Donnie Darko (de Richard Kelly)

Tout sur le septième art et la télévison.
Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 92344
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Donnie Darko (de Richard Kelly)

Messagepar Scarabéaware » mer. oct. 31, 2018 12:00 am

Image

Donnie Darko est un film sorti en 2001, réalisé par Richard Kelly. On trouve au casting Jake Gyllenhaal occupant le rôle principal mais aussi Drew Barrymore, Jena Malone et Patrick Swayze. Le film oscille entre thriller psychologique et fantastique. Une version director's cut existe faisant passer le film de 1 h 53 à 2 h 13, toutefois celle-ci semble être sortie uniquement aux USA.

Synopsis :

Donnie a pour ami Frank, une créature imaginaire. Il lui propose un étrange marché. La fin du monde approche et ce dernier doit accomplir sa destinée.




Je me suis décidé à le voir ce soir, j'ai plutôt apprécié, c'est une belle petite étrangeté qui aura eu de quoi faire son effet, livrant une atmosphère conférant à la part d'étrange avec ce schizophrène qu'est Donnie Darko interprété par un Jake Gyllenhaal encore assez jeune, à peine 20 ans à l'époque. Donnie qui a donc des visions d'un curieux lapin nommé Frank et qui va échapper à une mort certaine grâce à l'appel de celui-ci, toutefois nous avons du petit voile de mystère qui se dessine dans tout ça avec en plus cette histoire de fin du monde :mrgreen:.

Pendant un moment on se demande où l'on va avec ce qui se trame, ce psychopathe qu'il est s'intéressant au voyage dans le temps, faisant que nous avons de l'allusion à Stephen Hawking entre autre, ayant des visions assez troublantes aussi et apprenant qu'une vieille dame aura écrit un livre sur la philosophie du voyage dans le temps. Chose qui peut d'ailleurs faire un peu attendre une entretien avec elle :mrgreen:.

En tout cas il plane vraiment une atmosphère avec son brin de mystère ayant de quoi titiller, au début je songeais légèrement à David Lynch mais je préfère largement ce que peut produire ce dernier, toutefois ce que Richard Kelly a pu faire ici est assez intéressant, c'est vraiment pas mal du tout quand au paradoxe produit, donnant un déroulement impactant d'une certaine manière avant de finalement en arriver au fameux jour de fin du monde où les choses ont de quoi s'éclairer. Toutefois il se présente une petite ambiguïté quand à la fin, du geste qui peut laisser songeur mais c'est aussi tout le sel du paradoxe et l'on peut s'interroger sur la réalité des choses. C'est une exploration qui se prend sa petite démarcation assez sympathique.

Somewhere
combats urbains
combats urbains
Avatar du membre
Messages : 61150
Enregistré le : lun. nov. 12, 2012 12:08 pm
Localisation : Dans les étoiles du Bas-Rhin
Gender :

Re: Donnie Darko (avec Jake Gyllenhaal)

Messagepar Somewhere » dim. nov. 04, 2018 12:02 pm

Ah c'est un film culte de mon époque post-bac ça, on écoutait la BO en boucle. :mrgreen:

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 318210
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Donnie Darko (avec Jake Gyllenhaal)

Messagepar phoenlx » sam. nov. 17, 2018 10:46 am

Je dois le voir aussi prochainement, on m'en a dit beaucoup de bien !! Je ne sais pas DU TOUT à quoi m'attendre :mrgreen:
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 92344
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: Donnie Darko (avec Jake Gyllenhaal)

Messagepar Scarabéaware » sam. nov. 17, 2018 12:03 pm

Ça fait partie des bonnes petites étrangetés, mais bon tu verras :mdr:

Somewhere
combats urbains
combats urbains
Avatar du membre
Messages : 61150
Enregistré le : lun. nov. 12, 2012 12:08 pm
Localisation : Dans les étoiles du Bas-Rhin
Gender :

Re: Donnie Darko (avec Jake Gyllenhaal)

Messagepar Somewhere » sam. nov. 17, 2018 12:07 pm

Je vous conseille de voir Southland Tales du même réalisateur, c'est un ovni ce film.

Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 92344
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: Donnie Darko (avec Jake Gyllenhaal)

Messagepar Scarabéaware » sam. nov. 17, 2018 12:59 pm

J'en prends bonne note, je vois que t'en avais fait le topic d'ailleurs, ça semble encore bien particulier :mrgreen:

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 318210
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Donnie Darko (avec Jake Gyllenhaal)

Messagepar phoenlx » sam. nov. 17, 2018 10:27 pm

suis en train de mater le film, ya la voix de virginie ledieu :mrgreen:
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 318210
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Donnie Darko (avec Jake Gyllenhaal)

Messagepar phoenlx » dim. nov. 18, 2018 1:09 am

wahou

comment mêler dans un seul film : le voyage dans le temps, les schtroumpfs, Evil Dead de Sam Raimi, la physique relativiste et les ponts d'einstein Rosen, J.R.R. Tolkien l'auteur du seigneur des anneaux, l'amour, la schizophrénie, les spirales de Fibonacci, les réflexions sur le déterminisme et l'effet papillon, réponse, dans Donnie Darko !

J'ai vu ce film ce soir !

Ma critique arrive demain, il faut que je le digère un peu :lol: Mais bon sang ça m'a fait plaisir la petite référence à Tolkien et aux monstres et aux critiques (si Morgoth du forum a vu le film ça a du lui parler aussi :lol: )
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 92344
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: Donnie Darko (avec Jake Gyllenhaal)

Messagepar Scarabéaware » dim. nov. 18, 2018 12:43 pm

phoenlx a écrit :suis en train de mater le film, ya la voix de virginie ledieu :mrgreen:


Oui c'est pas mal de l'entendre sur Drew Barrymore :mdr:

Bon pis visiblement ça t'auras fortement plu, on a la référence à Tolkien avec la porte de Cellier effectivement puis on a pour Stephen Hawking, par contre là pour les spirales de Fibonacci entre autre, fais nous donc un petit résumé la dessus dans ta grande critique :lol:.
Ah c'est du sacré mixe, après je préfère avec David Lynch mais c'est vraiment du bon petit truc qu'il nous aura composé le Richard Kelly :mrgreen:.

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 318210
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Donnie Darko (avec Jake Gyllenhaal)

Messagepar phoenlx » dim. nov. 18, 2018 1:10 pm

oui je ne dirais pas que ça vaut du David Lynch il ne faut pas exagérer lol après je peux comprendre dans la thématique disons, l'espèce de rapport à la réalité (qui est souvent bizarre aussi chez Lynch)

Je ne vais pas poster de critique mais juste des impressions en vrac.
C'est un film que j'ai beaucoup aimé, je crois. Mais qui m'a pas mal déstabilisé je dois dire. Jusqu'au bout je me demandais un peu où on allait.

Il est très bien joué, et je comprend que somewhere l'aime pour la musique car on a quelques thèmes forts sympa qui soulignent bien les atmosphères :super:
Moi ce que j'ai surtout aimé je crois, ce sont les dialogues, les références à pas mal de choses. Et le personnage de Donnie Darko incarné par le jeune à l'époque Jake Gyllenhall, c'est décidément un acteur que j'aime beaucoup de films en films, il est vraiment très bon ! (c'était son premier gros rôle je crois)

C'est un personnage qui je trouve dans le film génère plutôt de l'empathie, moi j'étais "en phase" avec lui, du coup, j'imagine qu'il y a plusieurs interprétations possibles, je ne sais pas ce que vous, vous en avez pensé, est-ce que tout ce qu'on voit dans le film est comme rêvé, c'est dans sa tête, c'est fantasmé ? ou est-ce qu'il faut considérer qu'il est une sorte de sauveur, découvrant une méthode de voyager dans le temps pour revenir à son point de départ, et tout ce qu'on verrait serait pris à la lettre, avec deux réalités temporelles séparées.

J'avoue que mon côté rationnel bloque sur la seconde hypothèse, bien évidemment, et je préfère la première, d'ailleurs on parlait de David Lynch mais c'est ce que j'aime dans ses films à lui qui s'attachent à la psyché, bien que souvent noyés d'atmosphères surréalistes, il y a toujours moyen de se rattacher à la raison. quand je vois un film comme Mulholland drive, pour moi il n'y a rien de surnaturel, ça se passe dans l'esprit de naomi watts, c'est du rêve, point barre, après au spectateur de recomposer le jeu de piste, le puzzle .. et c'est fascinant et rigolo.

dans ce film Donnie Darko en revanche, l'une des hypothèses serait clairement un facteur bloquant pour moi car , non décidément non je n'aime pas trop cette histoire de deux réalités séparées, c'est amené trop avec des gros sabots, même si évidemment j'ai aimé les références aux trous de vers (ou ponts d'Einstein - Rosen) à Stephen Hawking et autre, c'est quand même ultra simpliste la manière dont c'est amené, et totalement irréaliste :lol: c'est plus de la SF à ce niveau pour moi, c'est de la parodie de SF. mais j'imagine que certains spectateurs vont préférer ce scénario là

du coup, je me rabat sur l'autre hypothèse à savoir : tout ce qui se passe c'est dans sa tête, il est schizophrène etc.
le problème c'est que cette hypothèse me gêne aussi car ce personnage, moi je l'aime bien, je le trouve super intelligent, pertinent (d'ailleurs le film aborde pas mal de sujets de sociétés intéressants et celui qui est plus dans le vrai pour moi c'est Donnie Darko face à tous ces gourous du bien-être qu'on voit dans le film et qui pardonnez-moi, sont pas mal fêlés dans leur côté caricatural et hyper manichéens)

Du coup, voir cet individu super intelligent comme schizo maladif, ça me gêne. perso la vision que j'ai de la schizophrénie (et j'ai connu des cas dans la vie certains le savent :lol: ) ce sont des individus pas très élevés intellectuellement (maintenant, on pourra en débattre ça dépend peut-être des cas lol)

c'est la gêne que j'ai, par rapport à ce film.

reste que, passé ce problème, je l'ai beaucoup aimé.
pour le jeu des acteurs, pour certaines répliques.
certaines scènes tendres (notamment la romance avec la fille que j'ai beaucoup aimé)
pour certains passages rigolos (désolé je suis un peu bas étage peut-être en ce moment mais quand ils se sont mis à débattre des schtroumpfs et de la schtroumpfette j'étais écroulé de rire :lol:

Parmi les incohérences (mais c'est pas super grave car c'est prétexte à l"histoire) : le fait que le réacteur de l'avion attérisse dans sa chambre et ne bousille pas carrément TOUTE la maison (mais juste sa chambre) c'est pas réaliste, selon moi. Si on reçoit un tel machin sur la tronche (et moi je flippe souvent car j'ai les avions au-dessus de ma tête aussi de Roissy :lol: ) ça doit bousiller un pavillon ces trucs, mais passons :rire:

Ce que j'ai particulièrement apprécié aussi c'est le jeu de références, notamment à Evil dead (avec l'aspect mise en abime), ou encore à La dernière tentation du Christ (à mettre en parallèle avec le fait qu'il peut être vu comme une sorte de sauveur qui se sacrifie pour les autres, un peu comme le Christ), et à tout ce que j'ai cité plus haut, la physique, Stephen Hawking, Rosen, les trous de vers, et last but not least, Tolkien :super:

que ça fait plaisir cette petite réplique sur la porte du cellier (cellar door)
d'ailleurs pour ceux qui ne percutent pas, je ne peux que vous renvoyer vers cette très bonne page du site web Tolkiendil : :mrgreen: http://www.tolkiendil.com/langues/texte ... _si_secret

A part ça, je me faisais aussi la réflexion en voyant le film que j'aurais aimé avoir une prof comme leur prof de lettres :lol:

Pour Fibonacci regarde bien à l'intérieur du réacteur tu verras que c'est une spirale de ce type :mrgreen:
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 318210
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Donnie Darko (avec Jake Gyllenhaal)

Messagepar phoenlx » dim. nov. 18, 2018 1:53 pm

J'ai trouvé une analyse intéressante du film : http://ouvre-les-yeux.fr/donnie-darko/

l'auteur brosse même des petits parallèles avec K.Dick
apparemment les espèces de tentacules directionnelles à la texture un peu aquatique qui sortent du coeur des personnages et qui guident Donnie Darko, c'est un concept qui serait inspiré d'un jeu vidéo de football , John Madden Football :penseur:
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Somewhere
combats urbains
combats urbains
Avatar du membre
Messages : 61150
Enregistré le : lun. nov. 12, 2012 12:08 pm
Localisation : Dans les étoiles du Bas-Rhin
Gender :

Re: Donnie Darko (avec Jake Gyllenhaal)

Messagepar Somewhere » dim. nov. 18, 2018 2:08 pm

J'avais pas tout compris à ce film à l'époque, faudrait que je le revois aussi, mais c'est vrai qu'il avait un côté fascinant et très riche, dommage que la carrière de ce réalisateur se soit stoppée net dès son deuxième film, parcqu'il sortait vraiment de l'ordinaire.

Somewhere
combats urbains
combats urbains
Avatar du membre
Messages : 61150
Enregistré le : lun. nov. 12, 2012 12:08 pm
Localisation : Dans les étoiles du Bas-Rhin
Gender :

Re: Donnie Darko (avec Jake Gyllenhaal)

Messagepar Somewhere » dim. nov. 18, 2018 2:23 pm

Tiens je viens d'ailleurs de retrouver un vieux dossier Richard Kelly sur mon PC avec Donnie Darko et Southland Tales, vous me donnez envie de revoir ces deux films. :mdr:

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 318210
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Donnie Darko (avec Jake Gyllenhaal)

Messagepar phoenlx » dim. nov. 18, 2018 2:27 pm

je suis en train de parcourir justement la toile à la recherche d'articles, de vidéos car je n'ai pas tout compris non plus :lol:

celle-ci est intéressante et brosse d'ailleurs un parallèle avec la physique quantique et l'histoire d'état quantique (une particule présente à un endroit ou un autre , cf la métaphore célèbre du chat de schröidinger, vivant et mort à la fois lol ) j'avais pas pensé à ça mais c'est net et une belle illustration du truc :mrgreen:

Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 318210
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Donnie Darko (avec Jake Gyllenhaal)

Messagepar phoenlx » dim. nov. 18, 2018 3:00 pm

une autre vidéo de présentation très sympa, où sont abordés les inspirations et comparaisons avec Philip K.Dick, Retour vers le futur, le cinéma de David Lynch, notamment une petite chose qui rappelle une scène de Twin Peaks :mrgreen: , mais aussi Mulholland Drive, l'écrivain Stephen King, ou encore des évènements réels comme le 11 septembre (dont certains croient que le film l'aurait anticipé, il est vrai qu'il est sorti à peine quelques mois avant le fameux avion qui s'est crashé sur une petite banlieue chic américaine vers l'époque de l'attentat des deux tours jumelles :shock: )

je vous laisse cliquer sur l'image pour afficher la vidéo sur you tube (j'évite d'en poster trop par page de topic car ça fait un peu ramer)
Image
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 318210
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Donnie Darko (avec Jake Gyllenhaal)

Messagepar phoenlx » mar. sept. 17, 2019 12:15 am

Carlotta nous dévoile enfin le visuel de son édition Ultra Collector limitée et numérotée du Chef d'oeuvre de Richard Kelly "Donnie Darko" en version restaurée 4K (combo 2 Blu-ray + 2 DVD avec version ciné et director's cut + livre de 200 pages) dispo sur : https://edition-limitee.fr/index.php/15 ... k-carlotta


Image
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Somewhere
combats urbains
combats urbains
Avatar du membre
Messages : 61150
Enregistré le : lun. nov. 12, 2012 12:08 pm
Localisation : Dans les étoiles du Bas-Rhin
Gender :

Re: Donnie Darko (avec Jake Gyllenhaal)

Messagepar Somewhere » mar. sept. 17, 2019 8:24 am

Ah ouai !

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 318210
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Donnie Darko (de Richard Kelly)

Messagepar phoenlx » mar. sept. 17, 2019 10:04 am

oui comme tu dis, ça m'intéresse aussi, en plus pour le moment je n'ai pas le film en DVD et j'aimerais. et là il y a un livre en plus. A voir, moi ça me titille bien
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

ANGELO
Maison du Sagittaire
Maison du Sagittaire
Avatar du membre
Messages : 1452
Enregistré le : sam. sept. 30, 2006 1:57 pm
Localisation : PARIS

Re: Donnie Darko (de Richard Kelly)

Messagepar ANGELO » mar. oct. 08, 2019 7:53 pm

la version longue est sortie au cinéma cet été.

J'ai revu le film 3 fois.

2 fois la version courte qui était encore en salle et une fois la version longue.

Dans celle ci, il y a des scènes en plus mais aussi des scènes modifiées.

en fait, la version courte donne une impression de thriller fantastique.
alors que la version longue ( les inter chapitres où on lit une page du livre de Grand Mère La Mort ) fait assez ésotérique et science fiction. ( notamment quand à la place des images que l'on a du lapin Frank dans les visions qui frappent Donnie dans la version courte ,, on a ici des scènes de mer quadrillée avec un défilement de données en langage informatique... )

Là , j'ai eu une sensation bizarre sur le film... qui ne m'avait pas du tout traversé l'esprit auparavant..

j'y ai vu une espèce de code Quantum version Richard Kelly.
(presque) tout y est.
1. Frank , l'apparition que personne d'autre que Donnie ne voit comme al l'hologramme.
2. Donnie replonge dans le passé et apprend par ce dernier qu'il a une mission à accomplir pour rétablir le cours normal de l'Histoire.
3. Donnie semble être en transe quand il commet ses forfaits, un peu comme si un autre , ou un autre lui se réincarnait en lui même pour les commettre , comme Sam s'incarne un temps durant dans le corps d'un autre pour accomplir sa mission... puis repart ensuite.
4. L'accident d'avion à l'origine de la déchirure de l'espace temps , me fait (un peu) penser à la réaction inattendue de l'expérience de Sam quand Ziggy ne l'autorise pas à voyager et qu'il se transmute qu'en même, le bond provoque une sorte d'explosion de lumière blanche et bleue ( comme un choc ) sur lequel le titre de la série s'affiche pour la première fois.
5. Forcément, cette histoire de "langage informatique" me fait aussi un peu penser à une histoire de transfert temporel contrôlé par une forme de technologie. .. dans un futur plus lointain.
Mouai .. bien qu'en même temps , ce défilement de données pourrait aussi illustrer celles de l'avion dont l'accident met en cause le déroulement des événements.
Angelo du super ange

Persée aurait-il pris l'avion ?

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 318210
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Donnie Darko (de Richard Kelly)

Messagepar phoenlx » mar. oct. 08, 2019 8:29 pm

tiens j'ignorais totalement qu'ils avaient sorti une version longue :shock:
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

ANGELO
Maison du Sagittaire
Maison du Sagittaire
Avatar du membre
Messages : 1452
Enregistré le : sam. sept. 30, 2006 1:57 pm
Localisation : PARIS

Re: Donnie Darko (de Richard Kelly)

Messagepar ANGELO » mer. oct. 09, 2019 3:42 pm

Si ,c'était pas mal mais c'est un peu long..

de toute façon, même la version courte ,est un peu longuette.

On se rend pas compte.

Avec le temps....

peut être que les films d'aujourd'hui vont plus vite à l'essentiel.
Angelo du super ange

Persée aurait-il pris l'avion ?

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 318210
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Donnie Darko (de Richard Kelly)

Messagepar phoenlx » mer. oct. 09, 2019 3:46 pm

c'est souvent ce que j'aime moins
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

ANGELO
Maison du Sagittaire
Maison du Sagittaire
Avatar du membre
Messages : 1452
Enregistré le : sam. sept. 30, 2006 1:57 pm
Localisation : PARIS

Re: Donnie Darko (de Richard Kelly)

Messagepar ANGELO » mer. oct. 09, 2019 3:53 pm

Donnie Darko , par contre, parfois pas toujours, c'est parfois un peu du racontage de vie, du remplissage..

En fait, c'était la fin des années 90.. L'époque où on faisait des films un peu longs et romans fleuves. On aime on pas.

Moi , en dépit des défauts, je trouve que ça a du charme.

si le film repassait, là , car il n'est plus à l'affiche dans mon cinéma depuis septembre, je crois que j'irais le re re revoir... ça ferait la quatrième fois ! :D
Angelo du super ange

Persée aurait-il pris l'avion ?

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 318210
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Donnie Darko (de Richard Kelly)

Messagepar phoenlx » ven. oct. 11, 2019 1:58 pm

moi je l'ai découvert l'an passé je crois donc assez récemment, et hors contexte, mais j'ai beaucoup aimé
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !


Retourner vers « Télévision, cinéma, séries »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 8 invités