Climax (de Gaspar Noé, 2018)

Tout sur le septième art et la télévison.
Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 96083
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Climax (de Gaspar Noé, 2018)

Messagepar Scarabéaware » mer. mai 16, 2018 7:52 pm

Attention, attention, nouveau film de Gaspar Noé, gare à ceux qui ont déjà eu du mal avec ses précédents films :mrgreen:. Le réalisateur polémique a d'ailleurs présenté son film à Cannes et nous devrions avoir droit à la sortie nationale le 19 septembre 2018 :mrgreen:. On notera qu'au casting figure la charmante Sofia Boutella.



Un petit synopsis ? Le voila, court et clairement bien succinct mais qui en dis déjà peut être pas mal avec le monsieur :mrgreen:

La naissance et la mort sont deux incroyables expériences. La vie est un plaisir furtif.2


Maintenant voila pour la bande annonce :



De quoi bien se demander ce que ça va nous réserver dans sa totalité :siffle:

Bon puis avec ça un petit article du monde : http://www.lemonde.fr/festival-de-canne ... 66360.html

Et un extrait d'interview du réalisateur :D : http://www.allocine.fr/article/ficheart ... 73029.html

Un extrait de notre interview avec le réalisateur, à lire en intégralité pour la sortie de Climax le 19 septembre prochain :

AlloCiné : Ce film est arrivé presque comme un happening. Il a été tourné en très peu de temps et, pour nous spectacteurs, il a surgi comme ça, nous n'en savions quasiment rien avant d'entrer dans la salle...

Gaspar Noé, réalisateur
: Avec la profusion des informations sur internet, on sait tout du film avant même qu'il soit sorti. Donc on essaie de brouiller les pistes. Je ne supporte pas de lire des articles avant de voir les films. Donc lorsqu'on me dit qu'un film est bon, je ne lis rien dessus. J'ai encore envie d'être surpris au cinéma.

Lorsque tu fais des rêves la nuit, tu ne sais pas ce qui va se passer la séquence d'après. Si avant d'aller te coucher, on te donnait le contenu des rêves que tu allais faire, il serait beaucoup moins drôle d'aller se coucher et de faire des rêves.

On peut voir le film est comme une montagne russe qui se transformerait en train fantôme. Il y a un côté jubilatoire dans la mise en scène, dans la façon dont ces gens arrivent à s'exprimer avec leurs bras et leurs jambes. Lorsque je les regarde danser, je suis fasciné, je suis envieux. Je ne sais pas ce que je donnerais pour savoir danser comme ces jeunes hommes et ces jeunes filles.

Il y a des choses angoissantes dans le film, mais c'est tellement matraquant que tout d'un coup, ça en devient drôle. Le film devient de l'humour drôle, comme les films de Bunuel. Bunuel, à chaque fois qu'il essaye de faire un drame psychologique, ça reste très drôle. Malheureusement pour moi, je ne pouvais pas faire un film comme Haneke ou comme Bergman. Je trouve qu'il y a des gens qui ont une perception douloureuse de la vie, et d'autres une perception joyeuse de la vie... Même si je faisais un film de guerre, je suis sûr que les gens vont rigoler.

C'était important pour vous d'avoir le film à Cannes ?

Oui, c'est la meilleure clinique d'accouchement du monde pour les films.

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 324939
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Climax (de Gaspar Noé, 2018)

Messagepar phoenlx » mer. mai 16, 2018 8:04 pm

quand je vois la bande annonce je reconnais bien le style du réalisateur, je pense voir ce film, qu'on aime ou pas ses films je trouve qu'il a vraiment le sens des images, de la musique, ses ambiances ne laissent jamais indifférent (je te conseille Enter the void scarabée si tu ne l'as pas encore vu)
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 96083
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: Climax (de Gaspar Noé, 2018)

Messagepar Scarabéaware » mer. mai 16, 2018 8:23 pm

Oui c'est clair qu'il fait de quoi particulièrement marquer et je sens que là on va se prendre une expérience encore bien particulière menée par lui :mrgreen:. Pour ce qui est de Enter the Void, je compte bien le voir d'ici quelques temps, et toi faudrait que tu t'occupes de Irréversible il me semble :D.

Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 96083
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: Climax (de Gaspar Noé, 2018)

Messagepar Scarabéaware » mar. nov. 19, 2019 9:45 pm

Petit coup de débat du cercle de Canal + sur Climax. Je regarderai un peu plus tard, faudra que je m'occupe de le voir prochainement celui-là :mrgreen:


Chernabog
divinité réincarnée
divinité réincarnée
Avatar du membre
Messages : 8071
Enregistré le : mar. juin 16, 2009 6:22 pm

Re: Climax (de Gaspar Noé, 2018)

Messagepar Chernabog » mar. nov. 19, 2019 11:53 pm

Plutôt bien aimé celui-là, alors que je n'avais pas du tout accroché à Love.

Cela dit, je pense que c'est le genre de film qui s'apprécie surtout au cinéma, avec le son à fond et tout (je pense notamment à la première séquence de danse assez époustouflante dans son genre), c'est clairement pas le truc à regarder en qualité pourrie sur son ordi portable en tout tant, encore une fois, Noé joue la carte "expérience sensorielle".

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 324939
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Climax (de Gaspar Noé, 2018)

Messagepar phoenlx » mer. nov. 20, 2019 9:45 am

il faudrait peut-être que je me refasse un petit Gaspar Noé dans pas longtemps moi. c'est vrai que Love était assez spécial, j'avais préféré son Into The void pour ma part (même s'il faut une bonne dose d'ouverture d'esprit pour voir ce genre de film, je doute qu'il plaise à tous) Mais rien que pour la manière de filmer par dessus, et les jeux de couleurs nocturnes il m'avait marqué. Il faudrait que je vois Climax
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 96083
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: Climax (de Gaspar Noé, 2018)

Messagepar Scarabéaware » mer. nov. 20, 2019 5:35 pm

Ah c'est sur que Love faut pas être réticent à ce que ça propose :lol:.

Au fait Pho, t'avais vu son tout premier film, Seul contre tous ?

Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 96083
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: Climax (de Gaspar Noé, 2018)

Messagepar Scarabéaware » mer. janv. 08, 2020 10:59 pm

Je viens de le voir, encore une fois c'est pas vraiment un film qui a de quoi s'aimer comme d'autres, c'est du Gaspar Noé qui nous donne de son bon petit cru à sa manière :mrgreen-noel:.

Y a de quoi apprécier pour l'expérience qui ne laisse là encore point indifférent ainsi que l'esthétique majoritairement rougeoyante comme la sangria mais aussi le sang qui bouillonne, c'est très bien fait la dessus, on a du bon soin d'apporté. Le film nous est introduit avec un plan particulier en plein dans la neige avant de se porter sur les protagonistes qui auront fait un petit témoignage devant la caméra et c'est plutôt pas mal de voir comme c'est entouré de référence :mrgreen:.

vlcsnap-2020-01-08-20h52m23s081.jpg
vlcsnap-2020-01-08-20h52m23s081.jpg (197.84 Kio) Vu 52 fois
Un bon gros plein de fait avant de se lancer dans cette histoire et on notera aussi que la télévision est de marque Schneider. Je sais pas si c'est une allusion à Romy Schneider mais bon on prend ça et Possession, y a de quoi songer à une petite note de Zulawski à la vision de certaines scènes :mrgreen:. Bon puis ma foi ça donne envie de découvrir certains comme Schizophrenia s'ils ont pu être source d'inspiration pour lui, ça titille un peu. Bref, du coup après ça nous voila dans la danse et ça donne une bonne petite chorégraphie d'abord avec tout une sélection musicale que nous découvrons en plus tout du long avec entre autre du Daft Punk.

Ainsi nous plongeons complètement par ce biais au sein de ce groupe où nous retrouvons Sofia Boutella, de quoi donner lieu à une bonne petite part de subversif avec ce qui se produit. Par ailleurs contrairement à ses précédents films on précisera qu'il y a très peu de nudité, et quand à ce qu'il y a je trouve dommage qu'on ait pas pu profiter de Sofia Boutella dans le plus simple appareil, c'est plutôt elle dont j'aurais bien aimé contempler un peu plus les charmes :rire:. La concernant en plus c'est pas la où je la trouve le mieux mis en valeur pour le coup du point de vue de son charme. Mais c'est pas forcément le but, y a plutôt gêner un peu dans l'ensemble, chercher à choquer et on a d'ailleurs un petit point d'orgue je dirais dans tout ça mais qui est largement de circonstance en même temps. Donc voila disons qu'elle est bien à s'intégrer à tout ce monde là et que ça donne une ambiance bien particulière...Ceci étant dit à ce qu'il ait cherché à choquer j'aurais d'autant plus apprécier qu'il aille vraiment à fond dans la démarche, vraiment choquer les mœurs de tout le monde, je ferai remarquer un petit manque de courage mais bon dans l'ensemble c'est bien comme ça.

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 324939
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Climax (de Gaspar Noé, 2018)

Messagepar phoenlx » jeu. janv. 09, 2020 12:00 am

ça fait longtemps que je n'ai pas vu un Gaspar Noé, il faudrait que je m'en refasse un
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !


Retourner vers « Télévision, cinéma, séries »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités