La Corde (de Alfred Hitchcock)

Tout sur le septième art et la télévison.
Scarabéaware
Fondcombe
Fondcombe
Avatar du membre
Messages : 89157
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

La Corde (de Alfred Hitchcock)

Messagepar Scarabéaware » mar. avr. 23, 2019 10:46 pm



La Corde (Rope) est un film de Alfred Hitchcock sorti en 1948, il est le premier film tourné en couleur du réalisateur. Il s'agit d'un film tourné en plusieurs plans séquences et dans lequel nous avons James Stewart, première collaboration avec le maître du suspense, celui-ci jouant par la suite aussi dans Fenêtre sur Cour, l'Homme qui en savait trop et Sueurs Froides.

Synopsis :

Deux étudiants en suppriment un troisième, pour la seule beauté du geste. Défi suprême, le meurtre précède de peu une soirée où ils reçoivent les parents de la victime et leur ancien professeur.




Je me suis vu ce film de Alfred Hitchcock qui se passe dans un appartement où va se tenir une réception juste après que les deux hôtes aient éliminé un de leurs amis pour le plaisir du meurtre :mrgreen:. La beauté du geste si on veux, en tout cas il s'agit d'exercer l'art du crime, en éprouvant les sensations, se faire une expérience quand à cette acte terrible et ceci avec un certain cynisme. D'autant plus que les parents de la victime sont invités à la fameuse réception...

C'est du très étrange que nous avons avec ces deux cocos qui se seront exercé à pareil acte sur un innocent qui aura fait les frais de leur expérience, de quoi pouvoir ne pas forcément mettre tout le monde à l'aise mais aussi donner un peu matière à réflexion en plus d'établir tout un suspense quand à cette affaire. On a de quoi apprécier la dedans les interventions de James Stewart, professeur fin observateur et qui cherche la petite bête face à ces deux étudiants préférés. Voila une petite soirée qui a de quoi bien intriguer et captiver quand au méfait et à ce que ça peut avoir de particulièrement amoral avec le fait de jouer une véritable comédie pour l'un et l'autre avec un premier qui garde mieux que l'autre son sang-froid.

Quand je parle de réflexion nous avons l'évocation du surhomme de Nietzsche et la monstrueuse déviance nazie avec ceci, quand à la supériorité et l'infériorité raciale. De quoi en avoir pour du bien tendancieux, ça fait vraiment bizarre comme situation se déroulant sous nos yeux, et en plus ce sera sorti seulement 3 ans après la Seconde Guerre Mondiale. Mais c'est pour bien dénoncer certains comportement et là nous avons une expression du cynisme et de l'amoralité. Parce que bon autant on peut penser aux nazis, autant il y a le fait de la supériorité intellectuelle, qui est une chose mais quand ce sont les élites qui avec leur supériorité intellectuelle se croient au dessus de tout au point qu'ils considèrent que seule la morale est pour les basses couches de la population, là nous pouvons percevoir une petite dénonciation quand à cela, avec ces élites qui écrasent tout et peuvent n'en avoir rien à foutre des actes terribles qu'elles ont pu connaître sur des innocents qui ne méritaient pas de se faire rouler dessus par leur supériorité élitiste de hauts intellectuels. Il est question de remettre à leur place ses dégénérés qui vont trop loin et ne sont pas au dessus des lois comme ils aimeraient l'être par leur statut supérieur.

Voila, avec ce suspense et cette histoire je crois qu'on peut considérer que Alfred Hitchcock donne bien la matière à une petite réflexion intéressante avec toute cette construction et la manière dont c'est mis en scène. Du tout à fait efficace :mrgreen:.

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 309679
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: La Corde (de Alfred Hitchcock)

Messagepar phoenlx » mar. avr. 23, 2019 11:16 pm

Tiens celui-ci je n'en avais encore jamais entendu parler
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Cerca Trova
La tragédie de Nimrodel
La tragédie de Nimrodel
Avatar du membre
Messages : 21160
Enregistré le : dim. nov. 13, 2016 8:08 pm
Localisation : En plein vol de mouette, reine des vagues écumantes
Gender :
Contact :

Re: La Corde (de Alfred Hitchcock)

Messagepar Cerca Trova » mer. avr. 24, 2019 12:55 am

ah très connu, pourtant.
surtout pour le fameux faux plan-séquence, sur lequel il est construit
Image


"A toi, aigle de la montagne, hôte des neiges éternelles. Une pensée de la mouette, Reine des vagues écumantes"


- Elisabeth d'Autriche-Hongrie à Ludwig II de Bavière

Scarabéaware
Fondcombe
Fondcombe
Avatar du membre
Messages : 89157
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: La Corde (de Alfred Hitchcock)

Messagepar Scarabéaware » mer. avr. 24, 2019 6:29 pm

Bah oui connu pour sa construction en plan séquence mais après c'est sur qu'en tant que plus ancien il est aussi moins connu que d'autres qui seront venus après :mdr:.

Sinon Cerca, t'en avais pensé quoi en fait ? Parce que celui-ci t'avais plutôt été proche du 12 à la base avant de remonter sa note, t'avais été gênée par certains propos ? Parce que bon ça fait finalement plus une critique de certaines mentalités :siffle:.
On pourrait avoir Macron et Edouard Philippe à la place tiens :rire:

Cerca Trova
La tragédie de Nimrodel
La tragédie de Nimrodel
Avatar du membre
Messages : 21160
Enregistré le : dim. nov. 13, 2016 8:08 pm
Localisation : En plein vol de mouette, reine des vagues écumantes
Gender :
Contact :

Re: La Corde (de Alfred Hitchcock)

Messagepar Cerca Trova » mer. avr. 24, 2019 6:57 pm

:lol:
faudrait que je le revois mais je trouvais que le suspense marchait un peu moins bien que sur d'autres Hitch
Image


"A toi, aigle de la montagne, hôte des neiges éternelles. Une pensée de la mouette, Reine des vagues écumantes"


- Elisabeth d'Autriche-Hongrie à Ludwig II de Bavière

Scarabéaware
Fondcombe
Fondcombe
Avatar du membre
Messages : 89157
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: La Corde (de Alfred Hitchcock)

Messagepar Scarabéaware » mer. avr. 24, 2019 7:08 pm

D'accord, oui bah le suspense c'est pas le meilleur la dessus par rapport à d'autres qui auront suivi et avec lequel il prend plus de temps, encore qu'il fait largement bien de son petit effet mais il est aussi intéressant pour d'autres éléments constitutifs :D.

Chernabog
route de dvergr
route de dvergr
Avatar du membre
Messages : 7806
Enregistré le : mar. juin 16, 2009 6:22 pm

Re: La Corde (de Alfred Hitchcock)

Messagepar Chernabog » mer. avr. 24, 2019 7:20 pm

Je n'avais pas été emballé non plus par ce film. Peut-être étais-je trop concentré sur le côté technique de la chose (dont le principe certes "co*illu" à l'époque a très mal vieilli, l'idée ne pouvant pas être poussée au bout faute de moyens technologique, ce n'est pas UN SEUL plan séquence qui constitue le film) ?

Faudrait que je le revois en essayant de passer outre, pour voir si j'accroche mieux à l'histoire.

Cerca Trova
La tragédie de Nimrodel
La tragédie de Nimrodel
Avatar du membre
Messages : 21160
Enregistré le : dim. nov. 13, 2016 8:08 pm
Localisation : En plein vol de mouette, reine des vagues écumantes
Gender :
Contact :

Re: La Corde (de Alfred Hitchcock)

Messagepar Cerca Trova » mer. avr. 24, 2019 7:24 pm

Chernabog a écrit :Je n'avais pas été emballé non plus par ce film. Peut-être étais-je trop concentré sur le côté technique de la chose (dont le principe certes "co*illu" à l'époque a très mal vieilli, l'idée ne pouvant pas être poussée au bout faute de moyens technologique, ce n'est pas UN SEUL plan séquence qui constitue le film) ?

Faudrait que je le revois en essayant de passer outre, pour voir si j'accroche mieux à l'histoire.


un plan séquence mais bricolé. il a triché en utilisant plusieurs bobine ou en faisant des raccords presque invisibles. progrès technique avancés (pour l'époque). en étant attentif, les trucages se voit, en effet
Image


"A toi, aigle de la montagne, hôte des neiges éternelles. Une pensée de la mouette, Reine des vagues écumantes"


- Elisabeth d'Autriche-Hongrie à Ludwig II de Bavière

Chernabog
route de dvergr
route de dvergr
Avatar du membre
Messages : 7806
Enregistré le : mar. juin 16, 2009 6:22 pm

Re: La Corde (de Alfred Hitchcock)

Messagepar Chernabog » mer. avr. 24, 2019 7:25 pm

De mémoire, on a bien des coupes franches (en dehors des "astuces" que tu cites) mais je me trompe peut-être.

Scarabéaware
Fondcombe
Fondcombe
Avatar du membre
Messages : 89157
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: La Corde (de Alfred Hitchcock)

Messagepar Scarabéaware » mer. avr. 24, 2019 7:32 pm

Oui bah disons qu'on voit un peu que c'est plusieurs plans séquences en fait, on a un rapprochement sur les vêtements à plusieurs reprises avant de dézoomer, ça fait comme un fondu.


Retourner vers « Télévision, cinéma, séries »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités