• Déconfinement : Restez prudent !!

Ludwig : Le crépuscule des dieux (de Luchino Visconti, 1972)

Débats sur des films en particuliers (n'hésitez pas à utiliser l'index - sur ce lien pour vous y retrouver)
Cerca Trova
La Moria
La Moria
Avatar du membre
Messages : 25284
Enregistré le : dim. nov. 13, 2016 8:08 pm
Localisation : Dans ma planque de Luthor
Gender :
Contact :

Re: Ludwig : Le crépuscule des dieux (de Luchino Visconti, 1972)

Messagepar Cerca Trova » sam. oct. 21, 2017 8:41 pm

ah mais j'avais oublié la chose essentielle la bande annonce !! :mrgreen:

Image


"Most of what you think you know about Camelot and the evil sorceress known as Morgan Le Fay is nothing but lies. I should know for I'm Morgan Le Fay, High-Priestress of the Isle of Avalon" - Mists of Avalon , the tv movie

Náin
Les Ainur
Les Ainur
Avatar du membre
Messages : 64230
Enregistré le : mar. févr. 07, 2012 8:02 pm
Localisation : Les grandes salles de la cité des nains de Cavenain

Re: Ludwig : Le crépuscule des dieux (de Luchino Visconti, 1972)

Messagepar Náin » sam. oct. 21, 2017 8:49 pm

Je n'ai vu que le guépard de Visconti. Je ne me suis malheureusement pas assez attardé sur le cinéma italien dont pourtant je suis un grand fan. Mais davantage de Leone et de Bertolucci que d'un Pasolini par exemple
Oyez Elfes, vous tous, oyez ! Qu'on ne dise plus jamais des Nains qu'ils sont cupides et désobligeants ! Galadriel
Puisqu'ils ne sont pas blancs, ils sont forcément méchants ! Pocahontas
Et savez-vous ce que le nain réponds à cela ? : Ishkhaqwi ai durugnul !
I am a dwarf and i'm digging a hole, diggy diggy hole, diggy diggy hole !

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 339813
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Ludwig : Le crépuscule des dieux (de Luchino Visconti, 1972)

Messagepar phoenlx » sam. oct. 21, 2017 8:55 pm

j'aimerais beaucoup voir ce film, bon il faudra décidément que j'essaie de le chercher un jour à la FNAC car par d'autres biais impossible de le trouver
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Cerca Trova
La Moria
La Moria
Avatar du membre
Messages : 25284
Enregistré le : dim. nov. 13, 2016 8:08 pm
Localisation : Dans ma planque de Luthor
Gender :
Contact :

Re: Ludwig : Le crépuscule des dieux (de Luchino Visconti, 1972)

Messagepar Cerca Trova » sam. oct. 21, 2017 9:04 pm

oui. vas y : il est sublime, je ne pense pas que tu seras déçu
Image


"Most of what you think you know about Camelot and the evil sorceress known as Morgan Le Fay is nothing but lies. I should know for I'm Morgan Le Fay, High-Priestress of the Isle of Avalon" - Mists of Avalon , the tv movie

Cerca Trova
La Moria
La Moria
Avatar du membre
Messages : 25284
Enregistré le : dim. nov. 13, 2016 8:08 pm
Localisation : Dans ma planque de Luthor
Gender :
Contact :

Re: Ludwig : Le crépuscule des dieux (de Luchino Visconti, 1972)

Messagepar Cerca Trova » lun. oct. 23, 2017 1:25 pm

Naïn a écrit :Je n'ai vu que le guépard de Visconti. Je ne me suis malheureusement pas assez attardé sur le cinéma italien dont pourtant je suis un grand fan. Mais davantage de Leone et de Bertolucci que d'un Pasolini par exemple


si tu as aimé le guépard, y a de grandes chances que tu aimes celui-ci aussi : c'est dans un style très proche avec une esthétique plus wagnérienne, pour celui-ci, ce qui est logique
Image


"Most of what you think you know about Camelot and the evil sorceress known as Morgan Le Fay is nothing but lies. I should know for I'm Morgan Le Fay, High-Priestress of the Isle of Avalon" - Mists of Avalon , the tv movie

Náin
Les Ainur
Les Ainur
Avatar du membre
Messages : 64230
Enregistré le : mar. févr. 07, 2012 8:02 pm
Localisation : Les grandes salles de la cité des nains de Cavenain

Re: Ludwig : Le crépuscule des dieux (de Luchino Visconti, 1972)

Messagepar Náin » lun. oct. 23, 2017 1:26 pm

Qu'est-ce que t'entends par Wagnérien ?
Oyez Elfes, vous tous, oyez ! Qu'on ne dise plus jamais des Nains qu'ils sont cupides et désobligeants ! Galadriel
Puisqu'ils ne sont pas blancs, ils sont forcément méchants ! Pocahontas
Et savez-vous ce que le nain réponds à cela ? : Ishkhaqwi ai durugnul !
I am a dwarf and i'm digging a hole, diggy diggy hole, diggy diggy hole !

Cerca Trova
La Moria
La Moria
Avatar du membre
Messages : 25284
Enregistré le : dim. nov. 13, 2016 8:08 pm
Localisation : Dans ma planque de Luthor
Gender :
Contact :

Re: Ludwig : Le crépuscule des dieux (de Luchino Visconti, 1972)

Messagepar Cerca Trova » lun. oct. 23, 2017 1:28 pm

j'entend crépsuclaire avec des airs de ses opéras comme tannhaüser et avec une esthétique romantique (dans le sens du courant littéraire et artistique)
Image


"Most of what you think you know about Camelot and the evil sorceress known as Morgan Le Fay is nothing but lies. I should know for I'm Morgan Le Fay, High-Priestress of the Isle of Avalon" - Mists of Avalon , the tv movie

Náin
Les Ainur
Les Ainur
Avatar du membre
Messages : 64230
Enregistré le : mar. févr. 07, 2012 8:02 pm
Localisation : Les grandes salles de la cité des nains de Cavenain

Re: Ludwig : Le crépuscule des dieux (de Luchino Visconti, 1972)

Messagepar Náin » lun. oct. 23, 2017 2:46 pm

aaaaannnnn
Oyez Elfes, vous tous, oyez ! Qu'on ne dise plus jamais des Nains qu'ils sont cupides et désobligeants ! Galadriel
Puisqu'ils ne sont pas blancs, ils sont forcément méchants ! Pocahontas
Et savez-vous ce que le nain réponds à cela ? : Ishkhaqwi ai durugnul !
I am a dwarf and i'm digging a hole, diggy diggy hole, diggy diggy hole !

Cerca Trova
La Moria
La Moria
Avatar du membre
Messages : 25284
Enregistré le : dim. nov. 13, 2016 8:08 pm
Localisation : Dans ma planque de Luthor
Gender :
Contact :

Re: Ludwig : Le crépuscule des dieux (de Luchino Visconti, 1972)

Messagepar Cerca Trova » lun. oct. 23, 2017 2:49 pm

intéressant, cette réponse :mdr:
et y a la bande annonce en haut de la page dont ça te parlera plus peut être, en regardant :lol:
Image


"Most of what you think you know about Camelot and the evil sorceress known as Morgan Le Fay is nothing but lies. I should know for I'm Morgan Le Fay, High-Priestress of the Isle of Avalon" - Mists of Avalon , the tv movie

Cerca Trova
La Moria
La Moria
Avatar du membre
Messages : 25284
Enregistré le : dim. nov. 13, 2016 8:08 pm
Localisation : Dans ma planque de Luthor
Gender :
Contact :

Re: Ludwig : Le crépuscule des dieux (de Luchino Visconti, 1972)

Messagepar Cerca Trova » lun. oct. 23, 2017 5:10 pm

mein gott, ce coffret. version intégrale en 5 parties :shock:
http://www.hdlandblog.com/2017/04/nouve ... udwig.html
Image


"Most of what you think you know about Camelot and the evil sorceress known as Morgan Le Fay is nothing but lies. I should know for I'm Morgan Le Fay, High-Priestress of the Isle of Avalon" - Mists of Avalon , the tv movie

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 339813
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Ludwig : Le crépuscule des dieux (de Luchino Visconti, 1972)

Messagepar phoenlx » lun. oct. 23, 2017 5:12 pm

je crois que c'est ce coffret qu'il faudrait que j'achète :shock: :shock: :shock:
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Cerca Trova
La Moria
La Moria
Avatar du membre
Messages : 25284
Enregistré le : dim. nov. 13, 2016 8:08 pm
Localisation : Dans ma planque de Luthor
Gender :
Contact :

Re: Ludwig : Le crépuscule des dieux (de Luchino Visconti, 1972)

Messagepar Cerca Trova » lun. oct. 23, 2017 5:14 pm

il est hypra comliqué à trouver. encore plus que la version simple du dvd :mdr:
et il y avait un moment, où il où il avait sorti un coffret de film de romy avec celui-ci aussi. (j'aurais bien aimé le trouver moi quitte à revendre le Ludwig ou les autres que j'aurais en trop :lol: )
Image


"Most of what you think you know about Camelot and the evil sorceress known as Morgan Le Fay is nothing but lies. I should know for I'm Morgan Le Fay, High-Priestress of the Isle of Avalon" - Mists of Avalon , the tv movie

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 339813
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Ludwig : Le crépuscule des dieux (de Luchino Visconti, 1972)

Messagepar phoenlx » lun. oct. 23, 2017 5:18 pm

dommage
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Cerca Trova
La Moria
La Moria
Avatar du membre
Messages : 25284
Enregistré le : dim. nov. 13, 2016 8:08 pm
Localisation : Dans ma planque de Luthor
Gender :
Contact :

Re: Ludwig : Le crépuscule des dieux (de Luchino Visconti, 1972)

Messagepar Cerca Trova » lun. oct. 23, 2017 5:25 pm

je l'aurais bien acheté moi aussi, s'il avait été trouvable :mdr:
sinon moi, j'avais cette version du DVD (on me l'a offert mais je l'ai vu chez Gibert Joseph, une fois, en passant).

Image

y a rien en bonus sauf la bande annonce mais, pour le moment, ça me va :mdr:
Image


"Most of what you think you know about Camelot and the evil sorceress known as Morgan Le Fay is nothing but lies. I should know for I'm Morgan Le Fay, High-Priestress of the Isle of Avalon" - Mists of Avalon , the tv movie

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 339813
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Ludwig : Le crépuscule des dieux (de Luchino Visconti, 1972)

Messagepar phoenlx » lun. oct. 23, 2017 5:55 pm

j'essaierai d'y passer à l'occasion alors. ou alors je commande l'autre coffret, le gros, on peut le trouver en ligne non ?
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Cerca Trova
La Moria
La Moria
Avatar du membre
Messages : 25284
Enregistré le : dim. nov. 13, 2016 8:08 pm
Localisation : Dans ma planque de Luthor
Gender :
Contact :

Re: Ludwig : Le crépuscule des dieux (de Luchino Visconti, 1972)

Messagepar Cerca Trova » lun. oct. 23, 2017 6:00 pm

Tu trouveras plus rapidement la version dimple du DVD, a Gibert.
mais il doit y avoir d'autres coffrets du film bien fournis, je pense
Image


"Most of what you think you know about Camelot and the evil sorceress known as Morgan Le Fay is nothing but lies. I should know for I'm Morgan Le Fay, High-Priestress of the Isle of Avalon" - Mists of Avalon , the tv movie

Cerca Trova
La Moria
La Moria
Avatar du membre
Messages : 25284
Enregistré le : dim. nov. 13, 2016 8:08 pm
Localisation : Dans ma planque de Luthor
Gender :
Contact :

Re: Ludwig : Le crépuscule des dieux (de Luchino Visconti, 1972)

Messagepar Cerca Trova » mar. oct. 24, 2017 11:18 am

tiens, au passage, je mets par ici la capture d'écran intégrale de la scène que j'ai recentrée sur romy pour faire mon avatar :mdr:

Image
Image


"Most of what you think you know about Camelot and the evil sorceress known as Morgan Le Fay is nothing but lies. I should know for I'm Morgan Le Fay, High-Priestress of the Isle of Avalon" - Mists of Avalon , the tv movie

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 339813
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Ludwig : Le crépuscule des dieux (de Luchino Visconti, 1972)

Messagepar phoenlx » mar. oct. 24, 2017 11:31 am

belle capture 8-)
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

yoko
incendie des navires Teleri
incendie des navires Teleri
Avatar du membre
Messages : 12423
Enregistré le : mer. juil. 19, 2017 9:53 am
Gender :

Re: Ludwig : Le crépuscule des dieux (de Luchino Visconti, 1972)

Messagepar yoko » mar. oct. 24, 2017 11:54 am

J'aime bien aussi cette photo

Image
Image

Cerca Trova
La Moria
La Moria
Avatar du membre
Messages : 25284
Enregistré le : dim. nov. 13, 2016 8:08 pm
Localisation : Dans ma planque de Luthor
Gender :
Contact :

Re: Ludwig : Le crépuscule des dieux (de Luchino Visconti, 1972)

Messagepar Cerca Trova » mar. oct. 24, 2017 12:18 pm

Ah j'avais pas vu. Le noir et blanc rend très bien. :super:
J'aime beaucoup les costumes de Romy dans ce film et les costumes de ce film de manière générale. C'est là où on voit que Visconti et son équipe étaient des maniaques de la reconstitution :mdr:
Image


"Most of what you think you know about Camelot and the evil sorceress known as Morgan Le Fay is nothing but lies. I should know for I'm Morgan Le Fay, High-Priestress of the Isle of Avalon" - Mists of Avalon , the tv movie

Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 104699
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: Ludwig : Le crépuscule des dieux (de Luchino Visconti, 1972)

Messagepar Scarabéaware » mar. oct. 24, 2017 11:22 pm

Ah c'est vrai que là ça donne un joli petit aperçu de beau costume et c'est qu'elle magnifique ainsi Romy Schneider :super:. Je me suis enfin rattrapé du coup par là, tu nous avais fait quelques belles captures par rapport aux lieux, j'avais pas encore vu, tout comme ta tite critique :super:. Puis ma foi sympa la bande annonce pour donner encore un petit peu plus envie, faut vraiment que je me le vois aussi. Je m'occuperai de la trilogie Sissi avant pour encore mieux apprécier toute la profondeur donnée ici ;).

Bon pis fort beau le coffret 5 DVD, ça vaut ça, ce serait bien qu'ils viennent à nous sortir une petite édition blu-ray à un moment aussi, ça le mériterait bien :D.
Lao Tseu a dit il faut "couper la tête" de tous les esclaves pour leur faire "trouver la voie".

Cerca Trova
La Moria
La Moria
Avatar du membre
Messages : 25284
Enregistré le : dim. nov. 13, 2016 8:08 pm
Localisation : Dans ma planque de Luthor
Gender :
Contact :

Re: Ludwig : Le crépuscule des dieux (de Luchino Visconti, 1972)

Messagepar Cerca Trova » mar. oct. 24, 2017 11:39 pm

les costumes dans ce film, comme dans pas mal de Visconti que j'ai vu sont juste magnifiques, oui. c'est un grand maniaque de le reconstitution historique, des détails et c'est, en partie, pour ça que j'aime ses films :lol: :mrgreen: ah pis de voir les Sissi avant, je l'ai justement dit dans l'autre topic :mdr:

oui. ou tout simplement, comme l'on fait les allemands et autrichiens aussi, je crois, de sortir un coffret avec les Sissi et Ludwig, c'est un peu du placement de produit mais tellement plus logique que ce qu'on a trafiqué avec les Sissi et les jeunes années d'une reine :siffle: (c'est tout aussi logique que ça soit les Allemands et les Autrichiens qui ait pensé à faire le rapprochement entre, d'ailleurs... :lol: )

Image
Image


"Most of what you think you know about Camelot and the evil sorceress known as Morgan Le Fay is nothing but lies. I should know for I'm Morgan Le Fay, High-Priestress of the Isle of Avalon" - Mists of Avalon , the tv movie

Cerca Trova
La Moria
La Moria
Avatar du membre
Messages : 25284
Enregistré le : dim. nov. 13, 2016 8:08 pm
Localisation : Dans ma planque de Luthor
Gender :
Contact :

Re: Ludwig : Le crépuscule des dieux (de Luchino Visconti, 1972)

Messagepar Cerca Trova » sam. déc. 02, 2017 11:05 pm

on peut y ré-aller de la critique :lol: et peut être plus fleuve que l'autre, cette fois :mrgreen:
sachant que, bien sûr, pas mal de l'autre est encore valable voir la totalité (ce que je disais sur l'aspect prophétique, notamment, mais j'ai dû me tromper la réplique de Romy que je citais était en milieu et non en fin de première mais j'avais vu la partie I en deux parties) mais y avait sans doute des choses qui m'avaient échappée :PTDR: On va sectionner cette nouvelle selon les parties, du coup, pour faire moins indigeste :rire: (partie II, demain, donc)

j'ai commencé à le revois: du VRAI mélo (y a de quoi insister sur le mot, franchement, en comparaison de la trilo) et sans en faire trop, en outre. voilà que je me reprends de la claque cinématographique impérialement impériale dans le crépusculaire (et peut être plus impériale en l'ayant enchaîné après la trilogie crème fouettée, d'ailleurs :lol: ) : des films dans le genre, j'en veux bien à la pelle. :mrgreen: hum pis la version de 5h qui m'a l'air aussi introuvable que le Cléopâtre de 6h, je la veux bien aussi :ça mériterai bien une petite ressortie en bien splendidement restauré en 2022, pour les 50 ans du film et les 40 ans du décès de Romy. :( et je peux le dire qu'ironiquement Visconti offre un de ses plus grands rôles à mon Autrichienne préférée en lui redonnant son rôle iconique (sublime réglage de compte de la part de Romy avec le rôle, en plus, dont j'ai vraiment du mal à me lasser :lol: : son cynisme, son ironie, son ambivalence, son irrévérence, sa présence quoi qu'elle soit obligatoirement plus en retrait que dans la trilogie au niveau de l'importance du rôle, son charisme, sa "souveraine désapprobation" (expression jamais mieux utilisée, je crois. ou "impériale désapprobation", ça serait encore mieux même :lol: ) - comme qui dirait - de pas mal de choses :mdr: , sa conscience tragique de la ruine de l'ancien monde des monarchies, ses débordements ou, au contraire, sa retenue et son maintien aristocratiques, son personnage sombre, ses déchirements, son désabusement, son côté rebelle qui est la seule chose ou peut être presque qui reste de la trilogie, son jeu étonnant de naturel que j'ai de tout façon rarement détesté voire pas du tout :lol: et sans oublier son charmant petit accent d'outre-Danube (qui allait commencer à me manquer), ses mots prononcées à l'allemande et non à la française traînant dans ses répliques qui rajoute forcément de l'authenticité perdue par le doublage dans la trilogie, bien sûr, l'entendre parler en français n'étant pas choquant puisque c'était la langue internationale des cours à l'époque, cours d'Autriche-Hongrie incluse :mdr: , raah mais j'adore juste... j'ai rarement vu du personnage aussi complexe et avec une telle profondeur en 1 film ou même en 4 pour le coup, quand bien même l'un est fleuve. et son presque "résumé",en une merveilleuse tirade, de la trilogie où elle la juste exploser, c'est magnifique!! oui, je peux aimer la trilogie et trouver délicieux comment Romy la met à terre :mrgreen: sa détestation du protocole de la cours autrichienne claque encore plus fort que dans la trilo et le Franz est impérialement expédié :mrgreen: ). Et ça, c'est du génie :jap: d'autant plus génial qu'il nous fait un peu "quadralogie" Sissi, du coup (avec un revirement d'esthétique pour le coup, qui donne un superbe coup de fouet), et il en repart pour faire une "trilogie allemande" avec mort à venise et les damnés, que je me verrais plus tard. et quand à Helmuth Berger, il est sublime aussi dans ce rôle de roi fou, amoureux de la démesure et passionné irresponsablement de Wagner, qui veut "être libre de chercher le bonheur juste dans l'impossible", tout aussi ambivalent et complexe de caractère que sa cousine. bref, deux comédiens fascinants... Romy d'autant plus fascinante que je revois le film, que je m'attends à son revirement complet de jeu et, pourtant, j'en suis encore surprise... et verdammt, cette BO, qui doit beaucoup à Wagner mais pas que... !!! pis tiens l'évocation de Bayreuth est bien placée mais dommage qu'on ne le voit pas. Simple évocation assez conséquente pour une évocation de la bataille de Sadowa (la bataille encore cousins :lol: : Autriche-Hongrie soutenue par la Bavière et la Saxe, mais la Bavière plus en retrait, contre la Prusse), où la puissance de la Bavière mais plus celle de l'Autriche-Hongrie tombent face à l'unité italienne en marche - contrairement à la trilogie Sissi qui s'empresse de la zapper, bien que centrée sur l'Autriche-Hongrie, ce qui est très difficilement pardonnable, malgré l'esthétique de cette dite trilogie, pour moi - mais vu que le film de Visconti est centré sur la Bavière, z'ont le droit et même je dirais presque pour correspondre à la réalité historique, ils le doivent, donc je râlerai pas et je peux pardonner. :mrgreen: ils y mêlent aussi surtout l'émergence du IIème Reich allemand. sinon, toujours transportée par les dialogues d'un poétique renversant cependant, je passe sur le doublage que je trouve moyen en général sauf celui de Berger et celui de Romy, prioritairement, off course :lol: (d'ailleurs, est ce que ça s'appelle encore doublage quand le comédien est son propre comédien de doublage? :penseur: et là c'est que Romy a eu du sacré boulot sur ce film : tourné en italien, doublé en allemand, français et anglais aussi, je crois. :jap: )
Image


"Most of what you think you know about Camelot and the evil sorceress known as Morgan Le Fay is nothing but lies. I should know for I'm Morgan Le Fay, High-Priestress of the Isle of Avalon" - Mists of Avalon , the tv movie

Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 104699
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: Ludwig : Le crépuscule des dieux (de Luchino Visconti, 1972)

Messagepar Scarabéaware » sam. déc. 02, 2017 11:51 pm

Ah ah après la crème fouettée grand retour au superbe gâteau impérial, la véritable pièce montée de toute splendeur pourrions nous dire :super: :wink:.
Très belle critique version longue de la première partie par rapport à ta critique générale précédente :D, et ça ne manque pas de belles éloges pour cet œuvre qu'est Ludwig et que j'attends de pouvoir voir dans la meilleure qualité possible à un moment :mrgreen:. Enfin déjà s'occuper des Sissi comme j'avais déjà dis pour en savourer toute la saveur de ce crépuscule. Par contre c'est bizarre mais je vois pas pointer les rediffusions lol. Bref, tu nous transmet bien les grands effets procurés par cette réalisation Viscontienne avec une Romy impérialement impériale bien comme il faut :D.
Lao Tseu a dit il faut "couper la tête" de tous les esclaves pour leur faire "trouver la voie".


Cerca Trova
La Moria
La Moria
Avatar du membre
Messages : 25284
Enregistré le : dim. nov. 13, 2016 8:08 pm
Localisation : Dans ma planque de Luthor
Gender :
Contact :

Re: Ludwig : Le crépuscule des dieux (de Luchino Visconti, 1972)

Messagepar Cerca Trova » sam. déc. 02, 2017 11:58 pm

oui. ce que j'aurais aimé une trilogie à la Ludwig :pleure: mais la crème fouettée, c'est bon aussi :mrgreen:
et, en parlant de VL, verdammt de cette autre VL que je ne trouve point non plus :lol: ah là mais tu vas savourer ce crépuscule après la fouettée. :D bah, y a encore du temps avant Noël :rire: c'est plus vers le 20 généralement que début décembre :mdr: oui, je peux en faire du pavé sur mon Autrichienne préférée impérialement impériale mais faut que je garde des choses à dire en partie II ! :PTDR:
Image


"Most of what you think you know about Camelot and the evil sorceress known as Morgan Le Fay is nothing but lies. I should know for I'm Morgan Le Fay, High-Priestress of the Isle of Avalon" - Mists of Avalon , the tv movie

Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 104699
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: Ludwig : Le crépuscule des dieux (de Luchino Visconti, 1972)

Messagepar Scarabéaware » dim. déc. 03, 2017 6:03 pm

Mais au fait oui c'est vrai, la ressortie version longue de 4 h 45 c'est bizarre qu'elle soit pas plus trouvable que ça quand même, qu'est ce qu'ils font fichu encore :mdr:. Ta version elle fait combien là ? Bon pis en fait le "verdamment" ça veut dire quoi ? :mrgreen:

Pour ce qui est de Sissi, j'avais regardé les mois de décembre 2015 et 2016 avec l'Agenda de Sens critique mais en fait je m'aperçois que c'est deux années exceptionnelles pour la diffusion début décembre qu'il y avait eu là :siffle:. Effectivement c'est plus souvent juste bien vers Noël et t'as 2013 où y avait pas eu de diffusion :mdr:. Bref, on verra bien lol.

Oh tu trouveras encore largement à dire en partie II j'imagine :lol:
Lao Tseu a dit il faut "couper la tête" de tous les esclaves pour leur faire "trouver la voie".


Cerca Trova
La Moria
La Moria
Avatar du membre
Messages : 25284
Enregistré le : dim. nov. 13, 2016 8:08 pm
Localisation : Dans ma planque de Luthor
Gender :
Contact :

Re: Ludwig : Le crépuscule des dieux (de Luchino Visconti, 1972)

Messagepar Cerca Trova » dim. déc. 03, 2017 6:34 pm

"que" 3h 47 :lol: sachant qu'à la sortie, ils l'avaient charcuté à 2h en France...ça peut aller :siffle: "au diable", dans ce contexte :mdr:
ah bah, d'accord, ils étaient en avance :rire:
vais bien trouver, oui :lol: et, sinon, je pourrais toujours me lâcher sur le impérialement impérial de Romy :mrgreen:
Image


"Most of what you think you know about Camelot and the evil sorceress known as Morgan Le Fay is nothing but lies. I should know for I'm Morgan Le Fay, High-Priestress of the Isle of Avalon" - Mists of Avalon , the tv movie

Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 104699
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: Ludwig : Le crépuscule des dieux (de Luchino Visconti, 1972)

Messagepar Scarabéaware » dim. déc. 03, 2017 7:25 pm

D'accord, oui c'est mieux que 2 h quand même mais manque 1 h :mdr:. Sinon oki doki :mrgreen:
Oué puis vas-y donc lâche toi bien :mrgreen:
Lao Tseu a dit il faut "couper la tête" de tous les esclaves pour leur faire "trouver la voie".


Cerca Trova
La Moria
La Moria
Avatar du membre
Messages : 25284
Enregistré le : dim. nov. 13, 2016 8:08 pm
Localisation : Dans ma planque de Luthor
Gender :
Contact :

Re: Ludwig : Le crépuscule des dieux (de Luchino Visconti, 1972)

Messagepar Cerca Trova » dim. déc. 03, 2017 7:28 pm

je les aurais bien voulu les 1h en plus, moi, quand même :PTDR: :mrgreen:
je regarde juste la deuxième partie, ça va arriver aprés :lol:
Image


"Most of what you think you know about Camelot and the evil sorceress known as Morgan Le Fay is nothing but lies. I should know for I'm Morgan Le Fay, High-Priestress of the Isle of Avalon" - Mists of Avalon , the tv movie

Cerca Trova
La Moria
La Moria
Avatar du membre
Messages : 25284
Enregistré le : dim. nov. 13, 2016 8:08 pm
Localisation : Dans ma planque de Luthor
Gender :
Contact :

Re: Ludwig : Le crépuscule des dieux (de Luchino Visconti, 1972)

Messagepar Cerca Trova » dim. déc. 03, 2017 9:48 pm

et allez, crépuscule partie II, ce soir :mrgreen:

pis le impérialement impérial, si on en avait déjà une bonne dose en partie I, je trouve qu'ils y vont encore d'une plus grande dose (et forcément, on se noie de plus en plus dans le crépusculaire) dans la seconde partie (qui nous plonge aussi encore plus dans la folie de Ludwig en parrallèle du déclin de la Bavière, je dirais :lol: ): historiquement Sissi était assez proche de la folie et la mélancolie (la mort de Ludwig et tout le reste qu'on ne voit pas ici n'aidera pas, d'ailleurs, et dommage que le film s'arrête juste sur la mort de Ludwig et qu'on ait pas de quoi voir sa réaction mais on peut très bien l'imaginer) et Romy sait nous laisser planer superbement le doute quand à certaines répliques pour savoir si c'est de l'ironie ou juste si elle a un calme incroyablement olympien en parlant de sa propre folie... voire les deux. On a aussi Ludwig qui plonge dans la folie, donc, à en devenir effrayant presque et Otto, son frère, également, qu'on aperçoit également dans un asile psychiatrique. il nous fait du beau festival niveau folie, le Visconti là :lol: on a aussi du mélo ou plutôt du "mélio-mélo" (oui, j'avais envie de faire du jeu de mot :mdr: ) de sentiments contradictoires sublimes à nous plonger dans une histoire wagnérienne.(ce film entier à quelque chose de wangnérien, avec du shakespearien qui se glisse à un certain moment - avec une intrusion de la scène finale de Roméo et Juliette. parallèle avec la relation Sissi/Ludwig, assez tentant à faire, par certains côtés, d'ailleurs - et quelque chose d de proustien, aussi, accessoirement) :mdr: : une relation équivoque entre Sissi et Ludwig, lequel est homosexuel refoulé et que Sissi va littéralement poussé à épouser sa sœur à elle (Sophie), alors qu'elle sait parfaitement qu'il est homosexuel (elle le raille impérialement pour ça, d'ailleurs) mais on a quand même du déchirement, de la tentative convaincante - sans qu'elle soit convaincue en elle-même - d'échapper à ses sentiments ; le tout avec des regards tour à tour expressifs ou glaciaux comme de l'acier, voir même tourmentés et toujours ou quasiment empreints de mélancolie. et Ludwig qui voudrait se justifier de refuser, puis de repousser son mariage avec Sophie, par son amour qu'il voudrait impossible avec Sissi, mais tout en cachant une raison plus profonde : son homosexualité refoulée. et, de manière, il est pris entre les deux donc pour arriver à voir clair... :mrgreen: en gros, comme ça jusqu'à arriver en milieu de partie II environ et où les deux sont déjà plus que torturés, Sissi toujours de sa manière dignement impériale mais avec des regards ou des facial expressions qui en disent plus que ses répliques et Ludwig qui s'enfonce de plus en plus dans la folie ; probablement une des plus magnifiques scènes de ce film (sur de la musique de Wagner, natürlich :mrgreen: !!) mais y en a pas mal qui sont magnifiques :lol:



et le Ludwig qui veut "demeurer une énigme pour les autres et pour lui-même", je crois, qu'il y a magistralement réussi :mrgreen: et Berger retranscrit excellemment bien cette énigme incessante qu'il est. Sur le plan esthétique, mais j'ai juste rien à redire : les plans sont magnifiques (surtout les plans extérieurs, tournés en décors naturels), des presque tableaux et dont certains ou plutôt un est clairement inspiré d'un tableau, une BO que franchement j'adore (peut-être déjà dit en partie I de cette critique mais tant pis. :lol: ) : le Tanhäuser, le prologue de Lohengrin surtout le Lohengrin, qui correspond magnifiquement à la Romy impérialement impériale et crépusculaire :heureux: ! et j'ai toujours un problème avec la fin qui laisse peu d'ombres autour des circonstances de la mort de Ludwig voire pas du tout mais, malgré les "défauts" (oui, entre guillemets :rire: ), autant le classer de manière impérialement impériale, ne serait ce que parce que c'est un trop sublime et crépusculaire réglage de compte de la part de la part de mon Autrichienne préférée :saute: :saute: !

Image
Romy Schneider dans le rôle d'Elizabeth d'Autriche
Image


"Most of what you think you know about Camelot and the evil sorceress known as Morgan Le Fay is nothing but lies. I should know for I'm Morgan Le Fay, High-Priestress of the Isle of Avalon" - Mists of Avalon , the tv movie


Retourner vers « Les films »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité