Detroit : Become Human

Les jeux vidéo sur consoles et PC, dernières news, astuces...
Sont aussi abordés les jeux de société, jeux de rôle, livres dont vous êtes le héros, MMORPG. Le forum consacre par ailleurs une place d'honneur aux franchises suivantes : Pokémon, Final Fantasy, The Legend of Zelda et Tomb Raider ! Bonne visite !
Kawouai
Le fleuve Léthé
Le fleuve Léthé
Avatar du membre
Messages : 5134
Enregistré le : mer. déc. 07, 2005 3:21 pm

Detroit : Become Human

Messagepar Kawouai » dim. juin 10, 2018 4:21 pm

tony puertou, tom Moussaka, Chris..polakino... bye bye

Kawouai
Le fleuve Léthé
Le fleuve Léthé
Avatar du membre
Messages : 5134
Enregistré le : mer. déc. 07, 2005 3:21 pm

Re: Detroit: Become Human

Messagepar Kawouai » dim. juin 10, 2018 4:26 pm

Le nouveau de quantic dream. Le studio français polémique.

On reconnait bien le résultat des évolutions de heavy rain et beyond two souls.

J'ai fini une première partie. C'est graphiquement un régal.
Le concept cinéma ludique video me plait vraiment.

L'aspect je suis un humain qui contrôle un android qui est mortel ou immortel.
C'est vraiment schizophrène. Bien vu!
tony puertou, tom Moussaka, Chris..polakino... bye bye

itikar
Les seigneurs d'Andunië
Les seigneurs d'Andunië
Avatar du membre
Messages : 18325
Enregistré le : mer. mai 30, 2012 5:24 pm

Re: Detroit: Become Human

Messagepar itikar » dim. juin 10, 2018 6:44 pm

Effectivement, je ne peux que plussoyer !!

Image

Jeu énorme, et sans doute le seul jeu vidéo qui n'ait jamais été créé qui permet VRAIMENT de recommencer 20 fois et plus avec la garantie d'un scénario à chaque fois différent - si on veut qu'il le soit bien évidemment -

Cette prouesse est réalisée à l'aide d'un système d'embranchements multiples, poussant le réalisme à ne pas uniquement scalariser l'ensemble (soit offrir x moyens différents de parvneir à une même fin.

Par exemple, on a 3 personnages, dont deux qui peuvent être joués avec un grand coeur ou un coeur de pierre, et une qui est moins tiraillée par les choix mais qui peut à plusieurs reprises se planter lamentablement, et/ou choisir des trajectoires radicalement différentes.

Après un rapide calcul, on a déjà six cheminements différents, en fait d'avantage car on joue alternativement chaque personnage ... tant qui'ls sont en vie, car on peut effectivement perdre la vie à certains moments, d'ailleurs moyen facile de centraliser le scénario sur le personnage qu'on préfère. Evidemment, c'est un faux bon choix, car les fins pour chaque personnage dépendent en plus des fins des deux autres personnages - surtout pour Markus et Connor -

En fait, de l'aveu même de son créateur David Cage, le jeu dispose d'une variabilité infinie, pas parce que les séquences sont infinies - ce concepteur en interview a dit que le script tient sur 4000 pages contre 300 ou 400 pour la plupart des films - mais parce que les embranchements sont multiples, et qu'on obtient donc des possibilités de variabilités de séquences innombrables.

Un exemple, un des 39 chapitres du jeu (ou 29 je sais plus) comporte pas moins de 26 fins différentes, et pour y arriver une dizaine d'arborescences variant de 1 à 8 fois.

On a donc rien que pour ce chapitre 29*8*10=environ 1500 possibilités

Bon, tous les chapitres ne sont pas aussi compliqués que celui-ci, certes, c'est bien le plus complexe, appelée "croisée des chemins" qui nous permet de jouer en même temps Kara, Connors et Markus, nos trois personnages.

Mais là où c'est très agréable c'est que toutes ces séquences, dont on peut voir l'arborescence de nos choix en fin de chaque chapitre, avec en plus le % des joueurs ayant fait le me^me choix, ou d'autres, sont autant de cinématiques interactives de qualité cinématographiques joué en motion capture par des acteurs captivants, et une caméra souvent extrêmement dynamique - par exemple, on a dans un chapitre UNE séquence (sur la centaine que propose le chapitre) de dix minutes où on joue connors en trian de poursuivre à toute vitesse un déviant tout en sautant du toit de plusierus immeubles, traversant plusieurs usines en activité, et même en sautant sur le toit d'un métro en marche !

bien sûr, la plupart des séquences sont plus courtes - cela peut très bien être juste le fait de regarder un poster sur un mur - mais beaucoup sont très riches.

Donc, voilà si vous avez suivi, detroit c'est un jeu qui enchaine dans chaque chapitre des séquences, soit des morceaux de jeu délimités par le choix fait par le joueur ayant amené cette séquence à être jouée et le choix que le joueur fait pour sortir de cette séquence. Enormément de ces séquences sont de plus actives, dans le sens où si je regarde par exemple le mur d'un appartement dans le deuxième chapitre, cela va activer peut-être dix chapitres plus loin une sous arborescence qui n'aurait pas été joauble sinon ...

Autre atout du jeu, c'est la variabilité de ces séquences de jeu, qui vont donc de l'analyse d'un graffiti sur un mur à une couse poursuite avec course sur un metro, en passant par des combats à main nue ou à arme de feu en cliquant comme un forcené - surtout en difficulté élevée - sur les touches indiquées - des QTE très bien pensés - en fait, j'arrête là ma liste, je pense qu'on a des centaines de séquences différentes.

Tout cela ne serait rien sans un scénario en béton, et une réalisation agréable. Là encore, c'est le cas avec :

* des musiques superbes, sachant que trois compositeurs ont participé sur le titre - chacun ayant créé des variations sur le thême d'un des trois personnages



* des motion captures à la pointe du mocap - mention spéciale pour Chloé (ne surtout pas la laisser partir, elle ne reviendra plus jamais !) une charmante androide d'accueil de type IA chaque fois qu'on relance la partie
* des paysages magnifiques, avec de nombreux plans fantastiques comme une plongée depuis le haut d'un gratte-ciel - un peu comme dans Meurs un autre jour le James Bond où il s'en prend à un magnat de l'information, ou tout simplement des images de Détroit ou de la campagne alentours
* je l'ai dit un super numéro d'acteur
* une histoire vraiment profonde, qui, sans être exempt de tout défaut, continue avec bonheur la grande tradition de l'anticipation quant à l'émancipation des machines ... On est pas loin de Matrix, de Terminator, de Robocop, et d'AI ...
* un atout unique,laisser la possibilité au joueur de choisir quelle sera la destinée non seulement des trois personnages, dont il fera évoluer la moralité comme bon lui semblera, mais aussi de Détroit et de l'intégralité des androïdes.
* de nombreuses émotions, allan de la peur au plaisir, en passant par l'humour,la fierté, l'amertume et le doute ... selon les choix faits et la réaction donc de l'entourage de ce fait.

Il serait idiot donc de résumer Détroit, mais on peut déjà donner une bonne approche en racontant comment le jeu commence :

Detroit, siège de Cyberlife, entreprise créant des androïdes à l'intelligence au minimum comparable à l'homme et dans les faits souvent supérieure. Ils sont partout, embrassant des rôles allant des tâches d'entretien ménager ou industriel aux tâches de police ou de défense en passant par la vente et la compagnie intime, selon les modèles, au point où près de 40% des vrais êtres humains sont au chômage, entrainant la grogne de ceux-ci contre les androïdes. C'est dans ce contexte que Markus, Kara, et Connor vont se rencontrer, et résister ou non à cette nouelle maladie frappant leurs congenères ne cas d'émotion intense ou de choix paradoxaux : la déviance. Connor est envoyé traquer les déviants, Kara commence le jeu en devenant femme de ménage et baby sitter de son propriétaire, un infâme looser qui aime se défouler sur sa petite fille terrorisée. Elle n' a jamais été programmée pour devenir maman. Markus, lui, a le plaisir de servir de majordome et d'homme à tout faire pour un peintre richissime, âgé et malade, dont le seul fils lorgne avant tout sur l'héritage à venir.

A vous de voir comment à partir de cette trame allier vos trois héros dans une grande révolution pour le droit des androïdes de Détroit et d'ailleurs !

Extrêmement enthousiasmant !

Detroit become human, c'est aussi un petit phénomène dans la communauté des joueurs, avec déjà plus d'1 million d'exemplaire vendu, certains youtubeurs réalisant des dizaines de vidéos pour montrer à tous leurs followers quels choix ils ont fait de leur côté.

https://www.lci.fr/high-tech/e3-detroit-become-human-l-hymne-a-la-liberte-ou-la-peur-de-l-intelligence-artificielle-2089959.html

Ma note : 19/20.

Image
Kara et Alice

Exemples spoiler de toutes les fins possibles pour un seul chapitre ... pour illustrer l'infinité de partie différente qu'il serait possible de jouer - et pour l'avoir testé, et avoir déjà pu voir dix chemins complètement différents, je confirme :

Avec Connor:


Avec Kara :


Avec Markus :
Garçon.
"N'avez-vous donc point d'espoir ?" dit Finrod.
"Qu'est-ce que l'espoir ?" dit-elle. "Une attente du bien, qui, bien qu'incertaine, se fonde sur ce qui est connu ? Alors nous n'en avons pas."
"C'est là une chose que les Hommes appellent 'espoir'... "Amdir l'appelons-nous, 'expectation'. Mais il y a autre chose de plus profond. Estel l'appelons-nous.

Kawouai
Le fleuve Léthé
Le fleuve Léthé
Avatar du membre
Messages : 5134
Enregistré le : mer. déc. 07, 2005 3:21 pm

Re: Detroit: Become Human

Messagepar Kawouai » dim. juin 10, 2018 8:36 pm

Dans la foulée d'une partie pacifiste dite Dalai lama, J'ai libéré Chloe bon prince.
Maintenant je regrette. :saute:
tony puertou, tom Moussaka, Chris..polakino... bye bye

itikar
Les seigneurs d'Andunië
Les seigneurs d'Andunië
Avatar du membre
Messages : 18325
Enregistré le : mer. mai 30, 2012 5:24 pm

Re: Detroit: Become Human

Messagepar itikar » dim. juin 10, 2018 10:43 pm

idem pour nous on regrette :|
Garçon.
"N'avez-vous donc point d'espoir ?" dit Finrod.
"Qu'est-ce que l'espoir ?" dit-elle. "Une attente du bien, qui, bien qu'incertaine, se fonde sur ce qui est connu ? Alors nous n'en avons pas."
"C'est là une chose que les Hommes appellent 'espoir'... "Amdir l'appelons-nous, 'expectation'. Mais il y a autre chose de plus profond. Estel l'appelons-nous.

Kawouai
Le fleuve Léthé
Le fleuve Léthé
Avatar du membre
Messages : 5134
Enregistré le : mer. déc. 07, 2005 3:21 pm

Re: Detroit: Become Human

Messagepar Kawouai » lun. juin 11, 2018 9:52 pm

2émé tour en étant ultra violent envers les humains. C vraiment jouissif et spectaculaire :lol:
tony puertou, tom Moussaka, Chris..polakino... bye bye

itikar
Les seigneurs d'Andunië
Les seigneurs d'Andunië
Avatar du membre
Messages : 18325
Enregistré le : mer. mai 30, 2012 5:24 pm

Re: Detroit: Become Human

Messagepar itikar » mar. juin 12, 2018 10:52 am

Idem pour nous, et on a aussi tenté l'assassinat de Chloé. Un moment déchirant pour moi et finalement peu utile :metal:
Garçon.
"N'avez-vous donc point d'espoir ?" dit Finrod.
"Qu'est-ce que l'espoir ?" dit-elle. "Une attente du bien, qui, bien qu'incertaine, se fonde sur ce qui est connu ? Alors nous n'en avons pas."
"C'est là une chose que les Hommes appellent 'espoir'... "Amdir l'appelons-nous, 'expectation'. Mais il y a autre chose de plus profond. Estel l'appelons-nous.

Kawouai
Le fleuve Léthé
Le fleuve Léthé
Avatar du membre
Messages : 5134
Enregistré le : mer. déc. 07, 2005 3:21 pm

Re: Detroit: Become Human

Messagepar Kawouai » dim. juin 24, 2018 1:15 pm

Ils fournissent des nouvelles chloe comme hotesse. :metal:
tony puertou, tom Moussaka, Chris..polakino... bye bye

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 315126
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Detroit: Become Human

Messagepar phoenlx » dim. juin 24, 2018 1:26 pm

ça a l'air bien sympathique mais je n'ai pas de ps4 :mdr:
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Rinji
Le crépuscule de Valinor
Le crépuscule de Valinor
Messages : 12071
Enregistré le : lun. sept. 07, 2015 5:05 am
Gender :

Re: Detroit : Become Human

Messagepar Rinji » ven. août 31, 2018 3:51 pm

J'y ai joué plus de 10 fois et je m'en lasse pas. Oui, je suis une fan. #ConnorArmy

PS : itikar n'a pas joué, c'est moi qui est joué 90% du temps. Et j'ai acheté le jeu aussi, je l'avais précommandé.

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 315126
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Detroit : Become Human

Messagepar phoenlx » ven. août 31, 2018 3:57 pm

raa je suis à la ramasse niveau jeux, je ne sais plus du tout ce qui se fait
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Rinji
Le crépuscule de Valinor
Le crépuscule de Valinor
Messages : 12071
Enregistré le : lun. sept. 07, 2015 5:05 am
Gender :

Re: Detroit : Become Human

Messagepar Rinji » mer. sept. 05, 2018 5:49 pm

Ils ont sortie un magazine, inspiré du magazines Century que l'on trouve dans le jeu. Il prend uniquement quelques articles du jeu, pas tous. Ils existent que 5000 exemplaires en France et uniquement en Français. Moi j'ai trouvé le dernier magazine à la fnac de Bercy, quel chance :mrgreen:

Rinji
Le crépuscule de Valinor
Le crépuscule de Valinor
Messages : 12071
Enregistré le : lun. sept. 07, 2015 5:05 am
Gender :

Re: Detroit : Become Human

Messagepar Rinji » mer. sept. 05, 2018 6:03 pm



Petite vidéo d'analyse entre David Cage et Bryan Dechart, l'acteur qui joue Connor dans le jeu. Hyper intéressant et amusant vers la fin. :lol:

Rinji
Le crépuscule de Valinor
Le crépuscule de Valinor
Messages : 12071
Enregistré le : lun. sept. 07, 2015 5:05 am
Gender :

Re: Detroit : Become Human

Messagepar Rinji » mer. sept. 05, 2018 6:23 pm

ANECDOTE :

--> Neil Newbon, connu pour avoir joué Nyx (capture de mouvement) dans Kingsglaive et autres jeux vidéos assez notables, a joué deux personnages dans le jeu : Elijah Kamski, le créateur des androides et ancien pdg de Cyberlife et Gavin Reed, un bon policier bien chiant. :mdr:


--> David Cage, réalisateur du jeu, a composé lui même la musique du générique du début.



--> C'est en 2012, que le projet Detroit Become Human a commencé. David Cage voulait tester les nouvelles technologies à propos de la capture de mouvement (en gros), et avait donc sorti ce court-métrage de Kara, une des protagonistes.


--> Lors du premier trailer, c'est l'acteur de doublage jouant Jon Snow dans GOT, Benjamin Penamaria, qui a commencé à doubler Connor, avant que Donald Reignoux finisse par être choisi.

Doublage avec Benjamin Penamaria.


En plus, maintenant je revois le trailer de 2016, ils ont modifié pas mal de choses, surtout au niveau des vêtements de Connor...
Je donne un let's play de la démo de Sebastien du Bazar du Grenier, pour montrer la différence. (il était pas très enthousiaste visiblement :lol: mais ça m'étonne pas venant de lui :mdr: )


Retourner vers « Jeux vidéo, jeux de plateau »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invité