Miami Vice : Deux Flics à Miami (de Michael Mann)

Tout sur le septième art et la télévison.
Somewhere
combats urbains
combats urbains
Avatar du membre
Messages : 61111
Enregistré le : lun. nov. 12, 2012 12:08 pm
Localisation : Dans les étoiles du Bas-Rhin
Gender :

Miami Vice : Deux Flics à Miami (de Michael Mann)

Messagepar Somewhere » mer. mars 19, 2014 1:51 pm

Image

Miami Vice - Deux Flics à Miami (Miami Vice) est un film américain de Michael Mann sorti en 2006. C'est une adaptation cinématographique de la série télévisée culte des années 80 Deux Flics à Miami, série que Mann a lui-même produite.

Avec Colin Farrell, Jamie Foxx et Gong Li.

Miami... Deux agents fédéraux et la famille d'un informateur ont été sauvagement exécutés. Une nouvelle enquête commence pour Sonny Crockett et son coéquipier Ricardo Tubbs, avec une certitude : la fuite qui a permis ce massacre en règle provenait des sommets de la hiérarchie... Les deux inspecteurs découvrent rapidement que les tueurs étaient au service de la Fraternité Aryenne, organisation suprématiste liée à un réseau de trafiquants internationaux doté d'un système de protection ultra-sophistiqué. Poursuivant leurs investigations, les deux partenaires prennent contact avec l'administratrice financière du cartel, Isabella, une sinocubaine aussi experte en investissements et transferts de fonds qu'en blanchiment d'argent. La séduisante Isabella offre contre toute attente à Sonny une chance d'exorciser ses démons...

Somewhere
combats urbains
combats urbains
Avatar du membre
Messages : 61111
Enregistré le : lun. nov. 12, 2012 12:08 pm
Localisation : Dans les étoiles du Bas-Rhin
Gender :

Re: Miami Vice : Deux Flics à Miami

Messagepar Somewhere » mer. mars 19, 2014 1:51 pm

Miami Vice, que dire de ce film vraiment étrange...

Un peu à l'image du cinéma de Michael Mann, c'est même je dirai son film le plus extrême dans sa filmographie, l'équivalent d'A la Merveille chez Malick, un film très très sophistiqué au niveau de la forme, entièrement tourné avec une caméra numérique haute définition, pour un résultat visuel bluffant. Film très très critiqué, il divise énormément, le genre de film où je comprendrais qu'on puisse lui mettre 0 ou 20. Echec commercial à sa sortie, le film n'aura rapporté que 160 millions de dollars pour un budget de plus de 135 millions. Film maudit, qui aura connu énormément de péripéties durant sa production, avec notamment l'irruption d'un inconnu sur le plateau, en République Dominicaine, avec un pistolet à la main, qui entraîna une fusillade, et l'hospitalisation de Colin Farrell pour épuisement et dépendance à un médicament.

Personnellement, je l'aime beaucoup, je l'avais vu à sa sortie au ciné et ce fut un gros choc pour moi, c'était le premier Michael Mann que je voyais au cinéma après avoir auparavant découvert de lui Collateral, et sa réalisation caméra à l'épaule allié a une ambiance musicale électronique, son style froid et glacial, j'avais adoré, je préfère ce film à Collateral et Public Ennemies et pas mal d'autres d'ailleurs de sa filmographie, même si je reconnais ceux qui détestent ce film.

Bref, si Heat est le chef-d'oeuvre de Michael Mann, je dirais que Miami Vice est son film le plus personnel.

Image

Somewhere
combats urbains
combats urbains
Avatar du membre
Messages : 61111
Enregistré le : lun. nov. 12, 2012 12:08 pm
Localisation : Dans les étoiles du Bas-Rhin
Gender :

Re: Miami Vice : Deux Flics à Miami

Messagepar Somewhere » mer. mars 19, 2014 1:51 pm

A voir sur D8 demain soir.

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 317406
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Miami Vice : Deux Flics à Miami

Messagepar phoenlx » mer. mars 19, 2014 2:38 pm

du même réa je ne connais que collatéral et Public ennemies ; Dans le genre thriller, c'est vraiment un bon il sait générer de grosses ambiances
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Somewhere
combats urbains
combats urbains
Avatar du membre
Messages : 61111
Enregistré le : lun. nov. 12, 2012 12:08 pm
Localisation : Dans les étoiles du Bas-Rhin
Gender :

Re: Miami Vice : Deux Flics à Miami

Messagepar Somewhere » mer. mars 19, 2014 5:33 pm

Celui-là vaut surtout pour son atmosphère, il divise énormément, je serai curieux d'avoir ton avis.

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 317406
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Miami Vice : Deux Flics à Miami

Messagepar phoenlx » jeu. mars 20, 2014 1:11 am

Je suis en train de penser, de Michael Mann j'ai vu aussi Le dernier des mohicans ( un film que perso j'adore )
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Somewhere
combats urbains
combats urbains
Avatar du membre
Messages : 61111
Enregistré le : lun. nov. 12, 2012 12:08 pm
Localisation : Dans les étoiles du Bas-Rhin
Gender :

Re: Miami Vice : Deux Flics à Miami

Messagepar Somewhere » dim. août 03, 2014 8:03 pm

Test du blu-ray de ce film pour ma part ce soir.

Somewhere
combats urbains
combats urbains
Avatar du membre
Messages : 61111
Enregistré le : lun. nov. 12, 2012 12:08 pm
Localisation : Dans les étoiles du Bas-Rhin
Gender :

Re: Miami Vice : Deux Flics à Miami

Messagepar Somewhere » dim. août 03, 2014 10:43 pm

Image

Format vidéo : 1080p HD 2.35:1 16/9e
Pistes sonores : Anglais DTS-HD 5.1, Français DTS 5.1

Alors déception quand même sur ce blu-ray, l'excellente version longue n'est pas proposée, on n'a droit qu'à la version cinéma assez moyenne de 2h06. L'image devrait en troubler plus d'un, pour rappel le film a été réalisé avec la caméra numérique Thomson Viper qui permet de capter les lumières nocturnes que la pellicule n'attrape pas, créant ainsi un grain visible surtout lors des scènes de nuit.

Image
Image

Par contre, comme à chaque fois dans un film de Michael Mann, le son est exceptionnel, notamment comme d'habitude les scènes de fusillades d'un réalisme glaçant.

Somewhere
combats urbains
combats urbains
Avatar du membre
Messages : 61111
Enregistré le : lun. nov. 12, 2012 12:08 pm
Localisation : Dans les étoiles du Bas-Rhin
Gender :

Re: Miami Vice : Deux Flics à Miami

Messagepar Somewhere » dim. août 03, 2014 11:09 pm

Bon, faudra que je teste la VO aussi une fois, quand même envie de voir ce que ça donne.

La VF est excellente en tout cas, rien à redire là-dessus.

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 317406
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Miami Vice : Deux Flics à Miami

Messagepar phoenlx » mar. mars 01, 2016 6:13 pm

J'ai enfin vu ce film et j'ai beaucoup aimé !!

Je n'en attendais rien car je n'ai jamais été vraiment adepte de la série (je ne m'y suis jamais beaucoup interressé non plus j'avoue) mais j'avais envie de découvrir ce film, pris dans mon élan Michael Mann après avoir écouté un extrait d'une rétrospective du réalisateur et le moins que je peux dire c'est que je n'en sors pas déçu.

Réalisation superbe et sombre, très bon jeu d'acteur, en particulier de la part de Colin Farell et de certains qui incarnent des mafieux dans le film et Jamie Foxx n'est pas en reste tout comme son amie et d'autres acteurs, et puis ( ô surprise je ne m'y attendais pas ) on a la chance de voir évoluer aussi dans cette histoire Gon Li la célèbre actrice asiatique, j'avais pas tilté qu'elle faisait partie du casting en démarrant le film et ce fut un réel plaisir de la retrouver, même si à la base je trouve le début de la romance pas forcément super crédible ... Ah puis au niveau du casting bon sang j'étais en train de chercher au fond de ma tête où j'avais déjà vu l'acteur qui incarne l'agent Fujima ( Ciarán Hinds en l'occurrence ) j'étais persuadé de l'avoir déjà vu quelque part et impossible de retrouver, là je comprend mieux c'est Mance Rayder de Game of thrones :super: :mdr: Pourtant je l'ai vu dans au moins 5-6 films quand je regarde sa filmo.

A part ça, c'est un film nerveux, sans non plus tomber dans l'excès (dramatique et trop fréquent dans le cinéma d'aujourd'hui) des scènes d'action à outrance, c'est un film qui bouge, sans vrai début et fin d'ailleurs, avec son petit lot de scènes d'action et de fusillades bien senties, un aspect où je trouve ce réalisateur a tendance à exceller, mais le film prend aussi le temps de poser son atmosphère, son ambiance, les scènes de nuit notamment sont particulièrement réussies ; un petit détail qui m'a titillé, à plusieurs reprises le ciel est orageux, avec des éclairs et du tonnerre mais avant que l'orage n'éclate vraiment, détail qui peut paraître anodin ou simplement un élément d'ambiance mais que j'ai beaucoup aimé notamment pour souligner certaines atmosphères assez angoissantes où le destin des personnages peut basculer au détour d'une fusillade ou explosion imprévue, comme la foudre qui s'abat, c'est le genre d'ambiance qu'un réalisateur lambda n'aurait pas forcément chercher à recréer (à moins que la météo ait un impact réel sur le scénario).

Au niveau du scénario justement, c'est peut-être un peu du déjà vu, après tout quand on a vu un thriller avec des mafieux, on en a vu beaucoup (j'ai cru comprendre que c'était une sorte de version développée de l'un des épisodes de la série ?) mais on s'incline devant la réalisation léchée de Michael Mann et l'interprétation des acteurs, pour ma part je suis conquis. Mention très bien aussi pour la bande originale qui contient quelques thèmes assez planants et typiques de son cinéma, mais là encore ce n'est pas une surprise quand on connait un peu le réalisateur ( je me souviens de thèmes aux ambiances proches dans Collatéral notamment ) encore qu'ici si ce n'est pas forcément ma BO préférée parmi ses films. Bref mais ça reste très bon et loin des clichés hollywoodiens actuels.

En conclusion : Très bonne expérience pour ma part que ce film, je recommande chaudement.
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Somewhere
combats urbains
combats urbains
Avatar du membre
Messages : 61111
Enregistré le : lun. nov. 12, 2012 12:08 pm
Localisation : Dans les étoiles du Bas-Rhin
Gender :

Re: Miami Vice : Deux Flics à Miami

Messagepar Somewhere » mar. mars 01, 2016 7:43 pm

C'est un excellent film oui (surtout sa version longue), un des mes préférés de Michael Mann, et un de mes films préférés tout court. :super:

Ce film avait bidé au box-office, et il a des critiques très très négatives, beaucoup s'ennuient devant ce film, sans doute attendaient-ils un pur film d'action alors que celui-ci s'attache plutôt à créer une ambiance, via sa photographie (tu parlais des scènes de nuit, elles ont été filmées avec une caméra spéciale qui permet de capter les lumières naturelles et ainsi d'obtenir ces très belles scènes nocturnes), sa BO, toujours très soignée avec Michael Mann, et sa réalisation, c'est vraiment un très grand réalisateur, avec un style qu'on lui qualifie d'assez glacial, et il excelle dans les scènes de fusillade, même si son chef-d'oeuvre reste Heat de ce côté-là.

Je l'avais vu au cinéma ce film et c'était une très très grande expérience.

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 317406
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Miami Vice : Deux Flics à Miami

Messagepar phoenlx » mar. mars 01, 2016 7:52 pm

Somewhere a écrit :Ce film avait bidé au box-office, et il a des critiques très très négatives, beaucoup s'ennuient devant ce film,

ah bon :shock:

moi je l'ai vu en version longue pourtant, et je ne me suis pas du tout ennuyé
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Somewhere
combats urbains
combats urbains
Avatar du membre
Messages : 61111
Enregistré le : lun. nov. 12, 2012 12:08 pm
Localisation : Dans les étoiles du Bas-Rhin
Gender :

Re: Miami Vice : Deux Flics à Miami

Messagepar Somewhere » mar. mars 01, 2016 7:57 pm

La version longue est très très bonne, la version ciné ils ont abusé, ils ont coupé tout le début, à aucun moment t'arrives à rentrer dans le film.

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 317406
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Miami Vice : Deux Flics à Miami

Messagepar phoenlx » mar. mars 01, 2016 8:40 pm

justement j'étais en train d'écouter ce qu'ils disent dans la vidéo cinefuzz, eux ils ont l'air de préférer la version courte :shock: ceci dit ils adorent aussi le film
c'est à partir de 1heure 7 dans la vidéo qu'ils parlent du film


d'après ce qu'ils expliquent par rapport aux scènes en moins dans la version cinéma je pense que je l'aimerais moins que la VL
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Somewhere
combats urbains
combats urbains
Avatar du membre
Messages : 61111
Enregistré le : lun. nov. 12, 2012 12:08 pm
Localisation : Dans les étoiles du Bas-Rhin
Gender :

Re: Miami Vice : Deux Flics à Miami

Messagepar Somewhere » mar. mars 01, 2016 8:56 pm

Déjà la version ciné commence cash dans la discothèque, tu n'as pas la séquence avec le hors bord au début. Les autres scènes je ne sais plus trop.

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 317406
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Miami Vice : Deux Flics à Miami

Messagepar phoenlx » mar. mars 01, 2016 8:59 pm

apparemment parmi les scènes rajoutées aussi il y a certaines par rapport aux menaces et au bouquet de fleurs que reçoit le personnage de Naomi Harris et une partie de l'intrigue autour de ça ( ne connaissant pas l'autre version ça me fait bizarre j'ai l'impression que tout se justifie dans ce film m'enfin )

bon je crois que je vais me faire un autre Michael Mann ce soir
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Náin
Les confins du temps
Les confins du temps
Avatar du membre
Messages : 60419
Enregistré le : mar. févr. 07, 2012 8:02 pm
Localisation : Les grandes salles de la cité des nains de Cavenain

Re: Miami Vice : Deux Flics à Miami

Messagepar Náin » jeu. mars 03, 2016 2:36 pm

Sympa mais sans plus
Oyez Elfes, vous tous, oyez ! Qu'on ne dise plus jamais des Nains qu'ils sont cupides et désobligeants ! Galadriel
Puisqu'ils ne sont pas blancs, ils sont forcément méchants ! Pocahontas
Et savez-vous ce que le nain réponds à cela ? : Ishkhaqwi ai durugnul !
I am a dwarf and i'm digging a hole, diggy diggy hole, diggy diggy hole !

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 317406
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Miami Vice : Deux Flics à Miami

Messagepar phoenlx » jeu. mars 03, 2016 3:01 pm

tu l'as vu ?
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Náin
Les confins du temps
Les confins du temps
Avatar du membre
Messages : 60419
Enregistré le : mar. févr. 07, 2012 8:02 pm
Localisation : Les grandes salles de la cité des nains de Cavenain

Re: Miami Vice : Deux Flics à Miami

Messagepar Náin » jeu. mars 03, 2016 3:02 pm

Non. J'aime bien donner mon ressenti sur des films que j'ai pas vu
Oyez Elfes, vous tous, oyez ! Qu'on ne dise plus jamais des Nains qu'ils sont cupides et désobligeants ! Galadriel
Puisqu'ils ne sont pas blancs, ils sont forcément méchants ! Pocahontas
Et savez-vous ce que le nain réponds à cela ? : Ishkhaqwi ai durugnul !
I am a dwarf and i'm digging a hole, diggy diggy hole, diggy diggy hole !

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 317406
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Miami Vice : Deux Flics à Miami

Messagepar phoenlx » jeu. mars 03, 2016 3:03 pm

qu'est-ce que t'as pas aimé dans ce film
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Náin
Les confins du temps
Les confins du temps
Avatar du membre
Messages : 60419
Enregistré le : mar. févr. 07, 2012 8:02 pm
Localisation : Les grandes salles de la cité des nains de Cavenain

Re: Miami Vice : Deux Flics à Miami

Messagepar Náin » jeu. mars 03, 2016 3:05 pm

C'est pas que j'ai pas aimé c'est que.. boa c'est pas le film du siècle quoi. Déjà c'est ultra prévisible, et puis bon Colin Farrell et Jamie Fox livrent pas leur meilleure performance non plus quoi. Donc ça se regarde, voilà.
Oyez Elfes, vous tous, oyez ! Qu'on ne dise plus jamais des Nains qu'ils sont cupides et désobligeants ! Galadriel
Puisqu'ils ne sont pas blancs, ils sont forcément méchants ! Pocahontas
Et savez-vous ce que le nain réponds à cela ? : Ishkhaqwi ai durugnul !
I am a dwarf and i'm digging a hole, diggy diggy hole, diggy diggy hole !

Somewhere
combats urbains
combats urbains
Avatar du membre
Messages : 61111
Enregistré le : lun. nov. 12, 2012 12:08 pm
Localisation : Dans les étoiles du Bas-Rhin
Gender :

Re: Miami Vice : Deux Flics à Miami

Messagepar Somewhere » jeu. mars 03, 2016 5:53 pm

Il est surtout à voir pour le côté technique ce film, le scénar après c'est pas spécialement son intérêt.

Náin
Les confins du temps
Les confins du temps
Avatar du membre
Messages : 60419
Enregistré le : mar. févr. 07, 2012 8:02 pm
Localisation : Les grandes salles de la cité des nains de Cavenain

Re: Miami Vice : Deux Flics à Miami

Messagepar Náin » jeu. mars 03, 2016 5:59 pm

A ba c'est bête ça parce que moi ce qui m'intéresse dans un film c'est l'histoire
Oyez Elfes, vous tous, oyez ! Qu'on ne dise plus jamais des Nains qu'ils sont cupides et désobligeants ! Galadriel
Puisqu'ils ne sont pas blancs, ils sont forcément méchants ! Pocahontas
Et savez-vous ce que le nain réponds à cela ? : Ishkhaqwi ai durugnul !
I am a dwarf and i'm digging a hole, diggy diggy hole, diggy diggy hole !

Somewhere
combats urbains
combats urbains
Avatar du membre
Messages : 61111
Enregistré le : lun. nov. 12, 2012 12:08 pm
Localisation : Dans les étoiles du Bas-Rhin
Gender :

Re: Miami Vice : Deux Flics à Miami

Messagepar Somewhere » jeu. mars 03, 2016 6:08 pm

T'es pas très ouvert. :siffle:

L'histoire dans un film ça reste juste un socle, toute la richesse d'un film vient dans les couches supplémentaires apportées dessus, la mise en scène, le jeu d'acteur tout ça. Après faut qu'il y ai un minimum d'histoire aussi, je dis pas le contraire, mais ça représente peut-être 20% d'un film au final.

Pour ça que je me fais chier devant la plupart des films Avengers ou le dernier Star Wars totalement encensé, ces films se contentent de raconter une histoire mais au-dessus y a rien du tout, c'est plat, y a quasiment aucun travail supplémentaire effectué, des plans qui s'enchaînent comme des publicités à la TV...

Náin
Les confins du temps
Les confins du temps
Avatar du membre
Messages : 60419
Enregistré le : mar. févr. 07, 2012 8:02 pm
Localisation : Les grandes salles de la cité des nains de Cavenain

Re: Miami Vice : Deux Flics à Miami

Messagepar Náin » jeu. mars 03, 2016 6:10 pm

Somewhere a écrit :T'es pas très ouvert. :siffle:

L'histoire dans un film ça reste juste un socle, toute la richesse d'un film vient dans les couches supplémentaires apportées dessus, la mise en scène, le jeu d'acteur tout ça. Après faut qu'il y ai un minimum d'histoire aussi, je dis pas le contraire, mais ça représente peut-être 20% d'un film au final.

Je suis tellement pas d'accord :mdr:
Oyez Elfes, vous tous, oyez ! Qu'on ne dise plus jamais des Nains qu'ils sont cupides et désobligeants ! Galadriel
Puisqu'ils ne sont pas blancs, ils sont forcément méchants ! Pocahontas
Et savez-vous ce que le nain réponds à cela ? : Ishkhaqwi ai durugnul !
I am a dwarf and i'm digging a hole, diggy diggy hole, diggy diggy hole !

Náin
Les confins du temps
Les confins du temps
Avatar du membre
Messages : 60419
Enregistré le : mar. févr. 07, 2012 8:02 pm
Localisation : Les grandes salles de la cité des nains de Cavenain

Re: Miami Vice : Deux Flics à Miami

Messagepar Náin » jeu. mars 03, 2016 6:12 pm

Le but premier d'un film c'est de raconter une histoire, et tous els aspect techniques, que ce soit réalisation, jeu d'acteur, photographie, etc... sont là pour la raconter. Un roman raconte par l'écriture, un film par son visuel.
Oyez Elfes, vous tous, oyez ! Qu'on ne dise plus jamais des Nains qu'ils sont cupides et désobligeants ! Galadriel
Puisqu'ils ne sont pas blancs, ils sont forcément méchants ! Pocahontas
Et savez-vous ce que le nain réponds à cela ? : Ishkhaqwi ai durugnul !
I am a dwarf and i'm digging a hole, diggy diggy hole, diggy diggy hole !

Náin
Les confins du temps
Les confins du temps
Avatar du membre
Messages : 60419
Enregistré le : mar. févr. 07, 2012 8:02 pm
Localisation : Les grandes salles de la cité des nains de Cavenain

Re: Miami Vice : Deux Flics à Miami

Messagepar Náin » jeu. mars 03, 2016 6:14 pm

Si tu sert de ton histoire comme prétexte pour montrer ton talent de réalisation, ou que sai-je d(autre, pour moi tu rate ton film, et c'est la principale raison pour laquelle je hais les films de Malick
Oyez Elfes, vous tous, oyez ! Qu'on ne dise plus jamais des Nains qu'ils sont cupides et désobligeants ! Galadriel
Puisqu'ils ne sont pas blancs, ils sont forcément méchants ! Pocahontas
Et savez-vous ce que le nain réponds à cela ? : Ishkhaqwi ai durugnul !
I am a dwarf and i'm digging a hole, diggy diggy hole, diggy diggy hole !

Somewhere
combats urbains
combats urbains
Avatar du membre
Messages : 61111
Enregistré le : lun. nov. 12, 2012 12:08 pm
Localisation : Dans les étoiles du Bas-Rhin
Gender :

Re: Miami Vice : Deux Flics à Miami

Messagepar Somewhere » jeu. mars 03, 2016 7:02 pm

Oui on n'a pas du tout la même vision de ce que doit être un film.

Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 92080
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: Miami Vice : Deux Flics à Miami

Messagepar Scarabéaware » lun. avr. 23, 2018 12:03 pm

Je l'ai enfin vu hier soir, du très bon de la part de Michael Mann que j'ai beaucoup apprécié :super:

Et assurément j'ai de quoi tomber d'accord avec le fait que l'histoire ne fait pas tout, c'est aussi l'ambiance qui contribue beaucoup, la manière de mettre en scène, bref, je ne suis pas non plus de l'avis de Nain sur la question :lol:.

Après c'est sur que ça aurait pu être encore autrement fait, à l'instar du début mais je trouve que c'est aussi très bien comme ça. Ils sont déjà infiltrés sur une mission dont ils vont finalement se sortir tellement elle est fichue pour ensuite se porter sur une autre qui va les faire aller assez loin, ça fonctionne bien comme ça. Et puis on peut dire qu'on a comme du déjà vu d'un point de vue du scénario mais la manière dont Michael Mann l'a tourné fait qu'on a de quoi apprécier, c'est une réalisation rondement bien mené, où je n'ai point trouvé l'ennui, bien au contraire ça donne une bonne captation et il y a une atmosphère dont on a de quoi bien se laisser imprégner. Le duo formé par Colin Farrell et Jamie Foxx est très bon, ils campent assez bien ces deux flics de Miami avec l'un qui dans son infiltration ne va pas hésiter à pénétrer autrement dans l'affaire :mrgreen:, on est d'ailleurs à se dire que finalement il a plus tendance à agir avec ...non, on va pas dire le phallus mais il se laisse un peu avoir par ses sentiments quand même ^^. Bon, heureusement ça ne gêne pas spécialement mais après c'est clair que ça a de quoi laisser une impression bizarre quand à cette romance qui s'initie, enfin sur la longueur c'est une impression qui se tasse mais ça laisse pensif au début. Bien sur quel bon plaisir de se retrouver là avec Gong Li, elle offre une bonne contribution à l'ensemble :D. Oh et je sais pas vous, mais le bateau qu'elle utilise, l'inscription dessus, Mojo, ça vous a pas interloqué ? Parce que ça renvoie complètement à un des bateaux qu'on voit dans la scène d'introduction. D'ailleurs j'aime assez cette intro et quand on se dit que la version cinéma commence par la boite de nuit c'est dommage que ça avait été retiré, parce que sinon c'est vrai que c'est pas terrible de débuter cash par cette scène en boîte. Sinon pensée également pour Ciaran Hinds, il est bon également par contre sur sa voix en VF ce n'est pas celle que je lui préfère mais bon tant pis, y a tout de même le plaisir de le retrouver ici aussi.

Autrement ce qu'on peut en dire c'est que c'est très posé, on a un rythme loin d'être complètement effréné dans l'action que ça propose mais ça a un excellent cachet, on a de quoi bien gouter, se laisser prendre par tout ceci, avec des tensions qui se forment, sans qu'elle soient bien brutes comme on peut voir ailleurs mais ça a de son caractère qui ne laisse pas indifférent. C'est comme sur le plan de la fusillade, voilà, c'est plutôt réaliste, bien mis en scène, après y a toujours de quoi préférer avec Heat et dans les films de Michael Mann il reste premier mais voila, avec Miami Vice y a de quoi être conquis. Puis c'est vrai que niveau des scènes de nuit on a une bonne façon de filmer avec la caméra qui avait été utilisée, de bons effets sont donnés, et il y a un visuel du ciel qui m'a assez marqué vers la fin, de nuit, c'est la teinte rougeâtre qu'on peut percevoir, comme une façon d'annoncer que le sang va bien couler, là ça m'a beaucoup plus titillé que de l'orage en fait je dois avouer :D.

Enfin voila, il y a vraiment une bonne dose d'excellence, c'est du bon cru de Michael Mann :D

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 317406
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Miami Vice : Deux Flics à Miami

Messagepar phoenlx » lun. avr. 23, 2018 12:21 pm

oui je l'avais beaucoup aimé aussi pour ses ambiances ce film, tu me donnes envie de le revoir !!! Il est sous-estimé je trouve
j'ai l'impression que les gens quand ils voient deux flics à Miami pensent avant tout à la série, et c'est peut-être logique car elle est antérieur, et a marqué son temps, mais le film imprime une autre ambiance apte à ravir les cinéphiles, j'avais été beaucoup surpris mais dans le bon sens du terme en le voyant, il fait clairement partie de mes films de gangsters préférés toutes époques
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !


Retourner vers « Télévision, cinéma, séries »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 5 invités