich-Ungarn zum König Ludwig II von Bayern

Cerca Trova
Rejetons d'Ungoliant
Rejetons d'Ungoliant
Avatar du membre
Messages : 23332
Enregistré le : dim. nov. 13, 2016 8:08 pm
Localisation : Avalon , Camelot
Gender :
Contact :

Re: Ludwig : Le crépuscule des dieux (de Luchino Visconti, 1972)

Messagepar Cerca Trova » lun. févr. 06, 2017 11:43 am

On ne voit pas Neuschwanstein en partie un mais il est en tableau à un moment avec des tableaux d'autres châteaux (vu qu'ils sont en projet) et c'est en début partie deux, je crois, que l'on voit des scènes à Linderhof avec la fameuse grotte de Vénus. :saute: :saute:
Image


Du Adler, dort hoch auf den Bergen,
Dir schickt die Möwe der See
Einen Gruß von schäumenden Wogen
Hinauf zum ewigen Schnee


- Vom Kaiserin Elisabeth von Österreich-Ungarn zum König Ludwig II von Bayern

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 324857
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Ludwig : Le crépuscule des dieux (de Luchino Visconti, 1972)

Messagepar phoenlx » lun. févr. 06, 2017 11:57 am

d'accord. J'espère arriver à trouver ce film assez vite. c'est bien qu'ils aient placé un petit clin d'oeil au moins
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Cerca Trova
Rejetons d'Ungoliant
Rejetons d'Ungoliant
Avatar du membre
Messages : 23332
Enregistré le : dim. nov. 13, 2016 8:08 pm
Localisation : Avalon , Camelot
Gender :
Contact :

Re: Ludwig : Le crépuscule des dieux (de Luchino Visconti, 1972)

Messagepar Cerca Trova » lun. févr. 06, 2017 1:05 pm

Je ne l'ai pas encore fini. :mdr: mais Je crois qu'il ne l'avait pas habité Neuschwanstein
Image


Du Adler, dort hoch auf den Bergen,
Dir schickt die Möwe der See
Einen Gruß von schäumenden Wogen
Hinauf zum ewigen Schnee


- Vom Kaiserin Elisabeth von Österreich-Ungarn zum König Ludwig II von Bayern

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 324857
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Ludwig : Le crépuscule des dieux (de Luchino Visconti, 1972)

Messagepar phoenlx » lun. févr. 06, 2017 1:09 pm

seulement quelques jours je crois, ce qui est un beau gâchis quand on y pense !!
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Cerca Trova
Rejetons d'Ungoliant
Rejetons d'Ungoliant
Avatar du membre
Messages : 23332
Enregistré le : dim. nov. 13, 2016 8:08 pm
Localisation : Avalon , Camelot
Gender :
Contact :

Re: Ludwig : Le crépuscule des dieux (de Luchino Visconti, 1972)

Messagepar Cerca Trova » lun. févr. 06, 2017 1:13 pm

oui. C'est juste magnifique et fou Ce château. :mdr:
Image


Du Adler, dort hoch auf den Bergen,
Dir schickt die Möwe der See
Einen Gruß von schäumenden Wogen
Hinauf zum ewigen Schnee


- Vom Kaiserin Elisabeth von Österreich-Ungarn zum König Ludwig II von Bayern

Cerca Trova
Rejetons d'Ungoliant
Rejetons d'Ungoliant
Avatar du membre
Messages : 23332
Enregistré le : dim. nov. 13, 2016 8:08 pm
Localisation : Avalon , Camelot
Gender :
Contact :

Re: Ludwig : Le crépuscule des dieux (de Luchino Visconti, 1972)

Messagepar Cerca Trova » lun. févr. 06, 2017 10:15 pm

la seconde partie est trop magnifique!! (même si je ne l'ai pas encore finie :mdr: ) Neuschwanstein et Herrenchiemsee!! :heureux: :heureux:
Image


Du Adler, dort hoch auf den Bergen,
Dir schickt die Möwe der See
Einen Gruß von schäumenden Wogen
Hinauf zum ewigen Schnee


- Vom Kaiserin Elisabeth von Österreich-Ungarn zum König Ludwig II von Bayern

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 324857
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Ludwig : Le crépuscule des dieux (de Luchino Visconti, 1972)

Messagepar phoenlx » lun. févr. 06, 2017 10:57 pm

ahhh tu les as vu quand même !!

raaa il faut que je trouve ce film
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Cerca Trova
Rejetons d'Ungoliant
Rejetons d'Ungoliant
Avatar du membre
Messages : 23332
Enregistré le : dim. nov. 13, 2016 8:08 pm
Localisation : Avalon , Camelot
Gender :
Contact :

Re: Ludwig : Le crépuscule des dieux (de Luchino Visconti, 1972)

Messagepar Cerca Trova » mar. févr. 07, 2017 7:15 am

Oui. Ils y sont tous, les plus connus; Berg aussi mais c'est logique. :rire: J'ai vu Linderhof, Neuschwanstein et Herrenchiemsee puis celui avec la galerie de portraits (je ne sais plus son nom).
Oui. :mrgreen: vais le finir ce soir, peut-être.
Image


Du Adler, dort hoch auf den Bergen,
Dir schickt die Möwe der See
Einen Gruß von schäumenden Wogen
Hinauf zum ewigen Schnee


- Vom Kaiserin Elisabeth von Österreich-Ungarn zum König Ludwig II von Bayern

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 324857
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Ludwig : Le crépuscule des dieux (de Luchino Visconti, 1972)

Messagepar phoenlx » mar. févr. 07, 2017 10:06 am

ça m'aurait aussi étonné qu'il n'y ait pas de référence aux châteaux dans un film sur ce roi.
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Cerca Trova
Rejetons d'Ungoliant
Rejetons d'Ungoliant
Avatar du membre
Messages : 23332
Enregistré le : dim. nov. 13, 2016 8:08 pm
Localisation : Avalon , Camelot
Gender :
Contact :

Re: Ludwig : Le crépuscule des dieux (de Luchino Visconti, 1972)

Messagepar Cerca Trova » mar. févr. 07, 2017 11:12 am

ils en parlent mais ça aurait été dommage qu'ils ne les montrent pas :mdr:
Image


Du Adler, dort hoch auf den Bergen,
Dir schickt die Möwe der See
Einen Gruß von schäumenden Wogen
Hinauf zum ewigen Schnee


- Vom Kaiserin Elisabeth von Österreich-Ungarn zum König Ludwig II von Bayern

Cerca Trova
Rejetons d'Ungoliant
Rejetons d'Ungoliant
Avatar du membre
Messages : 23332
Enregistré le : dim. nov. 13, 2016 8:08 pm
Localisation : Avalon , Camelot
Gender :
Contact :

Re: Ludwig : Le crépuscule des dieux (de Luchino Visconti, 1972)

Messagepar Cerca Trova » dim. févr. 12, 2017 9:24 pm

Une petite critique, comme promis. :mdr:
Commençons par ce qui est le plus évident, la passion de Ludwig II pour Wagner et son œuvre se ressent, ce qui donne l'occasion d'un magnifique mélange de leur deux univers. (donc le film est totalement dans l'optique de ce que j'en attendais), pour le coup. On a une première partie qui pose habilement les enjeux dans un bel enchevêtrement de flashback et aussi des points de vue. (je dois avouer que le mélange des points de vue m'a un peu perdue, au départ, mais le rendu est très artistique). En tous cas, j'ai apprécié de découvrir ce roi que je connais peu et puis tout simplement ce film à été un plaisir pour moi qui apprécie Wagner. Mais au-delà de ça, l'atmosphère elle-même est prenante et superbe avec des dialogues superbement ciselés et notamment cette réplique sinistrement prémonitoire de Sissi : « nous ne sommes là qu’en vitrine à moins qu’un fou ne réussissent à nous rendre importants en nous assassinant » , ces musiques aux tonalités wagnériennes, ces jeux théâtraux…(oui, généralement, on voit plus ça comme un défaut mais j'aime ce genre de jeux, personnellement ^^) et surtout cette réalisation qui porte (je fais référence ici à l’avancée en crescendo vers ce crépuscule des dieux métaphorique qui sert de titre au fim.) Le film s'apprécie aussi pour ces références aux divers châteaux du roi comme Neuschwanstein que l'on voit en tableau avec d'autres, Linderhof (avec sa grotte de Vénus, presque transformée en lac des cygnes ^^ !!), Herrenchiemsee ou bien sûr Berg où il passé la fin de ses jours!! Dans le sens où Ludwig II est indissociable de ses châteaux emblématiques ce n'est donc pas surprise de les voir mais ça reste agréable malgré tout ^^ Par contre, il est dommage de Bayreuth ne soit qu’évoquer et que l’on ne voit pas un extrait d’un opéra de Wagner. Cependant, la pièce Roméo et Juliet qui vient s’intercaler est petit plus shakespearien, dans ce film qui évoque des amours impossibles. En un peu, comme les autres films fleuves que j'ai vu, j'ai une préférence pour la seconde partie ici plus crépusculaire et aussi plus hantante. Ma plus grande déception, c'est la fin qui bien que magnfique ne laisse pas suffisamment d’ambiguïté sur la fin du roi et ses circonstances, à mon goût.
Image


Du Adler, dort hoch auf den Bergen,
Dir schickt die Möwe der See
Einen Gruß von schäumenden Wogen
Hinauf zum ewigen Schnee


- Vom Kaiserin Elisabeth von Österreich-Ungarn zum König Ludwig II von Bayern

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 324857
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Ludwig : Le crépuscule des dieux (de Luchino Visconti, 1972)

Messagepar phoenlx » dim. févr. 12, 2017 9:31 pm

Je n'ai toujours pas réussi à le trouver pourtant j'aimerais beaucoup le voir, ta critique me fait envie ; Si je comprend bien les châteaux ne sont évoqués qu'en tableaux, bon c'est déjà ça remarque (dans la BO il y a des airs de Wagner quand même ?)
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Cerca Trova
Rejetons d'Ungoliant
Rejetons d'Ungoliant
Avatar du membre
Messages : 23332
Enregistré le : dim. nov. 13, 2016 8:08 pm
Localisation : Avalon , Camelot
Gender :
Contact :

Re: Ludwig : Le crépuscule des dieux (de Luchino Visconti, 1972)

Messagepar Cerca Trova » dim. févr. 12, 2017 9:34 pm

Non, on les voit. Je fais mettre des caps dans quelques minutes.
je n'ai pas fait attention pour la BO
Image


Du Adler, dort hoch auf den Bergen,
Dir schickt die Möwe der See
Einen Gruß von schäumenden Wogen
Hinauf zum ewigen Schnee


- Vom Kaiserin Elisabeth von Österreich-Ungarn zum König Ludwig II von Bayern

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 324857
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Ludwig : Le crépuscule des dieux (de Luchino Visconti, 1972)

Messagepar phoenlx » dim. févr. 12, 2017 9:38 pm

je vais me le commander sur amazon je crois, il est à 9 euros et quelques :penseur: en général j'aime bien tester les films avant de les acheter (au cinéma, à la TV voire en download mais bon je vais faire une exception :mrgreen: )
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Cerca Trova
Rejetons d'Ungoliant
Rejetons d'Ungoliant
Avatar du membre
Messages : 23332
Enregistré le : dim. nov. 13, 2016 8:08 pm
Localisation : Avalon , Camelot
Gender :
Contact :

Re: Ludwig : Le crépuscule des dieux (de Luchino Visconti, 1972)

Messagepar Cerca Trova » dim. févr. 12, 2017 9:41 pm

On peut faire toujours faire une exception :mrgreen:
Image


Du Adler, dort hoch auf den Bergen,
Dir schickt die Möwe der See
Einen Gruß von schäumenden Wogen
Hinauf zum ewigen Schnee


- Vom Kaiserin Elisabeth von Österreich-Ungarn zum König Ludwig II von Bayern

Cerca Trova
Rejetons d'Ungoliant
Rejetons d'Ungoliant
Avatar du membre
Messages : 23332
Enregistré le : dim. nov. 13, 2016 8:08 pm
Localisation : Avalon , Camelot
Gender :
Contact :

Re: Ludwig : Le crépuscule des dieux (de Luchino Visconti, 1972)

Messagepar Cerca Trova » dim. févr. 12, 2017 9:49 pm

bon pour les châteaux, là on les a en tableau

Image

mais ils apparaissent aussi
Linderhof

Image

Image

et sa grotte de Vénus

Image

Herrenchiemsee

Image

Neuschwanstein

Image


et Berg

Image
Image


Du Adler, dort hoch auf den Bergen,
Dir schickt die Möwe der See
Einen Gruß von schäumenden Wogen
Hinauf zum ewigen Schnee


- Vom Kaiserin Elisabeth von Österreich-Ungarn zum König Ludwig II von Bayern

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 324857
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Ludwig : Le crépuscule des dieux (de Luchino Visconti, 1972)

Messagepar phoenlx » dim. févr. 12, 2017 9:53 pm

ah oui ça a l'air beau et assez complet :super:
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Cerca Trova
Rejetons d'Ungoliant
Rejetons d'Ungoliant
Avatar du membre
Messages : 23332
Enregistré le : dim. nov. 13, 2016 8:08 pm
Localisation : Avalon , Camelot
Gender :
Contact :

Re: Ludwig : Le crépuscule des dieux (de Luchino Visconti, 1972)

Messagepar Cerca Trova » dim. févr. 12, 2017 9:56 pm

yep, il y a tous les principaux, il me semble.
un petit extrait (celui de la grotte de Vénus) avec une musique du Tannhäuser (je crois que c'est bien sur la BO du film)

Image


Du Adler, dort hoch auf den Bergen,
Dir schickt die Möwe der See
Einen Gruß von schäumenden Wogen
Hinauf zum ewigen Schnee


- Vom Kaiserin Elisabeth von Österreich-Ungarn zum König Ludwig II von Bayern

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 324857
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Ludwig : Le crépuscule des dieux (de Luchino Visconti, 1972)

Messagepar phoenlx » dim. févr. 12, 2017 10:06 pm

c'est beau :o
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Cerca Trova
Rejetons d'Ungoliant
Rejetons d'Ungoliant
Avatar du membre
Messages : 23332
Enregistré le : dim. nov. 13, 2016 8:08 pm
Localisation : Avalon , Camelot
Gender :
Contact :

Re: Ludwig : Le crépuscule des dieux (de Luchino Visconti, 1972)

Messagepar Cerca Trova » dim. févr. 12, 2017 10:09 pm

surtout, ça correspond bien. mais j'aurais plus vu une musique du Lohengrin avec, perso :mdr:
Image


Du Adler, dort hoch auf den Bergen,
Dir schickt die Möwe der See
Einen Gruß von schäumenden Wogen
Hinauf zum ewigen Schnee


- Vom Kaiserin Elisabeth von Österreich-Ungarn zum König Ludwig II von Bayern

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 324857
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Ludwig : Le crépuscule des dieux (de Luchino Visconti, 1972)

Messagepar phoenlx » dim. févr. 12, 2017 10:12 pm

ba oui ce serait plus logique que Tannhaüser
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Cerca Trova
Rejetons d'Ungoliant
Rejetons d'Ungoliant
Avatar du membre
Messages : 23332
Enregistré le : dim. nov. 13, 2016 8:08 pm
Localisation : Avalon , Camelot
Gender :
Contact :

Re: Ludwig : Le crépuscule des dieux (de Luchino Visconti, 1972)

Messagepar Cerca Trova » dim. févr. 12, 2017 10:19 pm

Oui, c'est sur :mdr:
Image


Du Adler, dort hoch auf den Bergen,
Dir schickt die Möwe der See
Einen Gruß von schäumenden Wogen
Hinauf zum ewigen Schnee


- Vom Kaiserin Elisabeth von Österreich-Ungarn zum König Ludwig II von Bayern


Retourner vers « Télévision, cinéma, séries »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité