Killer Joe (William Friedkin, 2011)

Tout sur le septième art et la télévison.
Meleor
Eä , que le monde soit !
Eä , que le monde soit !
Avatar du membre
Messages : 9250
Enregistré le : mer. janv. 23, 2013 11:01 am
Localisation : Dijon

Killer Joe (William Friedkin, 2011)

Messagepar Meleor » sam. sept. 14, 2019 3:31 pm

Image

Killer Joe est une comédie noire américaine réalisée par William Friedkin, sorti en 2011. Il s'agit de l'adaptation de la pièce éponyme de Tracy Letts.


Genre : thriller, comédie noire, southern Gothic
Durée : 103 minutes
Dates de sortie :
Italie : 8 septembre 2011 (Mostra de Venise 2011)
États-Unis : 27 juillet 2012 (sortie limitée)
France : 5 septembre 2012
Classification :
France : interdit aux moins de 12 ans avec avertissement
États-Unis : NC-17 (pour images perturbantes contenants des scènes de violence et de sexualité, et une scène de brutalité2)
Québec : 16+
Suisse : 16+
Royaume-Uni : 18



https://fr.wikipedia.org/wiki/Killer_Joe





Production:

Genèse du projet:

Killer Joe est l'adaptation cinématographique de la pièce de théâtre homonyme écrite par Tracy Letts en 1991. Il adapte lui-même sa pièce en scénario. Il l'avait déjà fait avec le script de Bug déjà réalisé par William Friedkin et sorti en 2007.

Casting:

Pour le rôle de Joe Cooper, William Friedkin avait pensé à Kurt Russell ou encore Billy Bob Thornton avant de choisir Matthew McConaughey. Kurt Russell était intéressé mais sa femme Goldie Hawn l'a convaincu de renoncer.
D'après William Friedkin, Jennifer Lawrence était très intéressée pour incarner le rôle de Dottie mais dût renoncer pour conflit d'emploi du temps.


Tournage:

À l'origine, la pièce de Tracy Letts se déroule au Texas, mais la production du film a décidé de transposer l'histoire en Louisiane, et particulièrement à La Nouvelle-Orléans. Le producteur Scott Einbinder explique ce choix car « le décor devait refléter l’ambiance et le ton de l’histoire, et La Nouvelle-Orléans a tellement de facettes différentes que c’était la toile de fond parfaite pour notre film »3.
Le tournage s'est déroulé entre novembre et décembre 2010. Le producteur Nicolas Chartier explique cette rapidité par le rythme de tournage de William Friedkin : « [il] sait ce qu’il veut et comment l’obtenir. Le plus incroyable sur le tournage, c’est sa règle des "deux prises, c’est tout". Il permet aux acteurs de se plonger à fond dans leurs personnages. Avec une caméra qu’il souhaite "invisible", il offre aux acteurs une atmosphère qui leur permet de donner le meilleur d’eux-mêmes »3.
Dans la première scène du film, Gina Gershon porte une merkin4.




Alors j'explore la chaine de Durendal suite à un vieux MP de Phoenix et du coup j'en suis arrivé à cette vidéo d'ou ce topic:




A mettre en parralèle avec ça:


En France, le film reçoit de bonnes critiques, totalisant une moyenne de 3,6/5 pour 25 critiques de presse5. Pour le site Critikat, Killer Joe incarne « le cinéma américain dans ce qu’il a de meilleur »6. Certaines critiques soulignent le jeu de Matthew McConaughey auquel ce film a permis de « trouver le rôle de sa vie » selon Le Monde en étant totalement « brillant » selon 20 Minutes7. D'autres critiques remarquent le côté choc et violent du film. Il est fait d'« incertitude morale » pour Charlie Hebdo. Pour L'Express, le film est un « Cendrillon revisité par un affreux jojo qui transforme le conte de fées en cauchemar ». Selon Libération, « Friedkin n'épargne rien, ne se refuse rien ». Première préfère avertir les spectateurs et les âmes sensibles : « on entend déjà les moralistes de tout poil crier au scandale devant ce film outrancier (...) la dernière séquence, déchaînement de violence inouïe est sans doute ce qu'on a vu de plus impressionnant et de plus dérangeant depuis un bon bout de temps »7.
Certaines critiques sont plus partagées, à l'instar de celle des Cahiers du cinéma qui regrette que le film « finit par virer trop ouvertement à la farce », et celle du Figaroscope qui déplore également « (...) que le film se termine en grosse farce macabre »7. Les Inrockuptibles compare Killer Joe au précédent film de Friedkin, Bug, déjà adapté d'une pièce de Tracy Letts, « mais avec une réussite moindre. Dès le pitch, on sent une tragédie white trash tellement outrée qu'elle frise la farce »7. Certaines critiques détestent le film. La Croix « ne voit pas l'intérêt » du film. Quant à L'Humanité, on « ne sait pas ce qui l'emporte, entre le mépris du cinéaste pour ses personnages et la lourdeur des situations (la scène du pilon de poulet : au secours !). Faulkner revu par Groland »7



Récompenses:

Mostra de Venise 2011 : Souris d'or (sélection officielle)
Toronto Film Critics Association Awards 2012 : meilleure actrice dans un second rôle pour Gina Gershon


Nominations:

Mostra de Venise 2011 : En compétition
Union de la critique de cinéma 2013 : grand prix

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 318201
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Killer Joe (William Friedkin, 2011)

Messagepar phoenlx » jeu. sept. 19, 2019 9:11 pm

Je viens d'écouter la critique de Durendal ça a l'air bien spécial :lol: mais bizarrement ça me rend curieux (la bande annonce me rend curieux et me donne plutôt envie de voir le film, par contre d'après ce qu'il dit beaucoup de choses sont assez dérangeantes .. )
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Meleor
Eä , que le monde soit !
Eä , que le monde soit !
Avatar du membre
Messages : 9250
Enregistré le : mer. janv. 23, 2013 11:01 am
Localisation : Dijon

Re: Killer Joe (William Friedkin, 2011)

Messagepar Meleor » jeu. sept. 19, 2019 11:28 pm

Oui ben Durendal fait un peu trop son moraliste mais c'est un film culte selon nombre de critiques!

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 318201
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Killer Joe (William Friedkin, 2011)

Messagepar phoenlx » ven. sept. 20, 2019 1:20 am

oui je ne sais pas s'il fait son moraliste, il met en garde les spectateurs un peu sensibles, ou qui pourraient être choqués par certains éléments du film (pédophilie etc) ça peut se comprendre. Maintenant, c'est un film que je me verrais bien voir, rien que pour appréhender cette galerie de personnages qui m'ont l'air d'être de beaux allumés :mrgreen:
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 92335
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: Killer Joe (William Friedkin, 2011)

Messagepar Scarabéaware » ven. sept. 20, 2019 10:27 pm

William Friedkin faudra que je vois pour son exorciste, en tout cas y a de quoi être bien tenté aussi par ce film de son cru :D. J'ai écouté un peu le début de la critique de Durendal, on peut pas lui reprocher de mettre en garde du moment qu'il ne fait pas une critique en brulot total, et c'est sur que y a des choses qui peuvent largement gêner certains. En tout cas je suis curieux de voir à quel point ça peut être aussi amoral lol. Enfin quand on voit la bande annonce on a de quoi déjà comprendre avec l'histoire d'assurance vie hein :siffle:.
Et n'empêche c'est marrant, y a qu'en France que c'est pas interdit aux moins de 16 ans :mrgreen:

Meleor
Eä , que le monde soit !
Eä , que le monde soit !
Avatar du membre
Messages : 9250
Enregistré le : mer. janv. 23, 2013 11:01 am
Localisation : Dijon

Re: Killer Joe (William Friedkin, 2011)

Messagepar Meleor » sam. sept. 21, 2019 10:20 pm

Si je pense qu'il fait bien un peu son coincé bien-pensant là Durendal on lui a un peu reproché dans les commentaires à croire qu'un film présentant des trucs immoraux en fait la promotion et tout! :lol: :lol: :lol: En tout cas ça m'amuse car là en deux jours j'ai vu deux saisons de American Horror Story et niveau trucs dans le genre c'est 25 épisodes avec des trucs dans le genre tout le long je crois que Durendal aurait pas tenu le chocl :siffle: :siffle: :siffle: :PTDR: :PTDR: :PTDR: :PTDR: Alors que moi au contraire ça me fait du bien, ça permet d'exorciser plein de sentiments car notamment ça permet de sortir de certaines hypocrisies, de certains tabous qui sont bien plus néfastes que voir la réalité telle qu'elle est! Ca libère toute cette vérité crue! :saute: :saute: :saute: :saute:

Non Durendal il fait pas que mettre en garde c'est qu'il comprend pas ce type de cinéma et ça l'empêche de s'ouvrir au film et de le comprendre!

En France la critique aime beaucoup les trucs politiquement incorrects, Télérama m'a bien sensibilisé à ce type d'idées et notamment avec les séries de Ryan Murphy Nip/Tuck puis American Horror Story! Et en plus il est son propre antidote avec Glee une comédie musicale bien plus optimiste! :saute: :saute: :saute: :saute: Demain c'est les Emmys et il a bien sur quelquechose en compétition! :cool: :heureux: :heureux: :heureux:

Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 92335
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: Killer Joe (William Friedkin, 2011)

Messagepar Scarabéaware » dim. sept. 22, 2019 8:48 pm

Oui en même temps Durendal c'est le type qui considère Autant en emporte le vent comme un brulot raciste et se fout en colère pendant plus de deux heures pour démonter le truc, pauvre petit fragile qu'il est :siffle:.

Bref, allez vive l'amoralité, on peut dire ça sans pour autant la valider ou être totalement en accord :lol:.

Meleor
Eä , que le monde soit !
Eä , que le monde soit !
Avatar du membre
Messages : 9250
Enregistré le : mer. janv. 23, 2013 11:01 am
Localisation : Dijon

Re: Killer Joe (William Friedkin, 2011)

Messagepar Meleor » dim. oct. 06, 2019 3:01 am




Festival de Deauville 2012 : William Friedkin et Florent Emilio Siri
190 vues •23 août 2018

Greg Ciné

1,72 k abonnés

En ouverture de sa 15e saison, Mauvais Genres dressait son antenne à Deauville, riante cité normande où se tient la 38e édition du Festival du film américain (son directeur, Bruno Barde , ouvrira l'émission). Une édition à haute teneur en mauvais genres : ouverte par le "Mud" de Jeff Nichols, close par "Savages" d'Oliver Stone, elle recevra, outre Harvey Keitel et Melvin van Peebles, WILLIAM FRIEDKIN dont le dernier film, "Killer Joe", polar "white trash", sort le 5 septembre dans les salles. Friedkin ! Et les images d'affluer : la partie de bras de fer surnaturel avec geyser de bile, spiderwalk et sommier volant, entre la fillette possédée (Lynda Blair) et Father Merryn (Max von Sydow) ; Gene Hackman mettant fin, d'une balle dans le dos, à l'issue d'une poursuite automobile mythique, à la cavale new-yorkaise de Marcel Bozzufi ; la camion hanté de "Sorcerer" progressant dans la nuit glauque d'une jungle détrempée ; William Dafoe, le dandy faussaire, l'ange pervers de "Police Fédérale Los Angeles".

En seconde partie d'émission, nous recevrons Florent Emilio Siri , avec lequel nous traiterons des films en compétition et évoquerons les moments forts de sa filmographie : Nid de guêpes, Hostage et l'Ennemi intime.

Émission "Mauvais Genres" sur France-Culture le 1er septembre 2012
Présentée par François Angelier


Retourner vers « Télévision, cinéma, séries »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 4 invités