Saint Seiya, le Silmarillion, et l'arbre Yggdrasil

Le coin taverne pour bavarder des univers de Tolkien dans une ambiance légère et conviviale, réunion des fans, délires... Section consacrée aussi aux quizz et autres jeux, ainsi qu'à la "SDAmania" et aux divers phénomènes déclenchés autour des films : cosplays, jeux de rôle etc.
phoenlx
Fondateur du forum
Fondateur du forum
Avatar du membre
Messages : 414622
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Saint Seiya, le Silmarillion, et l'arbre Yggdrasil

Messagepar phoenlx » mer. nov. 29, 2006 8:04 pm

Suite de mes topics qui depuis quelques jours traitent de la relation entre la mythologie scandinave et nos deux oeuvres cultes du forum (Saint Seiya d'une part et les récits de Tolkien d'autre part) je vais parler à présent de l'arbre Yggdrasil.

Vous avez sans doute entendu parler de ça.

On va commencer par une image de Saint Seiya ! (désolé pour les saute mouton que je fais entre saint seiya et le seigneur des anneaux, et en plus avec des sujets mythologiques , mais c'est évidement pour éviter de créer plusieurs topics redondants et il est bien sûr préférable de connaître bien les deux oeuvres pour comprendre les implications mais sinon c'est pas très grave et on peut se concentrer que sur un des deux aspects , j'essai de construire un peu mes topics pour qu'ils restent lisibles , même par les néophytes des deux oeuvres !! )

Est-ce que vous vous souvenez de la dernière image du deuxième film (le film Asgard, la guerre des dieux) , celle ou on voit un grand arbre devant les héros en train de le contempler et baignés par la lumière à travers ses branches après la bataille :
Image
Image

Cet arbre fait référence à Yggdrasil, l'arbre univers dans la mythologie nordique. Ci-dessous un dessin par Oluf Olufsen Bagge.

Image

Dans la mythologie nordique, Yggdrasil ou Yggdrasill est l'Arbre-Monde. Son nom signifie littéralement « destrier du Redoutable », le Redoutable (Ygg) désignant le dieu Odin. Yggdrasil est représenté comme un immense frêne (parfois un if) avec trois racines reliant trois mondes différents (Ásgard, Midgard et Niflheim). C'est en quelque sorte la charpente du monde et il ne meurt jamais. Sur lui reposent les neuf mondes , répartis en trois échelons :

Au niveau le plus haut :

* Ásgard, le royaume des dieux Ases où on retrouve le Walhalla;
* Vanaheim, le royaume des dieux Vanes ;
* Lightalfaheim ou Ljösalfheim, la Terre des Elfes ou Elfes de lumière ;

Au niveau central :

* Midgard, le royaume des hommes ;
* Jötunheim ou Utgard, le royaume des Géants ;
* Svartalfheim, le royaume des Nains (ou Elfes Noirs) ;

Au niveau le plus bas :

* Niflheim, le monde de la glace et des brumes ;
* Muspellheim, le monde du feu, gardé par le géant Surt ;
* Helheim, le domaine des morts.

Image

Il existe des variantes à cette répartition.


Pour l'anecdote, l'un des multivers , ou mondes, précités : Midgard (qui correspond au monde des hommes ) et qui veut dire : "terre du milieu" littéralement , est ce qui a inspiré à Tolkien pour ses récits son terme de "terres du milieu" pour désigner le continent principal d'Arda ou se déroulent l'essentiel des hauts faits du seigneur des anneaux et du silmarillion.

Midgard est également, dans saint Seiya cette fois, le nom de guerrier divin de Hyoga, avec son armure rouge, dans le deuxième film (La guerre des dieux) :

Image

On peut remarquer que l'armure de Hyoga / Midgard a la forme d'un serpent , qui correspond à priori au serpent de Midgard (Jormungand) , le serpent géant qui dans la mythologie nordique encerclait le monde (Midgard) de ses anneaux, ce fameux serpent que Thor a vaincu dans la légende.

dans la série télévisée, logiquement , Midgard est devenu l'emblème de Thor le guerrier divin, et c'est ce que représente l'armure divine de gamma.

Revenons à Yggdrasil , l'arbre sacré soutenant les différents "mondes" :

Yggdrasil a insiré de nombreuses oeuvres, notamment la célèbre oeuvre de science fiction Hypérion de Dan Simmons, ou c'est un arbre immense qui permet le voyage spatial sous forme d'une immense colonie spatiale. On le retrouve dans bien d'autres oeuvres, notamment les manga (par exemple dans Ah My Godess, comme nom de l'ordinateur central du monde des déesses, ou dans Mai Hime) dans les jeux de rôle, dans la fantasy, et c'est aussi pour l'anecdote en informatique le nom d'une distribution Linux (Yggdrasil Linux)

___________________
Plus de détails sur cet arbre sacré :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Yggdrasil

___________________


Chez Tolkien, dans le silmarillion et le seigneur des anneaux, ce grand arbre pourrait avoir inspiré les 2 arbres jumeaux qui se situent sur le continent d'Aman à Valinor, le paradis situé très à l'Ouest de la terre du milieu et où habitent notamment les Valar (les dieux d'Arda, la Terre) Ces deux arbres se nomment Telperion et Laurelin :

Image
Image

ci-dessous : d'autres représentations de Telperion (première image) et laurelin ( deuxième)

Image

Image


Ces arbres furent créés par une des Valar (dieux de valinor) : Yavanna (la déesse des choses qui poussent, en gros ! ) et dispensaient sur le monde entier leur lumière ! Ils jouaient en fait initialement le rôle qu'allèrent bien plus tard jouer le soleil (l'astre du jour) et la Lune (l'astre de la nuit) une fois créés, en l'an 1 du Premeir Age. Voici les mots du silmarillion qui décrivent leur création par Yavanna :

"A ce moment, deux pousses fragiles apparurent sur la colline et un silence s'abattit sur le Monde. Nul autre bruit que le chant de Yavanna et, grâce à ce chant, les pousses grandirent, plus hautes et plus belles, et vinrent à s'épanouir. Ainsi naquirent au monde les Deux Arbres de Valinor, de toutes les oeuvres de Yavanna les plus célèbres et celles dont le sort est indissociable des Jours Anciens."
Le Silmarillion

es Deux Arbres naissent sur la colline d’Ezellohar en Valinor, de la complainte de Yavanna pleurant les créations détruites par Melkor. Chacun des Arbres inonde le Monde de sa lumière en suivant son propre cycle, et les Valar commencent à compter les années de leur règne. Les Deux Arbres ont pour nom Telperion et Laurelin.

Ces deux arbres furent un jour souillés par Morgoth et l'araignée géante Ungolianth : Lors de la fête de la récolte des fruits qui rassemble tous les habitants de Valinor sur le Taniquetil, Melkor (Morgoth) se dirige vers Ezehollar en compagnie d’Ungoliant. Il blesse profondément chacun des deux Arbres et Ungoliant s’abreuve de leur sève tout en les desséchant par son poison. La lumière des Deux Arbres disparaît, n’existant plus qu’à l’intérieur des Silmarils , les joyaux forgés par Fëanor.

Ce qui eut bien des conséquences tragiques par la suite puisque cet acte odieux non seulement plongea le monde dans les ténèbres , et les Valar et les elfes de Valinor dans un profond désespoir, mais il provoqua aussi le serment de Fëanor aux conséquences parfois dramatiques, et source de bien des batailles pendant les millénaires qui allèrent suivre.

Mais pourtant, malgré la mort des deux arbres, grâce au chant implorant de Yavanna et aux pleurs de Nienna (une autre des Valar féminines) , les Deux Arbres finissent par donner une fleur et un fruit avant de mourir. Sanctifiés par Manwë (le chef des Valar), ils furent déposés dans des vaisseaux construits par Aulë et confiés à Varda (la déesse des étoiles et du ciel, épouse de Manwë) , et c'est ainsi que la fleur et le fruit deviennent la Lune et le Soleil. C'est aussi le commencement du Calendrier de la Terre du milieu, l'an 1 du Premier Age. Quant aux Deux Arbres, leurs troncs sans vie se dressent encore au-dessus de Valinor.

Il faut savoir que bien plus tard lors de la création de Numénor, la grande île en forme d'étoiles sur laquelle viendront vivre les rois des hommes (les ancetres des rois du Gondor et d'Aragorn) , en guise de cadeau aux hommes , les elfes du royaume immortel leur amenèrent une pousse d'un arbre (qui sera appelé Nimloth) et que les premiers rois de Numénor feront pousser comme symbole de leur royauté et de la splendeur du royaume. cet arbre était un descendant de telperion l'un des deux arbres immortels de Valinor. On concoit son caractère sacré.

Nimloth périt plus tard lorsque Sauron arrivera sur l'île et décidera de le faire brûler , mais Isildur, l'un des hommes restés fidèles aux valar réussit à sauver un fruit de l'arbre, le sanctifia et fit pousser un nouvel arbre. Le fruit germa et crut en secret dans les jardins de Romenna et lorsque la première feuille s'ouvrit au printemps, Isildur, qui avait été gravement blessé en sauvant le fruit, fut guéri de ses blessures.

Lorsque l'île fut engloutie, cet arbre périt à son tour mais Isildur parvint à emmener une pousse en Terre du milieu, et l'arbre refleurit ensuite aux commencements du royaume du Gondor, dans la cour de Minas Ithil ou résidait Isildur. L'arbre allait au passage devenir le symbole du royaume du Gondor , représenté sur les drapeaux et armures notamment.

Image
Image
Image

Mais quand Sauron revint sur la Terre du Milieu, il mena une attaque soudaine et prit Minas Ithil (qui allait devenir plus tard Minas Morgul, le repère des Nazgûl) , détruisant l'Arbre blanc au passage. Isildur s'échappa cependant, en emportant à nouveau une pousse.

En l'An 2 du Troisième Âge, Isildur planta la pousse de l'Arbre blanc à Minas Anor (qui allait plus tard devenir Minas Tirith).

Cet Arbre blanc durera jusqu'en 1636 du Troisième Âge, quand la Grande Peste frappa le Gondor, décimant la population et tuant le roi Telemnar et ses enfants.

Une troisième pousse est plantée en T. A. 1640 par le Roi Tarondor. Celle-ci subsistera jusqu'en l'an 2852, année de la mort du Surintendant Belecthor II.

Aucune pousse ne put être trouvée à l'époque. Par conséquent, l'arbre fut laissé en l'état à sa mort.

Image

L'arrivée du quatrième arbre blanc est connue plus ou moins de tous les lecteurs du seigneur des anneaux : Quand Aragorn devient roi après la guerre de l'anneau, il découvre (avec l'aide de Gandalf) une pousse de l'Arbre blanc sur les pentes du mont Mindolluin, bien au-dessus de la cité, et vient le planter respectueusement à sa place. L'ancien arbre, mort, est retiré de la cour, mais est placé dans la Tombe des Rois avec tous les honneurs normalement dus à un monarque défunt. La pousse fleurira en juin de l'an T. A. 3019.

La découverte de la pousse n'est pas représentée dans le film de Peter Jackson Le Seigneur des Anneaux : Le Retour du Roi (2003). On y voit cependant furtivement que l'arbre mort fleurit à nouveau pendant le siège du Gondor, peu avant l'arrivée d'Aragorn sur les Vaisseaux Noirs.
Modifié en dernier par phoenlx le mer. déc. 30, 2009 4:59 pm, modifié 6 fois.
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende

phoenlx
Fondateur du forum
Fondateur du forum
Avatar du membre
Messages : 414622
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Messagepar phoenlx » jeu. nov. 30, 2006 1:30 am

Comment le mythe de l'arbre Yggdrasil inspire les légendes du silmarillion et les écrits de Tolkien (suite) :

Dans la mythologie nordique l'univers est constitué de couches superposées maintenues ensemble par cet arbre gigantesque (on parle plutôt de multivers).

Lerad, un aigle vit tout là haut dans l'arbre, dans les cieux, et sur ses branches est perché. Il est le "bras droit" du dieux Odin car celui-ci surveille le monde d'en haut et rend compte au grand dieu de tout ce qu'il se passe.

---> On peut voir un parallélisme chez Tolkien avec les grands aigles de Manwë ; Manwë est le roi des valar, les dieux de Valinor, et du plus haut sommet de Valinor le Taniquetil il voit tout ! Ses attributs , un peu comme Zeus dans la mythologie grecque, sont les aigles. Ce sont en quelque sorte ses yeux: Il s'agit bien sûr des grands aigles qui interviennent notamment dans le seigneur des anneaux , par exemple pour sauver Frodon et Sam de la montagne du destin , ou encore les aigles qui sauvent Bilbon et les nains dans Bilbo le hobbit : Il y a Landroval, Thorondor le seigneur des aigles, ou encore Gwaihir qui sauve Gandalf de la tour d'Orthanc : ce sont les aigles de Manwë et leur aire au Premier age se trouvait dans les haut sommets des Crissaegrim en Beleriand. Au deuxième age ils logent au coeur de la plus haute montagne de Numénor, l'île des rois. Il est difficile de ne pas établir un petit parallèle entre ces aigles et ceux de l'arbre Yggdrasil dans les mythes nordiques.

Mais revenons au mythe d'Yggdrasil
Dans les profondeurs du monde, là où plongent les racine d'Yggdrasil, des monstres démoniaques et malfaisant le rongent, car la mort d'Yggdrasil provoquerait la chute des Dieux.

----> Cette mort de l'arbre univers qui serait synonyme de la chute des dieux rappelle aussi beaucoup ce qui se passe dans le silmarillion , ou la mort des deux arbres de Valinor (souillés par Morgoth et Ungoliant) provoque chez les Valar une énorme torpeur dont ils seront longs à sortir !!! A tel point qu'ils décideront finalement de ne pas poursuivre Morgoth en terre du milieu pour reprendre les silmarils, et conseilleront aux elfes de ne point le faire par sagesse, message que les armées noldor n'entendrons pas, eux qui seront plus téméraires que les dieux d'Arda même. Cette chute des arbres correspond donc à la chute du royaume immortel et au début de la période glorieuse des noldor en Terre du milieu, un âge des elfes si l'on veut, moins heureux que l'époque bénie ou les elfes étaient réunis à Aman, mais davantage marqué par des exploits divers. Ensuite aux elfes comme on le sait succèderont les hommes notamment après la guerre de l'anneau. On a ainsi un déclin progressif, une espèce de chute , d'abord la chute des dieux d'Arda (qui se désintéressent progressivement des affaires des elfes et des hommes ) puis une chute des elfes pour donner lieu à une domination des hommes. La notion de chute et de déclin, la notion de nostalgie est très forte chez Tolkien, et j'aime à la mettre un peu en parallèle avec ce ragnarok de la mythologie scandinave. La mort de l'arbre Yggdrasil provoquant la chute des dieux en tout cas me fait beaucoup penser à la torpeur provoquée chez les Valar par la mort des deux arbres immortels de Valinor. c'est assez frappant.
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende

phoenlx
Fondateur du forum
Fondateur du forum
Avatar du membre
Messages : 414622
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Messagepar phoenlx » jeu. nov. 30, 2006 3:47 pm

Je continue un peu à propos de l'arbre Yggdrasil en citant un extrait du poème Völuspá issu de l'Edda poétique ( l'Edda est la série de poème par laquelle la mythologie scandinave nous est connue. Les poèmes datent pour l'essentiel du 13ème siècle, puis ils tombèrent dans l'oublie avant d'être redécouvert au 17ème siècle en Islande). Le poème Völuspá ( La prédiction de la voyante) est le premier poème de l'Edda ; c'est un poème cosmogonique et eschatologique et dont l'auteur nous est inconnu. En un long monologue, une magicienne expose en une série de visions riches de détails l'histoire et le destin du monde, des dieux et des hommes depuis l'origine du monde jusqu'au Crépuscule des Puissances (le Ragnarok) qui verra l'avènement d'une terre nouvelle.

Voici un petit extrait qui parle de l'arbre Yggdrasil , traduit en français :



Je demande l'attention de tous
Adultes et enfants
Grands et petits
Rejetons de Heimdall.
Père des Occis! Veux-tu que moi
Je récite bien
Les anciennes histoires des hommes,
Mes plus lointains souvenirs?

Je me souviens des géants
Nés au commencement.
Ceux qui naguère
Me nourrirent;
Je me souviens de neuf mondes,
Neuf grandes étendues,
Où le glorieux arbre a
Racines sous la glèbe.

Je sais qu'il est un frêne
Appelé Yggdrasil,
Arbre altier, sacré,
de blanche boue aspergé.
De là viennent les gouttes de rosée
Qui tombent dans les vallées.
Toujours vert, il se dresse
Au-dessus de la source d'Urd

D'abord les fils de Burr
ont élevé les terres
créé Midgard,
superbement formée;
le soleil a brillé au Sud
Dans la salle de pierre,
alors du sol poussèrent
de vertes prairies.

Le soleil vint au sud, soeur de la Lune,
Son bras droit reposant au bord du ciel;
Elle ne savait où se trouvait sa demeure,
La Lune ne connaissait pas encore son pouvoir,
Les étoiles ne savaient pas leur place.

Les dieux s'assemblèrent en conseil
Dans la grande halle, divinités suprêmes;
À la Nuit et à la Lune croissante ont donné leurs noms,
Ils ont nommé Matin et Midi,
Aube et Crépuscule, pour l'établissement du temps.



( etc etc)
Le poème complet : http://www.sagesse-primordiale.com/Voluspa.htm
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende

Morgoth Bauglir
Ombre sur Númenor
Ombre sur Númenor
Avatar du membre
Messages : 18172
Enregistré le : mer. nov. 16, 2011 9:51 pm
Localisation : Stockholm
Contact :

Re: Saint Seiya, le silmarillion , et l'arbre Yggdrasil

Messagepar Morgoth Bauglir » dim. janv. 18, 2015 9:53 pm

Et les strophes citées dans le texte :

Hljóðs bið ek allar
helgar kindir,
meiri ok minni,
mögu Heimdallar.
Vildu at ek, Valföðr,
vel fyr telja
forn spjöll fira,
þau er fremst um man.

Ek man jötna
ár um borna,
þá er forðum mik
fœdda höfðu.
Níu man ek heima,
níu íviðjur,
mjötvið mæran,
fyr mold neðan.

Ár var alda
þar er Ymir byggði,
vara sandr né sær
né svalar unnir.
Jörð fannsk æva
né upphiminn,
gap var ginnunga,
en gras hvergi.

Áðr Burs synir
bjöðum um yppðu,
þeir er Miðgarð
mæran skópu.
Sól skein sunnan
á salar steina,
þá var grund gróin
grœnum lauki.

Sól varp sunnan,
sinni mána,
hendi inni hœgri
um himinjódyr.
Sól þat né vissi
hvar hon sali átti,
stjörnur þat né vissu
hvar þær staði áttu,
Máni þat né vissi
hvat hann megins átti.

Þá gengu regin öll
á rökstóla,
ginnheilög goð,
ok um þat gættusk:
nótt ok niðjum
nöfn um gáfu,
morgin hétu
ok miðjan dag,
undorn ok aptan,
árum at telja.
« Vous êtes comme tous les Français, vous n'avez pas lu Tolkien !
Il n'y a que vous autres qui ne l'ayez pas encore lu. »

Louis LAMBERT, Prélude à l'Apocalypse, p. 118 (cit. par Michaël Devaux dans La Feuille de la Compagnie n° 2, p. 85)

itikar
Détenteur du feu secret
Détenteur du feu secret
Avatar du membre
Messages : 32876
Enregistré le : mer. mai 30, 2012 5:24 pm

Re: Saint Seiya, le silmarillion , et l'arbre Yggdrasil

Messagepar itikar » ven. avr. 29, 2016 12:31 am

C'est normal que cela soit dans la taverne, ce sujet :penseur:
Garçon.
"N'avez-vous donc point d'espoir ?" dit Finrod.
"Qu'est-ce que l'espoir ?" dit-elle. "Une attente du bien, qui, bien qu'incertaine, se fonde sur ce qui est connu ? Alors nous n'en avons pas."
"C'est là une chose que les Hommes appellent 'espoir'... "Amdir l'appelons-nous, 'expectation'. Mais il y a autre chose de plus profond. Estel l'appelons-nous.


Retourner vers « Au Dragon Vert »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invité