Adoration (Atom Egoyan, 2008)

Tout sur le septième art et la télévison.
Meleor
les grands travaux
les grands travaux
Avatar du membre
Messages : 9476
Enregistré le : mer. janv. 23, 2013 11:01 am
Localisation : Dijon

Adoration (Atom Egoyan, 2008)

Messagepar Meleor » ven. sept. 13, 2019 2:05 am

Image

Adoration est un film canadien réalisé par Atom Egoyan, sorti en 2008.


Synopsis:

Simon, un collégien orphelin élevé par son oncle Tom, raconte à ses condisciples l'histoire de ses parents: sa mère, violoniste d'exception, et son père, qui l'a envoyée, enceinte, en avion en Israël où il devait la rejoindre. Mais il lui avait menti…
Le récit de Simon, répercuté par ses camarades de classe, puis des parents et des enseignants, déclenche l'émoi parmi beaucoup de gens. Plus encore lorsqu'il le diffuse sur Internet, ce qui déclenche le renvoi de sa professeur de français, également professeur de théâtre, qui l'avait poussé à raconter l'histoire.
Le récit de Simon est-il sincère? Son père était-il un terroriste qui a tué sa mère? Son oncle Tom sait-il des choses sur son grand-père et la mort de la mère de Simon? Le film joue sur des mensonges et des dévoilements successifs.


Le film est montré pour la première fois au festival de Cannes en mai 2008. Il y reçoit le prix du jury œcuménique2. Il sort en avril 2009 en France et en mai 2009 aux États-Unis.








critique Amazon:


LD
TEMPLE DE LA RENOMMEE500 PREMIERS REDACTEURS D'AVIS
4,0 sur 5 étoiles
Un film qu'il n'est pas nécessaire d'adorer, mais à apprécier à sa juste valeur
19 septembre 2009
Format: DVDAchat vérifié


Comme souvent, grand retournement critique pour un des cinéastes les plus passionnants de notre temps, au seul motif qu'il creuse son sillon et que des spectateurs sont blasés face à ce qu'ils pensent avoir déjà vu. Adoration n'est sans doute pas le plus grand film de son auteur, n'a pas la plénitude stylistique d'Exotica ou des Beaux Lendemains (voir mon commentaire sur L'essentiel d'Atom Egoyan (Coffret 8 DVD)). Mais contrairement à ce que j'ai lu ici et là, ce film ne tourne pas à vide et la patte d'Egoyan est bien là pour servir une matière foisonnante, comme souvent.

Seulement, cette matière, dont on peut penser tout d'abord qu'elle va donner lieu à des discours (sur la tolérance et l'intolérance, la responsabilité, etc.), n'est là que pour permettre le développement des personnages et de leurs conflits intérieurs, pour mieux comprendre de quoi ils se composent, et ce qui peut menacer de les faire exploser (le mot-clé du film, prononcé dans des contextes différents).

Alors, évidemment, les points de vue exprimés sur internet à cause des révélations faites par le personnage de Simon sur sa famille (voir synopsis ci-dessus) ne sont ni ceux de l'auteur, ni là uniquement pour eux-mêmes. En revanche, ils permettent à Egoyan de montrer à quel point la multiplication des points de vue n'aboutit pas à une unification quelconque, et conduit même peut-être à la nullité du point de vue. Mais surtout cela lui permet de montrer comment Simon, et les autres personnages avec lui, vont être obligés de sortir de leur bulle pour pouvoir avoir accès à une certaine vérité d'eux-mêmes et de leur rapport au monde.

Film-puzzle moins brillant que les plus brillants de ses films, Adoration n'en est pas moins pleinement un film d'Egoyan, soucieux de la compréhension des sentiments de ses personnages et de leur façon de ritualiser leur vie, en particulier grâce à des récits, des jeux, des mensonges. L'accuser de vouloir "traiter des sujets" me semble donc une erreur. Accompagné par une musique particulièrement prenante de Mychael Danna, Adoration balaie bien des thèmes mais ne les traite pas. Il amène à se poser des questions passionnantes, que l'optimisme (bienvenu) de la fin ne rend pas moins brûlantes.
Personne ou presque ne s'étant déplacé pour voir ce film en salle, espérons qu'il trouvera des admirateurs en dvd, et en tout cas qu'il sera apprécié un peu plus à sa juste valeur, selon moi assez grande, vous l'aurez compris.

Vu l'insuccès rencontré par ce film, il n'est pas étonnant de constater qu'ARP n'a fait aucun effort pour le dvd français : Adoration. Strictement aucun supplément. VOSTF uniquement. Tout au moins la copie est-elle correcte, ce qui est tout de même l'essentiel, vu que ce n'est pas toujours le cas chez eux.

Il existe bien une édition blu-ray (Adoration Blu-ray), mais pour y avoir accès il faudra être anglophone ou à tout le moins pouvoir lire les sous-titres en anglais. Si c'est votre cas, sachez qu'image et son sont de bien meilleure qualité, mais également qu'il comporte quelques bonus passionnants. Bonus que l'on retrouve également dans le dvd zone 1, sur lequel on peut éventuellement se porter en l'absence du dvd français, déjà épuisé (si tant est qu'on puisse les lire, bien sûr) : Adoration - Import USA Zone 1. Le Blu-ray pourra quant à lui être lu sans problème sur un lecteur de notre zone, puisqu'il est indiqué zones A, B, C.

Je précise qu'un excellent documentaire a été consacré au cinéaste, Le Mystère Egoyan : il se trouve dans les suppléments du Blu-ray de Chloe.

Retourner vers « Télévision, cinéma, séries »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 3 invités