Trois visages (Jafar Panahi, 2018)

Tout sur le septième art et la télévison.
Meleor
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 8811
Enregistré le : mer. janv. 23, 2013 11:01 am
Localisation : Dijon

Trois visages (Jafar Panahi, 2018)

Messagepar Meleor » mer. juin 12, 2019 9:59 pm

Image

Trois visages (en persan : سه رخ, Se rokh) est un film dramatique iranien écrit et réalisé par Jafar Panahi, sorti en 2018. Le film est en sélection officielle au Festival de Cannes 2018 et reçoit le Prix du scénario.


Synopsis et détails:

Une célèbre actrice iranienne reçoit la troublante vidéo d’une jeune fille implorant son aide pour échapper à sa famille conservatrice... Elle demande alors à son ami, le réalisateur Jafar Panahi, de l’aider à comprendre s’il s’agit d’une manipulation. Ensemble, ils prennent la route en direction du village de la jeune fille, dans les montagnes reculées du Nord-Ouest où les traditions ancestrales continuent de dicter la vie locale.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Trois_visages

Festival:

Ne pouvant quitter l'Iran jusqu'en 2030, et par conséquent ne pouvant aller à Cannes, Panahi dû se faire représenter par sa famille. Le cinéaste russe Kirill Serebrennikov était aussi dans le même genre de cas cette année.


Accueil critique:

Trois visages
Metacritic
75/100
Rotten Tomatoes
94%

En France, le site Allociné recense une moyenne des critiques presse de 3,9/5, et des critiques spectateurs à 3,1/5.
Les différentes critiques et analyses y voient des références multiples et des hommages à Abbas Kiarostami, décédé en 2016 et dont Panahi fut l'assistant.
Louis Guichard, pour Télérama, voit dans le film un « plaidoyer pour l'expression artistique, éloge des actrices (trois générations sont représentées) en porte-à-faux avec la condition féminine en Iran » et qui « traite, une fois encore, de l'empêchement et de l'entrave. »6. Pierre Siclier de CinéSéries retient « un réalisme minimaliste »7 propre au cinéma de Jafar Panahi.


Récompenses:

Festival de Cannes 2018 : Prix du scénario.
Festival international du film d'Antalya 2018 : Orange d'or du meilleur film








Meleor
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 8811
Enregistré le : mer. janv. 23, 2013 11:01 am
Localisation : Dijon

Re: Trois visages (Jafar Panahi, 2018)

Messagepar Meleor » mer. juin 12, 2019 10:57 pm

Le film a reçu le prix du Scénario à égalité avec Heureux comme Lazzaro, vici la critique de Slate:


Cannes 2018, jour 6: «Trois visages» et «Heureux comme Lazzaro», le cinéma comme voyage, miracle et évidence
Jean-Michel Frodon — 14 mai 2018 à 14h51 — mis à jour le 5 juin 2018 à 12h18

Le film de Jafar Panahi construit autour de trois figures féminines un voyage dans l’histoire des mœurs et des représentations. Celui d’Alice Rohrwacher confronte à la noirceur du monde l’innocence d’un jeune paysan et la sensibilité du cinéma.

Il a été tant question de ce film pour des raisons qui ne le concernent pas directement que Trois visages risquait de disparaître devant les déclarations, évidemment légitimes, de solidarité avec son réalisateur et de protestation contre les multiples interdits dont il demeure frappé: pas le droit de filmer, pas le droit de sortir du pays, pas le droit de parler aux médias, pas le droit de montrer ses films dans son pays.
Fort heureusement, les projections cannoises du neuvième long-métrage de Jafar Panahi ont remis les pendules à l’heure juste, celle d’un grand cinéaste, et d’un film qui se suffit pleinement à lui-même.

Un voyage:

Trois visages est un voyage. Un voyage par la route, de la capitale à un village au nord-ouest de l’Iran, région de langue et de culture azérie. Un voyage dans le temps, qui relie les modes de vie archaïques de villages isolés à l’utilisation des réseaux sociaux sur les smartphones. Un voyage dans l’histoire, l’histoire du cinéma iranien, incarné par les trois visages du titre, ceux d’actrices du passé, du présent et du futur.


C’est Jafar Panahi qui conduit. Il conduit le film, et il conduit la voiture où a pris place une des actrices les plus célèbres en Iran, Behnaz Jafari dans le rôle de Behnaz Jafari. Celle-ci a reçu sur son portable une vidéo montrant une jeune villageoise commettant un suicide par désespoir de ne pouvoir accomplir sa vocation de comédienne, empêchée par ses parents et ne recevant aucune réponse des professionnels avec lesquels elle a tenté d’entrer en contact.
Avec Panahi au volant, elle se rend dans ce village pour en avoir le cœur net. Elle y rencontrera des paysans qui l'admirent comme vedette de la télévision qu'ils regardent chaque soir, mais ont des attentes fort différentes de celles de la visiteuse.
Elle y rencontrera aussi une des plus grandes vedettes du cinéma d’avant la République islamique, Shahrzad. Recluse, invisible, ostracisée et pourtant bien présente, celle qui fut la star de films populaires ayant surtout mis en avant ses attraits physiques est aussi peintre et poète.

Multiples trajectoires:

Ce qui précède, qui décrit les grandes lignes narratives de Trois visages, n’en dit presque rien. Justement parce que le film est un voyage, c’est-à-dire un mouvement.
En voiture ou à pied, en paroles et en souvenirs, en gestes et en paysages, le film ne cesse de se déployer selon de multiples trajectoires, qui se recombinent avec humour, avec attention au moindre des personnages secondaires, avec un sens impressionnant du saut périlleux entre anecdote locale et questions globales –les rapports femmes-hommes, humains-nature, présent-passé, image-réalité.
Panahi s’amuse et s’interroge, écoute et regarde. Sans cesse de nouveaux rameaux semblent pousser de la branche maîtresse de son récit, alors que s'ajoutent au tableau cette route sinueuse où il faut klaxonner, la mémoire intacte d’un acteur héros d’un film de rebelle contre tous les pouvoirs il y a cinquante ans (Behrouz Vossoughi dans Tangsir d’Amir Naderi), des histoires de vaches à saillir, de séries télé, de rituels machistes.


Trois visages est un film qui ne cesse de s’ouvrir, de déployer ses ailes. On pourrait en dire autant de l’autre très beau film en compétition de cette journée. Journée qui, après Serebrennikov, Christophe Honoré, Jia Zhang-ke et Godard, renforce une séquence d’un exceptionnel haut niveau de la compétition officielle.
Superficiellement, Heureux comme Lazzaro de la cinéaste italienne Alice Rohrwacher partage avec le film de Panahi le fait de se situer en grande partie dans une campagne aux mœurs archaïques, en contrepoint de la modernité urbaine. De manière infiniment plus importante, il partage surtout avec lui cette denrée impondérable, et qu’on cherche en vain dans tant d'autres films: le cinéma.

Meleor
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 8811
Enregistré le : mer. janv. 23, 2013 11:01 am
Localisation : Dijon

Re: Trois visages (Jafar Panahi, 2018)

Messagepar Meleor » jeu. juin 13, 2019 8:40 pm




Les marches de Trois Visages à Cannes 2018 mais qui va m'amener à m'intéresser à d'autres films qui y sont évoqués comme c'était aussi les Marches de Gueule d'Ange de la sélection un certain regard!

Meleor
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 8811
Enregistré le : mer. janv. 23, 2013 11:01 am
Localisation : Dijon

Re: Trois visages (Jafar Panahi, 2018)

Messagepar Meleor » ven. juin 14, 2019 6:11 pm

C'est le premier film du cycle retour à cannes de Canal en 2019 présentés par l'animateur Augustin Trapenard et par le délégué du festival Thierry Frémaux:

Prix du scénario ex-aquo avec Heureux comme lazzarro à cannes 2018:

Augustin Trapenard

"plus qu'un scénario pour ce film on peut parler d'un dispositif puisque le réalisateur Jafar Panahi et son actrice principale Berez Jafahri y interprètent leurs propres roles ainsi que les habitants du village ou se déroule une partie de l'action!" "film tourné clandestinement en iran"


Le présentateur demande si en sélectionnant le film en sachant que le réal est assigné à résidence en Iran et ne pourra pas venir à Cannes est-ce que vous avez pas eu peur d'aggraver sa situation ou au contraire espériez vous l'aidez?


Le sélectionneur:


"oui c'est des questions qu'on se pose, en mème temps les pays sont plutot fiers d'étre représentés à cannes, mais la première question qu'on se pose c'est est-ce que le film de part ses qualités propres mérite d'étre sélectionné en compétition, ce serait presque de l'irrespect de faire une sélection de complaisance en se disant on va aider Jafar Panahi. On avait invité Jafar Panahi au jury il y a quelques années et on avait laissé son fauteuil vide pour bien marquer notre désapprobation et de ce point de vue-là effectivement le festival à un role symbolique à jouer!"


A.T.


"C'est vrai que le film a donné lieu à une projection exceptionnelle ou on a assisté à un événement, fou la salle entière se lève pour applaudir un fauteuil vide!"


T.F.

"Oui j'ai demandé au cameramana de filmer le fauteuil Quand l'équipe entre dans la salle on annonce les noms du réalisateur et pas des acteurs et il y avait donc son nom sur son fauteuil vide qu'il ne pourrait pas occupper, j'ai demandé au caméraman de filmer son nom et tout d'un coup toute la salle s'est mise à applaudir, ça a donné lieu à un moment très très bouleversant.


Il a reçu son trophée par sa fille qui vit en france mais j'ai promis de venir le voir chez lui!"



On peut voir cet applaudissement à la fin de la vidéo postée au dessus! :super:

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 312287
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Trois visages (Jafar Panahi, 2018)

Messagepar phoenlx » sam. juin 15, 2019 6:50 am

espérons surtout que ça aide à faire évoluer la situation la bas (et celle du réalisateur assigné à résidence .. )
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !


Retourner vers « Télévision, cinéma, séries »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 3 invités