Virgin Suicides (de Sofia Coppola)

Tout sur le septième art et la télévison.
Somewhere
route de dvergr
route de dvergr
Avatar du membre
Messages : 61563
Enregistré le : lun. nov. 12, 2012 12:08 pm
Localisation : Dans les étoiles du Bas-Rhin
Gender :

Virgin Suicides (de Sofia Coppola)

Messagepar Somewhere » dim. nov. 05, 2017 6:53 pm

Image

Virgin Suicides est un film américain sorti le 19 mai 1999 aux Etats-Unis et le 27 septembre 2000 en France. Il s'agit du premier film de Sofia Coppola, la fille de Francis Ford Coppola, d'après un scénario qu'elle a entièrement écrit, adaptant le roman éponyme de Jeffrey Eugenides. Le film et le roman racontent l'histoire de cinq filles d'une famille puritaine des années 70, et qui se suicideront toutes alors qu'elles avaient entre 13 et 17 ans. Le film est narré depuis le point de vue d'un homme qui tente de comprendre ce qui s'est passé dans la tête de ces filles pour qu'elles en arrivent à mettre fin à leur jour.

Image

Le film obtient un bon succès critique à sa sortie, et devient rapidemment culte, notamment grâce à la BO du groupe de musique électro français Air. Le style de réalisation de Sofia Coppola est également beaucoup vanté, assez unique en son genre, au style pop et moderne, et qui se retrouvera dans la plupart des films futurs de la réalisatrice. Autre révélation du film, l'actrice Kirsten Dunst, qui joue ici le rôle de la fille la plus rebelle. James Wood et Kathleen Turner incarnent eux les parents complètement hors-sujets des cinq filles. Enfin, le jeune Josh Hartnett, dans l'un de ses premiers rôles au cinéma, joue un bad boy assez cliché mais qui se révélera au final assez mystérieux.


Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 94187
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: Virgin Suicides (de Sofia Coppola)

Messagepar Scarabéaware » dim. nov. 05, 2017 7:18 pm

Eh oué, celui là il doit avoir de quoi bien émouvoir avec l'histoire de ces 5 filles :?
J'ai écouté le morceau que t'as mis, très beau et doux, il a de son évanescence.

Somewhere
route de dvergr
route de dvergr
Avatar du membre
Messages : 61563
Enregistré le : lun. nov. 12, 2012 12:08 pm
Localisation : Dans les étoiles du Bas-Rhin
Gender :

Re: Virgin Suicides (de Sofia Coppola)

Messagepar Somewhere » dim. nov. 05, 2017 7:35 pm

C'est un film culte de mon adolescence, il est très spécial, faut dire que le sujet est assez macabre.

Meleor
L'âge des lampes
L'âge des lampes
Avatar du membre
Messages : 9667
Enregistré le : mer. janv. 23, 2013 11:01 am
Localisation : Dijon

Re: Virgin Suicides (de Sofia Coppola)

Messagepar Meleor » dim. nov. 05, 2017 8:12 pm

Oui le top du top c'est la musique d'Air c'est certain! Et Josh est à croquer de chez croquer! Pour autant c'est pas tant un de mes films cultes que ça sauf pour la musique qui est pour moi méga top! Et c'est marrant cette coïncidence car je m'apprêtais à créer un sujet sur un film d'animation traitant du même sujet mais à mon gout de façon plus percutante, au point de m'enlever mes potentielles idées suicidaires! Et le morceau d'Air là je l'ai écouté en boucle pour évacuer un peu ce genre d'idées!

Mais bon pour Virgin Suicides je l'ai pris de façon super détaché, il ne m'a pas spécialement touché, car comme les héroïnes je suis détaché de moi-même et de mes émotions, que ma souffrance est en permanence en moi, c'est mon passager noir et que j'ai l'impression que c'est normal. Et qu'au fond comme elles je me dis: "Etre vivant ou mort, quelle importance, car tout n'est que du vent, et que rien ne compte en ce monde d'apparences et de supercherie." Mais en fait oui il y a quand même une part de coup de poing à trouver cet écho nihiliste à travers ce film et ça peut évacuer certaines idées vagues de suicide. Et à bien marteler que la vie n'est qu'une comédie et qu'on est que de la poussière qui redeviendra poussière et dont tout le monde s'en contreboutera! Alors à quoi bon vivre, tant c'est absurde!

Alors que l'autre film, Colorful me touche plus fort car au contraire il enseigne que au sein de toute la noirceur de la vie, il ne faut pas oublier qu'il y a de belles choses. Et que ces belles choses sont facilement accessibles à qui sait les voir. Donc c'est pas un film nihiliste mais au contraire un film qui redonne foi en la vie.

Enfin bon oui Virgin Suicides avec la musique d'air m'a permis d'exprimer en moi ma lassitude de vivre, de dire merde un peu à la souffrance de vivre, et ça soulage et permet de partir dans les hautes sphères de l'indifférence. Etre en vie ou étre mort quelle importance donc pourquoi s'en faire?

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 322049
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Virgin Suicides (de Sofia Coppola)

Messagepar phoenlx » dim. nov. 05, 2017 8:23 pm

je pensais qu'il y avait déjà un topic mais apparemment non,
un film que j'ai beaucoup aimé pour ma part
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 94187
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: Virgin Suicides (de Sofia Coppola)

Messagepar Scarabéaware » mer. juin 26, 2019 11:17 pm

Je viens enfin de le voir, après avoir vu tous les films de Sofia Coppola qui ont suivi, je me met complètement à jour avec le tout premier :mrgreen:. C'est une réalisation sur un sujet loin d'être évident à traiter avec ce qu'il a de triste, et l'on peut dire qu'elle s'en sort très bien avec cette évocation en un survol de la vie de ces adolescentes qui viennent à commettre l'irréparable. Elle imprimait déjà bien de son style, et ma foi d'ensemble j'aurai plutôt bien apprécié découvrir cette réalisation de sa part où elle aura travaillé pour la première fois avec Kirsten Dunst qu'elle met joliment bien en avant, nous la faisant quelque peu rayonner parmi ses sœurs :mrgreen:.

Ainsi on plonge dans la vie de cette petite famille puritaine et on aura de quoi constater que c'est surtout la mère qui est un peu l'extrémiste la dedans :siffle:. On débute avec le drame de l'une des sœurs qui va faire une première tentative avant de réussi avec la seconde mais la vie se poursuit malgré tout, il pourrait émaner beaucoup de tristesse quand à cet évènement mais bon c'est déjà un sale évènement. Et puis bon nous avons une vision du point de vue du narrateur qui aura vécu tout ceci de façon plus ou moins extérieure, lui et les autres garçons auront de quoi par la suite chercher à comprendre comment on en a pu arriver là, y a de quoi leur considérer comme un petit traumatisme. Concernant les garçons, bon bah on a des petits jeunes bien sur, mais y en a un il fait franchement très très gamin par rapport aux autres, je me demande qu'est ce que Sofia Coppola a été le pêcher celui-là, tellement il peut pas avoir l'âge de conduire :mdr:. Enfin il fait peut être vraiment plus jeune que son âge mais bon, ça fait un peu bizarre on va dire :lol:.
Enfin bref, nous suivons les évènements qui vont mener à déclencher le terrible coup qui finit par arriver, je m'attendais par ailleurs à ce qu'on en ait beaucoup plus la perception quand à le sentir arriver, peser mais voila, c'est fait avec une certaine pudeur et on peut dire subtilité puisque la décision que prend la mère est vraiment la pire qui soit vis à vis d'adolescentes fragiles, les cloitrer de la sorte est loin d'être une riche idée et ça a de quoi en même temps nous former une petite critique de ce puritanisme avec ce qu'il peut avoir de problématique :siffle:.

Voila, c'est assez particulier dans le traitement bien sur mais on a de quoi considérer que c'est fort bien fait, pas besoin d'en faire plus pour nous confronter à ceci et en fait une bonne évocation. Autrement c'est à s'accompagner d'une bonne petite B.O., y a une belle petite sélection musicale pour souligner tout ça.

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 322049
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Virgin Suicides (de Sofia Coppola)

Messagepar phoenlx » jeu. juin 27, 2019 1:23 pm

j'étais en train de chercher désespérément ma critique de ce film mais elle était short (et placée dans le topic Lost in translation, allez savoir pourquoi :mdr: )
Belle petite expérience que ce film, comme la plupart des films de cette réalisatrice, c'est sans doute avec elle que j'aime le mieux Kirsten Dunst (actrice que j'avais du mal à supporter après les spiderman :mdr: )
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 94187
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: Virgin Suicides (de Sofia Coppola)

Messagepar Scarabéaware » jeu. juin 27, 2019 5:27 pm

C'est de la critique que t'avais fait trouver refuge là à défaut d'en faire le topic à l'époque :mdr:.
En tout cas oui c'est fait avec une belle finesse et on peut même dire pudeur pour traiter ce thème qui plane ici, doucement on va vers le drame qui surgit pouvant prendre de cours ceux qui sont bien loin de s'attendre à ce qu'une telle chose puisse se produire. Et pour Kirsten Dunst oui quand elle est avec Sofia Coppola c'est encore là le mieux, faudra que je vois un jour ce que ça donne pour elle dans Melancholia :siffle: :transpire:.

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 322049
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Virgin Suicides (de Sofia Coppola)

Messagepar phoenlx » jeu. juin 27, 2019 5:29 pm

Ah très bon film mais à se tirer une balle
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !


Retourner vers « Télévision, cinéma, séries »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités