La taverne du cinéphile

Sujets et réflexions sur le cinéma, au-delà des débats sur des films particuliers cette rubrique aborde les débats plus larges sur le 7ème art, les genres, les musiques de films, les événements, cérémonies etc
SauronGorthaur
Le crépuscule de Valinor
Le crépuscule de Valinor
Avatar du membre
Messages : 69193
Enregistré le : jeu. déc. 27, 2012 10:53 am
Localisation : Le Mordor, la Transylvanie, Annwyn, l' Empire Galactique, le Wandenreich
Gender :

Re: La taverne du cinéphile

Messagepar SauronGorthaur » sam. nov. 02, 2019 2:18 pm

La note Allociné pour «la Vérité si je mens ! Les débuts» est-elle bidonnée ?

CheckNews a passé les critiques spectateurs du film à la moulinette. Résultat : la grande majorité des comptes qui ont donné des avis dithyrambiques ont été créés sur la plateforme le jour de la sortie du film et n'ont posté aucune autre critique. Allociné confirme de son côté une modération anormale sur ce film ainsi qu'une «forte suspicion de faux avis».


https://www.liberation.fr/checknews/2019/11/01/la-note-allocine-pour-la-verite-si-je-mens-les-debuts-est-elle-bidonnee_1759513?utm_medium=Social&utm_source=Facebook&fbclid=IwAR2cQiN56QTfvW13VF99kDlCfdFobbAABCsoPdrsUc5u6zPHMmPaa0Co8Fc#Echobox=1572600048
(En temps partiel en ce lieu)

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 330321
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: La taverne du cinéphile

Messagepar phoenlx » sam. nov. 02, 2019 2:54 pm

mouais ça doit arriver pour plein de films ça ; les notes spectateurs de toute manière porso j'en tiens rarement compte (je me sens souvent plus proche des avis des notes presse, avis moyens je pencise car ils sont souvent variables mais quand on fait la moyenne disons) après ça dépend aussi des films mais c'est une tendance personnelle en général ; quand la presse note en moyenne mieux un film que les spectateurs je suis de son avis, et quand elle le sous-note par rapport aux spectateurs je suis de son avis aussi

la vérité si je mens j'avais adoré les deux premiers volets. après c'est très moyen ce qu'ils vont d'ailleurs le nouveau truc ça m'inspire pas
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Somewhere
dieu rebelle
dieu rebelle
Avatar du membre
Messages : 62781
Enregistré le : lun. nov. 12, 2012 12:08 pm
Localisation : Dans les étoiles du Bas-Rhin
Gender :

Re: La taverne du cinéphile

Messagepar Somewhere » sam. nov. 02, 2019 3:10 pm

C'est pas la première fois qu'Allociné est accusé de ce genre de chose, notamment pour beaucoup de comédies françaises, en raison généralement d'un partenariat commercial entre le site et la promo du film. Allociné est loin de garder sa neutralité critique du coup et devient lui-même critique du film.
-- EN GUERRE --
~ Seul les plus forts survivent ~

Mes tops et classements divers sur le forum :


phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 330321
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: La taverne du cinéphile

Messagepar phoenlx » sam. nov. 02, 2019 3:20 pm

oui c'est pas la première fois ça fait des années sur pas mal de films (même à l'époque où je postais)
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

SauronGorthaur
Le crépuscule de Valinor
Le crépuscule de Valinor
Avatar du membre
Messages : 69193
Enregistré le : jeu. déc. 27, 2012 10:53 am
Localisation : Le Mordor, la Transylvanie, Annwyn, l' Empire Galactique, le Wandenreich
Gender :

Re: La taverne du cinéphile

Messagepar SauronGorthaur » sam. nov. 02, 2019 4:29 pm

SI on lit l'article cela semble aller dans le sens d'une même société à l'origine de ça, et je dirai, avec la complicité passive d'Allociné
(En temps partiel en ce lieu)

Náin
dieu rebelle
dieu rebelle
Avatar du membre
Messages : 62763
Enregistré le : mar. févr. 07, 2012 8:02 pm
Localisation : Les grandes salles de la cité des nains de Cavenain

Re: La taverne du cinéphile

Messagepar Náin » sam. nov. 02, 2019 4:43 pm

Oui c'est pas nouveau hein, c'est pour ça qu'il faut arrêter avec allociné
Oyez Elfes, vous tous, oyez ! Qu'on ne dise plus jamais des Nains qu'ils sont cupides et désobligeants ! Galadriel
Puisqu'ils ne sont pas blancs, ils sont forcément méchants ! Pocahontas
Et savez-vous ce que le nain réponds à cela ? : Ishkhaqwi ai durugnul !
I am a dwarf and i'm digging a hole, diggy diggy hole, diggy diggy hole !

Meleor
Eveil des nains
Eveil des nains
Avatar du membre
Messages : 10207
Enregistré le : mer. janv. 23, 2013 11:01 am
Localisation : Dijon

Re: La taverne du cinéphile

Messagepar Meleor » sam. nov. 09, 2019 12:34 pm

https://www.elle.fr/Loisirs/Cinema/Doss ... art-Gordon

Halloween arrive ! L’occasion pour beaucoup d’organiser des soirées marathons spéciales « films d’horreur ». Quel est votre film préféré ? Celui qui vous effraye encore aujourd’hui ? La rédaction confie ses pires souvenirs de films d’horreur. Et vous, quel est le vôtre ?


Quels sont les films d'horreur à regarder le soir d'Halloween ? Vous aimez les fictions d'épouvantes et vous voulez vous faire peur ? Optez pour "Massacre à la tronçonneuse" ! Vous aimez les histoires d'enfants terrifiants ? Pourquoi pas regarder "Dolls" ? "Amityville", "Gremlins", "Souviens toi l'été dernier"… Ces films d'horreur à regarder le soir d'Halloween ont fait peur aux journalistes de la rédaction, mais aussi à des générations de spectateurs, qui en ont fait des cauchemars. Des films parfois salués par la critique, parfois bafoués, mais qui sont restés des classiques du genre.
Alors comme dans "Scream", faites chauffer le pop corn, vérifiez que toutes les portes de votre maison sont bien fermées à clé, ne répondez surtout pas au téléphone, et préparez vous à une nuit de films d'horreur d'Halloween dont vous ne sortirez pas intacts !

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 330321
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: La taverne du cinéphile

Messagepar phoenlx » sam. nov. 09, 2019 12:39 pm

Merci pour ce lien, il y a des films que je ne connais pas comme dolls avec les poupées maléfiques, il faudrait que je me laisse tenter. les slashers comme scream par contre c'est pas mon truc, je n'ai toujours pas vu ce film et je pense éviter.

Tu devrais poster ce lien dans la rubrique Horreur du forum, comme conseils de visionnages ... il faudrait qu'on lance les topics de chaque .. Mais de tous ceux indiqués ici l'une de mes priorités c'est Ring , il faut absolument que je le vois celui-là
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Meleor
Eveil des nains
Eveil des nains
Avatar du membre
Messages : 10207
Enregistré le : mer. janv. 23, 2013 11:01 am
Localisation : Dijon

Re: La taverne du cinéphile

Messagepar Meleor » sam. nov. 09, 2019 12:54 pm


Meleor
Eveil des nains
Eveil des nains
Avatar du membre
Messages : 10207
Enregistré le : mer. janv. 23, 2013 11:01 am
Localisation : Dijon

Re: La taverne du cinéphile

Messagepar Meleor » sam. nov. 09, 2019 1:24 pm

phoenlx a écrit :Merci pour ce lien, il y a des films que je ne connais pas comme dolls avec les poupées maléfiques, il faudrait que je me laisse tenter. les slashers comme scream par contre c'est pas mon truc, je n'ai toujours pas vu ce film et je pense éviter.

Tu devrais poster ce lien dans la rubrique Horreur du forum, comme conseils de visionnages ... il faudrait qu'on lance les topics de chaque .. Mais de tous ceux indiqués ici l'une de mes priorités c'est Ring , il faut absolument que je le vois celui-là


Scream c'est bien mais ça fait pas très peur c'est une relecture du genre intéressante mais ça fait pas flipper à mes yeux! Lol oui je vais faire comme t'as dit pour le topic horreur j'avais posté là car je savais pas ou le mettre et que j'ai un problème de trop d'onglets à régler lol! :lol: :lol: :lol: :lol: Ce top il était en onglets depuis l'autre jour ou j'avais rebondi sur le topic de Nain vos films préférés par genre et mis en attente plein de résultats qu'avait donné mes recherches sur Ring! Et là j'ai décidé de lire le topic animation horreur mais j'ai mis en attente de lecture car à un moment t'as Itikar qui nous décrit en détail la future rubrique Spielberg! :PTDR: :PTDR: :PTDR: :PTDR: :PTDR: :PTDR:

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 330321
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: La taverne du cinéphile

Messagepar phoenlx » sam. nov. 09, 2019 1:38 pm

Meleor a écrit :Et là j'ai décidé de lire le topic animation horreur mais j'ai mis en attente de lecture car à un moment t'as Itikar qui nous décrit en détail la future rubrique Spielberg!


oh bon sang, LA fameuse discussion de 2016 :lol:
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Meleor
Eveil des nains
Eveil des nains
Avatar du membre
Messages : 10207
Enregistré le : mer. janv. 23, 2013 11:01 am
Localisation : Dijon

Re: La taverne du cinéphile

Messagepar Meleor » lun. nov. 11, 2019 10:29 pm


phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 330321
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: La taverne du cinéphile

Messagepar phoenlx » lun. nov. 11, 2019 11:14 pm

j'écouterai ça demain mais là j'attends pour créer un topic car j'ai lancé une question dans le quizz et je ne peux pas créer mon topic sur mon film vu hier soir à cause du quizz :lol: j'étais carrément sous le charme en fait (et pour la 4ème fois avec le même réalisateur) mais je comprend que le film divise :lol: bref, je vous ferai ma critique demain. qu'est-ce qu'un bon film ? vaste question ! et je crois que ceux qui tentent d'apporter une réponse trop précise sont des prétentieux :lol:
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 330321
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: La taverne du cinéphile

Messagepar phoenlx » mar. nov. 12, 2019 1:26 am

je viens de regarder et écouter toute la vidéo que tu viens de poster Meleor

je suis d'accord avec lui à mille pour cent et totalement sur la même longueur d'onde. il a carrément résumé ma vision du cinéma. moi ce que j'aime dans le cinéma c'est vivre des expériences, et une expérience comme dans la vie peut être agréable ou moins, c'est toujours enrichissant du moment que c'est vif et pas fade (j'ai du mal à le résumer autrement maisle youtubeur l'a mieux fait) par fade j'engloberais tous ces films hyper formatés qu'on a beaucoup de nos jours à Hollywood (je déteste aussi la démarche de certains studio qui écrasent la patte des réalisateurs .. )

maintenant je pense qu'il y a aussi toutes les nuances de gris (lol désolé du jeu de mot) : même dans les films les pires au sens les plus formatés il y a parfois un chuya de démarche d'auteur et ça peut être intéressant de la chercher au milieu d'un océan de formatage mais c'est tellement mieux de voir un film dont on sent une vraie patte de cinéaste, une vraie proposition libre. Qu'on soit sensible ou non (on a tous tendance à aller vers les réalisateurs avec lesquels on est plus en osmose moi le premier mais je ne déteste pas de temps à autre aller vers des auteurs qui me bloquent davantage) :

Un exemple je suis très sensible et j'adore souvent le cinéma de Terrence Malick, de David Lynch, Tarantino, Denis Villeneuve, les wachovski, Cameron avant avatar, Shyamalan, Christophe Gans, Zhang Yimou, Sofia Coppola, Kitano, Mamoru Oshii, Woody Allen, et bien d'autres ou encore Peter Jackson mais sur des oeuvres comme Le seigneur des anneaux car sur le Hobbit typiquement je trouve qu'on sent plus l'emprunte du studio, en revanche je n'aime pas le cinéma de Lars Von Trier, je le FUIS en général, il me met mal à l'aise, il ne provoque pas en moi des sensations bonnes et que j'aime. En revanche, je considère malgré tout ce réalisateur comme un très grand (au même titre que les autres cités et plein d'autres) car ses films marquent l'esprit, c'est pas le bouillon de formatage qu'on voit parfois quoi ..

Bref, là je viens à l'instant de voir un Abdellatif Kechiche, je pourrais nuancer, critiquer pas mal de points mais j'ai adoré typiquement pour la proposition de cinéma, les sensations, pendant 2 heures 30, j'étais sorti de mon quotidien j'étais ailleurs, avec aucun moment l'envie de regarder la montre (mais j'imagine assez bien d'autres spectateurs avoir souvent regardé la montre !!!) Pour moi le cinéma c'est ça : un truc qui vous embarque dans quelque chose, un bon film j'aurais tendance à dire que c'est celui dont on se souvient au moins vaguement 20 ans après même si on n'a pas aimé certaines sensations, certaines propositions pour X ou Y raisons. Je me suis emmerdé comme un rat mort devant Dolls de Kitano à l'époque où je l'avais vu au cinéma. Mais aujourd'hui j'ai envie de le revoir car je me dis que j'ai du rater quelque chose et mine de rien, ce film m'a laissé des images dans la tête ...

Et je suis d'accord aussi que la démarche cinéphile doit passer par l'effort. De nos jours ça passe presque pour un crime de dire ça pour certains, qui cherchent à nous imposer le relativisme radical et je n'aime pas cette tendance.
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Meleor
Eveil des nains
Eveil des nains
Avatar du membre
Messages : 10207
Enregistré le : mer. janv. 23, 2013 11:01 am
Localisation : Dijon

Re: La taverne du cinéphile

Messagepar Meleor » mar. nov. 12, 2019 11:58 am

En fait je suis pas sur mais je crois que le youtubeur je l'ai fréquenté sur Allociné un certain DexterBauer fan de 24 et Dexter comme moi sur le topic des Scarlettiens donc ça fait drôle de le voir sur Youtube et un peu un exemple à suivre, qui se construit une part d'identité par la cinéphilie, un peu comme moi ado et dont je m'étais détourné y voyant certains écueils mais par contre c'est un modèle à suivre pour renouer avec tout ça pour ne pas oublier les choses positives à en tirer. Mais pour moi pour éviter ces écueils faut justement se détacher de l'idée de définir à priori ce qu'est censé être un bon film car ensuite à ça vont se greffer tout un tas d'enjeux d'image ou on va avoir tendance à vouloir se rassurer par l'adoption de gouts censés êtres bons, ce qui tend à conduire à une forme de conformisme et c'est bien pour ça qu'on pourrait dire qu'une certaine cinéphilie peut avoir un but de se démarquer des autres, de recherche d'appartenir à une forme d'aristocratie culturelle. C'est pour ça que Frédéric Taddéi avait dit que la cinéphilie est un truc d'adolescent, oui c'est vrai quand c'est fait avec cette démarche sous-jacente qui est très courante chez certains jeunes cinéphiles.

Mais si on prend certains critiques comme Phillipe Rouyer ou Michel Ciment très érudits mais restant ouverts à un cinéma dit plus populaire ou plus grand public tout en appréciant le cinéma intellectuel eux c'est bien des cinéphiles avec la bonne démarche d'amour pur du cinéma tel que devrait être la vraie cinéphilie. Et c'est vers quoi j'essaie de tendre mais pour ça il faut pour moi commencer par ne plus chercher à déterminer une valeur absolue aux films pour se détacher des enjeux secondaires liés à l'angoisse d'avoir ou non bon gout. Non faut adopter la démarche prônée par le patron du Festival de Gérardmer se mettre en condition d'ouverture complète aux œuvres, pour essayer plutôt de les comprendre que de les juger. Donc c'est pour ça maintenant j'essaie de plus trop me prononcer forcément sur la qualité intrinsèque d'un film ou même de savoir de façon claire si j'aime ou non un film. Non pour moi c'est plus une occasion de découverte culturelle, un vecteur de réflexion qui dépasse le seul visionnage du film. Comme le film Le Convoyeur en soit je le trouve pas exceptionnel mais en faisant des recherches sur le film ça m'a plongé dans toute une époque du ciné français liée à Starfix et ouvert de multiples perspectives nouvelles grâce à un long podcast que j'ai trouvé avec le réal du film.

En fait le youtubeur je suis d'accord avec pas mal de choses qu'il exprime mais en même temps il tombe dans l'écueil de trop déterminer à priori certains critères du bon film qui peuvent totalement être remis en question et notamment cette histoire de film singulier car ensuite viendra la question de savoir si tel film est singulier ou non et là tout le monde ne sera pas d'accord pour chacun des films.

Il y a du formatage commercial mais il y a aussi du formatage intellectuel auteuriste, des tics d'auteur qui agacent certains alors que d'autres au contraire adorent mais à chaque fois les gens essaient d'objectiviser leur subjectivité pour confirmer leurs biais. Certains verront des clichés à des moments ou d'autres ne verront pas les choses ainsi selon leur sensibilité artistique variable. Il suffit de regarder l'émission Le cercle pour voir que ce phénomène a lieu même chez des cinéphiles experts en voyant comment ils débattent entre eux. Moi j'adore écouter leurs échanges d'arguments je pense qu'il peut y avoir des choses intéressantes dans les différents points de vue tant qu'il y a des arguments plus développés que des jugements à l'emporte-pièce. Certains chroniqueurs ont parfois un discours réducteur qui n'est qu'une expression de snobisme basique ça ce sent à la manière hyper primaire et limitée d'exprimer leur sentiment et souvent Phillipe Rouyer proteste lol! :PTDR: :PTDR: :PTDR: :PTDR: :PTDR:

Moi il y a peu de films qui me rebutent totalement ou m'ennuient il y a toujours un truc intéressant à étudier, à essayer de comprendre les intentions du réalisateur en tout cas pour les films d'auteur, les films de divertissement ayant un autre but! Et je me permets de trouver que Michel Bay filme mieux les combats de robots géants que Andreï Zviaguintsev, lol avant j'aurais dit Tarkovski pour répondre à un type qui une fois c'était vanté d'être pas du genre à regarder Transformers car lui ce qu'il aime c'est du Tarkovski lol! Mais comme j'ai pas commencé Tarkovski je préfère du coup le remplacer par un de ses héritiers que toutefois à travers son film Faute d'amour je considère comme faisant des films bien plus intéressants artistiquement et intellectuellement mais n'ayant pas la même fonction. Si je veux du bon combat de robots il sera moins bon que Bay lol! :PTDR: :PTDR: :PTDR: :PTDR: Mais par contre je me suis pas ennuyé devant Faute d'Amour mais faut que j'essaie de le revoir mieux en m'ouvrant plus à son style n'étant pas assez formé pour apprécier à sa pleine valeur ce type de cinéma. Mais là oui je rejoins le youtubeur faut savoir écouter ce que disent les critiques pour s'ouvrir à un cinéma moins facilement accessible pour aiguiser sa sensibilité cinéphile qui se construit au fil du temps et en écoutant un peu ce que certains peuvent en dire.

C'est du cinéma dit hyper formaliste héritier de Tarkovski donc faut vraiment un temps d'imprégnation culturelle pour s'y ouvrir et comprendre pleinement la valeur artistique de tout ça, c'est un cinéma à caractère intellectuel métaphysique mais moins accessible que Malick qui est plus lyrique. Mais par contre il y a une part de lyrique car il a repris la meilleure musique de Knight of Cups avec les passages de Cate Blanchett sublimant certains moments.

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 330321
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: La taverne du cinéphile

Messagepar phoenlx » mar. nov. 12, 2019 12:14 pm

Meleor a écrit :Mais si on prend certains critiques comme Phillipe Rouyer ou Michel Ciment très érudits mais restant ouverts à un cinéma dit plus populaire ou plus grand public tout en appréciant le cinéma intellectuel eux c'est bien des cinéphiles avec la bonne démarche d'amour pur du cinéma tel que devrait être la vraie cinéphilie.


oui mais toi tu opposes souvent le cinéma dit "intellectuel" et "populaire" mais comme il l'explique dans la vidéos, je pense que la division (si on doit chercher ce qui serait "bon" et "moins bon", se fait plutôt sur un autre angle d'approche : le formatage, le poids plus ou moins grand des studio qui imposent des standards etc. en bref, quand la vision "auteur" disparait au profit d'une grosse machine derrière.

OR (et c'est le point subtil) je pense qu'on peut avoir des films dit "populaires", mais avec une démarche d'auteur justement , moi c'est souvent ce qui m'attire. D'ailleurs énormément de gros succès au box office depuis 30 ans ce sont des films populaires mais où , du moins jusqu'à une certaine époque, les réalisateurs avaient encore un peu de marge de manoeuvre, imprimaient leur patte, leur style. Aujourd'hui beaucoup de choses sont très formatées. moi je plaide pour des films Marvel par exemple, des films DC, ce genre de cinéma populaire super héroique et je plaide pour qu'ils soient nombreux mais avec une autre approche dans la réalisation. or actuellement, aucun ne se démarque vraiment par un style proche (un film de super héros qui a plus de style je trouve c'est Logan de James Mangold par exemple, ou Watchmen de Snyder, on est loin du cinéma intellectuel et c'est plus populaire ça)
je pense que l'opposition n'est pas à se faire dans populaire / intellectuel (ou élitiste) c'est plus compliqué. Et qu'est-ce qui est élitiste d'ailleurs grande question. Si certains jugent élitistes un cinéma qu'ils ne comprennent pas c'est une qualification inappropriée et c'est plus un problème qui peut venir d'eux-même, de leur capacité à comprendre le film, son importance, sa subtilité, d'avoir éventuellement la culture pour ressentir tout ça, ou un non esprit de curiosité, un non effort pour aller tester ce genre de cinéma et percevoir au moins (à défaut d'aimer) ce genre de films. C'est cette démarche là qui je trouve, manque à énormément de gens de nos jours. En fait le gros problème je pense c'est la manière dont les gens consomment le cinéma, le vivent, l'expérimentent. Je pense pour ma part qu'il faudrait encourager une approche plus complexe et subtile, plus curieuse en fait, plus ouverte.
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 330321
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: La taverne du cinéphile

Messagepar phoenlx » mar. nov. 12, 2019 12:29 pm

Meleor a écrit :En fait le youtubeur je suis d'accord avec pas mal de choses qu'il exprime mais en même temps il tombe dans l'écueil de trop déterminer à priori certains critères du bon film qui peuvent totalement être remis en question et notamment cette histoire de film singulier car ensuite viendra la question de savoir si tel film est singulier ou non et là tout le monde ne sera pas d'accord pour chacun des films.


Et pour rebondir à ceci je dirais que la singularité, c'est quand même quelque chose qu'on peut apprécier assez facilement, même si je suis d'accord qu'il peut y avoir des ressentis un peu différents selon les personnes. Mais quand on voit beaucoup de blockbusters actuels très formatés par exemple, on voit bien qu'ils sont tous un peu bâtis sur un modèle proche, aucun ne se démarque vraiment ou alors, trop peu c'est très lissé.
au contraire d'oeuvres comme je sais pas moi, antichrist tiens (pour prendre l'exemple d'un réalisateur que je n'aime PAS voir !! Lars von trier ! et qui a fait fortement polémique, à raison je trouve) je n'ai pas aimé voir antichrist, et j'ai sans doute préféré encore voir le premier spiderman du MCU !!!
sauf que ... d'un pur point de vue cinéphile je place l'autre film par sa démarche d'auteur au-dessus et plus intéressant.

Après, singularité oui, c'est une notion complexe. ça ramène aussi aux débats qui sévissent parfois sur certains films comme matrix que certains accusent de repomper dans plein de trucs (ghost in the shell, dark city, les films de kung fu asiatiques etc) sauf que ce que ces gens là ne comprennent pas c'est que c'est pas du repompage pur, il y a aussi toute une assimilation pour en faire un objet qui non seulement a marqué le cinéma d'un jalon très important (au même titre que blade runner, ghost in the shell ou d'autres) mais il y a aussi toute une réappropriation de certains codes, de certains films anciens, un syncrétisme intéressant et propre aux films des Wachovski. moi quand je vois matrix je suis désolé je n'avais JAMAIS VU CA AVANT et je le dis malgré que, en vieillissant, je découvre de plus en plus des films qui l'ont inspiré, qui ont pu donner des séquences qu'on retrouve presque dans matrix, ou des artistes divers et variés qui sont un peu repris dedans, etc. Ils l'expliquent très bien dans un podcast que j'ai posté récemment dans la rubrique Matrix d'ailleurs.
Et puis énormément de films sont en réalité des reprises, déjà beaucoup sont des reboot sans qu'on le sache trop, ou reboot voilés. Mais beaucoup de films s'inspirent aussi d'oeuvres plus anciennes. c'est le propre de l'art de toute manière. C'est illusoire de penser qu'à chaque fois les cinéastes doivent réinventer la roue et ceux qui forment ce genre de critiques pour Matrix par exemple, ils doivent être les premiers à encenser d'autres films qui quand on creuse reprennent eux-même à des sources plus anciennes.

Par corollaire, attention au terme singularité. certains diront : tel film n'est pas singulier, d'autres diront : si il l'est. tout est alors dans la capacité de donner des arguments et solides. Mais les gens balancent trop des phrases comme ça : ça c'est singulier, ça ça n'invente rien ça a déjà été fait, sans contextualiser, et souvent en fait c'est contestable ce qui est dit

Hier j'ai vu le dernier Abdellatif Kechiche. Je vais me faire un plaisir de faire une critique ce soir ou demain de ce film mais ça me ramène typiquement à toutes ces questions : est-ce un bon film ? un film chiant comme certains le disent ? un film singulier ou pas ? en quoi est-il intéressant, pour le cinéma, pour l'art ? (on aura l'occasion d'en reparler dans le topic :lol: )
moi j'ai aimé !!! malgré des bémols mais il a provoqué une levée de bouclier des féministes (tiens tiens, on les retrouve :lol: ) et d'autres, après, il faudrait analyser subtilement ce qu'ils reprochent au film, je pense que certains de leurs arguments peuvent vite se casser la gueule et dénotent un parti pris mais d'autres sont sans doute recevables, sauf que c'est de l'ordre de la subjectivité, et quand on en arrive aux notions subjectives, on ne peut plus classer un film "bon" ou "mauvais" avec ça. Et il faut avoir l'humilité de reconnaitre alors que le problème qu'on a avec l'oeuvre, vient d'un ressenti personnel avant tout , et reconnaitre aussi que fondamentalement, l'oeuvre est artistiquement intéressante, propose quelque chose. qu'on aime ou qu'on déteste. mais j'avoue que pour certains films, se poser ces questions là même est déjà tout un exercice.

En bref, si on veut vraiment jouer au jeu de la critique cinéphile, et ne nous le cachons pas, on est tous un peu "légers" avec ça de temps en temps, ça demande un EFFORT, ça demande aussi un temps, de recul peut-être, de réflexion, de rédaction, ce n'est pas quelque chose qui va de soi. Et cette démarche là même, très peu de gens l'ont. C'est ça qui je trouve, est triste et qui fait que le niveau des débats cinéphiles qu'on voit 9 fois sur 10 sur internet est en fait très très faible (et on est tous aussi tombé dans le panneau, on a tous été un peu trolldingues un jour pour un film qu'on déteste on ne va pas se le cacher ! ou au contraire un peu fanboy / fangirl un peu irrationnel pour un film qu'on adore)
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Cerca Trova
Les dunedains du nord
Les dunedains du nord
Avatar du membre
Messages : 24118
Enregistré le : dim. nov. 13, 2016 8:08 pm
Localisation : Sur Avalon. Quelque part où comploter pour prendre Camelot
Gender :
Contact :

Re: La taverne du cinéphile

Messagepar Cerca Trova » sam. nov. 16, 2019 4:10 pm

festival au-delà de l'écran à vincennes du 22 au 25 novembre



( https://www.vincennes.fr/agenda/3e-edit ... -de-lecran )
Image

Meleor
Eveil des nains
Eveil des nains
Avatar du membre
Messages : 10207
Enregistré le : mer. janv. 23, 2013 11:01 am
Localisation : Dijon

Re: La taverne du cinéphile

Messagepar Meleor » lun. nov. 25, 2019 1:03 pm


Aries Phoenix
Estel
Estel
Avatar du membre
Messages : 22698
Enregistré le : mar. avr. 23, 2013 1:37 pm
Localisation : Jamir (Tibet), Au cœur du Volcan (Santa Lucia), Nivelles (Belgique)
Gender :

Re: La taverne du cinéphile

Messagepar Aries Phoenix » lun. nov. 25, 2019 1:42 pm

Désolé de rebondir sur votre discussion préalable, mais la thématique "Qu'est-ce qu'un bon film" me fait réagir au quart de tour. D'abord parce que j'ai un avis sur la question, très inspiré de certains humoristes comme Les Inconnus, mais aussi parce que je salue le courage de celui qui tente de répondre à cette question.
Attention, mes opinons sont profanes au plus haut point, très loin de l'intellectualisation du septième art, je suis (je le répète) un cinéphile parce que j'aime le cinéma, mais d'une façon personnelle, d'aucun dirait égoïste, et un peu frivole.
Alors pour commencer, j'ai vu des films débiles qui m'ont beaucoup plu, j'ai pris des films débiles pour des œuvres sérieuses, j'ai découvert que des films que j'avais cru débiles et pris au sérieux étaient en fait des chef d’œuvres encensés par la critique, bref, je ne suis pas difficile, je ne juge pas vraiment le cinéma. J'ai adoré Ratatouille que je viens de revoir avec émotion, j'ai vibré et frémi devant "The Human Centipede", un nanard descendu en flèche et hyper polémique, j'ai adoré 2001 sans l'analyser, juste pour le malaise qu'il me laissait. J'ai été subjugué de voir à quel point ce film était (sur?)analysé et décortiqué, ça me donnait l'impression de voir un papillon disséqué et décortiqué pour trouver le secret de sa beauté... Telle est mon approche de n'importe-quel film (Et "The Fountain" est mon film préféré, c'est dire...) Un bon film est un film qui m'émeut, qui me fait vibrer, pleurer, rire, réfléchir, bref, qui ne me laisse pas indifférent émotionnellement.
Et on en arrive à la réponse à la grosse question "qu'est-ce qu'un bon film". Si je disais que c'est un film qui fait vibrer, je serais dans une approche subjective, ce qui est en soi un bon début. Mais ce serait encore un mensonge prétentieux et égocentrique. La vraie réponse selon moi est qu'un bon film est un film qui remplit sa fonction, à savoir donner du plaisir, sortir de l'ennui, apporter quoi que ce soit à celui qui regarde. "La beauté est dans l’œil qui regarde" et seul cet adage me satisfait pleinement. Un bon film, ça restera la question de la subjectivité absolue, dénuée de références, et si tout le monde gardait ça en tête, il n'y aurait pas de polémiques qui tournent au vinaigre, de discussions stériles, d'affrontements de blocs pro et contra, bref, il y aurait plus de paix et d'entente en ce bas monde.
Image

Le bonheur ne se poursuit pas, il se trouve

Cerca Trova
Les dunedains du nord
Les dunedains du nord
Avatar du membre
Messages : 24118
Enregistré le : dim. nov. 13, 2016 8:08 pm
Localisation : Sur Avalon. Quelque part où comploter pour prendre Camelot
Gender :
Contact :

Re: La taverne du cinéphile

Messagepar Cerca Trova » lun. nov. 25, 2019 2:50 pm

Mais je suis tout à fait d’accord et ça dépend de ce qu’on cherche.
Fin si c’est bien joué et réalisé, en plus de bien remplir sa fonction, on dira pas non :mrgreen:
Image

Aries Phoenix
Estel
Estel
Avatar du membre
Messages : 22698
Enregistré le : mar. avr. 23, 2013 1:37 pm
Localisation : Jamir (Tibet), Au cœur du Volcan (Santa Lucia), Nivelles (Belgique)
Gender :

Re: La taverne du cinéphile

Messagepar Aries Phoenix » lun. nov. 25, 2019 3:26 pm

Cerca Trova a écrit :Fin si c’est bien joué et réalisé, en plus de bien remplir sa fonction, on dira pas non :mrgreen:

Je dirais que même pour un humble profane plus savant des maths que de la littérature, ça se sent très bien :lol:
Image

Le bonheur ne se poursuit pas, il se trouve

Meleor
Eveil des nains
Eveil des nains
Avatar du membre
Messages : 10207
Enregistré le : mer. janv. 23, 2013 11:01 am
Localisation : Dijon

Re: La taverne du cinéphile

Messagepar Meleor » lun. nov. 25, 2019 4:37 pm

https://fr.wikipedia.org/wiki/Cinéphilie

La cinéphilie, dans son sens étymologique, est l'amour du cinéma. Le terme est apparu en France dans les années 1910, se diffusa dans les revues cinématographiques des années 1920 et servit d'abord à désigner un mouvement culturel et intellectuel français qui durera jusqu'en 1968. Depuis le terme s'est émancipé pour caractériser toute passion du cinéma, quelles que soient son expression et son organisation.


Va falloir que je lise cette fiche en entier mais en fait on peut retrouver ce genre de débats pour tout art et c'est la question de la subjectivité ou de l'objectivité de l'art et pour moi tout n'est que subjectif même si certains s'estimant être une élite prétendent à l'objectivité et ont une aura que la plupart des gens leur accordent inconsciemment même si ils la rejettent les accusant de snobisme.

Mais je comprends tout ce que tu dis Aries car je partage ton sentiment par rapport aux jugements de valeurs cinéphiles sur les œuvres et ensuite sur les gens et aussi par rapport à la façon dont certains se croient au dessus des autres. C'est un peu pour ça que j'ai été cinéphile apprenti ado puis rejeté ça par peur du narcissisme pouvant en découler mais du coup j'ai accumulé des lacunes me donnant des complexes par rapport aux cinéphiles n'ayant pas ces lacunes ni de scrupules à en profiter pour se valoriser mais ils détournent la cinéphilie de son essence même.

Mais pour moi la cinéphilie c'est une forme de science d'analyse et d'appréhension de l'art cinématographique impliquant une contextualisation et si c'est fait dans ce but là c'est censé être dépourvu d'enjeux d'égos. Et il suffit de comparer l'attitude de certains jeunes cinéphiles à prétention cinéphile égotistes et celles de critiques et profs de ciné pour voir que souvent d'un coté t'as certains affichant des gouts hyper tranchés dits élitistes pour marquer leur pseudo supériorité. Et tu oppose ça aux vrais cinéphiles dont le sommet c'est les critiques ciné intellectuels et autres historiens du ciné pour voir que souvent eux n'ont pas une telle attitude à montrer qu'ils snobent le ciné populaire que souvent ils aiment alors que pourtant niveau connaissance intellectuelle du ciné ils explosent les jeunes cinéphiles prétentieux. Et moi c'est ces passeurs qui m'intéressent car les trucs d'égos je rejette cela absolument mais au contraire les connaissances approfondies des autres et malgré tout humbles font que je leur accorde un énorme crédit professoral; Donc je me nourris d'eux pour approfondir ma connaissance du ciné pour saisir une essence qui pourrait m'échapper car eux ont une culture leur permettant de comprendre la valeur artistique de certaines œuvres en comprenant les fondements artistiques.

Donc je rejette l'égo lié au ciné mais pas l'art en lui-même qui pour bien l'apprécier nécessite certaines connaissances à acquérir. Mais par contre oui la question de dire de façon objective qu'un film est bon dénature l'essence même de l'art, il convient plutôt d'essayer de s'ouvrir à l'univers d'un maximum d'artistes pour les comprendre et pas pour les juger.

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 330321
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: La taverne du cinéphile

Messagepar phoenlx » lun. nov. 25, 2019 4:47 pm

oui mais la notion de "bien joué" est parfois elle-même subjective cerca, certains ne l'entendent pas de la même manière

Aries Phoenlx a écrit : J'ai adoré Ratatouille que je viens de revoir avec émotion,

idem pour Ratatouille

Aries Phoenlx a écrit :j'ai vibré et frémi devant "The Human Centipede"

moi aussi :lol: et j'assume. c'est pas le film qu'on voit tous les jours (mais pas non plus forcément ce que je reverrais :lol: j'ai par exemple pas jugé bon de voir le 2 surtout que je crois comprendre que c'est le même concept en démultiplié, et là bof.

Aries Phoenlx a écrit : un nanard descendu en flèche et hyper polémique, j'ai adoré 2001 sans l'analyser,

moi je le trouve parfois chiant 2001 mais il y a des scènes que j'aime et j'apprécie le grand perfectionnisme de Kubrick pour soigner chaque plan visuel (ça c'est pas analyser le film , c'est juste dire un truc factuel)
en revanche, pour le final, les scènes complètement psychédéliques, perso je suis passé complètement à coté et j'ai jamais trop capté ce qu'on leur trouve.
encore moins ceux qui sur-analysent tout ça :rire: et comme malheureusement j'ai l'impression que beaucoup de la réputation du film repose sur ce final, en partie du moins et l'effet choc qu'il a eu sur certains, moi je suis plutôt passé à côté de 2001. Mais bon j'en reconnais quand même les qualités par ailleurs mais typiquement je prend beaucoup plus de plaisir (esthétique) devant un Malick, ou plaisir intellectuel (et parfois esthétique) devant un matrix ou devant d'autres Kubrick.

je te rejoins pas mal sur la notion de plaisir, d'effet produit.

Pour moi un film, ça doit faire cogiter mais cogiter mentalement, ça peut être aussi cogiter même si on a le sentiment d'avoir rien compris (mais qu'on a envie de le dire après, de le partager genre "va le voir ! c'est un trip ! on comprend rien mais c'est un trip !"
pour moi le cinéma c'est ça que ça doit être, en gros un bon film qui te marque et pas que tu oublies une heure après.

La première fois que j'ai vu Ghost in the shell innocence, j'avais rien compris ! mais adoré !!
depuis je l'ai revu et j'ai envie de l'analyser de plus en plus (et je trouve plein de choses)
mais ça montre aussi une chose : quand on ne comprend pas (en apparence) mais qu'on aime, c'est peut-être qu'une part de nous (inconsciente) comprend un peu quand même, ça résonne en nous, artistiquement ou intellectuellement, sans même qu'on le sache,
le travail d'analyse, de recul par rapport au film, d'introspection (qui peut être utile après via les débats et autre) c'est justement de comprendre ce mécanisme.

pour moi c'est en ça qu'il est intéressant et finalement c'est une démarche personnelle et souvent intérieure. mais qui peut dans certains cas quand les débats cinéphiles sont bien menés et pas sous forme d'affrontements de comptoir, s'avérer passionnante.
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Aries Phoenix
Estel
Estel
Avatar du membre
Messages : 22698
Enregistré le : mar. avr. 23, 2013 1:37 pm
Localisation : Jamir (Tibet), Au cœur du Volcan (Santa Lucia), Nivelles (Belgique)
Gender :

Re: La taverne du cinéphile

Messagepar Aries Phoenix » lun. nov. 25, 2019 11:02 pm

Meleor a écrit :Mais pour moi la cinéphilie c'est une forme de science d'analyse et d'appréhension de l'art cinématographique impliquant une contextualisation et si c'est fait dans ce but là c'est censé être dépourvu d'enjeux d'égos. Et il suffit de comparer l'attitude de certains jeunes cinéphiles à prétention cinéphile égotistes et celles de critiques et profs de ciné pour voir que souvent d'un coté t'as certains affichant des gouts hyper tranchés dits élitistes pour marquer leur pseudo supériorité.

:poignée de main: C'est comme ça que j'entends bien le terme, ne t'en fais pas. Et pour trouver des gros prétentieux, il ne faut pas spécialement aller chez les jeunes ou les cinéphiles débutants ou non. Combien j'ai connu de gens qui connaissaient des dizaines d'acteurs et de réalisateurs, mais qui ne mettaient aucunement ce savoir en valeur... "La culture c'est comme la confiture... " lol :mrgreen:
phoenlx a écrit :mais ça montre aussi une chose : quand on ne comprend pas (en apparence) mais qu'on aime, c'est peut-être qu'une part de nous (inconsciente) comprend un peu quand même, ça résonne en nous, artistiquement ou intellectuellement, sans même qu'on le sache,
le travail d'analyse, de recul par rapport au film, d'introspection (qui peut être utile après via les débats et autre) c'est justement de comprendre ce mécanisme.

Ça résume mieux que je ne l'aurais dit mon approche du cinéma. Pour le reciter, Matrix m'a fait triper, j'ai tout de suite été sous le charme et je me suis dit en salle même "il y aura un avant et un après ce film." Pourtant mon analyse n'est venue que plusieurs mois après à maturité, même si ce n'est pas la plus répandue, et si je n'ai rien écrit dans la rubrique, c'est simplement que tout était dit.
Image

Le bonheur ne se poursuit pas, il se trouve

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 330321
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: La taverne du cinéphile

Messagepar phoenlx » lun. nov. 25, 2019 11:24 pm

oui matrix c'est un exemple typique
moi j'ai vu le film au cinoche à l'époque (lors de la fête du cinéma) j'étais en école d'informatique, et tout de suite ça a fait tilt ce film (c'était obligé pour plein de raisons)
néanmoins je ne cherchais pas à l'analyser tellement, je me suis contenté de kiffer à mort, de retourner le voir avec des potes, de toute manière à l'époque il n'y avait ni les forums ni tout ça !

Le moment où j'ai commencé à vraiment réfléchir plus en profondeur sur le film c'était vers 2003 car à l'époque j'étais sur allociné et j'ai rencontré néo .. heu non je veux dire neault :lol: (l'internaute qui m'a poussé à l'époque à créer un forum avec lui et d'où découle un peu les ailes par ricochet :mrgreen: ) Lui c'était un très très gros fan, encore plus que moi qui avait même fait un très bon site web à l'époque sur les films, dommage qu'il l'ait supprimé depuis d'ailleurs. On a beaucoup discuté du film sur MSN, il m'a fait lire son site, et quand on a fondé notre premier forum ensemble (4 mois avant les ailes) son nom c'était "Middle Earth" (terres du milieu) et on avait décidé de mettre en avant trois rubriques phares : une rubrique matrix (l'idée était qu'il l'anime surtout lui), une rubrique Tolkien (surtout pour moi) et une rubrique Saint Seiya (que nous co-animerions)
mais pour dire vrai on était tous les deux très fans des trois univers.

4 mois plus tard pour des raisons que je ne redirai pas ici je me suis démarqué de son forum car certains potes chouinaient un peu par rapport à sa modération (dont holly au passage) moi je m'entendais bien avec lui mais ça devenait complexe et on a décidé de partir tous les deux de notre côté avec notre forum propre (lui le sien, renommé Agape, moi le mien, nommé "le forum de pheonlx" et plus tard "les ailes immortelles") à cette époque on s'entendait encore bien il venait même poster ici et tout. Je n'avais pas voulu copier exactement le concept de l'autre forum donc j'ai laissé tomber la rubrique Matrix (pour créer juste la rubrique saint seiya, la rubrique tolkien, et les rubriques généralistes des ailes ; mais comme tu peux le voir au forum actuelle la tentation était trop forte et bien plus tard j'ai créé ici aussi une rubrique sur les films des wachovski :lol: j'étais super fan de ces films aussi et les discussions de l'époque avec ce neault m'avaient nourri, je voulais aussi en parler plus en détail. Puis entre temps j'avais acquis les DVD avec les bonus philosophique (dans le coffret 10 DVD collector contenant la statuette de Néo)
et l'un des DVD contient des réflexions super intéressantes de philosophes, de scientifiques spécialistes de l'IA, de l'informatique, qui nous parlent de la trilogie avec beaucoup de profondeur ; j'avais aussi acquis le livre Matrix : machine philosophique qui a nourri mes réflexions, mais tout ça est clairement venu quelques années après les films (et même après l'opus 3 je crois)
A la base, les matrix je me contentais beaucoup de me laisser porter par eux.
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Aries Phoenix
Estel
Estel
Avatar du membre
Messages : 22698
Enregistré le : mar. avr. 23, 2013 1:37 pm
Localisation : Jamir (Tibet), Au cœur du Volcan (Santa Lucia), Nivelles (Belgique)
Gender :

Re: La taverne du cinéphile

Messagepar Aries Phoenix » lun. nov. 25, 2019 11:35 pm

Tiens, je ne savais pas (ou j'avais oublié) que tu avais eu un autre forum avant :D
Matrix, j'ai été au départ un peu seul avec. Mes copains de polytech n'avaient pas aimé, et je me suis dit "Si eux n'aiment pas, ça doit pas être si terrible". Mais ça me trottait en tête, j'avais des sortes de flash d'illumination, des parallèles avec la vie de tous les jours, avec certains philosophes (bien qu'à l'époque je n'y connaissais vraiment pas grand-chose) et donc j'ai commencé à cogiter dans mon coin. Et quand j'ai enfin vu des critiques, écrites, sur youtube, ou ici, j'ai pu comprendre que je ne m'étais pas trompé, rompre l'isolement du "ce n'est que de la fiction" que j'entendais un peu partout.
J'aimerais bien regarder les bonus des DVD :D Des analyses par des scientifiques et des philosophes ça doit être le pied ! :heureux:
Image

Le bonheur ne se poursuit pas, il se trouve

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 330321
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: La taverne du cinéphile

Messagepar phoenlx » lun. nov. 25, 2019 11:48 pm

je peux te faire un rip .. mais ça va prendre un peu de temps à uploader ..

Aries Phoenix a écrit :Tiens, je ne savais pas (ou j'avais oublié) que tu avais eu un autre forum avant :D

on était deux à le gérer mais je l'ai géré avec lui que 4 mois, après je l'ai laissé seul et j'ai fondé les ailes. et c'était surtout une idée de neault (moi à cette époque je voulais pas trop créer de forum, il m'a limite un peu forcé la main, mais je considère aujourd'hui que ce forcage de main était sans doute la meilleure chose qu'il ait pu faire car sans cet acte fondateur il n'y aurait JAMAIS eu d'ailes immortelles :lol:
a l'époque, j'étais sur allociné et j'avais beau m'engueuler sans cesse avec les trolls politiques, me prendre la tête dans les sujets sur Israel / palestine, me faire bannir de temps à autre par les modos, je ne voulais pas en bouger :lol:
neault était un peu logé à la même enseigne que moi (il s'est fait bannir aussi) et il arrêtait pas de me dire : mais Fred, on va pas rester éternellement sur ce forum de cons, on devrait créer notre forum
et moi : - mouiiii non mouais peut être plus tard, laisse moi un trimestre pour y réfléchir ! :rire:

un jour il m'a mis au pied du mur, il a créé un forum phpbb et il m'a dit : voilà fred je l'ai créé je te met admin, c'est simple à gérer allez on y va :lol:
mais il était objectivement bien plus impliqué que moi. j'avais tout de même invité quelques personnes :
- holly ..
- yarold (un ami de mes études)
- kawouai (ami de longue date)
- et une ou deux personnes encore. mais aucun n'était à l'aise car politiquement, ses idées leur convenaient pas et ils aimaient pas comment il modérait , certains arrêtaient pas de me dire : mais qu'est-ce que tu as été t'associer avec ce gars ?
Or moi je m'entendais super bien avec lui à l'époque. on avait plein d'échanges par msn, par mail, sur la pop culture, sur la matrix, saint seiya, sur la politique, c'était cool. le hic c'est quand on fut mêlés en tant qu'admins / modérateurs à toutes sortes de personnes (mes amis, les siens pour moi que je ne connaissais pas) j'ai préféré rompre. Mais entre temps je commençais à prendre gout à avoir un petit forum, j'ai donc créé les ailes, j'ai invité mes propres amis dessus, lui il est resté avec ses potes, et il venait aussi nous rendre visite (après il y a eu des histoires mais pour ma part jaimais bien sa présence et ses topics ici, dommage qu'entre lui et d'autres c'était souvent électrique .. ça a fonctionné un an .. )

en fait après il a supprimé son forum, et créé un blog sur les comics ici une petite interview de lui bien plus récente : http://www.comicsblog.fr/4324-Lintervie ... MiCSBLOGfr
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Aries Phoenix
Estel
Estel
Avatar du membre
Messages : 22698
Enregistré le : mar. avr. 23, 2013 1:37 pm
Localisation : Jamir (Tibet), Au cœur du Volcan (Santa Lucia), Nivelles (Belgique)
Gender :

Re: La taverne du cinéphile

Messagepar Aries Phoenix » lun. nov. 25, 2019 11:58 pm

phoenlx a écrit :je peux te faire un rip .. mais ça va prendre un peu de temps à uploader ..

Ce serait super gentil, mais quand tu as le temps, hein, tu as déjà fort à faire en ce moment. Je ne suis pas pressé, j'ai tenu presque 20 ans sans une bonne analyse bien ficelée ;)

Pour ton premier forum, c'est une chouette histoire, mais qui montre aussi à quel point les amitiés peuvent être fragiles, comme il est difficile de créer une communauté harmonieuse, et aussi qu'il aura fallu le temps pour que tu bouges, mais qu'au final ton aventure a duré près de 15 ans :mdr:
Image

Le bonheur ne se poursuit pas, il se trouve

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 330321
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: La taverne du cinéphile

Messagepar phoenlx » mar. nov. 26, 2019 12:27 am

Oui c'est assez incroyable comment ce forum (les ailes immortelles) fut créé
de manière un peu cosmique, tordue, bizarre (j'ai presque envie de dire : à l'image de l'histoire du forum après !)
plein de paradoxes et pourtant ça dure, c'est sans doute l'un des petits forums amateurs qui dure le plus longtemps

A l'époque j'étais sans expérience, comme j'ai dis en plus je me lançais dans les forums presque à reculons et quitte à en faire un, j'avais des idées très arrêtées, de la modération, de tout. En fait rien dans mon approche n'était bon (mais je pense que la sienne était catastrophique aussi dans le sens où certains lui reprochaient un manque de souplesse, d'être agressif dans les topics politiques etc) et il y avait un peu de vrai mais neault c'était une personne vraie , franche et sincère, mais abrupt, il s'en foutait royalement s'il disait un truc et que ça choquait, c'était pas le genre à faire dans le sentiment (et ça choquait plusieurs de mes amis notamment ceux beaucoup plus dans la bien pensance que lui :lol: )
à chaque fois qu'ils s'engueulaient j'étais intérieurement en mode "purée, comment ça va encore se terminer ? ils vont s'engueuler, s'insulter" ça faisait sérieusement flipper. Le forum la première année je l'ai vécu avec ce stress et cette épée de Damoclès en permanence. D'un côté lui balançait ses idées et ça plaisait pas aux autres (qui le contraient et se faisaient parfois secouer et ça leur plaisait pas) de l'autre côté, les autres me lourdaient parfois en MP pour que je le modère. Moi comme j'ai dis j'aimais bien discuter avec lui, car intellectuellement on avait pas mal de choses en commun.
Après il y a le Juif un peu zinzin qui était arrivé sur le forum (les plus anciens savent de qui je parle :lol: ) et lui il a carrément achevé le forum car tout est parti en couille, neault s'est tiré, et moi j'étais super amer et vener, j'ai essayé de le garder, les autres me le reprochaient, la situation empirait jusqu'à un point de non retour et de tension extrême (qui a carrément mis le forum à mort vers la fin 2005 / 2006)

après on a mis des années à essayer de le relancer (avec beaucoup moins de membres) jusqu'à y arriver en 2011 à l'approche du phénomène du Hobbit (et l'arrivée de tous les tolkienophiles :mrgreen: ) entre 2007 et 10 c'était cool quand même on n'était pas nombreux mais il y avait Ayoros13, Dr.Jones, Regnak, Meikai et quelques uns, on se cherchait .. mais les premières années c'était à la fois un mini âge d'or quand le forum venait d'être créé avec aussi de belles phases, beaucoup plus de membres qu'après, et aussi par moment ces tensions politiques notamment, et ces effets boule de neige regrettable.

Moi j'étais sans expérience. en plus à l'époque j'étais tout le temps fourré sur le forum allociné à m'énerver contre un truc et un autre, par moment je passais mes humeurs sur les ailes, jai du aussi participer à miner le forum, dès qu'il y avait un truc qui n'allait pas ici, j'étais parfois en mode modo impulsif. Chose que j'ai largement appris à maîtriser mais c'est venu surtout à partir du moment où je me suis totalement désolidarisé d'allociné, et aussi quand ce .. neault est parti (ce qui était en soi une chose amère mais qui a résolu le problème car ça contentait un peu tout le monde ici) c'est dommage mais bon.
c'est un peu comme la crise de 2016 quelque part même si c'est aussi un contexte très différent. En 2016 beaucoup sont partis, le forum fut à terre mais ça l'a aussi ressuscité différemment. Depuis cette époque on a beaucoup moins de prises de tête que vers 2015-16 je trouve, les topics sont plus cool, les gens s'entendent mieux.

Quand je venais de créer le forum je tombais dans carrément tous les pièges. Le moindre troll je lui répondais et ça faisait un drame, les conflits entre personnes, je ne savais pas les gérer (aujourd'hui j'ai appris à le faire avec plus de subtilité même si parfois ça reste compliqué) et je pense aussi que l'équipe qui m'entoure aujourd'hui est meilleure (sans faire injure à Kawouai, yarold et d'autres à l'époque)
Un modo comme Myrdred on a beau dire tout ce qu'on veut et je ne suis moi-même pas toujours d'accord avec lui sur tout, ça rassure. Mais aussi toute l'expérience qu'on a acquise au fil des années.

Je crois aussi que ce forum est né dans une situation dramatique et complexe : les 3 membres fondateurs (neault, yarold, kawouai) ne pouvaient pas s'entendre
en gros, on a lancé le forum à 5 personnes (si on compte aussi Holly et moi) mais sur les 5 il y avait 3 qui ne pouvaient pas blairer le 4ème et c'était réciproque. C'était tragique, mais c'est aussi la nature humaine, ça arrive que les gens ne s'entendent pas, sauf que dans ce cas, ils ne lancent pas un forum ensemble :lol:

Tu prends tous les forums qui ont marché, que ce soit tolkiendil ou d'autres je pense qu'au moins à la base (la première année) c'est TOUJOURS des gens qui s'entendent un minimum, ici, c'était littéralement la guerre au début. Pour dire vrai je ne sais même pas comment on a pu démarrer, c'était un peu contre-nature. Sans doute pour beaucoup du à moi qui essayais dès les débuts tout de même de maintenir le forum, de les faire se parler, s'entendre

Autre paradoxe, après environ 4 mois j'avais laissé tomber le forum. Je l'avais créé au printemps mais au mois d'aout je suis parti en vacance et à mon retour de vacance, j'avais complètement perdu le réflexe de l'animer. Pendant des semaines entre fin Aout 2004 et la fin de l'année, on ne postait presque plus dessus, ni moi ni les autres. Et c'est là encore neault, un jour, par MSN qui m'a dit : Mais Fred, pourquoi tu capitules aussi vite ? il ne faut pas perdre espoir !

Je lui répondais que je préférais retourner sur allociné au moins il y avait plus de retours, les topics bougeaient, je préférais avoir des gens qui répondent assez vite plutôt que poster dans le vide sur les ailes pour deux pelés et un tondu :lol:
et lui il m'a dit un truc qui a fait tilt dans ma tête et m'est resté toutes ces années : il m'a dit : Tu dois insister ! Reviens poster toi-même ! Même s'il n'y a personne ! Tu postes, tu lances des topics : c'est pas grave si personne ne répond au début, ça va venir avec le temps ! Et n'hésite pas à faire des relances ! Rappelle tout le monde, et on remet ça !!! Il faut insister, insister insister !!

Le lendemain, je me reconnectais aux ailes, je rappelais yarold, Holly, Dr.Jones, Kawouai, neault revenait , Regnak a du arriver dans la foulée car je lui en ai parlé sur allociné (où on s'était connu dans le topic saint seiya), j'avais aussi rappelé un ami (Hildegarde) d'allociné, alias Persus algol à l'époque, ainsi que Griselda (qui postait aussi sur le forum de neault, de mémoire) et une ou deux personnes.
on était fin 2004 / début 2005 et c'est là que quelque part le forum a véritablement démarré car ça s'est mis à poster beaucoup plus, après on a même eu deux amis juifs qui sont arrivés (marie alias divine alias ani ovet atar, et bretzel rencontré lui aussi sur allociné mais avec lui tout est parti en couille comme je l'ai dis car il s'entendait pas du tout avec neault, le traitait de nazi et j'en passe, mais bretzel avait aussi le réflexe (de juif fanatique) de traiter un peu tout le monde de nazi, parfois c'était vrai parfois de pures conneries, et je le dis alors que je suis Juif moi-même, c'était un zinzin le gars :lol:

Bref, tu imagines l'ambiance de certains topics, et à l'époque je ne savais pas tenir l'ordre comme maintenant, quand un topic partait en couille, il partait bien bien en couille, j'avais aussi un style d'écriture moins net que maintenant, j'étais plus impulsif (souvent énervé par allociné) les rubriques étaient toutes visibles, il n'y avait pas de rubriques cachées ou protégées comme maintenant, c 'était un peu open bar, walou, tout le monde profitait des conneries :lol:

Mais bon à cette époque, on a eu aussi de chouettes échanges, sur saint seiya, des gens cool sont arrivés comme Feedback, Roland, des fans du seigneur des anneaux (en petit nombre mais c'était cool) shaka l'ami de marie, pendant des mois on a ainsi lancé le forum, discuté des films qui sortaient, de cinéma, de l'actu saint seiya (c'était quelques mois avant la sortie des OAV du Meikai que j'attendais avec une énorme impatience, on se faisait des petits tournois, on commentait l'actu footballistique avec yarold et kawouai qui étaient aussi de gros fans, souvent en mode chambrage (c'étaient les années où le psg était nul et j'étais moins verni que maintenant :lol: )

De fil en aiguille malgré certaines polémiques, coup de gueule, claquage de portes, départs, des membres sont partis d'autres arrivés, le forum a grossi, à tel point que l'année 2005 pour certains et malgré ses périodes noires c'était l'âge d'or du forum (je suis sûr que si tu interroge Kawouai qui n'a pas trop posté depuis 2010 il te dirait que cette année était cool et l'année qu'il a préféré car c'est celle où lui a le plus posté, on faisait parfois des rencontres IRL plus nombreuses que maintenant, on se voyait pour des couscous dans Paris, des expos avec marie, bretzel, on se téléphonait avec certains, on parlait souvent du forum même en dehors avec kawouai, les topics autour des potins allaient bon train. En un sens, cette année là ça vivait plus que maintenant (mais moins que vers 2012) C'est clairement en 2005 que j'ai compris que je commençais à m'attacher à cet espace et c'est vers 2006 quand tout est complètement parti en vrille et qu'on a (déjà) failli perdre le forum, que j'ai compris que j'y étais attaché à mort, et qu'il fallait le reconstruire, le remonter, et faire en sorte qu'il soit durable. Depuis je garde toujours ça en tête.
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !


Retourner vers « Discussions sur le cinéma et les séries en général »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invité