Harry Potter et les Reliques de la Mort - Partie 1 (de David Yates)

Rubrique consacrée à l'univers du petit sorcier de Poudlard Harry Potter ! Ici sont abordés non seulement les livres de J.K.Rowling mais aussi les adaptations en films ainsi que tous les spin off développant l'univers, les jeux, BD etc
phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 337556
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Harry Potter et les Reliques de la Mort - Partie 1 (de David Yates)

Messagepar phoenlx » ven. janv. 19, 2018 11:01 am

Image

Harry Potter et les reliques de la mort - Partie 1 est le 7ème volet des aventures d'Harry Potter au cinéma. Comme les deux précédents films de la saga le réalisateur est David Yates (à noter que pendant un temps, il fut envisagé les réalisateurs Guillermo del Toro ou Night Shyamalan, je suis déçu personnellement qu'ils ne s'y soient pas collé :cry: ) ceci étant dit, la réalisation de David Yates contient de beaux moments (sur lesquels je vais revenir) la critique qui suit est bien sur subjective, c'est la mienne, n'hésitez pas à donner votre avis sur le film après.

Au casting, on retrouve bien évidemment Daniel Radcliff dans le rôle du petit sorcier Harry Potter, ainsi que Emma Watson sur Hermione Granger et Ruppert Grint sur Ron Weasley (comme depuis le début de la saga), casting complété entre autre par Robbie Coltrane (Rubeus Hagrid), Ralph Fiennes (Lord Voldemort), Alan Rickman (Severus Rogue), Bill Nighy (Rufus Scrimgeour le ministre de la magie), Helena Bonham Carter (Bellatrix Lestrange), Jason Isaacs (Lucius Malefoy), Tom Felton (Drago Malefoy), Natalia Tena (Nymphadora Tonks) et d'autres ...

A noter que le compositeur des musiques change encore une fois : Après Nicholas Hooper qui opéra sur les 6èmes et 7èmes films, c'est au tour du compositeur français Alexandre Desplat (connu entre autre pour la BO de Tree of Life de Terrence Malick ou plus récemment primé pour La forme de l'eau de del Toro) de faire son entrée dans la composition des musiques d'Harry Potter).

Mais voilà pour les présentations d'usage, parlons du film à présent ! :

synopsis :
Le pouvoir de Voldemort s'étend. Celui-ci contrôle maintenant le Ministère de la Magie et Poudlard. Harry, Ron et Hermione décident de terminer le travail commencé par Dumbledore, et de retrouver les derniers Horcruxes pour vaincre le Seigneur des Ténèbres. Mais il reste bien peu d'espoir aux trois sorciers, qui doivent réussir à tout prix.


En ce qui me concerne le film m'a laissé une impression bizarre. Pour le moment je pense que c'est l'un des Harry Potter qui me déstabilise le plus (je n'irais pas jusqu'à dire : celui que j'aime le moins, mais je suis tenté) je n'ai pas retrouvé le charme et le rythme des premiers - qui m'emballent tant, surtout que je viens de les revoir - mais pour autant, ce rythme souvent plus lent et contemplatif n'est pas toujours désagréable, et certaines scènes sont très émouvantes. J'oscillais un peu de l'ennui à de grands moments d'émotion, et pour ma part (qui ne recherche pas spécialement des films d'action toutes les minutes dans les blockbusters - contrairement à d'autres :siffle: - ce film était presque fait pour moi, car on peut vraiment dire qu'il est lent et qu'il ne se passe pas grand chose durant une bonne heure et demi de film sur les 2h30, en tout cas en terme d'action pure.

Au niveau du rythme et de l'équilibre, beaucoup de scènes d'action sont concentrées au début (ce qui donne une impression un peu étrange) notamment d'ailleurs une scène de course poursuite aérienne qui arrive d'entrée de jeu avec les mangemorts qui poursuivent Harry Potter et ses amis (lesquels pour l'occasion ont pris l'apparence d'Harry Potter en avalant une potion magique, afin de tromper l'ennemi - ce qui donne au passage une scène d'habillement plutôt cocasse au début du film :mdr: )

Image

Bon je passe sur les péripéties et la tension qui s'ensuit, avec notamment une scène d'Hagrid sur son side car volant en compagnie de Harry poursuivis par Voldemort, on a droit à quelques passages sur une autoroute qui ferait presque penser à du Matrix (et je dois avouer que voir ce type de scènes dans du Harry Potter me fait toujours bizarre, je ne suis pas très fan de ce genre d'ambiances dans cette saga de fantasy ; Ce n'est pas le fait que le film soit relié au monde réel moderne qui me gêne car ceci, je peux en comprendre la démarche, et de toute façon j'imagine que dans les livres c'est pareil (?) mais c'est surtout la manière dont c'est traité par le réalisateur, qui ne va pas au fond de sa démarche (on voit Harry et Hagrid tentant d'échapper à Voldemort, ils sont sur une autoroute à un moment, il y a des accidents, puis on quitte très rapidement la scène sans même voir les conséquences sur les terriens moldus (= non sorciers) pour reprendre nos héros à leur destination. Bref mais passons.
A noter que
la petite chouette d'Harry Potter trouve la mort, j'étais triste :cry:


Image

J'ai oublié de parler de la scène au tout début du film avec Voldemort et les sorciers acquis à sa cause (dont Severus Rogue, les Malefoy et d'autres qu'on a déjà vu) qui sont autour d'une table, une scène où l'acteur Ralph Fiennes (qui incarne Voldemort) est assez inquiétant, et qui introduit plutôt bien la menace et les enjeux du film, alors que s'ensuivent des scènes où on retrouve Harry Potter s'apprêtant donc à reprendre sa quête des Horcruxes évoqués dans le film précédent.

Le film enchaine après toutes ces scènes avec une bonne demi heure alternant entre des moments plus calmes (mais tendus, vu la menace qui rôde avec la montée en puissance de Voldemort et de ses troupes qui sont à leur recherche) et des moments d'action qui sont ma foi plutôt intéressants, notamment tout le passage au ministère de la magie qui permet de voir la nouvelle organisation des lieux avec la répression opérée sur les sorciers "semi moldus"
Certaines de ces scènes ne sont pas sans faire penser au 3ème Reich d'ailleurs (et ça m'a fait repenser au topic que certains d'entre vous sur le forum avez créé et débattu à propos des échos au nazisme dans Harry Potter, je comprend de mieux en mieux ce que vous voulez dire, et du coup, les comparaisons que vous faisiez m'apparaissent de plus en plus évidentes ......

ci-dessous : scène avec Harry Potter, Hermione et Ron à Londres après l'une des nombreuses "transplanations" dont ils se servent pour se téléporter d'un lieu à l'autre et peu avant le passage au ministère de la magie..
Image

ci-dessous : une autre petite scène sympa avec notamment l'elfe Dobby, encore une fois très émouvant dans le film lors de ses courtes apparitions ..
Image

Bon je ne vais pas décrire le film scène à scène. Il m'a empli d'un sentiment bizarre je dois dire. Sans doute est-ce lié au fait qu'on est résolument sorti de l'ambiance de Poudlard qu'on retrouvait d'habitude de films en films, mais ceci était inéluctable. Ce n'est donc pas un défaut en soi, au contraire, j'aime plutôt bien le fait que la saga se renouvelle en évoluant vers quelque chose de plus sombre, qui en un sens, vient donner encore plus de saveur aux films introductifs, car on peut voir toute l'évolution dramatique de la situation et l'évolution des personnages. Je dois dire que j'ai adoré Hermione dans le film, je trouve qu'elle campe encore une fois très bien son personnage. Daniel Radcliff me faisait plus tiquer encore une fois (mais je commence à me demander si ça ne vient pas aussi de son doublage français car je vois depuis le début ces films en français. Sur certains films, je n'ai aucun problème, mais sur d'autres comme celui-ci et le 6, je bloque sur l'acteur, sur sa voix, mais ça vient un peu de la voix et de l'acteur en lui-même)

Le film regorge en tout cas de petites scènes de complicité entre les trois personnages principaux (et surtout entre Hermione et Harry dans celui-ci) qui sont de grands moments d'émotion. Hermione est touchante. Je pense particulièrement à une scène où elle et Harry sont de retour dans le village de naissance de Harry alors que ce dernier retrouve la tombe de ses parents (le tout dans un contexte enneigé, de nuit, la nuit de Noël je crois), nos deux héros sont très touchants dans ces scènes. A d'autres moments aussi notamment quand ils sont à plusieurs reprises dans des tentes au milieu de nulle part, mais concernant toute cette partie avec les tentes, j'en retire un sentiment étrange. ça occupe une partie un peu trop grande du film à mon goût, et quand je disais que ce film me fait une impression étrange, c'est surtout à cause de ces scènes (où il ne se passe pas grand chose à part ... nos héros qui doutent, qui se rapprochent, et les histoires de coeur entre eux qui se manifestent avec certains passages qui font davantage "romance pour ado" ; c'est plutôt étrange car les films Harry Potter et celui-ci en particulier savent souvent nous réserver des scènes sombres et adultes, qui nous touchent aux tripes, mais à d'autres moments comme dans ces scènes, certains dialogues et certaines situations viennent nous rappeler de plein fouet quand est tout de même encore dans des films pour enfants et ados à la base. C'est le genre d'ambiances intimistes dont je peux raffoler mais à condition que les liens entre personnages soient plus adultes, plus creusés, en même temps vu leur âge ça peut se comprendre, donc il y a aussi une logique derrière tout ça (un peu comme dans d'autres films comme Hunger Games, très belle saga aussi que j'aime, mais pas pour le côté "pour ado" qui vient se rappeler à nous aussi à divers moments des 4 films et qui me sort un peu d'eux)

Bon je passe sur les "péripéties" (je met le terme entre guillemet car encore une fois on est très loin du film d'action dans ces passages et on pourrait résumer en "Harry et Hermione dans la forêt sous leur tente" ( :lol: ) qui permettent de détruire l'Horcruxe qu'ils ont récupéré au ministère de la magie (en employant l'épée qu'Harry trouve au fond d'un lac gelé - au passage je me demande comment il n'a pas attrapé la crève après ça :mrgreen:

J'en profite pour dire qu'encore une fois, je n'ai pas pu m'empêcher de penser au Seigneur des anneaux lorsque Harry (ou Ron) portent autour du coup l'Horcruxe et semblent devenir sombres, ça fait énormément penser à Frodon et à l'effet de l'anneau unique sur lui.
D'autres échos aux films de Jackson me semblent présents dans le film notamment certaines répliques qui sont presque calquées sur celles du seigneur des anneaux (que je n'ai plus en tête, c'est vers le début du film quand ils sont à plusieurs et échafaudent leur plan) En voyant ces scènes je me suis dis : là David Yates a du le seigneur des anneaux et il s'est dit tiens : je vais leur ressortir une réplique presque similaire, ça va plaire au public :lol:
bon :siffle:

Au passage encore, la scène où le ministre de la magie vient remettre à Harry Potter, Hermione et Ron les legs de Dumbledore, n'est pas sans me rappeler un peu la scène des cadeaux de Galadriel dans le film Le seigneur des anneaux - La communauté de l'anneau (version longue, mais scène issue des livres)

Bref, à part ça, on retrouve plus tard nos amis chez Xenophilius Lovegood (le père de Luna, la petite blonde déjà aperçue dans les films précédents et vus au début de celui-ci) ; Ils espèrent de lui en apprendre plus sur un mystérieux symboles qu'ils ont vu en différents endroits, qui représente au passage les fameuses reliques de la mort (ce qui nous permet enfin de comprendre le titre du film et son sens)

Cette scène du film donne lieu à un très beau passage (peut-être finalement l'un des plus beaux du film et qui est le plus dans une ambiance "Harry Potter / conte" classique : scène où Hermione nous lit un conte avec trois frères ayant affaire à la mort (la faucheuse au sens tangible du terme), avec une petite morale derrière. Le conte (alors qu'hermione joue la narratrice) nous est montré à travers une petite séquence façon film d'animation en ombres chinoises, et c'est du plus bel effet ! A noter que ce conte fait partie apparemment des Contes de Beedle le Barde (ce qui m'a permis de comprendre enfin ce vieux topic du forum créé par julie à propos de ce livre annexe de J.K. Rowling :super: Il faudra que je lise plus en détail du coup.

Toutes ces petites expériences du film furent une découverte pour moi et je dois dire que ça fait forcément partie des points positifs. Malgré les défauts de chaque film, continuer à découvrir cet univers, ses codes, ses personnages, son background, ses histoires mêlées est un plaisir , Rowling a développé un vrai univers-monde, riche, fait à la fois de fantasy et de scènes réelle, avec de l'amour, de la romance, de la mort, des péripéties nombreuses, des créatures, des course-poursuites, des scènes contemplatives, des objets, des quêtes qui font très jeux de rôle (j'imagine très bien l'univers d'Harry Potter comme un excellent point de départ pour des scénarii de RPG) tout cet aspect là des films, y compris celui-ci, avec les bons acteurs, les réalisateurs différents avec chacun une patte particulière, crée un plaisir de l'immersion qui se tarit peu de films en films même pour ceux qui sont un peu en-dessous, or je classerais ce dernier parmi ceux qui sont justement "en-dessous" ; Les looooongues scènes de tente au milieu de nulle part m'ont procuré une impression tout de même bizarre.

Parlons quelque peu de la fin du film
Je retiendrai surtout le sacrifice du petit elfe (Dobby) C'est triste, en particulier la scène où on le voit mourir dans les bras de Harry Potter devant le regard attristés de Ron et Hermione, pauvre petite créature, du coup si je revois la saga une deuxième fois, je ne pourrai m'empêcher de penser à ceci en le revoyant dans les premiers films :cry:


Image

A part cette mort vraiment émouvante cependant, je trouve que les morts dans Harry Potter sont un peu ratées
sauf celle de Dumbledore plutôt bien traitée dans le film précédent, même si le fait de savoir qu'ils ont coupé des scènes m'emplit d'énervement :evil:


Mais on a encore un protagoniste important qui meurt dans ce film (que je ne spoilerai pas mais ça arrive au début du film), et j'ai trouvé qu'il aurait mérité meilleur traitement
(tout comme Sirius Black à la fin du 5ème film)

C'est dommage, car si les morts avaient plus d'impact, la saga ne serait pas loin d'être parfaite je trouve.

Un dernier mot concernant les musiques.

Image

Je dois vous avouer que je n'ai jamais été un grand fan d'Alexandre Desplat, et pourtant, j'ai connu ce compositeur sur l'un des films qui m'a sans doute le plus percuté pour ses musiques !!! Le fameux (et primé à Cannes) Tree of Life de Terrence Malick, où il est le compositeur attitré. Les musiques de ce film sont absolument énormes, sauf que .. celles qui me marquent (et que je réécoute en boucle) sont des thèmes de musique classique essentiellement qui ne sont justement PAS dues à Desplat, ce dernier étant responsable de musiques dans le film que je trouve beaucoup plus banales.
Depuis, j'observe cependant ce qu'il fait sur d'autres films, et je suis curieux de le voir à l'oeuvre sur le récent film de del Toro qui fait tant de bruit (la forme de l'eau) car il est parait-il très bon. Dans ce 7ème volet de Harry Potter en tout cas j'ai trouvé que Desplat faisait du Desplat comme je le connais, à savoir : des musiques qui ne marquent pas l'esprit, qu'on n'a pas spécialement envie de réécouter après. J'avais ressenti ceci également pour le film n°5 (mis en musique par Hooper) alors qu'à contrario, tous les autres films de Harry Potter jusqu'ici me donnaient envie de réécouter leurs BO.
je sais que certains vont dire qu'une musique de film doit justement accompagner, souligner les scènes et non être trop présente, mais je crois de plus en plus que je ne partage pas cette vision, et que tout ceci est très subjectif. J'aime, j'ai toujours adoré les grandes BO d'ampleur marquantes (comme Howard Shore sur le seigneur des anneaux ou bien évidemment dans un genre moins épique celle de Michael Nyman sur la leçon de piano, ou certains thèmes de John Williams, certains thèmes de Danny Elfman sur les Tim Burton etc) J'aime le travail de Williams sur les premiers films, ainsi que les compositeurs de certains des films suivants. Ici, Desplat me déçoit encore une fois en sortant une BO encore une fois très plate et pas très marquante. Pour les très nombreuses scènes de contemplation du film, les scènes intimistes sous la tente avec nos héros, c'est judicieux, évidemment, mais j'aurais aimé plus de grands scènes pour souligner les scènes d'action (notamment celles présentes en début ou en fin de film, ainsi que dans le générique, ce dernier étant l'un des moments les plus plats du film) ; Je n'entends pas ici des musiques enjouées comme les premières (bien évidemment) mais quelque chose qui souligne évidemment le côté plus sombre pris par l'histoire, mais des thèmes qui percutent et marquent l'esprit, qui nous emportent (façon labyrinthe de Pan ou quelque chose dans ce genre par exemple, avec les passages de fin et la mort de qui-vous savez (je ne spoile pas pour ceux qui me liraient sans avoir vu le film) on aurait pu avoir quelque chose d'encore plus fort.

En bref et pour conclure, je met 15,5 à ce film, pour toutes ses bonnes scènes, ses moments d'émotion, pour certains très beaux paysages (dont je n'ai pas parlé mais c'est aussi l'un des points forts du film), pour Hermione, pour le petit elfe, pour le côté plus sombre, pour la scène avec Voldemort au début, pour la petite scène en séquence animée, mais je ne met pas plus à cause des longueurs, du rythme bizarre, des musiques qui malgré de bonnes séquences sont un peu trop plates à mon goût, et aussi (je n'en ai pas parlé) des nombreuses scènes où les personnages se "transplanent" - je ne raffole pas de ce procédé et il commence à être un peu trop souvent utilisé dès qu'ils sont en danger, ça me crée à chaque fois un sentiment très bizarre et au passage, ça a tendance à me faire penser qu'ils sont quasiment immortels, difficiles de les chopper avec un tel pouvoir, c'est un peu "facile" je trouve.

Je reverrai peut-être ce film à la hausse (ou baisse) une fois que j'aurai vu Les reliques de la mort-partie 2, car je suis bien conscient aussi d'avoir vu une moitié de film et je l'intègre dans mon impression (pas trop sévère, je pressent que tout ceci est une longue introduction à des passages plus épiques dans le suivants, et si tel est le cas ma vision pourrait s'en trouver très fortement changée)

Náin
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 63903
Enregistré le : mar. févr. 07, 2012 8:02 pm
Localisation : Les grandes salles de la cité des nains de Cavenain

Re: Harry Potter et les reliques de la mort (de David Yates)

Messagepar Náin » ven. janv. 19, 2018 11:22 am

1 topic pour les deux parties ?
Oyez Elfes, vous tous, oyez ! Qu'on ne dise plus jamais des Nains qu'ils sont cupides et désobligeants ! Galadriel
Puisqu'ils ne sont pas blancs, ils sont forcément méchants ! Pocahontas
Et savez-vous ce que le nain réponds à cela ? : Ishkhaqwi ai durugnul !
I am a dwarf and i'm digging a hole, diggy diggy hole, diggy diggy hole !

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 337556
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Harry Potter et les reliques de la mort - partie 1 (de David Yates)

Messagepar phoenlx » ven. janv. 19, 2018 11:27 am

Non je viens de modifier le titre, j'avais oublié de préciser Partie 1. Il vaut mieux qu'on en crée 2 (je créerai un autre pour le second film quand je l'aurai vu)

bon sang, mais c'est quoi cette piste audio ? je ne l'ai pas entendu dans le film ? :shock:

Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 337556
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Harry Potter et les reliques de la mort - partie 1 (de David Yates)

Messagepar phoenlx » ven. janv. 19, 2018 11:31 am

ah si tiens en revoyant la scène, c'est lors du passage de la tombe, mais le son de la musique est plus faible dans le film. apparemment la chanson complète est présente dans l'un des bonus DVD ..
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Re-Van
Maison de la Balance
Maison de la Balance
Avatar du membre
Messages : 7262
Enregistré le : dim. déc. 29, 2013 11:05 am

Re: Harry Potter et les reliques de la mort - partie 1 (de David Yates)

Messagepar Re-Van » ven. janv. 19, 2018 12:03 pm

En ce qui me concerne le film m'a laissé une impression bizarre. Pour le moment je pense que c'est l'un des Harry Potter qui me déstabilise le plus (je n'irais pas jusqu'à dire : celui que j'aime le moins, mais je suis tenté) je n'ai pas retrouvé le charme et le rythme des premiers - qui m'emballent tant, surtout que je viens de les revoir - mais pour autant, ce rythme souvent plus lent et contemplatif n'est pas toujours désagréable, et certaines scènes sont très émouvantes. J'oscillais un peu de l'ennui à de grands moments d'émotion, [...] on peut vraiment dire qu'il est lent et qu'il ne se passe pas grand chose durant une bonne heure et demi de film sur les 2h30, en tout cas en terme d'action pure.

C'est aussi plus ou moins mon avis sur cet opus :)

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 337556
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Harry Potter et les reliques de la mort - partie 1 (de David Yates)

Messagepar phoenlx » ven. janv. 19, 2018 12:10 pm

Le suivant est différent ? :mrgreen: je crois que je vais faire une entorse à mon rythme de visionnage tous les deux jours, et le voir ce soir, j'ai envie de voir la fin de cette histoire mais je crois que cette saga va aussi me manquer profondément quand je vais la quitter
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 103558
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: Harry Potter et les reliques de la mort - partie 1 (de David Yates)

Messagepar Scarabéaware » ven. janv. 19, 2018 1:08 pm

Eh oui là c'est entrée dans la dernière ligne droite avant l'affrontement final, du coup c'est sur que c'est moins charmant et bien moins à Poudlard :mdr:. En tout cas c'est clair qu'on a encore un peu plus de quoi penser au Seigneur des Anneaux après tout, c'est indéniable lol, effet assuré de certains moments.
Lao Tseu a dit il faut "couper la tête" de tous les esclaves pour leur faire "trouver la voie".

SauronGorthaur
Le Premier Âge
Le Premier Âge
Avatar du membre
Messages : 70166
Enregistré le : jeu. déc. 27, 2012 10:53 am
Localisation : Le Mordor, la Transylvanie, Annwyn, l' Empire Galactique, le Wandenreich
Gender :

Re: Harry Potter et les reliques de la mort - partie 1 (de David Yates)

Messagepar SauronGorthaur » ven. janv. 19, 2018 8:14 pm

il restera les Animaux Fantastiques après Harry Potter :mdr:

phoenix a écrit : on a droit à quelques passages sur une autoroute qui ferait presque penser à du Matrix (et je dois avouer que voir ce type de scènes dans du Harry Potter me fait toujours bizarre, je ne suis pas très fan de ce genre d'ambiances dans cette saga de fantasy ; Ce n'est pas le fait que le film soit relié au monde réel moderne qui me gêne car ceci, je peux en comprendre la démarche, et de toute façon j'imagine que dans les livres c'est pareil (?) mais c'est surtout la manière dont c'est traité par le réalisateur, qui ne va pas au fond de sa démarche (on voit Harry et Hagrid tentant d'échapper à Voldemort, ils sont sur une autoroute à un moment, il y a des accidents, puis on quitte très rapidement la scène sans même voir les conséquences sur les terriens moldus (= non sorciers) pour reprendre nos héros à leur destination. Bref mais passons.

Ben la course poursuite est plus "blockbuster" dans le film que dans le livre, dans le livre, elle se passe uniquement dans les airs, donc la scène avec l'autoroute et les voitures, elle y est pas dans le livre

Daniel Radcliff me faisait plus tiquer encore une fois (mais je commence à me demander si ça ne vient pas aussi de son doublage français car je vois depuis le début ces films en français.

J'ai jamais essayé de voir les films en anglais, mais c'est clair que le doubleur français, je le trouve ... peu ... "investi".


J'en profite pour dire qu'encore une fois, je n'ai pas pu m'empêcher de penser au Seigneur des anneaux lorsque Harry (ou Ron) portent autour du coup l'Horcruxe et semblent devenir sombres, ça fait énormément penser à Frodon et à l'effet de l'anneau unique sur lui.
D'autres échos aux films de Jackson me semblent présents dans le film notamment certaines répliques qui sont presque calquées sur celles du seigneur des anneaux (que je n'ai plus en tête, c'est vers le début du film quand ils sont à plusieurs et échafaudent leur plan) En voyant ces scènes je me suis dis : là David Yates a du le seigneur des anneaux et il s'est dit tiens : je vais leur ressortir une réplique presque similaire, ça va plaire au public


les Horcruxes sont clairement inspirés de l'Anneau de Sauron, faudrait que je relise le livre, mais les parallèles avec Tolkien sont criants sur ce point.
Et pour les parallèles avec le III° Reich j'y reviens pas, tu l'as bien remarqué :mdr:

Concernant la mort de
Dobby

il faut savoir que contrairement aux films, ou il apparaît que dans le 2 et le 7.1, il apparaît dans les livres 2, 4, 5, 6 et 7, bref, il est plus présent, et sa disparition est de fait je pense plus marquante/traumatisante pour les lecteurs car on était plus habitué à le voir
(En temps partiel en ce lieu)

fides
Dagor Aglareb
Dagor Aglareb
Avatar du membre
Messages : 13102
Enregistré le : mar. mars 01, 2016 12:22 am
Localisation : Entre l'Olympe et la terre, où les gens on besoins.
Gender :

Re: Harry Potter et les reliques de la mort - partie 1 (de David Yates)

Messagepar fides » ven. janv. 19, 2018 8:18 pm

@Pho: Moi aussi j'ai trouvé qu'il y avait des longueurs dans la 1er partie, mais ça doit te plaire. Tu aime ça toi des temps morts et un rythme plus lent. :lol:
Tu peux même faire de la contemplation dans celui-là. :lol:

Sérieusement, j'ai beaucoup aimé le bout avec le conte des 3 frères
Il était une fois...


Image

Sur l'Olympe...

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 337556
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Harry Potter et les reliques de la mort - partie 1 (de David Yates)

Messagepar phoenlx » ven. janv. 19, 2018 8:58 pm

pareil :D
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 337556
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Harry Potter et les reliques de la mort - partie 1 (de David Yates)

Messagepar phoenlx » ven. janv. 19, 2018 9:01 pm

SauronGorthaur a écrit :il faut savoir que contrairement aux films, ou il apparaît que dans le 2 et le 7.1, il apparaît dans les livres 2, 4, 5, 6 et 7, bref, il est plus présent, et sa disparition est de fait je pense plus marquante/traumatisante pour les lecteurs car on était plus habitué à le voir


Dommage qu'on ne l'ait pas vu davantage lui
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

julie
Maison de la Vierge
Maison de la Vierge
Avatar du membre
Messages : 938
Enregistré le : mer. mars 01, 2017 4:19 pm
Gender :

Re: Harry Potter et les reliques de la mort - partie 1 (de David Yates)

Messagepar julie » sam. janv. 20, 2018 4:26 pm

Je suis d'accord, les 2 derniers sont moins bien que les autres en film.

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 337556
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Harry Potter et les reliques de la mort - partie 1 (de David Yates)

Messagepar phoenlx » sam. janv. 20, 2018 4:56 pm

Bon en tout cas je suis content d'avoir enfin vu tous les films, et en même pas 15 jours :super: ça doit faire pas loin de 20 heures ... En plus j'ai vu quelques vidéos you tube et reportages annexes :mdr: Une fois visionné les animaux fantastiques (le 1) je serai à jour sur cette saga, après je verrai quels objets collector ou bouquins me récupérer éventuellement mais je crois que je vais attendre de tomber sur de bonnes occasions
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 337556
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Harry Potter et les reliques de la mort - partie 1 (de David Yates)

Messagepar phoenlx » sam. janv. 20, 2018 9:10 pm

il y a un truc bizarre quand ils utilisent la potion qui permet de changer d'apparence

la potion leur permet de prendre l'apparence d'une personne à qui ils ont piqué un cheveu, bon ok (comme lorsqu'ils se transforment tous en Harry potter au début du film)
seulement, ils conservent apparemment leurs vêtements d'origine, bon jusque là, c'est assez logique. Ils sont donc obligés de se changer après et tout (quel bazar au passage :mdr: )

Mais un truc que je ne comprend pas : quand ils reprennent leur apparence de base (après le temps d'action limité de la potion) ils ont leurs vêtements d'origine à nouveau je crois ? pas très logique tout ça :penseur:
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

julie
Maison de la Vierge
Maison de la Vierge
Avatar du membre
Messages : 938
Enregistré le : mer. mars 01, 2017 4:19 pm
Gender :

Re: Harry Potter et les reliques de la mort - partie 1 (de David Yates)

Messagepar julie » sam. janv. 20, 2018 10:36 pm

il y a un truc bizarre quand ils utilisent la potion qui permet de changer d'apparence

la potion leur permet de prendre l'apparence d'une personne à qui ils ont piqué un cheveu, bon ok (comme lorsqu'ils se transforment tous en Harry potter au début du film)
seulement, ils conservent apparemment leurs vêtements d'origine, bon jusque là, c'est assez logique. Ils sont donc obligés de se changer après et tout (quel bazar au passage :mdr: )

Mais un truc que je ne comprend pas : quand ils reprennent leur apparence de base (après le temps d'action limité de la potion) ils ont leurs vêtements d'origine à nouveau je crois ? pas très logique tout ça :penseur:


C'est étrange en effet :mrgreen:
Je crois que quand ils reprennent leurs apparences dans le 2, ils ont à nouveau leurs robes de Gryffondor (enfin il me semble :penseur: )

SauronGorthaur
Le Premier Âge
Le Premier Âge
Avatar du membre
Messages : 70166
Enregistré le : jeu. déc. 27, 2012 10:53 am
Localisation : Le Mordor, la Transylvanie, Annwyn, l' Empire Galactique, le Wandenreich
Gender :

Re: Harry Potter et les reliques de la mort - partie 1 (de David Yates)

Messagepar SauronGorthaur » sam. janv. 20, 2018 10:47 pm

doit y avoir d'autres faux raccords à mon avis :mdr:
(En temps partiel en ce lieu)

Bombur
Maison de la Vierge
Maison de la Vierge
Avatar du membre
Messages : 43310
Enregistré le : jeu. mars 29, 2012 10:08 pm
Localisation : Belgique
Gender :

Re: Harry Potter et les reliques de la mort - partie 1 (de David Yates)

Messagepar Bombur » sam. janv. 20, 2018 11:43 pm

julie a écrit :Je suis d'accord, les 2 derniers sont moins bien que les autres en film.
Non.

julie
Maison de la Vierge
Maison de la Vierge
Avatar du membre
Messages : 938
Enregistré le : mer. mars 01, 2017 4:19 pm
Gender :

Re: Harry Potter et les reliques de la mort - partie 1 (de David Yates)

Messagepar julie » dim. janv. 21, 2018 12:04 pm

Je suis d'accord, les 2 derniers sont moins bien que les autres en film.
Non.


Hey, c'est mon avis :mrgreen:
Cela dit, ca va, ils auraient pu être plus mauvais. C'est juste que je préfère les livres. ;)

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 337556
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Harry Potter et les reliques de la mort - partie 1 (de David Yates)

Messagepar phoenlx » dim. janv. 21, 2018 12:39 pm

c'est mon avis aussi, je dirais les 4 derniers sont en-dessous des 4 premiers, après, c'est variable selon les films moi j'ai bien aimé le 6, et le 7 et 8 comportent de bons moments chaque film a ses forces, faiblesses, son parfum propre mais c'est aussi ce que j'aime quelque part, en voyant ces 8 Harry potter je n'ai jamais eu l'impression de revoir le même film que les précédents, et ça c'est un gros atout j'avoue
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

SauronGorthaur
Le Premier Âge
Le Premier Âge
Avatar du membre
Messages : 70166
Enregistré le : jeu. déc. 27, 2012 10:53 am
Localisation : Le Mordor, la Transylvanie, Annwyn, l' Empire Galactique, le Wandenreich
Gender :

Re: Harry Potter et les reliques de la mort - partie 1 (de David Yates)

Messagepar SauronGorthaur » dim. janv. 21, 2018 1:27 pm

phoenlx a écrit :c'est mon avis aussi, je dirais les 4 derniers sont en-dessous des 4 premiers, après, c'est variable selon les films moi j'ai bien aimé le 6, et le 7 et 8 comportent de bons moments chaque film a ses forces, faiblesses, son parfum propre mais c'est aussi ce que j'aime quelque part, en voyant ces 8 Harry potter je n'ai jamais eu l'impression de revoir le même film que les précédents, et ça c'est un gros atout j'avoue

on peut pas enlever ça à Rowling, c'est qu'elle a su construire une intrigue progressive et globalement non répétitive. Bon dans les livres, on a des schémas répétitifs dans les premiers tomes, quand l'univers n'est pas encore bien développé; à partir du 4 et du 5, l'univers s'étant développé et Voldemort étant de retour, l'intrigue prend son envol et on sort des schémas des livres précédents. Mais les livres et films sont uniques, ils ont tous un rôle, et se concluent par une progression de l'intrigue générale et des personnages qui évoluent à chaque tome/film
(En temps partiel en ce lieu)

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 337556
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Harry Potter et les reliques de la mort - partie 1 (de David Yates)

Messagepar phoenlx » dim. janv. 21, 2018 1:56 pm

oui et c'est ma plus grande surprise, avant cette semaine, je pensais que les Harry Potter finiraient par se répéter un peu, avec des situations redondantes,
je dois dire que j'avais un peu peur en attaquant le revisionnage des premiers films, sachant que je voulais voir les 8 ... Je pensais plus étaler dans le temps car j'avais peur d'être lassé, or, après avoir visionné un film tous les deux jours pendant 15 jours, je n'ai pas du tout l'impression de m'être ennuyé, c'est comme si j'avais vu 15 films différents d'autres réalisateurs et sur d'autres univers, chacun m'a apporté son lot d'expériences, d'atmosphères, de rebondissements plutôt uniques, de personnages (avec notamment les professeurs qui changeaient, l'inclusion de Sirius Black dès le 3 etc. Je crois que j'aurais pu continuer encore avec plusieurs films, et d'ailleurs je vais probablement me voir Les animaux fantastiques ce soir, je ne suis toujours pas lassé (mais là j'imagine que c'est une toute autre époque, un tout autre casting, pas sûr que j'encaisse de la même manière)
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Bombur
Maison de la Vierge
Maison de la Vierge
Avatar du membre
Messages : 43310
Enregistré le : jeu. mars 29, 2012 10:08 pm
Localisation : Belgique
Gender :

Re: Harry Potter et les reliques de la mort - partie 1 (de David Yates)

Messagepar Bombur » dim. janv. 21, 2018 2:36 pm

Perso j'ai préféré les Animaux fantastiques à la saga de base ! Parce que, si l'ambiance est moins sombre que sur les derniers HP, j'ai aussi beaucoup moins ressenti cette naïveté-manichéisme qui imprègne toute a saga de Rowling, et surtout, l'énorme trou scénaristique fondamental de la saga - à savoir la survie d'HP bébé à Voldemort et son exceptionnalité - n'est forcément plus présent !

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 337556
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Harry Potter et les reliques de la mort - partie 1 (de David Yates)

Messagepar phoenlx » dim. janv. 21, 2018 2:37 pm

C'est vrai que ça reste mystérieux tout ce passage
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Bombur
Maison de la Vierge
Maison de la Vierge
Avatar du membre
Messages : 43310
Enregistré le : jeu. mars 29, 2012 10:08 pm
Localisation : Belgique
Gender :

Re: Harry Potter et les reliques de la mort - partie 1 (de David Yates)

Messagepar Bombur » dim. janv. 21, 2018 2:50 pm

Pas vraiment, c'est juste Rowling qui prend le poncif "l'amour est plus fort que la mort" au sens le plus littéral qui soit, ce qui est déjà bien ridicule au passage :roll: ; mais dans une perspective interne à la saga, c'est plutôt bien expliqué : sacrifice de Lily pour son fils = mise en œuvre d'une magie très ancienne et puissante -> Harry protégé -> sortilège de Voldemort rebondit.
Là où ça tient pas, c'est que des parents qui se sacrifient pour leurs enfants, ça n'arrive peut-être pas tous les jours, mais c'est franchement pas la chose la plus rarissime du monde non plus, du coup c'est un événement qui de un devrait n'avoir strictement rien d'exceptionnel (juste un peu rare, mais procédé connu), et de deux que, le procédé étant de ce fait tout de même assez connu, Voldemort aurait dû être au courant et ne pas tenter l'Avada sur Harry x) !

SauronGorthaur
Le Premier Âge
Le Premier Âge
Avatar du membre
Messages : 70166
Enregistré le : jeu. déc. 27, 2012 10:53 am
Localisation : Le Mordor, la Transylvanie, Annwyn, l' Empire Galactique, le Wandenreich
Gender :

Re: Harry Potter et les reliques de la mort - partie 1 (de David Yates)

Messagepar SauronGorthaur » dim. janv. 21, 2018 4:16 pm

Bombur a écrit :Pas vraiment, c'est juste Rowling qui prend le poncif "l'amour est plus fort que la mort" au sens le plus littéral qui soit, ce qui est déjà bien ridicule au passage :roll: ; mais dans une perspective interne à la saga, c'est plutôt bien expliqué : sacrifice de Lily pour son fils = mise en œuvre d'une magie très ancienne et puissante -> Harry protégé -> sortilège de Voldemort rebondit.
Là où ça tient pas, c'est que des parents qui se sacrifient pour leurs enfants, ça n'arrive peut-être pas tous les jours, mais c'est franchement pas la chose la plus rarissime du monde non plus, du coup c'est un événement qui de un devrait n'avoir strictement rien d'exceptionnel (juste un peu rare, mais procédé connu), et de deux que, le procédé étant de ce fait tout de même assez connu, Voldemort aurait dû être au courant et ne pas tenter l'Avada sur Harry x) !

:poignée de main: :poignée de main: :poignée de main: :poignée de main: :poignée de main: :poignée de main: :poignée de main: :poignée de main: :poignée de main: :poignée de main: :poignée de main: :poignée de main: :poignée de main: :poignée de main: :poignée de main: :poignée de main: :poignée de main: :poignée de main: :poignée de main:

c'est à ce message gentiment niais qu'on voit que Harry Potter c'est avant tout destiné à un public jeune, et ce pourquoi je n'ai jamais réellement prit cette saga au sérieux, du moins à partir du tome 5 ou cette notion est clairement instaurée. Je parlerai pas de manichéisme car la franchise Harry Potter est certes très manichéenne sur le fond (avec un Voldemort et une Bellatrix Lestrange archi-manichéens), elle nous a offert des personnages non-manichéen marquants ( Rogue, Drago Malefoy, Kreattur, Regulus Black, Narcissa Black etc.) et a plusieurs fois tenté de montrer que le monde ne se limite pas entre "gentil héroïques" et "méchants laches et cruels" ... mais ce postulat de base qui imprègne la saga, "l"amour plus fort que la mort", c'est quelque chose auquel je ne suis pas du tout réceptif
(En temps partiel en ce lieu)

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 337556
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Harry Potter et les reliques de la mort - partie 1 (de David Yates)

Messagepar phoenlx » dim. janv. 21, 2018 4:25 pm

Moi non plus
je crois qu'on ressent la saga de la même manière sauron (points forts, points faibles)
peut-être qu'il aurait fallu qu'on la découvre plus jeune, si j'avais lu tout ça à 12 ans avant de voir les films par exemple ça m'aurait sans doute beaucoup impacté

Mais bon les films sont cool quand même, notamment par leur galerie de personnages et acteurs. Perso Rogue est clairement mon préféré, plus j'y repense plus je suis admiratif de ce que dégage ce personnage avec Rickman l'incarnant
(et Dumbledore aussi)
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

SauronGorthaur
Le Premier Âge
Le Premier Âge
Avatar du membre
Messages : 70166
Enregistré le : jeu. déc. 27, 2012 10:53 am
Localisation : Le Mordor, la Transylvanie, Annwyn, l' Empire Galactique, le Wandenreich
Gender :

Re: Harry Potter et les reliques de la mort - partie 1 (de David Yates)

Messagepar SauronGorthaur » dim. janv. 21, 2018 4:34 pm

Je crois que Rowling voulait que ça soit Rickman qui ai le rôle; dans tous les cas, il était le seul acteur du casting a savoir, avant même la sortie des livres 6 et 7, le fin mot concernant son personnage: Rowling avait voulu lui expliquer ce qui motivait Rogue pour qu'il puisse le jouer comme il faut à la perfection
(En temps partiel en ce lieu)

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 337556
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Harry Potter et les reliques de la mort - partie 1 (de David Yates)

Messagepar phoenlx » dim. janv. 21, 2018 4:37 pm

ah oui c'est une bonne idée de lui avoir expliqué dès le premier film
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Bombur
Maison de la Vierge
Maison de la Vierge
Avatar du membre
Messages : 43310
Enregistré le : jeu. mars 29, 2012 10:08 pm
Localisation : Belgique
Gender :

Re: Harry Potter et les reliques de la mort - partie 1 (de David Yates)

Messagepar Bombur » dim. janv. 21, 2018 4:54 pm

D'accord avec toi sur le manichéisme, Sauron, mais moi je parlais justement du grand méchant (à savoir Voldemort) ^^ . Grindlewald, sans être un Tywin Lannister, est quand même déjà nettement plus ambigu.

Sinon, "l'amour est plus fort que la mort", perso je trouve que c'est une très belle phrase (même si c'est devenu un poncif), mais le truc, c'est que c'est censé être pris au figuré x))) !!! C'est l'amour qui peut te pousser à te dépasser, à tout braver pour ceux que tu aimes, à descendre aux Enfers et en ramener quelqu'un, même, si l'univers le permet, ou à trouver des moyens de résurrection. Mais pas juste complètement littéralement, gaminement "l'amour bat la mort" comme "la pierre bat le ciseau" comme le fait cette empaffée de Rowling x)))) !!!
Modifié en dernier par Bombur le dim. janv. 21, 2018 5:12 pm, modifié 2 fois.

SauronGorthaur
Le Premier Âge
Le Premier Âge
Avatar du membre
Messages : 70166
Enregistré le : jeu. déc. 27, 2012 10:53 am
Localisation : Le Mordor, la Transylvanie, Annwyn, l' Empire Galactique, le Wandenreich
Gender :

Re: Harry Potter et les reliques de la mort - partie 1 (de David Yates)

Messagepar SauronGorthaur » dim. janv. 21, 2018 5:01 pm

Bombur a écrit :D'accord avec toi sur le manichéisme, Sauron, mais moi je parlais justement du grand méchant (à savoir Voldemort) ^^ . Grindlewald, sans être un Tywin Lannister, est quand même déjà nettement plus ambigu.

Grindelwald est en effet plus ambigu ... enfin, si on connaît le personnage dans les livres. Dans les films, son traitement pour l'heure ... c'est à peine si on comprend que c'est lui dans Harry Potter 7.1, et contrairement au livre ou il préfère mourir - et est tué - que de trahir Dumbledore, Voldemort l'épargne car la, il répond à sa question; et dans les Animaux Fantastiques, les motivations de Grindewald ne sont pas abordées, si on ne connaissait pas le personnage à partir des livres, il serait beaucoup moins manichéen

Bombur a écrit :Sinon, "l'amour est plus fort que la mort", perso je trouve que c'est une très belle phrase (même si c'est devenu un poncif), mais le truc,c 'est que c'est censé être pris au figuré x))) !!! C'est l'amour qui peut te pousser à te dépasser, à tout braver pour ceux que tu aimes, descendre aux Enfers et en ramener quelqu'un, même, si l'univers le permet, ou à trouver des moyens de résurrection. Mais pas juste complètement littéralement, gaminement "l'amour bat la mort" comme "la pierre bat le ciseau" comme le fait cette empaffée de Rowling x)))) !!!

oui voila tout a fait !
(En temps partiel en ce lieu)


Retourner vers « Harry Potter »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invité