• Pour se protéger du Coronavirus :
  • - Rester chez soi au maximum
    - Eviter les contacts proches et les lieux de regroupement
    - Se laver fréquemment les mains
    - Eviter de se toucher les yeux, le nez et la bouche
    - Porter des masques de protection (recommandé)
    - Ne pas diffuser de fake news, ne pas encourager à briser le confinement. Votre attitude responsable peut sauver des vies.

L'Autrichienne (de Granier-Deferre,1990)

Débats sur des films en particuliers (n'hésitez pas à utiliser l'index - sur ce lien pour vous y retrouver)
Cerca Trova
Auberge du poney fringant
Auberge du poney fringant
Avatar du membre
Messages : 24638
Enregistré le : dim. nov. 13, 2016 8:08 pm
Localisation : Sur Avalon, à Camelot
Gender :
Contact :

L'Autrichienne (de Granier-Deferre,1990)

Messagepar Cerca Trova » ven. sept. 27, 2019 6:29 pm

Oh honte à moi, que j‘ai pas fait le topic ! :mrgreen: alors que c’est un des plus magnifiques et des plus touchants films sur la période. Bref, voici donc pour le film ambiance Révolution de Granier-Deferre, qui se concentre exclusivement sur la parodie de Procès à la Reine Marie-Antoinette (à toute fins utiles, je rappelle que le dossier était vide de preuves ; les témoignages montés de toutes pièces ; les avocats commis d’office mais n’avaient eu le temps de préparer une défense correcte ; le jury uniquement composé de sbires de Robespierre et sa clique, qui l’avait déjà condamnée avant de la juger et j'en passe probablement d'autres du même genre ...) et sa mort donc entre le 14 et 16 octobre 1793.
Avec Ute Lemper, Mesguisch, Frierich Van den Drisschen (du « bon » côté, pour une fois, dans ce que je connais de ces rôles :mdr: )

Image

synopsis unifrance
Une femme enfermée à la prison de la Conciergerie, dans la plus lugubre des cellules. Dans ce cachot, deux gendarmes derrière un paravent. Cette femme a trente-sept ans, mais déjà ses cheveux sont blancs. Elle est malade, affligée de terribles hémorragies. Cette femme se nomme Marie-Antoinette de Lorraine d’Autriche. Un an auparavant, elle était encore reine de France. Nulle n'a été aussi adulée, encensée, adorée. Au palais de Versailles, six mille personnes la servaient comme une idole. Aujourd'hui, pour la République de 1793, elle n'est plus que la veuve Capet. Ce que nous fait vivre le film de Pierre Granier-Deferre, ce sont quatre jours de la vie de Marie-Antoinette. Les derniers. Une agonie qui est aussi un calvaire. Nul recours à l'imagination. Il s'agit d'une tragédie sans égale proposée par l'Histoire


Une petite vidéo sur le tournage pour présenter



J’adore les années lumières / les années terribles qui a été la grosse production du bicentenaire de la Révolution, mais c’est pas une raison valable pour oublier que tourné la même année, on a aussi eu celui-ci qui fait avec des moyens plus réduits d’autant qu’il s’en sort parfaitement. Contrairement au film en deux époques d’Enrico et Heffron, on est plus sur l’échelle de la fresque, on descend comme le dit si bien Granier-Deferre au niveau humain. Et je dis d’autant plus volontiers humain que malgré le titre, MA n’a rien de l’Autrichienne mais quasiment tout d’une figure de tragédie grecque et d‘une femme qui vit une descente aux enfers. Enfin, Granier Deferre nous laisse juger de ça pour être plus juste. D’ailleurs, la puissance de ce film est peut être d‘autant plus terrible qu’on a un huis-clos en gros aller-retour cellule de la Conciergerie et salle du tribunal révolutionnaire dans la Conciergerie. Une atmosphère lugubre dont la linéarité et le côté oppressant sont à peine perturbés par des Flash-back Versaillais à l’atmosphère plus lumineuses et des flash back muets en plus, si j‘ai bonne mémoire. Le tout reconstitué avec une grande minutie en se basant sur les minutes du procès, dont on voit bien à quel point il fait déco et je crois bien que même notre Reine en avait conscience (sa réponse quand le jury lui demande de se présenter « je m’appelais Marie Antoinette de Lorraine d’Autriche »), si ce n’est pour avoir une dernière occasion d’être royale et digne une dernière fois ainsi que leur tenir tête avec toute sa classe et sa force de caractère. A ce propos, je dirais jamais assez qu’Ute Lemper est l’une des plus magnifiques interprétations de notre malheureuse et mal aimée Reine.
Image


"Most of what you think you know about Camelot and the evil sorceress known as Morgan Le Fay is nothing but lies. I should know for I'm Morgan Le Fay, High-Priestress of the Isle of Avalon" - Mists of Avalon , the tv movie

Náin
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 63310
Enregistré le : mar. févr. 07, 2012 8:02 pm
Localisation : Les grandes salles de la cité des nains de Cavenain

Re: L'Autrichienne (de Granier-Deferre,1990)

Messagepar Náin » ven. sept. 27, 2019 7:02 pm

Ah tiens il y a Mesguich là-dedans
Oyez Elfes, vous tous, oyez ! Qu'on ne dise plus jamais des Nains qu'ils sont cupides et désobligeants ! Galadriel
Puisqu'ils ne sont pas blancs, ils sont forcément méchants ! Pocahontas
Et savez-vous ce que le nain réponds à cela ? : Ishkhaqwi ai durugnul !
I am a dwarf and i'm digging a hole, diggy diggy hole, diggy diggy hole !

Cerca Trova
Auberge du poney fringant
Auberge du poney fringant
Avatar du membre
Messages : 24638
Enregistré le : dim. nov. 13, 2016 8:08 pm
Localisation : Sur Avalon, à Camelot
Gender :
Contact :

Re: L'Autrichienne (de Granier-Deferre,1990)

Messagepar Cerca Trova » ven. sept. 27, 2019 7:31 pm

oui, il joue le charmant personnage de l'accusateur public Fouquier-Tinville , qui va pas garder longtemps sa tête sur les épaules après avoir envoyée à la mort la Reine.
Image


"Most of what you think you know about Camelot and the evil sorceress known as Morgan Le Fay is nothing but lies. I should know for I'm Morgan Le Fay, High-Priestress of the Isle of Avalon" - Mists of Avalon , the tv movie

Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 101728
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: L'Autrichienne (de Granier-Deferre,1990)

Messagepar Scarabéaware » ven. sept. 27, 2019 11:19 pm

Faut pas oublier Patrick Chesnais aussi :mdr:. Enfin bon voila qui est fait pour ce topic, il le fallait bien surtout avec Granier-Deferre :D. D'autant plus s'il est aussi touchant comme tu le dis ;). Un autre film se centrant sur Marie Antoinette qu'il faudra voir :mrgreen:.

Cerca Trova
Auberge du poney fringant
Auberge du poney fringant
Avatar du membre
Messages : 24638
Enregistré le : dim. nov. 13, 2016 8:08 pm
Localisation : Sur Avalon, à Camelot
Gender :
Contact :

Re: L'Autrichienne (de Granier-Deferre,1990)

Messagepar Cerca Trova » ven. sept. 27, 2019 11:39 pm

oui, très bon aussi en président du tribunal hermann et il a sa part dans la parodie de justice que c'est mais mesguich et pierre clémenti (hébert avec sa calomnieuse accusation d'inceste) battent des records de détestabilité.
Image


"Most of what you think you know about Camelot and the evil sorceress known as Morgan Le Fay is nothing but lies. I should know for I'm Morgan Le Fay, High-Priestress of the Isle of Avalon" - Mists of Avalon , the tv movie


Retourner vers « Les films »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité