Love, Death & Robots (série SF / Fantasy / Horreur de David Fincher et Tim Miller)

Section consacrée aux dessins animés emblématiques de la pop culture américaine comme MASK, Gi Joe ou encore Les Maîtres de l'Univers (le forum rend honneur à cette célèbre franchise à travers une rubrique spécifique l'abordant sous toutes ses formes : comics et films associés, merchandizing. Bienvenue sur Eternia !)
phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 317406
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Love, Death & Robots (série SF / Fantasy / Horreur de David Fincher et Tim Miller)

Messagepar phoenlx » mer. mai 15, 2019 10:39 pm

bon sang je viens de voir le 6ème épisode,
c'est quoi ce délire avec le yaourt qui prend le pouvoir sur la Terre :PTDR:
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 317406
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Love, Death & Robots (série SF / Fantasy / Horreur de David Fincher et Tim Miller)

Messagepar phoenlx » mer. mai 15, 2019 10:53 pm

Je viens de voir l'épisode 15 avec la bande de cyborg qui attaque le convoi afin de récupérer une puce électronique. Un épisode centré sur les scènes d'action celui-là, plutôt court (il fait 8 minutes) mais bien pêchu, ça s'enchaine non stop j'ai bien aimé ma foi
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 92080
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: Love, Death & Robots (série SF / Fantasy / Horreur de David Fincher et Tim Miller)

Messagepar Scarabéaware » ven. mai 17, 2019 2:10 pm

Pour l'épisode 5 avec Dracula j'avais bien aimé aussi, il est d'ailleurs bien barbare ici, du monstre complet mais ça m'avait fait bizarre comme exploitation, y a de quoi mieux apprécier un Dracula avec son charisme et sa prestance. Puis je me demandé après l'auteur de la nouvelle mais en cherchant je suis uniquement tombé sur des actrices porno et Sauron ne la connait pas :lol:. En tout cas y a aussi de quoi apprécier de passer par un peu de 2D.

Rah pis l'épisode 6 avec le Yaourt, c'est complètement con :lol:, mais j'ai quand même envie de lui donner un peu de sens en songeant à Danone avec tout le pouvoir qu'à cette multinationale comme d'autres. Parce que sinon c'est complètement inutile, y a bien quelque chose à voir dans cette connerie qui a de quoi être juste absurde :siffle:. Après derrière des absurdités il y a un message et même si celui-ci incite plus à rire qu'autre chose, bah y a moyen de faire un petit effort à ressortir un truc plus intéressant.

Pour ce qui est de l'épisode 15, c'est pas mal aussi celui là, par contre c'est une histoire qui mériterait d'être un peu plus développée, qu'on connaisse au moins une raison à cette mission qu'ils entreprennent et où finalement on constate que c'est pas grave si leur corps est détruit grâce au fait que la technologie conserve une sauvegarde d'eux même :mrgreen:. Mais bon un petit peut plus avec ces lascars n'aurait pas été de refus.

Bon puis du coup t'auras vu cet épisode au hasard, quand tu verras le 7, tu me diras si le personnage principal te fais pas penser à un acteur en particulier :mrgreen:.

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 317406
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Love, Death & Robots (série SF / Fantasy / Horreur de David Fincher et Tim Miller)

Messagepar phoenlx » ven. mai 17, 2019 2:51 pm

d'accord c'est noté !
pour ce qui est du 15 oui il est assez basique, mais plutôt bien foutu dans la réalisation. J'aime bien le concept de cette série, les épisodes sont courts, quand j'ai un moment perdu hop, je m'en met un, ça ne dure vraiment pas longtemps et ça permet de découvrir différents styles d'animation, aucun n'est pareil (esthétiquement et artistiquement) c'est surtout l'intérêt que je vois à la série pour le moment, car niveau thématiques, on a vu mieux.

pour celui avec le yaourt j'aime l'absurdité de la chose, sans chercher à voir un sens caché mais je pense que tu tapes juste en pensant à la puissance des grosses firmes comme Danone ! Ce qui me fait délirer c'est à la fin les yaourts qui partent à la conquête de l'espace, j'imagine la tronche des extraterrestres quand ils vont voir ça débarquer :lol: que de déduire de tout ceci, que nos dirigeants politiques sont des faces de yaourts ? que les yaourts partent à la conquête de la voie lactée pour qu'elle mérite son nom ? :lol: que nos inventions tournent parfois au loufoque ? ou alors que les scénaristes ont fumé de la bonne avant de pondre ce truc, j'en sais rien mais ça m'amuse :lol:
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 92080
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: Love, Death & Robots (série SF / Fantasy / Horreur de David Fincher et Tim Miller)

Messagepar Scarabéaware » ven. mai 17, 2019 5:48 pm

Voila c'est pour le concept que c'est intéressant, ça permet de découvrir pas mal de petites histoires avec certaines dont on peut retirer quelques petites choses intéressantes, c'est bien à voir pour l'exercice de style. Après c'est sur que si on compare à ce qui a de l'ultra haute supériorité et se trouve intellectuellement plus racé comme par exemple Black Mirror, c'est un peu de la merde, y aurait facilement de quoi mépriser en regardant ça de haut par rapport à d'autres trucs, mais bon c'est pas non plus quelque chose de gueux, je trouve qu'en soit c'est bien, moi même si on y trouve moins son compte qu'avec du Black Mirror ça me déplait pas.

Hum pis alors nos dirigeants politiques qui seraient des faces de yaourts, oui après tout on a bien eu un Flamby comme président :rire:. Après plus sérieusement dans ce loufoque on peut aussi voir le fait des inventions qui se retournent contre nous, où alors nous contrôlent plus que nous ne le faisons, voir ce qui arrive avec de la dépendance aux nouvelles technologiques, là aussi tu touches quelque chose d'intéressant avec cette question, ça tourne en dérision ce qu'on est capable de créer et qui finalement nous contrôle. Après celui qui a pondu ça a certainement bien fumé mais derrière à eu une sacré drôle d'idée :mdr:. Ah on peut aller loin avec cette connerie si on se laisse partir dans de telles réflexions qu'on a déjà pu avoir avec du plus sérieux et qui finalement peuvent encore se retrouver là en passant au dessus de la vaste plaisanterie.

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 317406
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Love, Death & Robots (série SF / Fantasy / Horreur de David Fincher et Tim Miller)

Messagepar phoenlx » ven. mai 17, 2019 5:51 pm

oui c'est pas Black Mirror mais c'est bien aussi :mrgreen: d'ailleurs tiens je vais en regarder un :mdr:
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 317406
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Love, Death & Robots (série SF / Fantasy / Horreur de David Fincher et Tim Miller)

Messagepar phoenlx » ven. mai 17, 2019 6:21 pm

Je viens de voir l'épisode 7 !! (La faille) j'ai adoré !!

Le héros ressemble à Hugh Jackman c'est marrant, et la fille blonde me fait aussi penser à quelqu'un, une actrice mais je n'arrive pas à me remémorer qui :penseur: C'est saisissant de réalisme, ça a été fait en performance capture ? Bon par contre certains mouvements ne sont pas toujours très réalistes, ce qui crée un sentiment bizarre. Visuellement on est très proche du réalisme total, comme si on était dans un film live de SF (et non pas une oeuvre d'animation) mais à cause de ces mouvements un peu "fake" (problème récurrent dans ce genre d'oeuvres en 3D mais ils ont fait quand même de sacrés progrès) ça donne un petit sentiment bizarre, mais qu'importe, c'est un très bon épisode, notamment pour son scénario

on a même une petite touche d'érotisme :super: Les 3 membres de l'équipe d'un vaisseau s'embarquent pour un voyage spatial vers une destination lointaine, on les voit ainsi paramétrer leur destination au départ, et s'engouffrer dans ce qui semble être .. un vortex, comme un trou de ver, bon chose assez classique en SF. ceci donne de bonnes scènes visuelles, et pendant le voyage ils dorment dans des capsules, un peu comme dans Alien, ou dans le film Passengers avec Jennifer Lawrence .. D'ailleurs, ce qui se passe ensuite pourrait beaucoup rappeler ce dernier film : à cause d'un accident, le vaisseau est dévié et l'équipage se réveille en sursaut, en tout cas deux de ses membres (dont celui ressemblant à Hugh Jackman :mrgreen: )

C'est là qu'il se retrouve face à une femme blonde qu'il connait mais qui ... s'avère ne pas être vraiment elle en fait, mais une entité mystérieuse.
Au début en voyant ça je me suis demandé si on n'était pas dans un scénario à la Solaris (de Stanislav lem, célèbre roman de SF adapté par Tarkovski et Soderbergh notamment avec George Clooney .. et où on a cette fameuse planète qui génère dans l'esprit des humains des copies parfaites de leurs proches (comme la femme de George Clooney dans le film) ; je me suis demandé si ici c'était pas pareil

mais en fait c'est encore plus horrible, c'est une projection mentale à la Matrix mais la réalité sous-jacente est bien plus dégueu (moi si je me réveille et que je vois ça je meure direct de crise cardiaque :lol: )
le pire c'est qu'à la fin de l'épisode on s'aperçoit qu'il y a une sorte de reboot :shock:

Excellent scénario :super:
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 317406
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Love, Death & Robots (série SF / Fantasy / Horreur de David Fincher et Tim Miller)

Messagepar phoenlx » ven. mai 17, 2019 6:41 pm

la morale de cet épisode 7 :lol:

Image
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 92080
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: Love, Death & Robots (série SF / Fantasy / Horreur de David Fincher et Tim Miller)

Messagepar Scarabéaware » ven. mai 17, 2019 7:00 pm

Ah ben voila, enfin quelqu'un d'autre qui pense bien à Hugh Jackman :lol:. Que ce soit Camille Addams, Rinji et Itikar ils ont pas trouvé cette ressemblance lol. Par contre pour la blonde pareil je vois pas, y a pas d'actrice qui me vient en tête et pourtant y a quelque chose.
Sinon cet épisode c'est vraiment fascinant pour son réalisme en plus d'avoir une bonne petite histoire comme ça, peut être qu'il y a de la performance capture je sais pas. Mais après voila on repère un peu de défauts qui font qu'on constate bien que c'est en images de synthèse.

Ah pis cette touche d'érotisme elle a de quoi bien s'apprécier n'est ce pas ? :mrgreen:. Hum pis Passengers je crois que je vais plus trop tarder à me décider de le voir à force, faut vraiment que je m'en occupe. Mais pas ce soir, là je suis décidé pour John Carter :lol:.

Enfin bref, avec cette histoire on est dans quelque chose de bien matriciel et bonjour l'horreur de ce qu'il en est réellement, là de toute façon y a de quoi crever, le corps est fichu mais l'esprit est dans une matrice à connaître la joie d'une belle retrouvaille :mdr:.

On peut effectivement reprendre la morale de Cypher pour cette occasion :lol:.

Pis tiens quand même, à la fin dans le générique on a le nom des acteurs sur les personnages, pour celui qui ressemble à Hugh Jackman, on a Henry Douthwaite, quand on le voit on peut constater un air de ressemblance :D.
Henry.jpg
Par contre pour la femme, on a Madeleine Knight et là pas forcément d'autre actrice à qui penser lol. Encore que.
Madeleine.jpg
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 317406
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Love, Death & Robots (série SF / Fantasy / Horreur de David Fincher et Tim Miller)

Messagepar phoenlx » ven. mai 17, 2019 7:19 pm

La fille blonde elle me fait penser à quelqu'un (pas là mais dans l'anime) mais je n'arrive pas à savoir qui, c'est un peu un mélange de Naomi Watts, de Sharon Stone, et encore de quelqu'un d'autre je crois :penseur:

Ah Passengers tu ne l'as pas encore vu. Bon tu verras il y a des choses pas mal (certains adorent, moi j'ai beaucoup aimé une moitié du film, et pas trop l'autre qui verse dans une romance un peu cucul, j'ai préféré le début à la fin en fait)
Au début quand on voit tout l'intérieur du vaisseau c'est captivant je trouve ; c'est d'ailleurs l'un de mes vaisseaux préférés au cinéma tous films de SF confondus, mais dommage je trouve que ce film avait de bonnes idées mais il ne les exploite pas à fond, à un moment ça verse un peu trop dans le film hollywoodien classique avec la romance qu'il fallait absolument placer là et tout, ça l'atténue un peu. Mais c'est quand même une expérience sympathique.

John Carter c'est tout autre chose (tu me diras ce que tu penses du chien :lol: )
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 92080
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: Love, Death & Robots (série SF / Fantasy / Horreur de David Fincher et Tim Miller)

Messagepar Scarabéaware » ven. mai 17, 2019 7:28 pm

Peut être aussi un peu de Charlize Theron.

Pis non mais ça va venir que je voir un peu ce qui a de quoi s'apprécier la dedans avec entre autre ce vaisseau :mrgreen:.

Et oui oui j'en dirai mot pour le chien :mdr:.

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 317406
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Love, Death & Robots (série SF / Fantasy / Horreur de David Fincher et Tim Miller)

Messagepar phoenlx » ven. mai 17, 2019 7:29 pm

ah oui voilà charlize theron !!! sans doute en effet c'est à elle que je pensais !
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Smaug the stupendous
Maison du Cancer
Maison du Cancer
Avatar du membre
Messages : 663
Enregistré le : mer. juil. 01, 2015 3:52 pm

Re: Love, Death & Robots (série SF / Fantasy / Horreur de David Fincher et Tim Miller)

Messagepar Smaug the stupendous » ven. mai 17, 2019 7:44 pm

La blonde de l'épisode 7 m'a plutôt fait penser à Katee Sackhoff (Kara Thrace / Starbuck dans Battlestar Galactica).
"I'm a simple man. I like pretty, dark-haired women and breakfast food" Ron Swanson, Parks and Recreations

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 317406
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Love, Death & Robots (série SF / Fantasy / Horreur de David Fincher et Tim Miller)

Messagepar phoenlx » ven. mai 17, 2019 7:46 pm

ah je ne la connais pas elle, il faut absolument que je vois cette série d'ailleurs
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 92080
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: Love, Death & Robots (série SF / Fantasy / Horreur de David Fincher et Tim Miller)

Messagepar Scarabéaware » ven. mai 17, 2019 8:21 pm

Tiens oui faudra qu'on voit, en attendant on va mettre une tite photo d'elle pour aperçu.

katee-sackhoff-970x542.jpg
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 317406
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Love, Death & Robots (série SF / Fantasy / Horreur de David Fincher et Tim Miller)

Messagepar phoenlx » ven. mai 17, 2019 9:15 pm

oui , elle a un petit air
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 317406
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Love, Death & Robots (série SF / Fantasy / Horreur de David Fincher et Tim Miller)

Messagepar phoenlx » dim. mai 26, 2019 9:39 pm

je viens de voir l'épisode 8 de cette série, celui-là je l'ai adoré encore une fois ! Un épisode qui commence dans une Chine traditionnelle, où règne des esprits et de la magie, mais qui évolue progressivement vers un monde modernisé (façon 19ème siècle, donc l'ambiance va très vite devenir plutôt steampunk, et l'émergence de robots arrive par ce biais)

Je vous renvoie à la critique de scarabée qui l'a très bien décrit en amont dans le topic, c'est un épisode que j'ai beaucoup aimé, notamment pour le duo de personnages principal, l'humain (chinois) qui tombe amoureux de la créature, c'est quoi au juste ? ça me fait énormément penser aux renards à 9 queues dans le folklore japonais (kitsune), je ne pensais pas qu'il y avait ceci en Chine ..
On a là une histoire émouvante et qui parle de la fin de la magie, de l'émergence de la technologie, un thème classique je dirais, mais qui possède ici encore une autre déclinaison par rapport à tout ce qu'on a pu voir jusque là, c'est subtilement amené, et les graphismes sont superbes, notamment durant la partie steampunk. En plus on peut admirer quelques automates (j'adore les automates :super: un peu comme le personnage principal)
je vous fais profiter d'une autre capture que j'ai faite, qui complète un peu celles de scarabée (page 1 du topic)

Image
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 317406
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Love, Death & Robots (série SF / Fantasy / Horreur de David Fincher et Tim Miller)

Messagepar phoenlx » dim. mai 26, 2019 9:41 pm

Ah tiens je suis en train de voir que c'est aussi partie intégrante du folklore chinois les kitsune (sous d'autres noms) et même en Corée, j'ignorais
https://fr.wikipedia.org/wiki/Renard_%C3%A0_neuf_queues

c'est même originaire de la-bas apparemment :mdr:
Le renard à neuf queues, ou kumiho (구미호, 九尾狐 en hanja), est une créature qui apparaît dans les contes oraux et les légendes de la Corée1. On le trouve également au Japon sous le nom de kyūbi no kitsune (九尾の狐?, ou simplement kyūbiko (九尾狐?) ou kyūbikori (九尾狐狸?)) et en Chine sous le nom de jiu wei hu (九尾狐). À la différence de ses formes « simples » (kitsune au Japon ou femme-renarde), qui sont parfois considérées comme des créatures bienveillantes, le renard à neuf queues est toujours décrit comme maléfique.

La légende veut que, venus très anciennement d'Inde, les renards à neuf queues aient traversé le Tibet et atteint la Chine, où, transformés en favorites pernicieuses et de mauvais conseil, ils/elles avaient poussé les derniers empereurs de la dynastie Qin (Ts'in) à commettre assez d'iniquités pour leur coûter leur trône. Au VIIIe siècle, un lettré japonais du nom de Kibi Daijin, de retour d'une mission culturelle dont l'essentiel était de dérober aux Chinois leur calendrier lunaire, quitta la côte ouest de la Corée, embarquant à son insu sur sa jonque une de ces sorcières dont l'arrivée sur l'archipel japonais en 758 fut aussitôt suivie de troubles politiques.


en tout cas, belle petite exploitation de cette créature
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 92080
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: Love, Death & Robots (série SF / Fantasy / Horreur de David Fincher et Tim Miller)

Messagepar Scarabéaware » dim. mai 26, 2019 10:24 pm

Ah excellent, j'attendais que tu y sois celui là :super:. Il fait partie de ceux que je préfère sur les différents épisodes, c'est très plaisant d'être plongés dans cette ambiance asiatique avec un côté steampunk qui arrive quand à la technologie, ça nous développe une belle petite histoire entre ces deux là :D. Bref, vraiment dans le meilleur comme j'avais dis ^^.

Et oui tiens pour le Kitsune c'est finalement bien partagé entre la Chine, la Corée et le Japon :D. Il y avait de quoi un peu ne pas trop s'étonner que ça fasse aussi partie du folklore chinois par contre la Corée et même un peu en Inde j'aurais pas forcément cru.

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 317406
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Love, Death & Robots (série SF / Fantasy / Horreur de David Fincher et Tim Miller)

Messagepar phoenlx » dim. mai 26, 2019 10:31 pm

moi non plus !
c'est aussi un de mes préférés jusque là, peut-être même mon préféré !! Je dois avouer que j'ai eu du mal à démarrer cette série, les épisodes du début sont sympa mais sans plus, et je ne suis pas super fan de la 3D photoréaliste, ni des premières histoires où il y a un peu trop d'humour, ça fait un peu cinéma américain de maintenant (avec les différents travers que j'aime pas) mais bon, ça reste des expériences plaisantes à découvrir comme ça, une fois, c'est court donc pas trop laborieux à voir

mais depuis quelques épisodes là je me régale bien, je trouve que les ambiances sont plus variés et on retrouve des thèmes et ambiances SF que j'aime. Même si vu la durée de chaque épisode, difficile d'explorer à fond les thématiques. J'aime bien l'exercice de style en tout cas, je suis de plus en plus fan des séries de type omnibus ces temps-ci.

je suis en train de voir la critique d'Ecran Large elle est assassine :shock: https://www.ecranlarge.com/series/dossi ... id-fincher
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 92080
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: Love, Death & Robots (série SF / Fantasy / Horreur de David Fincher et Tim Miller)

Messagepar Scarabéaware » dim. mai 26, 2019 11:13 pm

Oui voila y a des rendus qui sont pas forcément à pouvoir toujours plaire, mais après si au début on a pas forcément le mieux, on découvre ensuite des épisodes qui offrent tout de suite un bon plus de satisfaction.
Autrement y a effectivement de quoi apprécier pour l'exercice de style avec les diverses ambiances dans lesquelles on se trouve, arriver à retranscrire ces nouvelles en un laps de temps assez court d'un certain côté ça présente un petit défi, ça vise l'efficacité à ne pas aller sur un format de 45 min ou plus qu'on en profite pour gouter plus amplement à ce qu'il se passe avant que l'essentiel du message soit livré dans les 15 dernières minutes, je pense là à Philip K.Dick Electric Dreams sur ce coup. On a de quoi préférer des anthologies avec des épisodes beaucoup plus long, mais en soit c'est bien également ces petits courts qui mine de rien ont de quoi bien fonctionner même s'ils vont pas plus à fond, tu goutes quand même à la thématique et puis ça laisse toujours la possibilité de tenter de découvrir la nouvelle. Enfin pour la plupart je pense qu'on doit pas avoir de traduction française, même pour la première de Hamilton c'est pas encore traduit. Mais bon ça permet de faire un bon brassage de découvertes.

Ah pis écran large eux c'est du vraiment pas très convaincu..., après ils en attendaient peut être un peu trop mais bon en même temps c'est sur qu'on peut un peu comprendre ce qu'ils déplorent, pour autant c'est pas non plus à complétement fustiger malgré tout. Après oser encore plus d'expérimentations n'aurait pas été de refus justement, qu'on se retrouve avec une plus grande variété de styles graphiques, tous différents, aucun ne se ressemblant ça aurait pu être bien justement. Puis évidemment on a des thèmes mieux traités ailleurs y a de quoi être d'accord mais vu le principe de cette anthologie fallait pas s'attendre non plus à une pure excellence de traitement, ça ne peut être qu'en dessous d'autres séries qu'on peut largement vanter. Sinon je vois aussi qu'ils parlent des courts métrages de Neil Blomkamp avec le fait de pomper un peu sur lui comme avec l'Age de glace, faudrait justement qu'on puisse se les voir ces courts qu'il a fait en attendant de pouvoir développer des longs métrages.

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 317406
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Love, Death & Robots (série SF / Fantasy / Horreur de David Fincher et Tim Miller)

Messagepar phoenlx » mar. mai 28, 2019 10:06 am

Hier je me suis regardé l'épisode 9, qui se passe dans une décharge !

Ce n'est pas le meilleur je trouve, il est même un peu dégueu :lol: on y voit une espèce de forme vivante qui s'anime et qui se nourrit d'êtres vivants, j'ai trouvé un peu moyenne la scène du type qui est pourchassé les couilles à l'air, ils auraient pu faire un peu plus subtil, à part ça on peut y voir peut-être une métaphore du monde réel de plus en plus phagocité par nos ordures, notre mode de vie pollueur à l'égard de la nature, engloutissant peu à peu tout ce qui est vivant et naturel. A part ça une nouvelle fois on a de l'animation en 3D (comme je remarque beaucoup d'épisodes de cette série) ce n'est pas ce que je préfère à titre perso, je préfère l'animation plus traditionnelle en 2D, l'épisode 8 précédent était si charmant en comparaison mais bon, il fait tout de même bon voyager dans ces petites histoires courtes.
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 92080
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: Love, Death & Robots (série SF / Fantasy / Horreur de David Fincher et Tim Miller)

Messagepar Scarabéaware » mar. mai 28, 2019 1:00 pm

Celui là me souvenais plus qu'on avait un type qui se faisait pourchassé les couilles à l'air, c'est vrai qu'ils auraient pu faire plus subtil :mdr:. Sinon bah j'ai de quoi être d'accord sur ce qu'on peut en ressortir, je l'avais pas plus commenté quand au sens qu'on peut lui donner mais justement c'est complètement se faire phagocyter par tous ces détritus, on en crée quelque chose de monstrueux qui détruit le vivant et certains s'en satisfont comme ce monsieur qui se fiche totalement de vivre dans un environnement malsain :siffle:.

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 317406
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Love, Death & Robots (série SF / Fantasy / Horreur de David Fincher et Tim Miller)

Messagepar phoenlx » mar. mai 28, 2019 1:01 pm

si si on le voit même ainsi pendant une bonne minute :lol:
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 317406
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Love, Death & Robots (série SF / Fantasy / Horreur de David Fincher et Tim Miller)

Messagepar phoenlx » mar. mai 28, 2019 7:22 pm

je viens de voir l'épisode 10

épisode aux graphismes très photo-réalistes encore une fois, et basé sur un contexte de guerre en Afghanistan contre les tallibans, mais où l'on suit des sortes de super soldats métamorphes (capables de se transformer en loup garous) A noter que l'ennemi en possède aussi dans son rang ce qui donne lieu à un sympathique (et violent) combat entre deux loups garous ; un épisode ma foi intéressant, encore une fois, même si j'ai tiqué sur l'introduction et certaines blagues sexuelles bien lourdes sur la soeur du héros mais bon, on est dans une oeuvre américaine, ça se sent ..

Par la suite, progressivement l'ambiance s'installe, et en un quart d'heure (c'est court) l'ambiance est distillée, j'ai beaucoup aimé le final notamment, avec une musique une peu arabisante (et qui avait des petits airs de la BO zimmerienne de "la chute du faucon noir") musique accompagnant une scène où le soldat enterre son ami métamorphe ..

Image
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 92080
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: Love, Death & Robots (série SF / Fantasy / Horreur de David Fincher et Tim Miller)

Messagepar Scarabéaware » mar. mai 28, 2019 7:32 pm

Celui là j'aurais bien aimé lui voir un caractère plus patriotique mais bon c'est quand même pas mal avec ces deux soldats bien particuliers qui à pouvoir se transformer en loups garous ont de quoi apporter un atout à l'armée même s'ils sont considérés comme des pestiférés :siffle:. Après c'est sur que comme super-soldats on peut rêver à mieux. En tout cas y a de quoi apprécier pour la vengeance qui se produit.

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 317406
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Love, Death & Robots (série SF / Fantasy / Horreur de David Fincher et Tim Miller)

Messagepar phoenlx » mar. mai 28, 2019 7:39 pm

tous les moyens sont bons, mais je remarque qu'il y en a dans les deux camps, donc si une telle "arme" existait, l'ennemi ne manquerait pas d'en avoir aussi, comme souvent c'est à double tranchant (d'ailleurs le taliban loup garou ressemblait un peu à ben laden :mdr: )

pour le côté plus patriotique que tu aurais voulu, c'est plus du tout dans l'air du temps au contraire de nos jours c'est beaucoup critique ce patriotisme (qu'on trouvait énormément présent à une époque dans les films américains et encore un peu maintenant) et aussi dans d'autres pays, c'est une notion qui est galvaudée (comme le nationalisme français) et en un sens je peux comprendre, même si on aboutit de nos jours à l'excès inverse ; dans les deux cas c'est vraiment pas subtil
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 317406
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Love, Death & Robots (série SF / Fantasy / Horreur de David Fincher et Tim Miller)

Messagepar phoenlx » mar. mai 28, 2019 9:28 pm

je viens de voir le 11 (coup de main, qui porte bien son titre) c'est horrible :lol:
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 92080
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: Love, Death & Robots (série SF / Fantasy / Horreur de David Fincher et Tim Miller)

Messagepar Scarabéaware » mar. mai 28, 2019 9:47 pm

Horrible mais au moins elle se démerde d'une façon qu'on voit pas trop souvent pour s'en sortir, ça fait plutôt plaisir :lol:.

phoenlx a écrit :tous les moyens sont bons, mais je remarque qu'il y en a dans les deux camps, donc si une telle "arme" existait, l'ennemi ne manquerait pas d'en avoir aussi, comme souvent c'est à double tranchant (d'ailleurs le taliban loup garou ressemblait un peu à ben laden :mdr: )

pour le côté plus patriotique que tu aurais voulu, c'est plus du tout dans l'air du temps au contraire de nos jours c'est beaucoup critique ce patriotisme (qu'on trouvait énormément présent à une époque dans les films américains et encore un peu maintenant) et aussi dans d'autres pays, c'est une notion qui est galvaudée (comme le nationalisme français) et en un sens je peux comprendre, même si on aboutit de nos jours à l'excès inverse ; dans les deux cas c'est vraiment pas subtil


Oui c'est vrai qu'on a tout ce problème là. Oh pis ressemblance avec Ben Laden oui, en même temps ils se ressemblent un peu tous :mdr:.

Sinon maintenant c'est clair, y a une préférence à enfoncer son propre pays et considérer l'ennemi comme totalement innocent avec toutes les conneries que l'on en connait :siffle:. Bon pis dans la question de la subtilité y a un des deux cas où l'absence ne me gène pas dans la mesure où elle me plait de toute façon, je crois que j'ai pas besoin de préciser pour quel cas j'adhère au coup de boule dans la gueule :siffle:.

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 317406
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Love, Death & Robots (série SF / Fantasy / Horreur de David Fincher et Tim Miller)

Messagepar phoenlx » mar. mai 28, 2019 9:58 pm

oui :lol:

tiens sinon je viens de voir le 12 !! je suis un peu .. déçu ? je ne sais pas, de la chute, mais par contre il est très beau visuellement, l'épisode avec les deux vendeur en panne de voiture dans le désert

c'est poétique, et il fait bon revenir un peu à de la 2S. Visuellement superbe avec des références à la tectonique des plaques et au fait que ce désert était jadis un plancher océanique , s'ensuit un rêve étrange qui fait naître la vision des animaux de l'époque.
en fait j'aurais imaginé une chute différente, mais je ne sais pas trop quoi, en tout cas c'est une vraie expérience j'ai beaucoup aimé.
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !


Retourner vers « Dessins animés américains »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité