• Déconfinement : Restez prudent !!

The American (de Anton Corbijn)

Débats sur des films en particuliers (n'hésitez pas à utiliser l'index - sur ce lien pour vous y retrouver)
phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 337258
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

The American (de Anton Corbijn)

Messagepar phoenlx » jeu. oct. 28, 2010 1:38 am

Certains ont été le voir ce film avec Georges Clooney ?
apparemment c'est le gros coup de coeur des cinéphiles du moment ( sur allociné il a l'air de faire le buzz )

Image

Jack est un tueur à gages habile et expérimenté. Toujours en alerte, il n’a aucune attache. Quand une mission tourne mal et lui coûte la vie de la femme qu’il aime, il se fait la promesse que son prochain contrat sera le dernier.
Cette ultime mission le conduit dans un pittoresque village italien niché dans de hautes collines. Mais pour Jack, chaque lieu peut se révéler un piège et chaque personne une menace. Toutefois, il prend goût aux confidences échangées autour d’un armagnac avec le prêtre du village, et se laisse entraîner dans une liaison avec une belle Italienne. Mais en baissant la garde, Jack prend peut-être des risques.
Une menace semble se rapprocher, et la mystérieuse femme qui l’a engagé n’est peut-être pas ce qu’elle prétend. Alors que Jack, de plus en plus méfiant, envisage de vivre, aimer et mourir en Italie, la tension monte jusqu’à la confrontation ultime, dans le dédale des ruelles escarpées du village.
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 337258
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: The American (de Anton Corbijn)

Messagepar phoenlx » mer. nov. 03, 2010 9:09 pm

Image

Image

Image



J'en reviens :mrgreen:

Finalement le film m'a pas mal surpris je ne m'attendais pas trop à ça, c'est un film lent, quasi sans paroles sur presque une moitié de sa durée, j'ai vu des gens sortir de la salle sans doute par ennui et il risque de ne pas plaire à tout le monde mais je crois que j'ai beaucoup aimé, pour moi c'est l'une des meilleures prestations d'acteur de Georges Clooney ( en général je suis pas un fanatique de l'acteur ) Un film sympa aussi pour les scènes avec les actrices :mrgreen: pour l'atmosphère paisible du village italien et surtout pour la manière dont le film tient le spectateur en haleine par justement son mystère, le suspense, le concept m'a plu et c'est très bien joué, mais le gros bémol et là je rejoins beaucoup de critiques que j'avais lu, c'est qu'il a un arrière goût d'inachevé, la dernière partie du film m'a paru un peu légère
" Tout ça pour juste ça ?" était l'impression qui me venait à l'esprit au moment du générique.


Difficile d'en parler sans spoiler , encore qu'il y a pas grand chose à en dire, c'est ça le paradoxe :lol: c'est un film à voir pour son concept et son atmosphère, j'étais scotché tout le film en me disant : " mais qu'est-ce qu'il fou, qui il est ? c'est quoi son trip ? " :PTDR: bref vous l'aurez compris, une oeuvre un peu bizarre, originale, mystérieuse, parfois sensuelle (les scènes avec les actrices) parfois inquiétante dans l'esprit de bons polars, une oeuvre qui mène le spectateur par le bout du nez tout le long, le gros hic c'est que j'attendais un final digne du film, mais en ce qui me concerne j'ai été plutôt très déçu sur ce point ( ceux qui le verront vous me direz ce que vous en pensez )
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 103412
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: The American (de Anton Corbijn)

Messagepar Scarabéaware » mer. juil. 31, 2019 1:10 pm

J'avais fait un peu attention au topic de ce film y a quelques temps et là y aura eu l'image que t'as mis pour le jeu des affiches version osée :mdr:. En fait ce film je l'ai récupéré en brocante auprès d'une cousine qui faisait partie des exposants, j'ai pris pour mon père, elle me disait que c'était du bon film mais la cousine ce qu'elle peut considérer comme bon film je me fierai pas à elle :lol:. Mais bon je me suis dis que pour mon père ça pouvait convenir.

Enfin bref, finalement je lis ce que t'en disais là, ça semble plutôt pas mal même si c'est dommage que la fin soit pas spécialement à la hauteur. Faudra que je tente et puis bon y a de quoi être titillé aussi par les actrices après tout :lol:.
Lao Tseu a dit il faut "couper la tête" de tous les esclaves pour leur faire "trouver la voie".

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 337258
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: The American (de Anton Corbijn)

Messagepar phoenlx » mer. juil. 31, 2019 1:16 pm

c'est pas un top film mais c'est un bon film regarde le ça devrait te plaire pour l'atmosphère :super:
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 103412
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: The American (de Anton Corbijn)

Messagepar Scarabéaware » ven. nov. 15, 2019 11:41 am

Je me suis porté à le voir hier soir celui-là :mrgreen:.

Alors, j'ai bien aimé mais au début on a quand même une sacré connerie même si on peut éventuellement comprendre le geste de ""protection"" :mdr:. Imaginons la même chose avec John Wick et son chien, ça n'irait pas du tout :lol:. Non mais c'est couillon quand même, enfin bien sur, ça le foutait mal donc tuer sa compagne au début est peut être la seule chose qu'il ait à faire, ceci dit c'est le truc qui laisse dubitatif. Néanmoins c'est lui qui décide, ça n'implique pas vraiment de se venger, encore que. Enfin bon on part sur ce postulat de départ donc et en route pour l'Italie :mrgreen:.

Il est sur qu'on a de quoi s'interroger sur qui il est, quand on sait qu'il est tueur à gages ça se devine plus facilement mais après je dirais qu'on a largement moyen de le comprendre assez rapidement en fait, sans le dire on peut le saisir, au regard d'autres films même si là on est dans quelque chose d'assez différent. On prend un axe plutôt pas mal du tout, on a peu de paroles mais y en a quand même pas mal, je dirais pas que c'est quasi sans paroles mais c'est pas très expansif non plus, on a même pas d'expansivité italienne mama mia :lol:. Y a de quoi en apprécier le rythme lent en tout cas et puis Georges Clooney est très bon dans ce rôle à être plutôt avare de paroles, rester froid, ne pas trop s'attacher même s'il a tendance à fléchir la dessus, c'est plaisant de le voir ainsi.

Et niveau rythme lent avec l'atmosphère que ça confère, y a même de quoi beaucoup plus réfléchir à toute la technicité que ça peut engager des fois pour des tueurs à gages :lol:. C'est dingue, dans la plupart des films on a tendance à rapidement passer certains aspects, on voit faire bien sur, la constitution de ses propre balles, le montage d'une arme mais bon on s'y attarde pas trop. Là par contre on pourrait presque avoir un documentaire, en plus lui c'est système D mine de rien, moi ça m'a laissé songeur en assistant à ça et ça fait réfléchir sur ses aspects là que d'habitude on passe rapidement pour être plus dans l'action. Ah oui et là en parlant d'action, évidemment faut pas s'attendre spécialement à en avoir, c'est très tranquille à ce qu'il ait trouvé refuge dans ce beau petit village italien de montagne :D. Enfin bon voila, on a de quoi être pas mal sur un côté technique en fait quand on y regarde bien, plus qu'ailleurs je dirais, ça caractérise aussi ce film. Et je me demande qu'elle peut être la réalité des tueurs à gages en fait, sont-ils à ce point des espèces d'artisans en même temps ? :mdr:

Enfin bref, passons la dessus, autrement voila c'est plutôt plaisant, y a de quoi apprécier se retrouver dans ce petit village bien escarpé, on est du côté des Abruzzes et on voit une bonne diversité des paysages dont certains qui ont pu servir pour les Western Italien en particulier ceux de Sergio Leone :D. En parlant de lui on notera la référence à Il était une fois dans l'Ouest qu'on voit passé à la télé. On a cette référence mais apparemment selon une critique que j'ai lu il y aurait d'autres références au cinéma italien mais là faut bien le connaître évidemment pour détecter une allusion Aux nuits blanches de Luchino Visconti et à la filmographie de Federico Fellini entre autre.

Sinon bien sur pensée pour certains moments point désagréable que l'on voit, déjà on a dès le début une belle vue lol et puis sinon de beaux petits moments avec l'italienne qu'il fréquente :mrgreen:. Oh puis on a de quoi ne pas être insensible à l'autre femme qui vient le voir lol. Bref, y a de quoi être bien charmé là aussi et il n'aurait pas été déplaisant de profiter plus amplement par moment. Je pense à la scène du pique-nique par exemple, là il pouvait être possible de faire moins en coupures et qu'on ait d'autres scènes encore. Et pour l'ensemble je dirais ça, même si c'est plutôt bon en soit comme film, il aurait pu être bon qu'on en ait un peu plus, que ça rende encore mieux. De plus pour ce qui est de la fin ça aurait pu être meilleur et qu'on forme une tension encore plus forte tiens, quitte à jouer des références au cinéma Italien et nous montrer un extrait de Il était une fois dans l'Ouest, parvenir à établir une autre référence dans le final aurait été limite bienvenue je trouve. Enfin c'est pas mal quand même et concorde bien avec l'ensemble mais voila y avait moyen d'améliorer ça.

Du coup ça nous donne un plutôt bon film mais qui aurait mérité de pouvoir être encore mieux porté et avoir un final peut être plus percutant, qu'on ait un film plus abouti. Enfin bon voila, autrement comme je dis y a de quoi l'apprécier de la sorte :D.
Lao Tseu a dit il faut "couper la tête" de tous les esclaves pour leur faire "trouver la voie".



Retourner vers « Les films »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invité