Ludwig : Le crépuscule des dieux (de Luchino Visconti, 1972)

Tout sur le septième art et la télévison.
Cerca Trova
Le métamorphe
Le métamorphe
Avatar du membre
Messages : 23287
Enregistré le : dim. nov. 13, 2016 8:08 pm
Localisation : En plein vol de mouette, reine des vagues écumantes
Gender :
Contact :

Re: Ludwig : Le crépuscule des dieux (de Luchino Visconti, 1972)

Messagepar Cerca Trova » mer. oct. 03, 2018 2:05 pm

oui, je sais pas dans quelle mesure c'est possible de rattraper. :? on devrait encore avoir Romy ... :cry:

ou je me mets au magyar pour pouvoir en plus le lire :lol: pour le moment, je m'en tiens à Erzsébet magyar királyné :mdr:
Image


Du Adler, dort hoch auf den Bergen,
Dir schickt die Möwe der See
Einen Gruß von schäumenden Wogen
Hinauf zum ewigen Schnee


- Vom Kaiserin Elisabeth von Österreich-Ungarn zum König Ludwig II von Bayern

Cerca Trova
Le métamorphe
Le métamorphe
Avatar du membre
Messages : 23287
Enregistré le : dim. nov. 13, 2016 8:08 pm
Localisation : En plein vol de mouette, reine des vagues écumantes
Gender :
Contact :

Re: Ludwig : Le crépuscule des dieux (de Luchino Visconti, 1972)

Messagepar Cerca Trova » ven. nov. 29, 2019 11:49 am

sur Arte le 15 décembre à 20h 55
Image


Du Adler, dort hoch auf den Bergen,
Dir schickt die Möwe der See
Einen Gruß von schäumenden Wogen
Hinauf zum ewigen Schnee


- Vom Kaiserin Elisabeth von Österreich-Ungarn zum König Ludwig II von Bayern

Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 95900
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: Ludwig : Le crépuscule des dieux (de Luchino Visconti, 1972)

Messagepar Scarabéaware » ven. nov. 29, 2019 5:56 pm

Ah excellent, merci Arte :D. Par contre je crois que je verrai en replay, parce que je suis pas bien sur de pouvoir comme il faut tranquillement dimanche 15 moi :mdr:. Je sens que je vais me faire le visionnage en deux parties.

Cerca Trova
Le métamorphe
Le métamorphe
Avatar du membre
Messages : 23287
Enregistré le : dim. nov. 13, 2016 8:08 pm
Localisation : En plein vol de mouette, reine des vagues écumantes
Gender :
Contact :

Re: Ludwig : Le crépuscule des dieux (de Luchino Visconti, 1972)

Messagepar Cerca Trova » ven. nov. 29, 2019 6:27 pm

Je crois pas qu‘ils le mettent en replay. En tous cas, j‘ai pas vu mentionné
Image


Du Adler, dort hoch auf den Bergen,
Dir schickt die Möwe der See
Einen Gruß von schäumenden Wogen
Hinauf zum ewigen Schnee


- Vom Kaiserin Elisabeth von Österreich-Ungarn zum König Ludwig II von Bayern

Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 95900
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: Ludwig : Le crépuscule des dieux (de Luchino Visconti, 1972)

Messagepar Scarabéaware » dim. déc. 15, 2019 7:29 pm

On va rappeler aussi de nouveau là pour le rendez-vous sur Arte ce soir à 20 h 55 :D.

Cerca Trova a écrit :mein gott, ce coffret. version intégrale en 5 parties :shock:
http://www.hdlandblog.com/2017/04/nouve ... udwig.html


Puis je revoyais un peu le topic, me souvenais plus pour ce superbe coffret :mrgreen-noel:. Ils avaient sorti ça, c'est difficile à trouver mais ils pourraient franchement faire l'effort d'au minimum l'édition Blu-Ray de la version intégrale :mdr:.

Cerca Trova
Le métamorphe
Le métamorphe
Avatar du membre
Messages : 23287
Enregistré le : dim. nov. 13, 2016 8:08 pm
Localisation : En plein vol de mouette, reine des vagues écumantes
Gender :
Contact :

Re: Ludwig : Le crépuscule des dieux (de Luchino Visconti, 1972)

Messagepar Cerca Trova » dim. déc. 15, 2019 7:32 pm

Oui, pis on rappellera aussi que c’est la version de presque 4h ( et pas la version cinéma de 2h 30 )
J’aurais bien aimer voir pour les 5 parties mais la version de presque 4h est déjà sublime !
Image


Du Adler, dort hoch auf den Bergen,
Dir schickt die Möwe der See
Einen Gruß von schäumenden Wogen
Hinauf zum ewigen Schnee


- Vom Kaiserin Elisabeth von Österreich-Ungarn zum König Ludwig II von Bayern

Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 95900
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: Ludwig : Le crépuscule des dieux (de Luchino Visconti, 1972)

Messagepar Scarabéaware » dim. déc. 15, 2019 7:46 pm

C'est déjà beau de pouvoir se voir la version de 4 h c'est sur à défaut d'accéder plus facilement à celle de 5 h. Puis n'empêche la version de 5 h en 5 parties, pour ainsi dire, ça fait format mini-série pour le coup.

Cerca Trova
Le métamorphe
Le métamorphe
Avatar du membre
Messages : 23287
Enregistré le : dim. nov. 13, 2016 8:08 pm
Localisation : En plein vol de mouette, reine des vagues écumantes
Gender :
Contact :

Re: Ludwig : Le crépuscule des dieux (de Luchino Visconti, 1972)

Messagepar Cerca Trova » dim. déc. 15, 2019 7:49 pm

Oui pis on pourrait dire ça lol mais des épisodes longs, alors
Image


Du Adler, dort hoch auf den Bergen,
Dir schickt die Möwe der See
Einen Gruß von schäumenden Wogen
Hinauf zum ewigen Schnee


- Vom Kaiserin Elisabeth von Österreich-Ungarn zum König Ludwig II von Bayern

Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 95900
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: Ludwig : Le crépuscule des dieux (de Luchino Visconti, 1972)

Messagepar Scarabéaware » lun. déc. 16, 2019 12:19 pm

Voila que je l'aurai enfin fait de pouvoir visionner hier soir cette immense œuvre de Luchino Visconti, fresque sur la vie de Ludwig II de Bavière de son couronnement jusqu'à mort avec le brin de mystère qui plane dessus. Remercions Arte de nous l'avoir diffusé :D.

J'ai largement bien apprécié découvrir cette grande réalisation de Visconti dans une belle version restaurée, de quoi bien gouter à toute son esthétique. Les décors sont impérialement superbes, quoiqu'au niveau de Ludwig on devrait plutôt dire royalement puisqu'il est roi de Bavière :mrgreen:. Enfin bref, dans tous les cas on profite bien des différents décors de ces châteaux, de quoi admirer et si on avait un soupçon supplémentaire de contemplation il serait bienvenue mais voila, c'est impeccable visuellement quand à tout ce luxe, cette opulence, il y a un excellent soin de pris la dessus.

Avec ceci nous voguons alors dans différentes étapes de la vie de Ludwig II de Bavière en commençant par les moments de son couronnement, ce sont des instants de vie à brasser environ 20 ans de sa vie où durant ce temps il aura été entre autre mécène de Richard Wagner :D. Le concernant c'est bon d'en voir une interprétation à ce qu'il soit campé par Trevor Howard, nous pouvons par ailleurs entendre des morceaux qu'il a composé, par contre je n'aurais pas été contre une petite chevauchée des Walkyries :lol:, mais c'est très bien somme toute quand à entendre quelques une de ses compositions. Bref, c'est par ailleurs nous montrer que ça n'a pas toujours été évident avec Wagner aussi et qu'il aura fallu faire en sorte de le ramener vers lui. On a de cette part qui nous est livrée, c'est pas mal du tout. Enfin bref, nous avons ceci donc, mais là où j'adore, ce sont les scènes avec Romy impériale dans sa reprise d'une Sisi plus sombre, on est moins dans la gaieté lol et la plupart du temps c'est à nous remonter les bretelles de Ludwig :mdr:. Punaise, on en a des coups de désapprobation, la plupart des scènes entre les deux on a de quoi retenir des coups de gueule, qu'elle ait à redire sur bien des choses, ça ne manque pas de caractère. Après on a tout de calme du plus calme par instants entre les deux mais c'est souvent que lors de ces rencontres c'est pas du plus tendre. Par contre nous avons un bel échange de baiser entre les deux :D. J'avais d'ailleurs plus trop en tête qu'ils avaient un peu de ce type de lien, ça m'aura surpris lol. Mais bon voila, c'est un plaisir et du régal pour toutes les scènes que l'on peut avoir avec les deux et j'en aurais bien voulu encore un peu plus, qu'elle soit encore plus présente pour le superbe agrément impérial que ça confère. Rah, puis je dis greuh pour les dernières scènes où nous la voyons, visitant d'abord une somptueuse galerie qui a de quoi faire songer à la Galerie des glaces de Versailles, et où c'est le silence qui prime et qu'on ait pas trop droit à quelques dernières répliques ensuite, c'est Sisi qui repasse mais s'efface face à la folie de Ludwig. Je vais d'ailleurs revenir un peu la dessus, en tout cas dire encore un peu à propos de Romy, nous avons la première scène avec elle où c'est dans le petit cirque en mode cavalière, ça fait une si belle impression. J'avais déjà vu en extrait mais voila, on a de quoi en avoir d'autant plus le régal en voyant dans l'ensemble, humer les scènes dans l'ensemble du film :D. Et du coup ça m'aura fait attendre chaque scène avec elle, mais bon on en profite quand même suffisamment bien et puis ce n'est pas un film sur Sisi mais sur Ludwig, on se concentre avant tout sur lui, sur ce qu'il devient entre sa gloire et sa terrible déchéance le menant à sa perte. Là dessus on peut dire que c'est réussi en nous proposant une captation de sa vie intégrant impérialement bien des venues de sa cousine Sisi :D. Voila, donc pour ce que nous avons avec Romy c'est vraiment du plaisir et de quoi savourer ces différents instants avec la teneur qu'ils ont ^^.

Puis voila je disais que ça nous évoque la vie de Ludwig II et j'ai été surpris d'une chose, je m'attendais pas à ce que nous ayons des petits interludes de témoignages entre certaines scènes, nous donnant les points de vue de différents membres de sa cours quand à l'affaire qui nous intéresse avec son cas. Mais c'est pas mal et puis ça se combine très bien :D. Puis du coup j'en reviens plus amplement sur lui, j'ai dis à propos de Wagner mais Ludwig, c'est aussi dans sa bulle en Bavière la volonté de construite de magnifiques châteaux et nous en avons l'entreprise de ceci, que ce soit bien évoqué et parler de ce que ça coûte, de son côté extrêmement dépensier mais qui semble ne pas avoir dérangé le peuple :D. En tout cas il aura laissé de beaux châteaux, et quand on voit la galerie immense et majestueuse visitée par Sisi on a de quoi être largement émerveillé. Il a été inspiré par Versailles non ? :mrgreen:. Non parce que là on a l'impression d'être à Versailles sauf que ce n'est pas le cas, c'est saisissant. Bref, c'est contempler une part d’œuvre de sa vie, ce qu'il aura commandité mais c'est aussi avoir une approche de son homosexualité par petites touches, là dessus on ne fait pas l'impasse ça a de quoi être bien ressenti. Et puis nous voyons bien des instants dont l'idée de mariage avec Sophie avant d'en venir au moment de basculement où il commence à sombrer, nous avons de quoi constater sa décadence, que petit à petit il perde bien pied et se perde. C'est assez terrible de le voir chuter ainsi et je dois avouer que si j'avais tendance à surtout adorer pour les moments avec Sisi, étant un peu moins attaché à lui je dirais, on a de quoi d'autant plus se laisser prendre avec le fait qu'il entreprenne les édifications de châteaux mais surtout avec sa déchéance, le voir livide, devenant fou et participant même à une fête dans une auberge. C'est tout de même des instants qui sont loin de laisser insensible et on apprécie d'autant plus ce qui aura été brasser à nous faire voir grandeur et décadence de l'homme qui aura eu sa part de splendeur :D. Bon puis c'est fait avec sobriété quelque part mais ça fait mouche dans tous les cas ^^.

Ainsi tout ceci nous mène à sa tragique disparition après en avoir vu ce qui aura composé son règne fait d'une certaine gloire avant que lui ne s'étiole et soit vraiment comme reclus, ne se préoccupant vraiment plus de rien. Puis je crois que lui nous pouvons le considérer comme un pacifiste, on entend parler de certaines guerres mais c'est pas lui non plus qui est le plus impliqué dedans. Enfin un peu mais voila, on a plutôt de quoi avoir cette sensation.

Voila, voila, de fait j'aurai largement apprécié avec toutes les qualités que l'on peut relever :D. Après je n'irai pas forcément sur un 20 comme avec le Guépard qui m'aura encore plus inspiré mais il a de quoi se hisser en excellente place, puis je réserve mon 20 pour l'éventuelle version de 5 h que nous pourrions découvrir un jour en espérant qu'elle contienne quelques petits morceaux supplémentaires de Romy dont je me délecterais bien :D. Voila, bon puis j'ai dis Ludwig avant tout mais que je dise à propos de celui qui le joue, Helmut Berger, largement impeccable dans le rôle et qui nous livre tout bonnement de la très bonne prestation quand à nous l'incarner :D.

Cerca Trova
Le métamorphe
Le métamorphe
Avatar du membre
Messages : 23287
Enregistré le : dim. nov. 13, 2016 8:08 pm
Localisation : En plein vol de mouette, reine des vagues écumantes
Gender :
Contact :

Re: Ludwig : Le crépuscule des dieux (de Luchino Visconti, 1972)

Messagepar Cerca Trova » lun. déc. 16, 2019 1:59 pm

Alors pour la galerie qui ressemble à celle de la galerie des glaces, c’est celle d’Herrenchiemsee, et Ludwig a, en effet, été inspiré par Versailles. Hum pis niveau silence, on est servi juste par un rire impérial de Sisi, qui trouve un peu la folie des grandeurs de son petit cousin ridicule.
Quant à la guerre dont il est question, c’est la guerre austro-prussienne de 1864-1866, qui va mener à la victoire de la Prusse. La Bavière y participe seulement comme allié de l’Autriche. La défaite qu’ils évoquent, y a de fortes chances que ça soit Königgrätz / Sadowa, dont les Autrichiens et surtout l’impératrice anarchiste vont essayer de tirer partie en faisant la double monarchie et une identité bien à eux ( en se tournant vers les Magyars ) puisqu’ils doivent abandonner l’idée de faire l’unification de l’Allemagne autour d’eux mais ça leur fait un contre-poids à la puissance prussienne aussi, au passage

Ah pis oui, on précisera aussi que les scènes qui sont sensées se déroulées dans le château de Berg , on été en réalité filmées au vrai château de Possenhofen ( qui est encore une propriété privée, même si ça appartient plus aux Wittelsbach, il me semble. en tous les cas, fermé au public ) Mais bon, on reste dans le même coin ( Starnberger See ) venant de Visconti, le maniaque de le reconstitution historique qui a tenu à avoir les VRAIS châteaux de Ludwig et la VRAIE Kaiser Villa de Bad Ischl pour tourner sur place, j’imagine qu’il avait une raison valable pour le changement de lieux
Il nous a fait une belle reconstitution du bateau à vapeur de Ludwig aussi, qui servait à lui et parfois à son impérialement royale cousine pour aller sur l’Ile aux Roses ( le Tristan , du nom du personnage de Wagner, naturellement )
Image


Du Adler, dort hoch auf den Bergen,
Dir schickt die Möwe der See
Einen Gruß von schäumenden Wogen
Hinauf zum ewigen Schnee


- Vom Kaiserin Elisabeth von Österreich-Ungarn zum König Ludwig II von Bayern

Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 95900
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: Ludwig : Le crépuscule des dieux (de Luchino Visconti, 1972)

Messagepar Scarabéaware » lun. déc. 16, 2019 9:48 pm

D'accord, ça se sent vraiment bien pour l'inspiration, et c'est limite à se demander laquelle des deux galeries est la plus belle en fait :mdr:. Bien sur on sait que la plus renommée est celle de Versailles, l'originale qui est de toute façon splendide mais celle-ci ne manque pas de somptuosité et a de quoi mériter une belle mise en valeur. Ah pis sinon oui c'est vrai qu'on la voit sourire, que ce soit un rire soulignant qu'elle considère cette folie des grandeurs comme ridicule m'a un peu échappé sur le coup par contre :mdr:.
Bon puis sinon d'accord pour la guerre et tout avec tout ce que ça implique.

Et tiens oui quand à ne pas avoir tourné dans le château de Berg il doit effectivement bien y avoir une raison particulière pour que ça n'ait pas pu se faire, j'imagine qu'il a du essuyer un refus contre lequel il ne pouvait aller :?.
Pour le bateau à vapeur ça oui très bien reconstitué, y a de quoi apprécier aussi ça :D. Et puis bon je n'ai pas parler des costumes mais voila bien sur là aussi ça fait partie des éléments de tout le superbe et l'excellence :D.

Cerca Trova
Le métamorphe
Le métamorphe
Avatar du membre
Messages : 23287
Enregistré le : dim. nov. 13, 2016 8:08 pm
Localisation : En plein vol de mouette, reine des vagues écumantes
Gender :
Contact :

Re: Ludwig : Le crépuscule des dieux (de Luchino Visconti, 1972)

Messagepar Cerca Trova » lun. déc. 16, 2019 9:57 pm

il a quand même obtenu des autorisations pour les plus beaux
Image


Du Adler, dort hoch auf den Bergen,
Dir schickt die Möwe der See
Einen Gruß von schäumenden Wogen
Hinauf zum ewigen Schnee


- Vom Kaiserin Elisabeth von Österreich-Ungarn zum König Ludwig II von Bayern

Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 95900
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: Ludwig : Le crépuscule des dieux (de Luchino Visconti, 1972)

Messagepar Scarabéaware » lun. déc. 16, 2019 11:52 pm

C'est clair, et ça on peut largement applaudir pour cet accomplissement d'avoir eu l'autorisation pour tous ceux là à pouvoir en prendre plein les mirettes :D.

Cerca Trova
Le métamorphe
Le métamorphe
Avatar du membre
Messages : 23287
Enregistré le : dim. nov. 13, 2016 8:08 pm
Localisation : En plein vol de mouette, reine des vagues écumantes
Gender :
Contact :

Re: Ludwig : Le crépuscule des dieux (de Luchino Visconti, 1972)

Messagepar Cerca Trova » mar. déc. 17, 2019 9:58 am

oui !
bah de toutes façons, on en prends souvent plein les mirettes avec ses films , surtout ceux de sa période des fresques historiques, je trouve
sa période néo-réaliste, c'est excellent aussi, mais moins luxueux dans le reconstitution, forcément
Image


Du Adler, dort hoch auf den Bergen,
Dir schickt die Möwe der See
Einen Gruß von schäumenden Wogen
Hinauf zum ewigen Schnee


- Vom Kaiserin Elisabeth von Österreich-Ungarn zum König Ludwig II von Bayern

Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 95900
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: Ludwig : Le crépuscule des dieux (de Luchino Visconti, 1972)

Messagepar Scarabéaware » mar. déc. 17, 2019 8:53 pm

N'empêche là dessus je crois qu'on peut dire qu'on est largement un cran au dessus du Guépard :D. Pis tiens en parlant de son néo-réalisme, Rocco et ses frères ça fait bien partie de cette période ?

Cerca Trova
Le métamorphe
Le métamorphe
Avatar du membre
Messages : 23287
Enregistré le : dim. nov. 13, 2016 8:08 pm
Localisation : En plein vol de mouette, reine des vagues écumantes
Gender :
Contact :

Re: Ludwig : Le crépuscule des dieux (de Luchino Visconti, 1972)

Messagepar Cerca Trova » mar. déc. 17, 2019 11:15 pm

oui, c'est le dernier de cette période
après y a le guépard, qui commence sa période des films historiques et bon le cas particulier de Senso, qui est perdu dans la période néo-réaliste
Image


Du Adler, dort hoch auf den Bergen,
Dir schickt die Möwe der See
Einen Gruß von schäumenden Wogen
Hinauf zum ewigen Schnee


- Vom Kaiserin Elisabeth von Österreich-Ungarn zum König Ludwig II von Bayern

Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 95900
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: Ludwig : Le crépuscule des dieux (de Luchino Visconti, 1972)

Messagepar Scarabéaware » mar. déc. 17, 2019 11:33 pm

D'accord, d'ailleurs faudra aussi que je le vois Senso.


Retourner vers « Télévision, cinéma, séries »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités